Je ne teul’fais pas dire! 11Ăšme Ă©dition

pey berlanDĂ©but d’aprĂšm place Pey Berlan

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivĂ©! Vous pouvez le reprendre chez vous, y rĂ©pondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas 
  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prĂȘtes sans vous embĂȘter il faut dans la colonne de droite sur le canevas.

J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, si j’ai oubliĂ© de vous ajouter dites le moi.

Aujourd’hui je me sens : Bien. Il y a eu du soleil, un dĂ©jeuner avec Mi Sobrina, un tour aux puces, un diabĂšte bien stabilisĂ©, un cafĂ©, des arbres dorĂ©s par l’automne.

Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : ma toubib. Je la vois tous les 3 mois. Elle est cool.

J’ai Ă©tĂ© super contente de : voir le soleil briller partout dans les flaques.

chat noir

Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : qu’un clodo s’assoit Ă  cĂŽtĂ© de moi  (en terrasse avec mon cafĂ©cito) avec sa clope et de respirer sa fumĂ©e. J’allais me dĂ©placer quand il a dĂ©cider de rentrer dans le bar.

Je suis grognon : parce que mon nouveau CDI est joli et agrĂ©able, les collĂšgues sympas en gĂ©nĂ©ral, mais il est assumĂ© par tout le monde qu’il est avant tout une salle d’Ă©tude/de colle/ de cours/ de retardataires/ de rĂ©union… Et en aucun cas un CDI. A quoi ça sert que je me dĂ©carcasse? Snif. (#les joies du lycĂ©e pro#ramenez moi en collĂšge).

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que :

C’est exquis de : de faire des bisous

rue de l'observanceRue de l’Observance

Ça me rend extatique : de rĂȘver la nuit. Et aussi que mon fils soit un chouette fiston, mĂȘme si cela n’a aucun rapport.

En ce moment je lis : Les MystĂšres de Larispem, que j’ai commencĂ© plusieurs fois!!! faudrait vraiment que je le finisse cette fois!

Je dis « respect » Ă  :  ceux qui rĂ©alisent leurs rĂȘves.

Je ne résiste pas à : un verre de vin.

J’vais t’dire une bonne chose : rĂ©siste, prouve que tu existes.

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute Ă  fond :

Notons nĂ©anmoins que je ne prends quasiment plus ma voiture et que j’aime de plus en plus Clara Luciani..

La pensée hautement philosophique de la semaine : ça suffit!

Je me taperais bien : une virĂ©e en moto. oui mais comment faire, je n’ai pas de moto? Emprunter un scoot’ sur les trotoires de bx?

J’ai Ă©tĂ© raisonnable : pas plus que d’hab’.

Cette semaine pour la premiĂšre fois j’ai : je me suis faite maquiller Ă  SĂ©faura (gratuitement) par une esthĂ©ticienne qui semblait s’ennuyer Ă  mort mercredi matin. c’Ă©tait trĂšs amusant, j’ai apprĂ©ciĂ© ce moment « girly » avec une trĂšs jolie jeune femme trĂšs bienveillante. (je n’ai rien achetĂ© et elle ne m’y a pas poussĂ©).

C’est bien la derniĂšre fois que je : prends le bus 10 pour traversĂ© la Garonne!!! 50 minutes pour aller de Jardin Botanique Ă  la gare!!! Faut pas pousser! Je prĂ©fĂšre encore marcher! J’aurais mis la moitiĂ© du temps! Voir moins 😩

st michL’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : OMG c’est inavouable! El marido Ă©tant hors du nid j’ai regardĂ© les paysans en quette d’amour! J’ai pas Ă©tĂ© déçu!!!  Il y en avait un de tellement roots qu’il Ă©tait sous-titrĂ©!

PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : ĂȘtre en train de danser en boite dans les annĂ©es 80, en buvant et en fumant comme une cheminĂ©e.

Sur ce, bonne soirĂ©e et faites-vous plaiz’ : n’hĂ©sitez pas Ă  faire mon questionnaire de ronchonne!

Je ne teul’fais pas dire! 10Ăšme Ă©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivĂ©! Vous pouvez le reprendre chez vous, y rĂ©pondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas 
  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prĂȘtes sans vous embĂȘter il faut dans la colonne de droite sur le canevas.

J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, si j’ai oubliĂ© de vous ajouter dites le moi.

IMG_20191124_085455

Aujourd’hui je me sens : bizarre. Est-ce novembre? Est-ce mon nouveau poste? Qu’est-ce?

Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : la marchande de fruits au marchĂ©.

J’ai Ă©tĂ© super contente de : passĂ© l’aprĂšs-midi d’hier avec ma copine Cendrillon. (Bah quoi, on trouve les pseudo qu’y vienne comme ça pour nos amies, non?)

Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : et ça a pas fini de m’Ă©nerver : de ne plus pouvoir me garer Ă  cĂŽtĂ© du tram et de devoir VRAIMENT tout faire en bus pour aller au taf 😩 Le bus secoue les passagers, pas le tram…

Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : entendu en marchant dans la rue ce matin « Oui mais tu comprends, c’est vraiment pas pratique que nous soyons tous dedans quand vous ĂȘtes tous dehors!!! » (Un mec Ă©nervĂ© causant dans son tĂ©lĂ©phone).

IMG_20191124_083358Je suis grognon : parce que je dors mal. parce que mon collĂšgue pue du bec. Parce que.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : ce bordel?!

C’est exquis de : penser qu’il pourrait neiger.

Ça me rend extatique : l’idĂ©e que dans 5 minutes je vais me prĂ©parer un chocolat chaud 100% cacao.

En ce moment je lis : j’entasse les livres et je ne lis rien. mĂȘme les bouiquins rapporter de mon CDI (Centre de doc) j’arrive pas Ă  les lire.

IMG_20191121_105501Je dis « respect » à :  moi-mĂȘme, ça me changera, au lieu de m’autodĂ©nigrer en permanence dans ma petite tĂȘte.

Je ne résiste pas à : jouer à Quiz sur mon tel.

J’vais t’dire une bonne chose : l’important dans la vie c’est les bonnes copines.

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute Ă  fond :

La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : l’herbe est toujours plus verte ailleurs et ma copine Cendrillon se rend malade en regardant les instas de ses copines 😩

IMG_20191121_105354Je me taperais bien : un voyage en bateau vers Tahiti.

J’ai Ă©tĂ© raisonnable : nan, hier soir j’ai bu un verre avec la copine prĂ©cĂ©demment citĂ©e et j’Ă©tais un peu pompette,elle aussi.

Cette semaine pour la premiùre fois j’ai : ???

C’est bien la derniĂšre fois que je : que je pense que j’arrive Ă  boucler un post en 10 minutes. Ça m’en a pris 18.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : je prĂ©fĂšre pas y penser : les violences faites aux femmes, les coups… Tout ça remue beaucoup de choses, du passĂ©.

IMG_20191119_081354PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : dans un jacuzzi!

Sur ce, bonne soirĂ©e et faites-vous plaiz’ : n’hĂ©sitez pas Ă  faire mon questionnaire de ronchonne!

Je ne teul’fais pas dire! 9Ăšme Ă©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivĂ©! Vous pouvez le reprendre chez vous, y rĂ©pondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas 
  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prĂȘtes sans vous embĂȘter il faut dans la colonne de droite sur le canevas.

J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, si j’ai oubliĂ© de vous ajouter dites le moi.

IMG_20191117_103300.jpg

Aujourd’hui je me sens : je me sentais trĂšs bien ce matin quand je dĂ©ambulais en ville, aux puces. Cet aprĂšs-midi : un peu morose en regardant par la fenĂȘtre le ciel gris.

Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : Le boulanger bio du marchĂ© de Bx, il a l’air toujours d’excellente humeur et c’est contagieux.

J’ai Ă©tĂ© super contente de : m’acheter de somptueuses bottines en cuir vert façon 1900, doublĂ©es Ă  l’intĂ©rieur, on y met son pied comme dans un gant.

Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : bosser pour l’Educ Nat.

Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : Oh, passons…

Je suis grognon : c’est de saison. Non? tu n’est pas grognon toi, lecteur?

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : les apparences soient souvent trompeuses?

C’est exquis de : faire une bonne purĂ©e maison , patate , carottes, ails…

Ça me rend extatique : faire les puces.

En ce moment je lis : « La fonction essentielle d’une bibliothĂšque est de favoriser la dĂ©couverte de livres dont le lecteur ne soupçonnait pas l’existence et qui s’avĂšrent d’une importance capitale pour lui. » Umberto Eco.

leonor-fini-self-portrait.jpg

Je dis « respect » à : Leonor Fini, nĂ©e Ă  Buenos Aires, Argentine, en 1908, elle arrive Ă  Paris en 1931 et y mourra 1996. Elle Ă©tait une artiste surrĂ©aliste, dĂ©coratrice de thĂ©Ăątre et Ă©crivaine française d’origine italienne. 

leonorfini.jpg

Je ne résiste pas à : boire trop de café.

books and coffe

J’vais t’dire une bonne chose : rien ne vaut un endroit bien chauffĂ© et bien cosy quand il fait froid dehors, avec un bon cafĂ© au lait! Selon les endroits ils l’appellent « Flat white » ou autre… Ca n’en reste pas moins : un cafĂ© au lait.

coffee.jpg

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute Ă  fond : Niagara

La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : C’Ă©tait mieux avant!

Je me taperais bien : un bain.

J’ai Ă©tĂ© raisonnable : pas tellement… Du tout.

Cette semaine pour la premiĂšre fois j’ai : j’ai traversĂ© le tram Ă  30 km pour cause d’arrĂȘt d’urgence du conducteur.

C’est bien la derniĂšre fois que je : je ne m’accroche pas Ă  une barre dans le tram.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : les bains de foule de not’ prĂ©sident et ses rĂ©ponses aux questions que lui posent les gens groupĂ©s autour de lui. Peut-on ĂȘtre plus dĂ©connectĂ© du peuple et plus mĂ©prisant?

PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : fumer une cigarette en papotant avec des artistes surrĂ©alistes.

Sur ce, bonne soirĂ©e et faites-vous plaiz’ : n’hĂ©sitez pas Ă  faire mon questionnaire de ronchonne!

Libre dans sa tĂȘte

«  »Diego, libre dans sa tĂȘte » est une chanson Ă©crite et composĂ©e par Michel Berger. Cette chanson est interprĂ©tĂ©e pour la premiĂšre fois en 1981 par France Gall, sur son album studio « Tout pour la musique ».

« Diego, libre dans sa tĂȘte » prend une signification particuliĂšre quand France Gall l’interprĂšte dans Champs-ÉlysĂ©es en prĂ©sence d’un ancien prisonnier politique, le pianiste argentin Miguel Ángel Estrella (juin 1984). » (WikipĂ©dia)

Quelle version prĂ©fĂ©rez-vous? Michel Berger, France Gall ou not’ Johnny national? ou alors VĂ©ronique Sanson?

Bon début de semaine demain, sous la pluie!

 

 

Je ne teul’fais pas dire! 8Ăšme Ă©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivĂ©! Vous pouvez le reprendre chez vous, y rĂ©pondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas 
  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prĂȘtes sans vous embĂȘter il faut dans la colonne de droite sur le canevas.

J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, si j’ai oubliĂ© de vous ajouter dites le moi

Aujourd’hui je me sens : plutît bien plutît sereine.

Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : c’Ă©tait pas ce matin! Diantre, je n’ai pas Ă©mergĂ©e avant midi! Heure Ă  laquelle j’ai rĂ©veillĂ© El Hoven et El Marido!!!

teacup1

J’ai Ă©tĂ© super contente de : mardi, de marchander Ă  4€ une tasse « Coalport » miniature du XIXĂšme siĂšcle aux puces.  C’est pas vraiment pour la garder je pense la revendre sur ma boutique Etsy en construction. Quelqu’une parmi vous Ă  une boutique Etsy?

Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : que le chat vomisse encore une fois sur la moquette du salon 😩 (Qui va bientĂŽt ĂȘtre remplacĂ©e heureusement par du parquet flottant).

Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : avec ma future chef d’Ă©tablissement.

Je suis grognon : non.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que :

C’est exquis de : lire Queneau :

« Doukipudonktan, se demanda Gabriel excĂ©dĂ©. Pas possible, ils se nettoient jamais. Dans le journal, on dit qu’il y a pas onze pour cent des appartements Ă  Paris qui ont des salles de bains, ça m’étonne pas, mais on peut se laver sans. Tous ceux-lĂ  qui m’entourent, ils doivent pas faire de grands efforts. D’un autre cĂŽtĂ©, c’est tout de mĂȘme pas un choix parmi les plus crasseux de Paris. Y a pas de raison. C’est le hasard qui les a rĂ©unis. On peut pas supposer que les gens qu’attendent Ă  la gare d’Austerlitz sentent plus mauvais que ceux qu’attendent Ă  la gare de Lyon. Non vraiment, y a pas de raison. Tout de mĂȘme quelle odeur. Gabriel extirpa de sa manche une pochette de soie couleur mauve et s’en tamponna le tarin. »

IMG_20191107_101918

Ça me rend extatique : de glisser mes pieds dans des chaussons! Cet Ă©tĂ© j’en ai rĂȘvĂ©!

En ce moment je lis : « Sfar, c’est arabe » de Joann Sfar. PrĂ©sentation de l’Ă©diteur :
Le (nouveau) carnet de Joann Sfar couvre la pĂ©riode de juillet 2015 Ă  juillet 2017. Il mĂȘle texte et dessins pour rĂ©agir Ă  l’actualitĂ© politique, sociale et culturelle. Lors de cette pĂ©riode riche en Ă©vĂ©nements, Sfar prend son lecteur Ă  partie comme une invitation Ă  la rĂ©flexion et Ă  la polĂ©mique.

Je dis « respect » à :  El Joven pour avoir Ă©crit un poĂšme en moins de 20 minutes qui m’a Ă©mu presque aux larmes. j’espĂšre qu’il aura une bonne note.

Je ne résiste pas à : une bonne tasse de chocolat Van Houten sans sucre trÚs chaud.

J’vais t’dire une bonne chose : La sĂ©rie Bull, c’est super con, mais j’adore.

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute Ă  fond : Goodbye stranger de Supertramp 🙂

La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander les autres. L’homme le plus heureux est celui qui fait le bonheur d’un plus grand nombre d’autres. Il ne suffit pas de faire le bien, il faut encore le bien faire. Quand on est indiffĂ©rent Ă  tout, on n’est rien, ou l’on est une pierre. (Diderot).

Je me taperais bien : j’hĂ©site…

J’ai Ă©tĂ© raisonnable : pas plus que d’habitude.

IMG_20191107_094600

Cette semaine pour la premiĂšre fois j’ai : regrettĂ© Ă©goĂŻstement que le pont de pierre ne soit plus ouvert au voiture… Mais c’est juste parce que j’Ă©tais Ă©nervĂ©e, qu’il pleuvait et que je me suis un peu perdue. En vraie je suis toujours trĂšs contente qu’il soit fermĂ©. Et de toutes façons j’irai en tram Ă  mon nouveau lycĂ©e.

C’est bien la derniùre fois que je : vais à Bastide en voiture.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : aujourd’hui un Ă©tudiant s’est suicidĂ© en en rendant coupable not’ prĂ©sident et ses prĂ©dĂ©cesseurs…

PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : ĂȘtre dans un jacuzzi avec un verre de champagne et des petits fours.

Sur ce, bonne soirĂ©e et faites-vous plaiz’ : n’hĂ©sitez pas Ă  faire mon questionnaire de ronchonne!

Midweek post

Alors voilĂ , alors que lundi matin je dĂ©primais (grave) en regardant tomber la pluie, en passant l’aspirateur, rangeant la cuisine et ramassant le linge sale 😩 Alors que je dĂ©primais donc, en dĂ©jeunant seule devant la tĂ©lĂ© et en me demandant Ă  quelle heure j’allais appelĂ© la secrĂ©taire qui est chargĂ© de distribuer les postes au supplĂ©ants (contractuel/les), le tĂ©lĂ©phone a sonnĂ© (Ă 14h) et c’Ă©tait directement la secrĂ©taire de direction d’un lycĂ©e pro, que nous appelons depuis cette annĂ©e : lycĂ©e des mĂ©tiers. Les ministres ne sont pas contents s’ils ne changent pas des trucs super importants… Et not’ ministre actuel adore brasser du vent (le nom des choses) de la merde (rĂ©duire le nombre de postes au concours) et j’en passe (les programmes du lycĂ©e). Bref, fin de la digression.  Donc la secrĂ©taire d’un lycĂ©e des mĂ©tiers de la rive droite (c’est Ă  dire l’estranger pour tout bon bordelais qui se respecte 😉 ) pour me proposer un post Ă  mi-temps dans leur charmant Ă©tablissement (c’est vrai, c’est joli). ForcĂ©ment j’ai dit oui, et oui pour rencontrer la chef (d’Ă©tablissement) dĂšs mardi.

canevasCanevas kitchoune aux puces.

En raccrochant j’Ă©tais encore plus dĂ©primer qu’avant. Youhou! J’ai un job! Youhou 15 heures/semaine payĂ© au mieux 500€* ce mois-ci (je commence le 12, je prĂ©fĂšre ne pas faire le calcul…) et puis en dĂ©cembre : seulement 20 jours (avant vacances sco) Waou c’est la fĂȘte! Not’ prĂ©sident sera content : il va faire des Ă©conomies! La derniĂšre fois que PĂŽle m’a indemnisĂ© (aprĂšs avoir travaillĂ© toute l’annĂ©e l’annĂ©e derniĂšre sauf pendant les vacances of course, puis qu’on nous fait des contrats qui s’arrĂȘte avant et reprennent aprĂšs les vacances) c’Ă©tait le 2 oct : 900€ et pour octobre : rien. J’ai reçu le 31 oct un courrier de ce cher PĂŽle me disant que mes droits « s’Ă©taient arrĂȘtĂ© le 30 novembre » sic. Et je n’ai rien perçu pour octobre et nous sommes le 6 novembre, je n’y comprends rien 😩 J’ai appelĂ© PĂŽle, lui ai laissĂ© un doux message d’une voix Ă©tranglĂ©e et il doit me rappeler avant demain soir, promis, jurĂ©. S’il ment, il va en enfer.

Avec tout ça je n’ai rien fait de mon attestation employeur qui « annule et remplace » et qui les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes m’a obligĂ© Ă  rendre ce que j’avais touchĂ© de PĂŽle pendant les vacances d’Ă©tĂ©… Soupir. J’attends que ça me cogne sur la tĂȘte comme un lapin hĂ©bĂ©tĂ© dans la lumiĂšre des phares de la voiture de fonction de not’ prĂ©sident.

le canevas c'est modeCanevas kitchoune, mais branchouille dans les magazines

Tout ça pour dire que, alors que le fait de bosser me remonte lĂ©gĂšrement le moral, le fait de bosser pour des cacahuĂštes me l’enfonce complĂštement, vraiment. Youpi. J’entends la ministre du travail Ă  la radio qui dit des Ăąneries Ă  grands coups de lapsus rĂ©vĂ©lateur. On peut lire dans la presse  (ou Ă©couter, comme on veut) :

« Le gouvernement a dĂ©voilĂ© ce mardi (pas celui-ci) le contenu de la rĂ©forme de l’assurance-chĂŽmage. Lors de cette prise de parole en direct de l’HĂŽtel de Matignon, la ministre du Travail Muriel PĂ©nicaud a fait un malheureux lapsus.

Elle a expliquĂ© que cette rĂ©forme allait ĂȘtre mise en place « contre le chĂŽmage et pour la prĂ©caritĂ© ». Mais se rendant compte de son erreur, la ministre du Travail s’est reprise et a bien rĂ©affirmĂ© que la rĂ©forme est « contre la prĂ©caritĂ© ». »

Ou une autre connasse qui fait le buzz partout et pĂ©rore que si on  gagne le smic c’est qu’on a pas bien travailler Ă  l’Ă©cole et que ce n’est pas trĂšs malin de divorcer quand on gagne le smic… Je lui ferai pas l’honneur de la nommer.

Bref. la pluie continue Ă  tomber et le spleen d’automne n’est pas prĂšs de s’envoler!

Autrement j’ai achetĂ© un rouge Ă  lĂšvres et un mascara et je fais plus jeune que mon Ăąge selon la gestionnaire de mon nouveau bahut. Il faut prendre tout ce qui est Ă  prendre!IMG_20191028_143350Mon copain le roitelet

C’est pas fini :

  • Je suis MA1 349 c’est Ă  dire que je bosse dans le privĂ©, celui qui bosse dans le public et qui est exactement comme moi au niveau diplĂŽmes anciennetĂ© etc est CatĂ©gorie 1 367.

Ce qui est cool c’est que bientĂŽt non seulement plus personne voudra ĂȘtre prof mais y’aura mĂȘme plus de contractuels pour ‘prendre leurs places » comme ils disent!

Un salarié payé au SMIC mensuel pour un temps plein (35H) perçoit 1.202,92 euros net, par mois (soit 1.521,22 euros brut) à la date du 10 mai 2019.

Or, or! Or… (non pas de l’or, la conjonction de coordination « or » comme dans  « Mais ou et donc Ornicar ») Or : le MA2 321 ( je sens que vous aussi vous commencez Ă  kiffer grave l’Education Nationale!) Or, disais-je, le MA2 et les catĂ©gories 2  321 ( c’est Ă  dire les profs contractuels du privĂ© et du public (oui je sais, c’est compliquĂ© mais dans ce cas public ou privĂ© gagne la mĂȘme chose) gagnent 1504.21€ brut/mois…  Alors lĂ , normalement, tu te dis : « Ben! », tu te dis : « Ben! C’est moins que le smic ça! Comment c’est possible ça!? » Tu me dis. Et t’as bien raison. Alors lĂ  je te rĂ©ponds : « Demande Ă  not’ ministre, demande Ă  not’ bienfaiteur monsieur not’ prĂ©sident »… mais me demande pas Ă  moi.

Moi je vais me faire un thé et déprimer en regardant tomber la pluie.

Je te souhaite une bonne journĂ©e et s’il y a quelques rayons de soleil, fais comme les chats : roule-toi dedans! 😉

Bises Ă  toutes et Ă  tous aussi.