C’est la fin de l’Ă©tĂ©, la fin des copains et de l’aventure…

Je ne sais pas ce qui s’est passĂ©.

Je bloguais, je bloguais, et puis un jour, j’ai arrĂȘtĂ©… Comme ça. Pour rien. Sans avoir rien d’autre de spĂ©cial Ă  faire.

Esnandes

Je ne suis pas partie en vacances, sauf deux jours en Charente-Maritime. Je ne me suis pas mise Ă  Ă©crire « mon livre ». Je n’ai rien fait. Je n’ai presque pas dessinĂ©. J’ai comatĂ© dans un Ă©tĂ© chaud et masquĂ©. J’ai continuĂ© Ă  aller au puces, au marchĂ©, en ville, tous les jours… J’ai arrosĂ© les lauriers roses et nourri le chat… J’ai veillĂ© Ă  ce que le fils ne manque de rien et il est parti en vacances chez un pote. El Marido a tĂ©lĂ©travaillĂ©.

Poupée cassée

L’Ă©tĂ© est passĂ© comme ça.

Avec Sarah nous avons pris plein de cafĂ©s et ri comme des ados. Nous avons dĂ©couvert que deux Perrier en terrasse du kĂ©bab sous les platanes de ma commune et Ă  bonne distance de tout autre consommateur valait moins cher qu’un seul Perrier oĂč que ce soit Ă  Bx. Comme il faut ĂȘtre rĂ©aliste, quand on gagne 700€ par mois (mi temps Ă©duc nat), c’est plutĂŽt un bon plan… MĂȘme si mĂȘme si je prĂ©fĂšre boire un cafĂ© Ă  Bx (moins cher qu’un Perrier oĂč que ce soit) en demandant un verre d’eau en sus et/ou en ayant une bouteille d’eau dans son sac…

Le livre que lit Sarah. elle me dira si c’est bien.

La fin du mois est arrivĂ©… Sarah a Ă©tĂ© recontactĂ©e par le lycĂ©e oĂč nous nous sommes rencontrĂ©es il y a deux ans. Moi pour l’instant je n’ai rien. Et pas la peine d’appeler le rectorat : « on vous appellera » et eux ne rĂ©pondent pas au tĂ©lĂ©phone avant le 15 septembre, autrement ils ne peuvent pas bosser. Je pourrais probablement re bosser d’ici une semaine dans mon lycĂ©e de l’an dernier car il probable que la titulaire ne revienne de nouveau pas. Mais je ne suis pas prĂȘte a rĂ©-accepter un mi-temps… Enfin on verra… On verra.

Je déteste les clowns, sous toutes leurs formes

Un brocanteur qui pour une raison qui lui appartenait cassait plein de vaisselle dans un carton m’a donnĂ© 4 grandes assiettes blanches assez chouettes… « vas-y prends-les, c’est cadeau » C’est que je commence Ă  ĂȘtre copine avec les vendeurs aux puces 😉 L’autre jour un autre m’a donnĂ© une petite boĂźte « vas-y prends-lĂ , c’est cadeau »… Le serveur choupinou de mon cafĂ© habituel du dimanche matin pour la premiĂšre fois m’a servi sans m’avoir prĂ©alablement demandĂ© ce que je voulais 🙂 (Un petit crĂšme et un croissant) C’est bĂȘte mais ça m’a fait super plaisir.

Dans un monde oĂč tout serait simple, dans un monde oĂč on ne serait pas obligĂ© de vendre la maison oĂč on a grandit j’aurais toujours un chez-moi Ă  LR.

Et vous l’Ă©tĂ©? C’Ă©tait comment?

Je vais bien, tout va bien!

Dr K, mon amie bloguesque depuis une quinzaine d’annĂ©es, nous engage aujourd’hui, Ă  raconter sur nos blogs respectifs ce qui est positif chaque jour dans nos vies, histoire de ne pas ĂȘtre trop grognon… 5 choses positives.

img_20200804_121203Nouvelle terrasse cachĂ©e dans une arriĂšre cour de la rue du Mirail. Tenue par un parisien qui avance que sa femme est landaise pour se faire mieux voir 😉  On est pas des monstres! Nous savons accueillir les parisiens sans rugir! 😀

Alors aujourd’hui ce qui a Ă©tĂ© positif… Ben je sais pas du tout… Je crois qu’il est plus nĂ©gatif que positif que j’ai passĂ© une partie de ma journĂ©e Ă  faire le mĂ©nage…je trouve que c’est plutĂŽt nĂ©gatif pour une femme qui aimerait mieux Ă©crire un roman passionant ou trouver un emploi stable… et pas chiant… Hum…

La seule chose positive que je puisse voir est la prĂ©sence de mon grand Ă©chalas de fils avec ses grandes jambes et ses grands bras, c’est un amour… A part ça, je ne suis pas sortie en ville… Juste allĂ©e chercher le fils chez le kinĂ© Ă  la fin de sa sĂ©ance. la journĂ©e n’a rien eu de particulier…

img_20200804_120200Façade de la rue Saint-François dont je vous ai dĂ©jĂ  parlĂ©. Vous pourrez voir ici mon ancien post et l’Ă©volution de l’immeuble depuis 2017.

img_20200804_120255

Depuis le début de la semaine il y a plus à dire :

1) Notre nouvelle petite voisine, juste de l’autre cĂŽtĂ© de la cloison, est pour l’instant discrĂšte et ça c’est gĂ©nial.

2) J’ai dĂ©couvert une petite librairie qui vend (achĂšte) des livres d’occasion et de solderies, qui est la plus choupinette des librairies. Elle Ă  ouvert il y a deux ans, je ne sais pas pourquoi je n’étais pas rentrĂ©e dedans avant!! C’est un grand plaisir d’y aller!

img_20200804_105203L’armoire Ă  livres : 3 Ă©tages, 1mĂštre de large sur ce cĂŽtĂ©, moins de 2 mĂštres Ă  l’autre bout, 20m2 par Ă©tage…

3) J’ai commencĂ© Ă  relire « L’insoutenable lĂ©gĂšretĂ© de l’ĂȘtre » de KundĂ©ra, que j’avais lu vers 1985 et qui m’avait Ă©normĂ©ment marquĂ© et bien une fois encore je suis sous le charme! C’est un des livres les plus chouettes que j’ai lu! Si vous ne l’avez pas lu ou oubliĂ© courrez chez le bouquiniste le plus proche!

4)J’ai croisĂ© ma copine Silvia qui est prof d’espagnol. Elle l’Ă©tait dans deux lycĂ©e oĂč j’ai bossĂ©. Cette annĂ©e on lui a piquĂ© des heures et du coup elle se retrouve mutĂ©e Ă  Libourne 😩 C’est une accro Ă  Bordeaux centre, elle est pas super heureuse. Deux de ses copines qui ont eu le capes/cafep cette annĂ©e ont obtenu Agen et PĂ©rigueux 😩 je ne regrette rien… Tout ça pour dire que j’ai Ă©tĂ© trĂšs heureuse de papoter avec Silvia.

img_20200804_100705

5) Je vais en ville le matin Ă  la fraiche et surtout quand les touristes dorment encore!! La vie est Ă  ceux qui prennent leur cafĂ© en terrasse 🙂 Le but est d’y ĂȘtre entre 8h et 9h et de revenir Ă  midi 🙂 LĂ  : luxe, calme et voluptĂ©! Ou : lĂ , ciel bleu, rue calme, rose trĂ©miĂšre et commerçants sympathiques. Je suis toujours amoureuse de ma ville.

Bonne soirée!