Je ne teul’fais pas dire! 20ème Ã©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivé! Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas … Ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut dans la colonne de droite sur le canevas. J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :  Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, Jenny, Cara, Un ange qui passe, si j’ai oublié de vous ajouter dites le moi.

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne, j’écoute à fond et j’aaadôôôre :

Aujourd’hui je me sens : pas mal. Y’a eu pire cet hiver!

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : le même que d’hab’ : le petit serveur sympa et souriant de mon rade préféré du dimanche matin 🙂 Café-crème/croissant/Sud-Ouest!

J’ai été super contente de : ne pas croiser le vieux relou qui me colle dès qu’il me voit aux puces!

Ça m’a franchement énervé de : je suis zen

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : j’aurais du prendre des notes! 😀

IMG_20200216_091202Red door in the market « district »

Je suis grognon : comment ne pas l’être ! 😀 😀

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : les impôts me doivent encore des sous?

C’est exquis de : d’écouter Wuthering Heights de Kate Bush et d’écouter vraiment les paroles .

Ça me rend extatique : les Hauts de Hurlevent. Ce bouquin est un diamant.

En ce moment je lis : J’ai lu un manga que j’ai au CDI. C’était confu et bizarre. Je l’avais pris parce que ça parlait de bibliothèques, je l’ai pas fini.

IMG_20200209_184131

Je dis « respect » à :  nous de continuer à aimer ce chat qui sème des crottes et vomit son herbe à chat et ses poils sans crier gare!

Je ne résiste pas à : le trouver très mignon

J’vais t’dire une bonne chose : ma voiture tombe en lambeaux, littéralement…

La pensée hautement philosophique de la semaine : « Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder. Essayez de lui résister, et votre âme aspire maladivement aux choses qu’elle s’est défendues. »
Le Portrait de Dorian Gray (1891), Oscar Wilde.

Je me taperais bien : a hot cocoa.

J’ai été raisonnable : je n’ai acheté qu’un seul objet aux puces.

IMG_20200216_103523

C’est bien la dernière fois que je :  parle à une certaine personne qui me répond toujours agressivement à chaque fois que j’essaie d’avoir une conversation 100% anodine avec elle. Même parler de la pluie et du beau temps est impossible avec elle, tu auras toujours le mauvais rôle :-(.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : Ha ha ha! Comment passer à côté de « L’affaire BG »? Voilà un bon sujet de débat et de reflexion pour une séance avec les élèves « Que peut-on ou pas partager avec des inconnus sur Internet? »

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : être en train de faire masser les épaules à l’huile de monoï sur une plage tahitienne balayée par une très légère brise tiède et parfumé à la fleur de thiaré!

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!

Je ne teul’fais pas dire! 19ème Ã©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivé! Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas … Ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut dans la colonne de droite sur le canevas. J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :  Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, Jenny, Cara, Un ange qui passe, si j’ai oublié de vous ajouter dites le moi.

Aujourd’hui je me sens : tout à fait bien

3RueSaige3 rue Saige, Bx. Je confirme : il ya beaucoup de portes rouges dans la ville.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : si je ne compte pas les commerçants du marché, un collègue qui est venu prendre son café avec moi. C’était bien sympa et du « réseautage » très positif.

J’ai été super contente de : marchander aux Puces. Je suis dure en affaire, mais c’est l’jeu ma pauv’ Lucette! Et je n’oblige personne à accepter le jeu.

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : une élève qui me demande si je peux lui passer du fond de teint! (faut avouer qu’elle est tout le temps borderline).

IMG_20200209_095252

Le pastel sec de 1888, le plus raté pour un pastel fait avec une certaine technique! (Ce matin aux puces). La tête de « Grumpy cat du chat »!!!

Je suis grognon : quand je dois me lever le lundi… Seulement à 6h45….

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : que des élèves se lève à 5h45 et prennent le train-sncf puis le tram+tram pour venir au lycée et qu’après « d’aucun » les prenne de haut parce qu’ils dorment en cours?

C’est exquis de : de déjeuner avec une copine dans un bistrot où les serveurs sont « charmants », la bouffe excellente et pour 13€ : entrée+ plat ou plat + dessert + café + (grand) verre de Bordeaux et tout ça entièrement fait maison ! 🙂 Rue du Loup 😉

Ça me rend extatique : Boney M

Je dis « respect » à :  ma mère. C’est pas tous les jours dimanche! Ma mère ado pendant la guerre, qui a connu une drôle d’époque.

Je ne résiste pas à : aux crèpes qu’a faites El Marido.

IMG_20200207_104040J’vais t’dire une bonne chose : je suis bien contente d’avoir découvert ce magasin que, à ma grande honte, j’aurais pu découvrir il y a plus d’un an ! Rue Cheverus.

IMG_20200209_090633La pensée hautement philosophique de la semaine : j’ai pris cette photo ce matin et maintenant j’attends que cette maison soit transformée en logement pour touristes ultra chic. Je pense que ça devrait être relativement rapide à la vitesse ou va la gentrification. je nous donne 2 ans pour en reparler!

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : être dans un avion à une époque où on était pas conscient de notre « impact carbone ». Je serai dans cet avion que j’entends passer dans le ciel au-dessus de mon immeuble et je serais en route pour Buenos Aires!

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!

 

 

 

Petit vrac/brut de pommes

IMG_20200205_203208

Il y a quelque semaines j’avais entendu un écrivain dire chez Augustin T. « On écrit pas par excès de modestie. » Ça m’a frappé en temps que « modeste » (Ah ah) blogueuse à peine lue et encore moins commentée!! Bien sûr, comme mes copines (10, 20 ou 30 fois + commentées que moi) je me demande si écrire pour un publique aussi restreint à le moindre intérêt? Qu’est- qui fait la différence entre écrire pour soi et écrire pour  une poignée d’inconnues bienveillantes? Mystère.

Le même type disait que l’état s’autorise fièrement le « mensonge d’état » comme un droit. (Ou quelque chose comme ça, c’était mieux tourné). C’était suite à des déclarations hallucinantes de la porte-parole… Et plus ça va, plus ce gouvernement me fait pleurer des larmes de sang. Cf l’histoire aberrante du nombre de jours d’absence autorisés (ou pas) en cas de décès d’un enfant.

Lundi il a fait 24° et cela m’a déprimé (dérèglement climatique sévère) la nature qui ne sait plus si elle doit fleurir ou hiberner encore. Ce matin il faisait 3° et j’ai croisé un étudiant en short, t-shirt et tongs. Les jeunes sont comme les fleurs, ils ne savent plus quoi faire et se font berner par un soleil éclatant.

J’étais heureuse de soleil merveilleux qui nous réchauffe quand il fait froid. C’est comme cela que ça doit être un 6 février.

Kirk Douglas est mort. Quand j’étais tout petite petite j’étais amoureuse de ce beau cow-boy en noir et blanc au sourire ravageur et à la fossette sublime. Je me pinçait le menton dans l’espoir vain d’y voir apparaitre une fossette qui resterait pour toujours.

IMG_20200131_160859

J’ai fait un tableau, un portrait à l’acrylique, d’une jeune femme blonde qui me regarde taper sur mon clavier. J’aime beaucoup mieux la peinture à l’huile qui donne tellement plus de possibilité, et de sensualité dans le geste.  Mais attendre des mois pour que ça sèche, j’ai pas envie. Ça faisait plus de 5 ans que je n’avais pas fait de « peinture » et ça a été laborieux. La dernière fois c’était là. C’était beaucoup mieux. j’ai perdu la main.

Je dors très peu et très mal. Mes jambes gigotent dans tous les sens. Mon cerveau n’arrive pas à se mettre en veille. Les rêves insensés se bousculent dans ma tête, mélangeant le passé et le présent.

J’ai pris un petit crème dans un de me nouveaux repères en ville, une vieille minuscule brasserie « dans son jus ». Je commence à connaître les habitués. Il y en a un de 60 ans (c’est lui qui le dit. En fait il a l’air plus vieux) qui raconte toujours les mêmes choses à de nouveaux jeunes inconnus. Et puis quand son nouvel ami part, il en dit pis que pendre à la cantonade ou au serveur 😦 Alors que le jeune qui quitte le rade se dit probablement qu’il a eu une conversation avec un monsieur charmant. Pourquoi je le pense? Parce que le dit jeune lui a payé son café, au vieux. Le vieux dira « C’est ça les gitans : pas de travail, mais du fric plein les poches, il t’invite grand seigneur… Connard! » 😦 Note pour moi même : ne jamais lui parler. Il avait l’air de tellement kiffer son nouveau jeune ami.

Bonne fin de journée. Des bises.

Je ne teul’fais pas dire! 18ème Ã©dition

Le  « Je ne teul’fais pas dire! »  nouveau est arrivé! Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas … Ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut dans la colonne de droite sur le canevas. J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :  Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, Jenny, Cara, Un ange qui passe, si j’ai oublié de vous ajouter dites le moi.

Aujourd’hui je me sens : surprise par une température extérieurement de 20° ’22° demain)

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : fut le serveur de là où je prends mon café crème tous les dimanche matin. On commence à se connaitre.

J’ai été super contente de : de trouver un service sympa aux puces. En vérité il est vert tirant sur le gris, pas du tout gris. C’est de  l’aluminite Frugier porcelaine ou faïence de Limoges, années 1930.

Ça m’a peu agacé : zut zut, de constater que 2 tasses sur 4 étaient très légèrement ébréchées.

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : une copine (la même toujours) tout contente d’avoir rencontrer un homme qui l’a abordée dans la rue. Je suis perplexe.

Je suis grognon : pas du tout.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : je doive trvailler pour gagner ma vie? Alors que je pourrais être milliardaire de naissance?

C’est exquis de : la tarte aux pommes qu’a faite El Marido.

Ça me rend extatique : un verre de Pessac-Léognan, même si j’ai pris un verre moins cher au restau hier.

En ce moment je lis : le Théorème des Katherine, de John Green toujours! En passe, celui-là de devenir mon écrivain préféré de l’année scolaire!

J’vais t’dire une bonne chose : j’ai vu un film génial hier avec El Joven et EL Marido. Ca s’appelle Jojo Rabbit et c’est « Wao » !

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : « la grenade »

La pensée hautement philosophique de la semaine : la guerre c’est de la merde

Je me taperais bien : un verre de champagne rosé avec des « mises en bouche » très chics.

J’ai été raisonnable : c’est pas faux.

Cette semaine pour la première fois j’ai : eu une élève en pleine crise d’angoisse et de larmes au CDI 😦 Je l’ai trouvé suicidaire et ce n’était pas drôle du tout 😦 En ai parlé avec les AED et la CPE qui la connaisse bien… Toute une affaire. 😦

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : la langue de bois des politiciens le matin à la radio, ça n’a pas de limite!

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : être dans un bain chaud avec de la mousse et aucune raison d’en sortir pour préparer un diner ou préparer mes affaires pour demain ou je ne sais quoi…

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!

Pour les amoureux de tangos

Paroles et traduction du tango que je partageais dans le post précédent. il s’agit d’une chanson Francisco Canaro (1888-1964, Buenos Aires) chef d’orchestre d’origine uruguayenne, compositeur et violoniste de tango.  Sa version est forcément moins sensuelle que celle de l’Orquesta Milonguera 😉

Texte et traduction perso :

Cuando la flor de tu rosal, Quand les fleurs de ton rosier
Vuelvan mas bellas a florecer, refleuriront encore plus belles
Recordarás mi querer, tu te rappelleras de mon amour
Y has de saber, todo mi intenso mal, et tu dois savoir toute mon intense douleur
De aquel poema embriagador,  de ce poème enivrant
Ya nada queda entre los dos, il ne reste plus rien entre nous
Doy mi triste adiós, je fais tristement mes adieux
Sentiras la emoción,  Tu sentiras l’émotion
De mi dolor… de ma douleur…

Rien de très compliqué 😉 Ni de super joli en fait 😀 Mais avec la musique ça prend une ampleur énorme!

Pour la route : autre!