Midweek post

Alors voilĂ , alors que lundi matin je dĂ©primais (grave) en regardant tomber la pluie, en passant l’aspirateur, rangeant la cuisine et ramassant le linge sale 😩 Alors que je dĂ©primais donc, en dĂ©jeunant seule devant la tĂ©lĂ© et en me demandant Ă  quelle heure j’allais appelĂ© la secrĂ©taire qui est chargĂ© de distribuer les postes au supplĂ©ants (contractuel/les), le tĂ©lĂ©phone a sonnĂ© (Ă 14h) et c’Ă©tait directement la secrĂ©taire de direction d’un lycĂ©e pro, que nous appelons depuis cette annĂ©e : lycĂ©e des mĂ©tiers. Les ministres ne sont pas contents s’ils ne changent pas des trucs super importants… Et not’ ministre actuel adore brasser du vent (le nom des choses) de la merde (rĂ©duire le nombre de postes au concours) et j’en passe (les programmes du lycĂ©e). Bref, fin de la digression.  Donc la secrĂ©taire d’un lycĂ©e des mĂ©tiers de la rive droite (c’est Ă  dire l’estranger pour tout bon bordelais qui se respecte 😉 ) pour me proposer un post Ă  mi-temps dans leur charmant Ă©tablissement (c’est vrai, c’est joli). ForcĂ©ment j’ai dit oui, et oui pour rencontrer la chef (d’Ă©tablissement) dĂšs mardi.

canevasCanevas kitchoune aux puces.

En raccrochant j’Ă©tais encore plus dĂ©primer qu’avant. Youhou! J’ai un job! Youhou 15 heures/semaine payĂ© au mieux 500€* ce mois-ci (je commence le 12, je prĂ©fĂšre ne pas faire le calcul…) et puis en dĂ©cembre : seulement 20 jours (avant vacances sco) Waou c’est la fĂȘte! Not’ prĂ©sident sera content : il va faire des Ă©conomies! La derniĂšre fois que PĂŽle m’a indemnisĂ© (aprĂšs avoir travaillĂ© toute l’annĂ©e l’annĂ©e derniĂšre sauf pendant les vacances of course, puis qu’on nous fait des contrats qui s’arrĂȘte avant et reprennent aprĂšs les vacances) c’Ă©tait le 2 oct : 900€ et pour octobre : rien. J’ai reçu le 31 oct un courrier de ce cher PĂŽle me disant que mes droits « s’Ă©taient arrĂȘtĂ© le 30 novembre » sic. Et je n’ai rien perçu pour octobre et nous sommes le 6 novembre, je n’y comprends rien 😩 J’ai appelĂ© PĂŽle, lui ai laissĂ© un doux message d’une voix Ă©tranglĂ©e et il doit me rappeler avant demain soir, promis, jurĂ©. S’il ment, il va en enfer.

Avec tout ça je n’ai rien fait de mon attestation employeur qui « annule et remplace » et qui les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes m’a obligĂ© Ă  rendre ce que j’avais touchĂ© de PĂŽle pendant les vacances d’Ă©tĂ©… Soupir. J’attends que ça me cogne sur la tĂȘte comme un lapin hĂ©bĂ©tĂ© dans la lumiĂšre des phares de la voiture de fonction de not’ prĂ©sident.

le canevas c'est modeCanevas kitchoune, mais branchouille dans les magazines

Tout ça pour dire que, alors que le fait de bosser me remonte lĂ©gĂšrement le moral, le fait de bosser pour des cacahuĂštes me l’enfonce complĂštement, vraiment. Youpi. J’entends la ministre du travail Ă  la radio qui dit des Ăąneries Ă  grands coups de lapsus rĂ©vĂ©lateur. On peut lire dans la presse  (ou Ă©couter, comme on veut) :

« Le gouvernement a dĂ©voilĂ© ce mardi (pas celui-ci) le contenu de la rĂ©forme de l’assurance-chĂŽmage. Lors de cette prise de parole en direct de l’HĂŽtel de Matignon, la ministre du Travail Muriel PĂ©nicaud a fait un malheureux lapsus.

Elle a expliquĂ© que cette rĂ©forme allait ĂȘtre mise en place « contre le chĂŽmage et pour la prĂ©caritĂ© ». Mais se rendant compte de son erreur, la ministre du Travail s’est reprise et a bien rĂ©affirmĂ© que la rĂ©forme est « contre la prĂ©caritĂ© ». »

Ou une autre connasse qui fait le buzz partout et pĂ©rore que si on  gagne le smic c’est qu’on a pas bien travailler Ă  l’Ă©cole et que ce n’est pas trĂšs malin de divorcer quand on gagne le smic… Je lui ferai pas l’honneur de la nommer.

Bref. la pluie continue Ă  tomber et le spleen d’automne n’est pas prĂšs de s’envoler!

Autrement j’ai achetĂ© un rouge Ă  lĂšvres et un mascara et je fais plus jeune que mon Ăąge selon la gestionnaire de mon nouveau bahut. Il faut prendre tout ce qui est Ă  prendre!IMG_20191028_143350Mon copain le roitelet

C’est pas fini :

  • Je suis MA1 349 c’est Ă  dire que je bosse dans le privĂ©, celui qui bosse dans le public et qui est exactement comme moi au niveau diplĂŽmes anciennetĂ© etc est CatĂ©gorie 1 367.

Ce qui est cool c’est que bientĂŽt non seulement plus personne voudra ĂȘtre prof mais y’aura mĂȘme plus de contractuels pour ‘prendre leurs places » comme ils disent!

Un salarié payé au SMIC mensuel pour un temps plein (35H) perçoit 1.202,92 euros net, par mois (soit 1.521,22 euros brut) à la date du 10 mai 2019.

Or, or! Or… (non pas de l’or, la conjonction de coordination « or » comme dans  « Mais ou et donc Ornicar ») Or : le MA2 321 ( je sens que vous aussi vous commencez Ă  kiffer grave l’Education Nationale!) Or, disais-je, le MA2 et les catĂ©gories 2  321 ( c’est Ă  dire les profs contractuels du privĂ© et du public (oui je sais, c’est compliquĂ© mais dans ce cas public ou privĂ© gagne la mĂȘme chose) gagnent 1504.21€ brut/mois…  Alors lĂ , normalement, tu te dis : « Ben! », tu te dis : « Ben! C’est moins que le smic ça! Comment c’est possible ça!? » Tu me dis. Et t’as bien raison. Alors lĂ  je te rĂ©ponds : « Demande Ă  not’ ministre, demande Ă  not’ bienfaiteur monsieur not’ prĂ©sident »… mais me demande pas Ă  moi.

Moi je vais me faire un thé et déprimer en regardant tomber la pluie.

Je te souhaite une bonne journĂ©e et s’il y a quelques rayons de soleil, fais comme les chats : roule-toi dedans! 😉

Bises Ă  toutes et Ă  tous aussi.