Je ne teul’fais pas dire!

Notre chĂšre Dr KĂą a publiĂ© ses questions/souvenirs du dimanche soir pendant un an, comme elle se l’Ă©tait fixĂ©. C’est maintenant terminĂ©. Il n’y en aura plus. J’avais chopĂ© chez Roseline Les États d’esprit du Vendredi, qu’elle avait elle mĂȘme chopĂ© ailleurs. Finalement je l’ai tellement transformĂ© et mis Ă  ma sauce qu’il est devenu trĂšs diffĂ©rent et s’appellera dĂ©sormais le : « Je ne teul’fais pas dire! » Vous pouvez le reprendre chez vous, y rĂ©pondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas …  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂

Aujourd’hui je me sens : affreusement en manque de sommeil.

Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : la fille Ă  l’accueil de PĂŽle Emploi.

J’ai Ă©tĂ© super contente de : prendre le cafĂ© avec une belle personne et de dĂ©jeuner avec une chouette ex-collĂšgue, qui est aussi une belle personne.

Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : de passer 1 heure en rĂ©union de groupe Ă  PĂŽle. Je suis partie avant la fin (trĂšs poliment) parce que ça devait durer 2 heures et que j’avais pas bien lu la convoc’. (Sujet : comme utiliser le site de PĂŽle).

Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : la fille qui se gave d’huitres au Capus Ă  9h du matin comme si sa vie en dĂ©pendait en vacillant sur des talons aiguilles et en montant sa culotte mauve et jaune Ă  petits pois (la nuit avait Ă©tĂ© dur, et chargĂ©e apparemment).

Je suis grognon : parce que crotte, c’est comme ça!

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : qu’on fabrique un EDT pour les gamins oĂč ils ont 30 minutes de pause pour manger, avec 3 (trĂšs hauts) Ă©tages Ă  descendre et une immense cour Ă  traverser sans parler de la queue au self?

C’est exquis de : de se glisser dans son lit. Surtout quand il n’y a pas de grains de litiĂšre dans les draps apportĂ©s sous ses pattes par un chat indĂ©licat.

Ça me rend extatique : l’idĂ©e de mettre des bottes et de marcher d’un bon pas avec mes mains dans des gants en cuir en me disant « Merde qu’est-ce qu’ i’ fait froid! »

En ce moment je lis : ben rien. Je suis au point mort.

Je dis « respect » à :  tous les blaks qui ont vécu la ségrégation.

Je ne résiste pas à : un verre de vin.

J’vais t’dire une bonne chose : 32° le 17 septembre c’est juste le dĂ©but de la fin 😩

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute Ă  fond : https://www.youtube.com/watch?v=yD8DcgpLp_w

La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : « L’excĂšs de vertu est le pire des vices. » Je vous laisse mĂ©diter ça.

Je me taperais bien : des frites.

J’ai Ă©tĂ© raisonnable : j’ai mangĂ© une salade de fruits! (C’est vraiment pas mon inclination naturelle).

Cette semaine pour la premiĂšre fois j’ai : I kissed a girl! Nan, j’rigole, j’vois pas.

C’est bien la derniĂšre fois que je : vais Ă  une rĂ©union chez PĂŽle.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : tous les articles qui parlent de la paye des profs comme s’il n’y en avait qu’une!!!

PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : dans une piscine.

Sur ce, bonne soirĂ©e et faites-vous plaiz’ : n’hĂ©sitez pas Ă  faire mon questionnaire de ronchonne!

21 commentaires sur « Je ne teul’fais pas dire! »

  1. Puisque cela te fera plaisir


    À l’instant je me sens : propre et un peu fatiguĂ© physiquement.

    Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : un voisin.

    J’ai Ă©tĂ© super contente de : prendre des repĂšres dans un endroit oĂč j’en avais peu.

    Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : voir une tĂ©lĂ©sifion dans un bistro donner de soi-disantes « informations » qui voulaient faire passer les enseignants pour des privilĂ©giĂ©s.

    Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : un copain m’a demandĂ© Ă  quelle heure se terminait le salon de l’habitat.

    Je suis grognon : non.

    C’est exquis de : garder en bouche, en mĂȘme temps, un biscuit sec Ă  la myrtille d’une fabrique de haute CorrĂšze et un peu de rooĂŻbos cerise-framboise.

    Ça me rend extatique : une longue caresse sur ma prostate.

    En ce moment je lis : de la poĂ©sie pour une prochaine lecture publique et du thĂ©Ăątre en prĂ©paration d’un spectacle.

    Je dis « respect » à : personne mais je pourrais ; je ne sais pas à qui mais je pourrais.

    Je ne rĂ©siste pas Ă  : un biscuit sec Ă  la myrtille d’une fabrique de haute CorrĂšze avec un peu de rooĂŻbos cerise-framboise.

    J’vais t’dire une bonne chose : j’espĂšre que tu ne vas pas rĂ©pĂ©ter encore que tu as refusĂ© des poches/sacs en plastique car j’ai compris, j’avais dĂ©jĂ  compris la premiĂšre fois. Imagine si je radotais Ă  propos d’un biscuit sec Ă  la myrtille d’une fabrique de haute CorrĂšze avec un peu de rooĂŻbos cerise-framboise
 Cela deviendrait pĂ©nible non ?

    Dans mon automobile j’écoute : un vieux baladeur MP3 sur lequel j’ai mis des Ă©missions de France Culture, le plus souvent une sĂ©lection de LSD : https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire

    La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : j’ai glanĂ© sur un blog mais je ne sais pas de qui est : « L’excĂšs de vertu est le pire des vices. »

    Je me taperais bien : un biscuit sec Ă  la myrtille d’une fabrique de haute CorrĂšze avec un peu de rooĂŻbos cerise-framboise.

    J’ai Ă©tĂ© raisonnable : oui car je n’ai pas mangĂ© un biscuit sec Ă  la myrtille d’une fabrique de haute CorrĂšze avec un peu de rooĂŻbos cerise-framboise Ă  chaque fois que j’en ai eu envie !

    Cette semaine pour la premiĂšre fois j’ai : pelĂ© des tomates.

    C’est bien la derniĂšre fois que je : rĂ©ponds Ă  ce questionnaire.

    L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : j’en ai parlĂ© plus haut.

    PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : je ne suis pas assise Ă  mon bureau, je suis assise ailleurs


    1. Message reçu 5/5 😀 J’avoue, je me rendais pas compte que je radotais sur ce coup lĂ  😀
      J’adore les myrtilles.
      « L’excĂšs de vertu est le pire des vices. » c’est un type de la tĂ©lĂ© apparemment qui a dit ça, un type qui s’habille tout en noir et dont j’ai oubliĂ© le nom. Mais c’est pas grave car il a pompĂ© ça sur SĂ©nĂšque qui dit Ă  son Ă©poque « En tout, l’excĂšs est un vice. »

  2. Aujourd’hui je me sens : dĂ©tendue, fiĂšre de moi, pleine de confiance en moi.

    Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : l’animatrice du pĂ©riscolaire Ă  l’Ă©cole de Nain bis (mon fils de 6 ans!!!)

    J’ai Ă©tĂ© super contente de : revoir mes anciens collĂšgues, ma dream team!

    Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : de voir 2 files de PL sur cette put**** de rocade bordelaise…

    Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : Ă©couter un gars vivant dans 1 foyer Ă  cĂŽtĂ© de mon ancien boulot me raconter sa vie et qu’il me dise, je vous ai pas vu depuis 1 moment, j’ai pleiiiiiiins de choses Ă  vous raconter…. dommage, moi, j’avais pas le temps

    Je suis grognon : vois pas

    Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : qu’il y ait 3 files sur la rocade et que 2 soient uniquement des camions en heures de pointe… M*****, on a le fret put**** de b****l de M****e… (les PL m’exaspĂšrent, ils sont dangereux, foux du volants,…)

    C’est exquis de : de coucher ses enfants et de les voir s’endormir en sniffant leur cou

    Ça me rend extatique : le week-end c’est demain!!!!!!

    En ce moment je lis : ton blog

    Je dis « respect » Ă  : tous ces gens qui souffrent, que la vie n’Ă©pargne pas mais qui ont toujours leur joie de vivre et qui croient en des jours meilleurs

    Je ne résiste pas à : un verre de vin ( moi aussi)

    J’vais t’dire une bonne chose : la vie est belle

    Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute Ă  fond : le coatch de Soprano

    La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : Il faut toujours viser la lune, car mĂȘme en cas d’échec, on atterrit dans les Ă©toiles

    Je me taperais bien : des huĂźtres

    J’ai Ă©tĂ© raisonnable : j’ai pas Ă©tĂ© faire les courses đŸ€ŁđŸ€ŁđŸ€Ł

    Cette semaine pour la premiĂšre fois j’ai : Pas laissĂ© la petite mamie, qui joue la fatiguĂ©e et au bout de sa vie, passer devant moi Ă  la caisse. A 18h30, chuis pressĂ©e moi, elle a tout son temps!

    C’est bien la derniĂšre fois que je : laisse la dite mamie me dire « il n’y a plus de respect »!!!!
    Quand je lui ai rĂ©pondu que les adultes d’aujourd’hui c’Ă©tait ses ados ou petits enfants d’hier, donc si ils Ă©taient irrespectueux, c’est qu’il y avait certainement des lacunes dans l’Ă©ducation que sa gĂ©nĂ©ration avait donnĂ© , j’ai cru qu’elle allait perdre son dentier (et moi je gloussais de fiertĂ©)!

    L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : tous les reportages qui montrent les gens se ruer aux pompes Ă  essence, faire leur plein avant la hausse des prix!!!! Allo, vous crĂ©ez la pĂ©nurie Ă  vous seuls…

    PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : en terrasse avec 1 douzaine d’huĂźtres et 1 verre de blanc en bord de l’ocĂ©an!

    Je me suis bien marrais ! Merci😁

    1. Hello Alex!
      J’ai bien envie d’huitres de vin blanc et de coucher de soleil sur l’ocĂ©an tout d’un coup 🙂
      Je suis bien contente de ne prendre la rocade bordelaise que trĂšs rarement 🙂 pourvu qu’on ne m’attribue pas un poste qui me la fera prendre tous les jours!
      Bisous et merci pour tes réponses rigolotes.

  3. Aujourd’hui, je me sens bien, comme tous les jours.
    Ce matin, je ne suis pas encore sortie, je suis encore en pyjama; donc, je n’ai vu vu ni parlĂ© Ă  quelqu’un.
    Je suis contente d’avoir pris le petit dĂ©j avec mon mari; un moment que j’aime beaucoup, le week-end.
    Je ne suis pas Ă©nervĂ©e, je me sens bien, c’est le week-end…
    Des conversations/ situations surrĂ©alistes, je ne sais plus: pour moi, c’est devenu banal et habituel.
    Grognon, moi? Non, pas possible, je suis en week-end.
    C’est exquis de traĂźner en pyjama devant son ordi.
    En ce moment, je ne lis rien du tout; j’attends les propositions de lecture du mois d’octobre de Roseleen.
    Je ne rĂ©siste pas Ă  l’apĂ©ro dĂźnatoire du jeudi soir.
    L’Ă©mission de TV qui m’a le plus Ă©nervĂ©e: je ne sais plus quel journal tĂ©lĂ©visĂ© qui parlait de la rĂ©forme des retraites et qui prĂ©sentait certaines professions comme des nantis! Totale mĂ©connaissance de la rĂ©alitĂ©.
    LĂ , je suis assise Ă  mon bureau devant l’ordi et ça me va parce que c’est ce j’ai envie de faire, ce matin.

    Bonne fin de semaine.

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s