Déconfinée, déconfiture…

Et voilà le premier « Je ne teul’fais pas dire! »  déconfinée! Vous savez que « déconfinement » est un mot qui n’existait pas « avant »?

Vous pouvez le reprendre chez vous, y répondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas … Ça me fera plaisir de vous lire! 🙂 Pour copier les questions toutes prêtes sans vous embêter il faut cliquer dans la colonne de droite sur le canevas.

J’ajoute ici les liens vers les blogs qui participe :  Roseleen, Dr Caso, Peru y Francia, Valvita, Blanche, Catsud, Jenny, Cara, Un ange qui passe, Les empreintes du temps, si j’ai oublié de vous ajouter dites le moi.

Aujourd’hui je me sens : rêveuse? Avec les doigts gelés?

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : mon ancienne élève du lycée pro de l’année dernière qui est en alternance chez ma boulangère. Elle m’a reconnu malgré le masque 🙂 Bravo Mona !

J’ai été super contente de : d’aller à Bordeaux hier. Ça faisait deux mois tout de même! Ilpleuvait, je portais un masque 😦 mais j’étais contente : les rues étaient dépourvues de touristes! C’était un peu comme Bordeaux comme avant et ça ça ‘a fait vachement plaisir. Je sais : je suis pas gentille! 😛

Ça m’a franchement énervé de : qu’on envoie les flics sur les bords du canal St-martin parce qu’il y a trop de monde à touche-touche alors que dans les transports qu’il y ait trop de monde c’est parfait.

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : Oh my god!… Pfiou… J’ai eu au téléphone une personne de ma famille qui est très sourde 😦 Pas facile.

Je suis grognon : je devrais je trouve, mais non.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : que la moitié des gens porte leur masque sous le nez, sous le menton, etc.

C’est exquis de : de dicuter avec quelqu’un d’autre mon mari et mon fils. Hier j’ai parlé avec l’infirmière qui me faisait ma prise de sang, et puis aussi avec les fillle du Géant des Beaux Art… Et franchement, c’esr exquis de parler avec des vrais gens!

Ça me rend extatique : l’odeur de la noix de coco et de la pistache. Pas ensemble.

En ce moment je lis : le deuxième tome des Les Enquêtes du département V, Profanation, de Adler-Olsen. Il fait froid,j’ai des chaussettes, un chat, un plaid, c’est parfait.

Je dis « respect » à :  toutes les femmes de ma famille qui ont connu les guerres de 1870, 1914, 1940… Qui ont connu la faim, la peur, ont du quitter leur maison pour ailleurs en France… Qui n’avaient ni papier-cul, ni serviette hygiéniques, ni couches pour les bébés, ni machines à laver, ni… ni… ni… etc. Respect.

Je ne résiste pas à : au Bureau des Légendes. Je suis accro.

J’vais t’dire une bonne chose : malgré mes excès de nourriture et surtout de sucre, mon diabète est resté suffisamment stable pour que ma toubib soit contente. Cooool! Il faut néanmoins « continuer » à être « sérieuse ».

Dans mes oreilles je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond :

Me da escolfrios! Brrr.

La pensée hautement philosophique de la semaine : 

Je me taperais bien : un verre de porto avec ma tante adorée (disparue en 2004) :-‘(

J’ai été raisonnable : je n’ai pas fêté le déconfinement avec une coupe de champagne devant la statue de Chaban! Décidément, le déconfinement, c’est pas aussi fun que prévu!

Cette semaine pour la première fois j’ai : je en ce moment même dans la salle d’attente virtuelle de mon toubib. Étrangement j’ai le trac. je n’ai pas le trac quand je suis dans sa vraie salle d’attente. Là je suis à mon bureau devant mon pc. Et j’attends. Je suis « En attente du praticien » comme dit l’appli. J’attends.

C’est bien la dernière fois que je : qu’un commerçant me dit « ça vous va très bien le masque! » Moi : « Ah ben merci! On ne voit pas mon visage! » « Oui mais on voit mieux vos jolis yeux! »… 😉 Ha ha!

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : être dans une boîte de nuit en train de danser sur « Mi novio es un zombi » en 1990 avec les stroboscopes et les lumières bleues. Et dire qu’en plus on fumait en dansant!! 😀 Dios mio!

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!

les paroles de la chanson :

Los Abrazos Prohibidos
Vetusta Morla
Por los ángeles de alas verdes de los quirófanos
Por los ángeles de alas blancas del hospital
Por los que hacen del verbo cuidar su bandera y tu casa
Y luchan porque nadie muera en soledad
Por esas centinelas que no duermen.
Para que el enfermo sueñe que va a despertar
Sin temerle a su miedo y usando su piel como escudo
Moviendo las camillas del peligro como un vals
Por los que hacen del trabajo sucio la labor más hermosa del mundo
Y pintan de azul la oscuridad.
Cada noche aplaudimos en los balcones, la muerte huye con sus dragones,
Callamos al silencio un día más.
Nunca olvidaremos vuestro ejemplo
Nunca olvidaremos la dedicación.
Nunca olvidaremos el esfuerzo
Vuestro amor es nuestra inspiración
Por los que nunca miran el reloj mientras curan
Por los que hacen suyas las heridas de los demás
Por los que merecen los abrazos prohibidos
Y se meten contigo en la boca del lobo sin mirar atrás
Por los que hacen del trabajo sucio la labor más hermosa del mundo,
Y pintan, y pintan de azul la oscuridad
Cada noche aplaudimos en los balcones, la muerte huye con sus dragones
Callamos la boca al silencio un día más
Porque ya os habéis ganado a pulso
El aplauso más largo del mundo
Respeto y dignidad
Cada vez que salimos a los balcones el miedo huye con sus dragones
Y callamos al silencio un día más
(Un día más, un día más)
Supervivientes sí, maldita sea, (un día más)
Nunca me cansaré de celebrarlo

7 commentaires sur « Déconfinée, déconfiture… »

  1. Disons que d’habitude c’est sympa et que là c’était très froid… La toubib regarde son écran pour te voir et pas la caméra donc elle ne te regarde pas dans les yeux, c’est pas super. Autrement ça dépanne bien 😉 Mais j’aimerais pas que ça devienne la norme…
    La statue de Chaban, c’était pour rire!
    je finis le deuxième et on verra ,-)
    Bonne journée sous le beau soleil du bassin
    bisous

    1. C’est un gars que je connais bien, ça fait un moment qu’on a sympathisé 😉
      Le masque c’est vraiment nul pour la communication non verbale 😥 soupir…

  2. Ah, les conversations avec de vraies personnes ! Je n’en ai toujours pas eu beaucoup, malgré le « déconfinement »… (tellement de mots sont devenus habituels alors qu’on ne les connaissait pas et/ou qu’il n’existaient pas « avant » 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s