Je ne teul’fais pas dire! 9ème Ă©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivé! Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas …  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut dans la colonne de droite sur le canevas.

J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, si j’ai oublié de vous ajouter dites le moi.

IMG_20191117_103300.jpg

Aujourd’hui je me sens : je me sentais très bien ce matin quand je déambulais en ville, aux puces. Cet après-midi : un peu morose en regardant par la fenêtre le ciel gris.

Ce matin la première personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : Le boulanger bio du marchĂ© de Bx, il a l’air toujours d’excellente humeur et c’est contagieux.

J’ai Ă©tĂ© super contente de : m’acheter de somptueuses bottines en cuir vert façon 1900, doublĂ©es Ă  l’intĂ©rieur, on y met son pied comme dans un gant.

Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : bosser pour l’Educ Nat.

Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : Oh, passons…

Je suis grognon : c’est de saison. Non? tu n’est pas grognon toi, lecteur?

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : les apparences soient souvent trompeuses?

C’est exquis de : faire une bonne purĂ©e maison , patate , carottes, ails…

Ça me rend extatique : faire les puces.

En ce moment je lis : « La fonction essentielle d’une bibliothèque est de favoriser la dĂ©couverte de livres dont le lecteur ne soupçonnait pas l’existence et qui s’avèrent d’une importance capitale pour lui. » Umberto Eco.

leonor-fini-self-portrait.jpg

Je dis « respect » à : Leonor Fini, nĂ©e Ă  Buenos Aires, Argentine, en 1908, elle arrive Ă  Paris en 1931 et y mourra 1996. Elle Ă©tait une artiste surrĂ©aliste, dĂ©coratrice de théâtre et Ă©crivaine française d’origine italienne. 

leonorfini.jpg

Je ne résiste pas à : boire trop de café.

books and coffe

J’vais t’dire une bonne chose : rien ne vaut un endroit bien chauffĂ© et bien cosy quand il fait froid dehors, avec un bon cafĂ© au lait! Selon les endroits ils l’appellent « Flat white » ou autre… Ca n’en reste pas moins : un cafĂ© au lait.

coffee.jpg

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : Niagara

La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : C’Ă©tait mieux avant!

Je me taperais bien : un bain.

J’ai Ă©tĂ© raisonnable : pas tellement… Du tout.

Cette semaine pour la première fois j’ai : j’ai traversĂ© le tram Ă  30 km pour cause d’arrĂŞt d’urgence du conducteur.

C’est bien la dernière fois que je : je ne m’accroche pas Ă  une barre dans le tram.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : les bains de foule de not’ prĂ©sident et ses rĂ©ponses aux questions que lui posent les gens groupĂ©s autour de lui. Peut-on ĂŞtre plus dĂ©connectĂ© du peuple et plus mĂ©prisant?

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : fumer une cigarette en papotant avec des artistes surréalistes.

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!