Je ne teul’fais pas dire! 6ème Ã©dition

Et voilà, c’est dimanche, le fameux dimanche du changement d’heure 😦 et le moment de faire le point sur la semaine avec mon « Je ne teul’fais pas dire! » Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas …  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut dans la colonne de droite sur le canevas.

J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe : Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, si j’ai oublié de vous ajouter dites le moi 😉

Aujourd’hui je me sens : un peu déphasée. Dans quel état j’aire? Que dois-je faire? (Concours, métier, etc…).

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : à un des vendeurs de ma boulangerie préféré N°2, un peu hipster américain(barbe noir carrée et gros trous dans oreilles), un peu marocain (salam)…

J’ai été super contente de : prendre un très grand café crème en terrasse, face au soleil vers 8h30, en bouquinant, jusqu’à ce que…

Ça m’a franchement énervé de : qu’un type à côté de moi  (enfin 3 tables de moi!) parle vraiment trop fort de ses aventures parisiennes (un néo bordelais (folle perdue et fière de l’être) depuis 99) et m’empêche de me concentrer sur mon bouquin. Au bout d’un quart d’heure je savais tout de sa vie et n’avait pas entendu le son de la voix de ses copines, rencontrées sur place.

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : Oh purée… Je préfère ne pas y penser ou je deviens misanthrope pour de bon.

IMG_20191025_170703.jpg

Je suis grognon : quand je dois, attendre, klaxonner, attendre, puis descendre de ma voiture pour dire à un gros bourgeois dans sa voiture d’hypra luxe, que là ça suffit il faut qu’il bouge sa voiture et laisse sortir les gens du parking. il me répond, sur de sa supériorité « Mâdâme, vous n’avez qu’à prendre la deuxième sortie », je lui réponds « Ou alors celle que vous bloquez et vous me laissez passer, ainsi que les 5 autre voitures derrière moi, il me semble que ça serait plus normal! » Il a bougé.  Quand je suis cassante, je suis très cassante.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : que la poste de la place Saint Projet/rue saint-Cath (la plus grosse artère commerçante de Bx) soit remplacée par un Karefour Marquette 😦

C’est exquis de : sentir le soleil réchauffer son dos quand il fait froid tout autour.

Ça me rend extatique : que le soleil soit revenu vendredi après un déluge ininterrompu de plusieurs jours.

En ce moment je lis : plusieurs livre. Dont celui de Sophie Fontanel sur ses cheveux blanc. Je suis agréablement surprise, ça me change.

IMG_20191024_194337

Je dis « respect » à :  El Marido. Et pas seulement parce qu’il nous refait l’appart.

Je ne résiste pas à : manger des croissants. Va falloir que j’arrête. j’ai repris 2 kilos 😥

J’vais t’dire une bonne chose : Disco is not dead!

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : You Should Be Dancing des… BeeGees.

La pensée hautement philosophique de la semaine : « Je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… Je ne suis qu’amour! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent : « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? ». Eh bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour… »

Je me taperais bien : un croque-monsieur

J’ai été raisonnable : malheureusement. Si je ne l’étais pas je serais en train de boire des bières à Madrid en dansant comme une polonaise. Ce que je serais bien incapable de faire. mais j’adore rêver.

Cette semaine pour la première fois j’ai : j’ai fait un truc , j’ai pensé à l’écrire ici et j’ai oublié.

C’est bien la dernière fois que je :

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : Le corps du dictateur, le général Franco, a été exhumé après des mois de bataille judiciaire. Il « reposait » jusqu’à maintenant dans un mausolée plus que monumental, près de Madrid :  la Abadía de la Santa Cruz del Valle de Los Caídos (l’abbaye de la Sainte-Croix de la vallée de ceux qui sont tombés). Il a été « ré-inhumé » dans le cimetière du Pardo, à Madrid. Je suis heureuse que cela ait été fait.

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : en train de manger un croque avec El Hijito.

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!

Je ne teul’fais pas dire! 5ème Ã©dition

Et voilà, c’est vendredi le moment de faire le point sur la semaine avec mon « Je ne teul’fais pas dire! » Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas …  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut dans la colonne de droite sur le canevas 🙂

IMG_20191018_112222J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe : Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, s’il y a une erreur dites le moi 😉

Aujourd’hui je me sens : plutôt bien.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : la marchande de 4 saisons à l’entrée des Capus.

J’ai été super contente d’: y voir Anne de « Papilles et pupilles ».

Ça m’a franchement énervé de : payé une prune de 35 euros pour m’être garé là où je me gare depuis presque 4 ans sans prendre de prune…

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : avec les « dames » de la mairie. prochain rdv pour faire refaire nos cartes d’identité : début janvier! (pendant qu’elles étaient 3 à m’expliquer ça, elles foutaient rien avant, pendant et après mon passage. 😦

Je suis grognon : à cause la prune… A ça pour te ponctionner ils savent faire! En revanche pour me rembourser des sous que les impôts me doivent depuis février 😦 …

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/qu’on installe un écran de télé dans un marché pour voir regarder le « ruby »? Moi je m’en fiche un peu, mais mon boucher il est pas content.

C’est exquis de : boire un grand crème en terrasse.

Ça me rend extatique : Du coup (pour les CNI) j’ai pris un rdv pour moi à Villenave d’Ornon et un rdv pour El Joven à Lormont!  (Je n’habite dans ni l’une, ni l’autre de ces communes) C’est pratique la modernité! (c’est de l’ironie, ça ne me rend pas vraiment extatique).

En ce moment je lis : Los Cuentos de Eva Luna, de Isabel Allende.

IMG_20191018_111012

Je dis « respect » à :  à rien

 

Je ne résiste pas à : no sé.

J’vais t’dire une bonne chose : j’en ai marre de plus pouvoir me garer à là ou je voudrais. Résultat? Au lieu de prendre le tram je conduis jusqu’à Bx! Il est beau le résultat!

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : Dancing queen.

La pensée hautement philosophique de la semaine : je déteste les hommes et les femmes politiques. Ils ne disent que des conneries.

Je me taperais bien : verre de vin. Ça doit faire depuis fin aout que je n’ai pas bu d’alcool!

J’ai été raisonnable : je n’ai grillé que des feux orange.

Cette semaine pour la première fois j’ai : vu le nouveau voisin du 4ème! Encore un nouveau.

IMG_20191018_112205

C’est bien la dernière fois que je : il ne faut jamais dire jamais.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : le traitement des bonnes sÅ“urs au vatican 😦 et des femmes en général dans l’église. Alors comme ça on les viole et ensuite on les pousse à avorter dans l’enceinte même du Vatican? 😦 des jours comme ça je suis heureuse de me sentir plus protestante que catho.

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : en train de nager dans un blue lagoon entourée de dauphins roses et mauves sous une douce brise qui ferait voler des fleurs de tiaré dans le ciel.

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!

Mes mots préférés

IMG_20191006_124732.jpg

Avez-vous des mots préférés? Je veux dire des mots dont vous aimez particulièrement le « son » pas le sens, juste la musique du mot indépendamment de ce qu’il exprime. Avez-vous des mots préférés dans votre langue maternelle, ou dans une langue apprise? Je trouve que c’est plus facile d’aimer les mots d’une langue « Ã©trangère », parce qu’on les découvre, parce qu’on les roule dans sa bouche pour bien les prononcer, parce qu’on est pas sur de bien les comprendre, ou alors oui, on est sûr, mais on se trompe.  Oui,  c’est plus facile pour moi de trouver des mots en espagnol que j’aime, plutôt qu’en français, car en français le sens du mot prime, il me semble. En anglais, malgré ma pratique quotidienne de cette langue pendant 10 ans, je ne trouve aucun mot que j’aime. Il y en a qui me surprennent, que je trouve étranges… Mais pas que j’aime.

Les mots que j’aime en espagnol :

Coliflor, corazón, pepinillo, aguacate, conejo, cucurucho, ñaca-ñaca, fenomenal, jirafa, Córdoba, azul,  zarzuela, tiquismiquis, requete…… Et le meilleur de tous : « esdrújulo » qui est un adjectif qui signifie « accentué (f accentuée) sur l’avant-avant-dernière syllabe » et qui est lui même « esdrújulo ».

Traduction : Chou-fleur, cœur, concombre, avocat, lapin, cornet, crac-crac, super, girafe, Cordoue, bleu, zarzuela, pinailleur, super ou doublement.

Oui, ces mots espagnols n’ont rien de « particulier » et je les ai écrit en « Ã©criture automatique » sans y penser, mais je les adore : ils claquent! Ils sonnent! Ils ont des sons et des accents toniques que nous n’avons pas en français, c’est beau.

Si je dois choisir des mots en français? J’aime Myosotis, falbala, velours, taffetas, songe (déjà je me sens rattrapé plus par le sens que par le son) tartiflette, ruisselle, porcelaine… mais je ne peux pas être certaine que ce soit le son ou le sens, qui me plaisent.

Bon là-dessus, turlututu chapeau pointu : @+ !

Je ne teul’fais pas dire! 4ème Ã©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivé! 5avec du retard :l idéalement ça serait plutôt le vendredi!!) Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas …  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut cliquer sur le canevas dans la colonne de droite 🙂

J’ajoute ici les liens vers les blogamies qui ont participé les dernières fois  : Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud,

IMG_20191013_183304Couteaux chinés ce matin. Il faut que j’huile les manches en bois, ou que je les cire? Ils sont de super qualité et sont très tranchants.

Aujourd’hui je me sens : kaput de chez kaput! Depuis quelques semaines je dors à peine… Et ce matin je me suis levé à 7h pour aller au marché des potron-minet, alors je suis… crapouillotte. Vidée, crevée, laminée…

Le terme kaput, importé en France lors de l’occupation allemande, signifie qu’une chose est totalement réduite à néant, sans espoir de pouvoir un jour la restaurer ou la réhabiliter.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : le boulanger bio des Capus qui s’appelle  « La Guitoune » ou quelque chose comme ça…

J’ai été super contente de : voir apparaître Chantal et son vélo alors que je m’étais assise pour savourer un petit crème. On a papoté 5 minutes et pris rdv.IMG_20191013_101153

Ça m’a franchement énervé de : ne pas arriver à me garer au salon du livre de Gradignan. Tourner, tourner, tourner… Devenir hystérique, maudire… Regretter d’être venue. Déteste Gradignan.

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : un gars sur une appli de Culture G, qui me demande… Enfin bref, je peux pas le dire ici autrement les moteurs de recherche vont m’envoyer des visites non désirées… Mais c’était surréaliste je vous le dis!

IMG_20191013_173620Je suis grognon : parce que  30° c’st légèrement too much quand on vide une bibliothèque, range, range, range… Car on fait de GROS changements dans l’appart’. Ci-dessus mon coin bureau légèrement encombré.

C’est exquis de : chantonner en se promenant aux puces.

Ça me rend extatique : trouver une tasse super jolie, négociée à 1€. Enfin pas vraiment négociée… « 1€ ça vous va? ». « Ok, prends, vas-y donne-moi un euro ».

En ce moment je lis : surtout de la grammaire.

Je dis « respect » à :  aux immigrés.

IMG_20191013_094921Je ne résiste pas à : un croissant.

J’vais t’dire une bonne chose : j’ai regardé la série Myto sur Arte et je ne sais pas si c’est super ou pas. J’ai bien aimé quand même. Vous l’avez vu? J’ai particulièrement aimé le personnage du garçon qui se sent fille et la mère qui n’en peu plus d’être transparente malgré tout ce qu’elle abat comme boulot.

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : les Bee Gees, encore, encore et toujours! 😀

La pensée hautement philosophique de la semaine : c’est mieux d’avoir un mari bricoleur capable de poser du parquet flottant dans tout l’appart que de payer quelqu’un pour le faire.

Je me taperais bien : un massage de dos!

J’ai été raisonnable : pas vraiment.

Cette semaine pour la première fois j’ai : acheté un super grand/lourd miroir aux puces à 10€. Je dirai qu’il date de l’entre deux guerres. C’est pour la nouvelle chambre du fils.

C’est bien la dernière fois que je : vais à Gradignan! En tous cas pour un salon du livre ou une « foire à l’emploi » ou le pépiniériste! C’est décidé : je déteste y aller!

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : Dupont de… 😀 Bon j’arrête tout de suite : y’en a marre!

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : dormir dans un pyjamas en pilou avec le chat collé sur moi!

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne! Bisous à toutes et tous!

Je ne teul’fais pas dire! 3ème Ã©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivé! Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas …  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut cliquer sur la page dont le lien est à droite dans la colonne Canevas du « Je ne teul’fais pas dire!🙂

J’ajoute ici les liens vers les blogamies qui ont participé la dernière fois  : Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud,

Aujourd’hui je me sens : bof bof bof… Les toubibs disent parfois que c’est le changement de saison…

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : le serveur de l’Utopia pour lui demander un café allongé avant de me mettre le nez dans l’étude comparée des déterminants français et espagnols. Je m’étais réservé un peu plus d’une heure pour cela avant le début du film.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19583690&cfilm=266409.html

J’ai été super contente d’ : aller voir « La vie scolaire ». c’était sympa. bien que j’ai trouvé légèrement maso de ma part d’aller voir des élèves et des profs dans un collège alors que je suis tranquille, sans contrat et que je pourrais en profiter pour aller voir l’océan. Dans la salle nous étions une quinzaine. tous et toutes des gueules de profs. Y »avait p’tète bien un CPE aussi.

Ça m’a franchement énervé de : ça ne m’a pas « franchement énervé », mais je trouve quand même ça con d’aller à Venise pour un weekend en avion. A l’heure qu’il est, je crois que tout le monde sait que Venise (et les vénitiens, ou ce qu’il en reste) souffre énormément du tourisme. (Une pote qui va se faire un weekend seule à Venise à 140€ pour profiter de la vie).

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : Ma (nouvelle) pote qui dit  tout le temps j’en ai marre « j’encule la vie ». Comme nous ne sommes véritablement copines que depuis l’été dernier, je me demande si je dois lui dire que c’est un peu super moche comme expression, surtout de la part d’une prof d’origine très bourgeoise, qui se promène en Répetto, chemisier chic et trench « camel »… ou si « je ne suis pas sa mère » (d’autant plus qu’elle à 48 ans).

Je suis grognon : quand je vois cette guide russe avec son haut parleur et sa vingtaine de petits canards ( touristes) qui me regarde comme au zoo à chaque fois que je prends un café en terrasse!

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : tous ces touristes qui prennent l’avion comme ils vont pisser alors qu’on arrête pas de répéter qu’un voyage en avion pollue 1 500 fois plus qu’un voyage en train. Ne faudrait-il pas réapprendre la lenteur? Qu’on a le temps? Qu’on peut faire 10 heures de train sans décéder?

71387392_10157098798423889_4032529645864747008_n

C’est exquis de : de boire un café crème en écoutant les conversations des autres.

Ça me rend extatique : ben, aujourd’hui, franchement : pas grand-chose!

En ce moment je lis : j’ai pas trop avancé « cent ans ». J’ai lu « Vocable ».

Je dis « respect » à :  mon Joven pour ces supers notes! Je suis surtout heureuse pour lui que le lycée ne soit pas un calvaire!

Je ne résiste pas à : à rêver. Je ne résiste pas aux croissants et il va falloir que je me calme! Autrement la Señora Toubib va me faire les gros yeux. enfin c’est surtout moi qui va avoir un problème. Elle, elle s’en fout.

J’vais t’dire une bonne chose : je sais pas quoi faire de moi en ce moment. Comment ça, t’avais deviné?

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : Clara Lucciani, même si j’aime pas vraiment, j’avoue que cette chanson à quelque chose de « prenant ». C’est surtout la ligne de basse que j’aime beaucoup  en fait.

La pensée hautement philosophique de la semaine : Si tu vois le verre à moitié vide, verse le dans un verre plus petit et arrêter de nous emmerder. Ça vaut pour moi aussi!

Je me taperais bien : quelques clopes et une cuite, toujours avec des potes, pas en solitaire non plus…

J’ai été raisonnable : sans plus.

Cette semaine pour la première fois je : suis rentrée dans un certain magasin d’antiquités ou j’ai vu une très jolie petite table Napoléon 3.

C’est bien la dernière fois que je : voudrais être raisonnable.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : depuis la dernière fois? Comme tout le monde je suppose j’ai été choqué que Rouen passe derrière Chichi 😦 Et que Chichi soit encensé comme un saint.

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : boire des bières en rigolant avec de vieux amis.

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!

Luxe, calme et volupté.

Le piano a toujours été mon instrument de musique préféré. Un de mes plus anciens souvenir (et vraiment il doit remonté à mes un an ou deux) est d’être en train de jouer sous le piano à queue (quart de queue?) de ma grand-mère, sur un tapis marocain, dans la chaleur douce, le luxe de la maison où ma mère avait grandi puis vécu les premières années de son mariage, où mes frères sont nés. C’était alors le petit salon de musique de ma grand-mère. Hors je n’ai pas vraiment de souvenir de cette pièce avec le piano. J’ai l’impression de ne jamais avoir connu ce piano, ni cette pièce autrement que transformé en sa chambre. Ce souvenir est si flou, si ancien : mamie en train de jouer du piano. Je ne l’ai jamais vu toucher un piano autrement que dans cette bribe de souvenir confus, ce flash si étrange que je me demande s’il ne s’agit pas d’un rêve ancien que je transporte avec moi depuis l’enfance.

Chez ma tante, dans le grand salon à la belle cheminée de pierre, les bais vitrées partout sur le jardin automnal et splendide, trônait un autre piano à queue, immense, magique donc je  pouvais ouvrir l’immense couvercle et rêver que j’étais concertiste. J’étais très loin d’être, plus que très loin. Je n’ai appris le piano dans le règles qu’une année et cela m’a dégouté de prendre des cours, pas du piano. Je ne sais quasiment rien jouer. Je ne joue que de mémoire.

Quand la maison de famille du sud a été partagée, j’ai eu le joli piano droit qui était dans la famille depuis un siècle et dans le salon de la chambre où je préférais dormir. Oh, que je l’ai aimé ce piano! Et puis le temps passe, comme les gnossiennes que j’aimais déchiffrer, lentement, laborieusement et jouer jusqu’à ce que je les saches par cÅ“ur. Parfois j’appelais ma mère (où elle venait d’elle même) quand je ne comprenais pas la partition et j’avançais de nouveau.

Ma grand-mère,  ma tante, ma mère… Disparues.