Je ne teul’fais pas dire! Semaine 39 2020

Aujourd’hui je me sens : complètement sans énergie.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : la femme de ménage de l’immeuble qui est une personne toujours souriante et pleine d’énergie. Elle chantonne « bonne journée » avec l’accent bordelais, celui qui a presque disparu de la surface de la CUB. Elle a été en arrêt maladie l’année dernière pour se faire opérer une épaule… Pfou…. Et tous les jours elle bosse vraiment dur.

J’ai été super contente de : qu’une ostéo géniale me débloque le dos hier, j’étais vraiment super bloquée.

Ça m’a franchement énervé de : mon ministre pour changer… Et ces histoires de « tenues républicaines ». Quel bouffon comme diraient les élèves.

Flèche Saint-Michel

La phrase/situation surréaliste de la semaine : à la télé un CRS qui demande aux gens de « s’étioler et de s’égrener », parce qu’ils sont trop proches les uns des autres (par rapport au corona).

Je suis grognon : parce que ce matin je me suis recouchée après avoir amené El Joven au tram, et j’aurais vraiment pas du.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : en 2020 les hommes en soient encore Ă  dire aux femmes comment elles doivent s’habiller ?

C’est exquis de : de m’imaginer avec 30 kilos de moins, légère et sautant dans les vagues d’un océan ami.

Ça me rend extatique : des chips au paprika avec une petite bière.

En ce moment je lis : hier après-midi j’ai dĂ©vorĂ© d’une traite « Chanson douce » de LeĂŻla Slimani. Ça faisait très très très longtemps que je n’avais pas lâchĂ© un bouquin avant de l’avoir fini comme ça. Total respect pour l’écriture, la justesse, la sensibilitĂ©. Je suis très touchĂ©e par ce livre.

Rue du Parlement Sainte-Catherine

Je dis « respect Â» Ă  : la femme de mĂ©nage de l’immeuble.

Je ne rĂ©siste pas Ă  : aux sushis que j’ai achetĂ©s pour ce soir.

J’vais t’dire une bonne chose : je déteste cuisiner en fait. Si j’étais blindée de tunes je ne cuisinerais JAMAIS, je ne ferais jamais le ménage dans la cuisine et j’aurais un homme de ménage qui viendrait tous les jours briquer l’appart. Voilà.

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond :

La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : « Je m’intĂ©resse Ă  l’avenir parce que c’est lĂ  que je vais passer le reste de ma vie ». Charles Franklin Kettering (entendu tout Ă  l’heure sur France Inter, citĂ© par Tatiana de Rosnay).

J’ai été raisonnable : je ne suis pas restée trop longtemps devant le PC comme me l’a conseillé l’ostéo.

Cette semaine pour la première fois j’ai : mis un peu en page mes écrits… Et ça prend forme… 97 pages en Arial. Ça ressemble presque à un bouquin. Il parait que beaucoup de français ont un bouquin cachés dans leurs petites affaires ?

Youri

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : Madrid : on reconfine certains quartiers, mais pas tous, juste les quartiers pauvres…

PlutĂ´t que d’être assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : ĂŞtre sur une table massage avec des huiles qui sentent bon.

Sur ce, bonne soirée et faites-vous plaiz’ : n’hésitez pas à faire mon questionnaire de ronchonne!