Jamais l’une sans l’autre

Daisy_and_Violet_HiltonDaisy et Violet Hilton

Je viens de dévorer « Inséparables » de Sarah Crossan. Mardi, avant d’éteindre les lumières et de fermer mon CDI, je me suis dit que je lirais bien quelque chose dans le tram et j’ai attrapé ce bouquin que j’avais mis sur la table de présentation parce que la couverture était sympa et parce que j’avais aimé la quatrième de couverture. Une fois assise dans le tram je me suis plongée dedans, j’ai changé de tram, me suis replongée dedans, ai changé pour le bus et me suis replongée dedans et j’ai finalement raté mon arrêt car j’étais complètement « dedans ». Je l’ai fini mercredi. Tous les bons bouquins font toujours le même effet quand on les finit : on se sent tout seul, dépossédé, on voudrait que l’auteur écrive la suite!

J’aime écouter cette chanson. C’est très doux.

C’est l’histoire de Grace et Tippi qui sont deux sÅ“urs siamoises et qui vont aller à l’école, en l’occurrence au lycée. Leurs parents ne peuvent pas continuer à leur payer des profs à domicile… C’est inhabituel (c’est le moins qu’on puisse dire) un livre-ado (ou adulte) dont les protagonistes sont des sÅ“urs siamoises…  L’idée peut rebuter : une fiction dont les héroïnes sont des « monstres » (comme on disait au début de l’autre siècle) ça peut être vraiment gore et malsain. Mais non, pas du tout. C’est justement de cela que ça parle, de la non-monstrusosité de ces deux jeunes filles jolies comme des cÅ“urs, mais qui n’ont que deux jambes, une chacune. Étrange. Le bouquin est une complète fiction mais s’inspire de frères et de sÅ“urs siamoises célèbres, et s’appuie sur un gros travail de documentation, d’entretiens avec des spécialistes.

En lisant ce bouquin j’ai appris que des sÅ“urs siamoises américaines avaient été des stars du music-hall, elles s’appelaient Daisy et Violet Hilton et étaient nées en

Dans « Inséparables » un personnage dit qu’elles, Grace et Tipp, sont aussi jolies que les sÅ“urs Violet et Dasy Hilton.

Vous pouvez lire le début là.

Je précise que l’histoire du livre n’a rien à voir avec la vie des sÅ“urs Hilton, en dehors du fait que ce sont des sÅ“urs siamoises.

Bonne soirée. à toutes et tous 🙂

 

8 commentaires sur « Jamais l’une sans l’autre »

  1. Très jolie découverte, je ne connaissais pas non plus ces deux sœurs et je trouve la chanson pleine de mélancolie et de douceur. Le livre me tente bien. Bon week-end

  2. Je ne connaissais pas non plus les soeurs Hilton. J’ai du mal à imaginer qu’un tel handicap puisse être vivable au quotidien. Je note le titre du livre.

  3. Je note, ce livre a l’air intéressant !
    Il y a quelques mois, j’avais regardé un petit reportage sur deux sÅ“urs siamoises aux Etats-Unis, si je me souviens bien elle étaient enseignantes de maternelle ou d’école primaire. Elles ont vraiment un seul corps, mais deux têtes. Ah, voilà, j’ai retrouvé : elles s’appellent Abby et Brittany, on trouve des vidéos sur elles sur Youtube 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s