Un domingo sin fin…

Ay, de mĂ­ llorona Ah pauvre de moi qui pleure tant  (Pas facile Ă  traduire , hein! On peut traduire par « pleureuse » si on veut… Je ne sais pas. C’est un choix.
Llorona de azul celeste  Pleureuse de bleu céleste
Ay de mĂ­ llorona Ah pauvre de moi qui pleure tant
Llorona de azul celeste
Y aunque la vida me cueste llorona  Et bien que la vie me coute
No dejarĂ© de quererte Je ne cesserai de t’aimer
No dejarĂ© de quererte Je ne cesserai de t’aimer
Me subí al pino mås alto llorona  Je suis monté sur le pin le plus haut
A ver si te divisaba Pour voir si je t’apercevais
Me subí al pino mås alto llorona  Je suis monté sur le pin le plus haut
A ver si te divisaba Pour voir si je t’apercevais
Como el pino era tierno llorona  Comme le pin était tendre
Al verme llorar, lloraba  En me voyant pleurer, il pleura
Como el pino era tierno llorona Comme le pin Ă©tait tendre
Al verme llorar, lloraba En me voyant pleurer, il pleura
La pena y la que no es pena llorona La peine et ce qui n’est pas peine
Todo es pena para mĂ­ Tout est peine pour moi
La pena y la que no es pena llorona  La peine et ce qui n’est pas peine
Todo es pena para mĂ­ Tout est peine pour moi
Ayer lloraba por verte llorona  Hier il pleurait parce qu’il te voyait pleurer
Hoy lloro porque te vi  Aujourd’hui je pleure parce que je t’ai vu
Ayer lloraba por verte llorona  Hier il pleurait parce qu’il te voyait pleurer
Hoy lloro porque te vi Aujourd’hui je pleure parce que je t’ai vu
Ay de


Para vosotros he escrito ahora este poemita que es un poemita que vale lo que vale pero que si expresa como me siento en este fin de domingo :

Confinamiento

El confinamiento es un dĂ­a sin fin…

Unas vacaciones que no son vacaciones

Un « quĂ©date en casa » que me esta poniendo nerviosa

Una primavera que sabe a alcachofa.

El confinamiento es un reto sin ruta

Un pomelo sin azĂșcar, una sandĂ­a sin navaja

Un amor sin sabanas, un cuerpo que no despierta

Una sonrisa sin la tuya, una mirada sin tus ojos

El confinamiento no se parece a nada

O si : se parece a mierda, te corta las alas.

Sur ces bonnes paroles , je vous souhaite une bonne fin de dimanche et une semaine de télétravail excellente! Besitos.

 

9 commentaires sur « Un domingo sin fin… »

  1. No Domingo Placido ?

    Je sais soudainement Ă©crire en espagnol !

    Mais comment Ă©crit-on le point d’interrogation en espagnol ? Avec une espace devant comme en français ? Ou sans espace devant comme en anglais ?

    1. Devant Ă  l’envers… mais impossible de le trouver sur sur un clavier français et aussi derriĂšre par contre pour l’espace je ne sais pas. Je ne mets dĂ©jĂ  pas d’espace en français

  2. Je ne connaissais la traduction d’alcachofa mĂȘme se je m’en doutais un peu, un vieux souvenir sans doute
    Je l’ai trouvĂ© bien long aussi ce dimanche sous la pluie

    1. j’aimais bien les artichauts quand j’Ă©tais petit, on en mangeait souvent. maintenant je ne les aime plus du tout, du tout, du tous… les goĂ»ts changent! Et un printemps au gout d’artichaut, ça le fait vraiment pas!!! 😀
      Mais voici le soleil revenu ce matin 🙂 Cool!! Bisous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s