Il m’a semblĂ© que septembre Ă©tait si joli

Ce mois de septembre est vraiment idyllique : je n’ai eu aucun problĂšme de santĂ©, je ne bosse pas, il fait un temps de vacances, une chaleur bienfaisante et je trouve que vraiment, autour de moi, tout le mon de est charmant. J’ai Ă©tĂ© agrĂ©ablement surprise par la compĂ©tence de la nouvelle secrĂ©taire du « bureau des supplĂ©ances » 😉
Thib est super content de son emploi du temps de terminal et trouve que le tram est beaucoup moins plein que l’annĂ©e derniĂšre. Du coup le port du masque ne lui est pas pĂ©nible. A moi non plus d’ailleurs. Heureusement surprise du comportement trĂšs mature et sympa de l’ex-mari d’une de mes mailleurs amies qui fait que leur divorce se passe vraiment bien! Et pour une fois je trouve que les hommes qui gouvernent gĂšrent grave! Je n’ai Ă  me plaindre de rien, tout me paraĂźt parfaitement comme il faut.

Rue des Faures

D’abord j’ai eu mal au sein et j’ai du prendre des antibios de la mort et ça s’est arrangĂ©.

Mais j’ai eu le bide en vrac parce que la toubib ne m’avait pas donnĂ© d’ultra levure. Vraiment, trĂšs en vrac.

Ensuite j’ai Ă©tĂ© faire mamo et Ă©co, ce que tout femme normalement constituĂ©e adore faire (mais donc tout Ă©tait rentrĂ© dans l’ordre).

Ensuite j’ai appris que mon poste de l’annĂ©e derniĂšre Ă©tait toujours un mi temps, mais sur 4 jours. (Il avait vaguement Ă©tĂ© question qu’il devienne un plein temps). Bref, je n’ai pas repris lĂ -bas et j’en suis triste parce que c’Ă©tait un peu comme chez moi et j’avais plein de choses que je voulais faire dans ce CDI.

Puis eu des Ă©changes avec le bureau des supplĂ©ances (on l’appellera comme ça). On me proposait un mi-temps Ă  l’autre bout du dĂ©partement, un mi temps dans un bahut oĂč je ne veut revenir pour rien au monde et un plein temps jusque-lĂ  la fin du mois au delĂ  de la rocade. (Ai Ă©tĂ© bien saoulĂ©e de constater que si je n’appelle pas, ils ne m’appellent pas). mais j’ai appelĂ©, hauts les cƓurs tout va bien.

Alors j’ai pris ma voiture par 35°, pleine de bonne volontĂ© pour rencontrer le chef d’Ă©tablissement et son adjointe. Le boulot s’est rĂ©vĂ©lĂ© ne pas ĂȘtre un poste Ă©duc nat’, ne pas ĂȘtre sympa, ĂȘtre trop loin, trop chaud, trop ras le bol. Bref, le lendemain je leur ai dit que je n’Ă©tais pas intĂ©ressĂ©e, je ne saurai jamais si eux l’Ă©tait, mais je n’en mettrait pas ma main Ă  couper.. De toute façon c’Ă©tait de la merle et je l’ai bien remontĂ© « au bureau ».

Puces

Et puis j’avais rdv chez une dentiste qui m’a fait le dĂ©tartrage le plus agressif du siĂšcle. Je l’ai soupçonnĂ© d’y prendre plaisir. Quand je suis ressortie je flageolais sur mes jambes et ai du prendre 3 paracĂ©tamol par jour pendant 3 jours avant que la douleur passe (Ă  la base je n’avais mal nul part). Le premier soir je n’ai mĂȘme pas puis me brosser les dents tellement j’avais mal. Le « dĂ©tartrage Ă  durĂ© 55 minutes montre en main. J’ai du annulĂ© un rdv avec Ursula (meilleure copine n°1)

Ensuite l’ex d’unE de mes amiEs m’a envoyĂ© (ainsi qu’Ă  beaucoup de gens) un mail effarant et parfaitement odieux la dĂ©nigrant, que j’ai jetĂ© pour ne plus avoir jamais la tentation de le lire.

Finalement une chaleur monstrueuse s’est abattu sur Bx, une chaleur que mĂȘme en juillet je ne trouverais pas du tout bienvenue. Marre de ruisseler en permanence.

Enfin les « jardiniers » envoyĂ©s par une entreprise contractĂ©e par mon syndic on ratiboisĂ© tous les buisssons oĂč des floppĂ©s de mĂ©sanges avaient leurs nids.

Marre de ne pas voir la tĂȘte des gens (la dentiste, le chef d’Ă©tablissement et son adjointe)

Marre de la chaleur…

Marre de ce mois de merde. Marre des chĂšques qu’il faut faire. Marre des moustiques aussi.

Sorolla

Marre de la responsable des terminales du bahut del Joven qui remonte « les bretelles » d’un fille de sa classe parce que (par 37°) elle est venue au lycĂ©e en short. Marre des cons. De tous les cons. de leurs alliĂ©s et du grand chef de l’Ă©tat qui recourt Ă  la caricature pour faire passer ses idĂ©es de merle. Marre de mon ministre qui dit que si les filles s’habillaient correctement il n’y aurait pas de problĂšmes…. Marre marre et remarre.

Marre que El Joven est un emploi du temps avec 30 minutes pour déjeuner.

Marre que El Marido bosse pour une boite de nase.

Pour faire plaisir aux incorrigibles optimistes :

J’ai eu la vraie joie de diner avec un de mes frĂšres. Le vraie plaisir de dĂ©jeuner avec une de meilleure amie n°2. Le vraie bonheur de me promener aux puces et d’acheter un chaise sublime dont je n’avait pas du tout besoin. Le vrai plaisir de bouquiner. Le vraie bonheur de regarder des tableaux de Sorolla sur mon ordi.

Maintenant je vais retourner en haut de la page et Ă©crire quelque chose de trĂšs positif!