Le tag de NoĂ«l

J’ai trouvĂ© ce tag de saison PhĂ©nomĂšne de Maud et j’ai le plaisir de le faire entourĂ© de thĂ© chaud, d’un chat ronronnant et de biscuits de noĂ«l imaginaires. 😉 J’ai pas trouvĂ© de gui non plus remarque, pour l’ambiance ça serait joli!  Allez zou! C’est parti! Et surtout si vous voulez le faire chez vous dites-le moi qu’on puisse vous lire 🙂 ou faites-le en commentaire 😉

Manque de bol : c’est moi qui suis de dos Ă  droite en train d’ouvrir mes paquets. 1977.

1/ Mon plus beau souvenir de NoĂ«l : Il me semble que mes plus beaux souvenirs de NoĂ«l sont avant que je sois adulte et responsable. Quand tout est encore « lĂ©ger » trĂšs lĂ©ger et scintillant…

2/ Et le pire : y’a pas a hĂ©sitĂ©… C’Ă©tait en 97, mon pĂšre est mort le 22 dĂ©cembre. J’Ă©tais en plein milieu de l’Irlande chez mon ex et on prĂ©parait calmement un irish Christmas. SidĂ©ration. Retour immĂ©diat en catastrophe jusqu’Ă  LR, tous les deux. Le pire des NoĂ«l.

3/ Le cadeau qui m’a le plus marquĂ© : un Ken quand j’avais moins de 10 ans. Ou une Swatch par mon frĂšre quand j’avais 20 ans. Une Swatch c’Ă©tait vraiment hyper stylĂ© Ă  l’Ă©poque (entre 85 et 90).

4/ Ma chanson prĂ©fĂ©rĂ©e de NoĂ«l : en vrai je n’en ai pas vraiment, je les aime toutes.

5/ Mon film prĂ©fĂ©rĂ© de NoĂ«l : J’aime beaucoup beaucoup « Un jour sans fin ». Ce n’est pas un film de NoĂ«l mais y’a quand mĂȘme beaucoup de neige 😉 et c’est un peu un conte de NoĂ«l faut avouer!

6/ Mon repas idĂ©al: des huitres, du pain du beurre, du champagne rosĂ©. De la langouste (qu’est-ce qu’on mange pour accompagner de la langouste? Une salade tropicale? De la crĂšme de marron, des clĂ©mentines, plein de cafĂ© et des douceurs espagnoles.

7/ Wishlist ou surprise?  Whishlist par prudence 😉 Mais parfois on a de trùs bonne surprises!

8/ Le cadeau rĂȘvĂ©? Une belle voiture toute neuve! La mienne est en train de moisir… 

9/ Sapin artificiel ou naturel? Naturel 

10/ La couleur principale de mes dĂ©corations de NoĂ«l cette annĂ©e? C’est El Marido qui a fait le sapin cette annĂ©e : dorĂ© et rouge.  Il avait trouvĂ© moche celui de l’annĂ©e derniĂšre. Il n’aime pas mes boules vertes. J’adore mes boules vertes. L’annĂ©e prochaine ça sera VERT.

11/ Le lieu idĂ©al pour fĂȘter NoĂ«l? J’aimerais bien fĂȘter NoĂ«l dans un chalet (de luxe) avec des tonnes de neige. Dans un chalet magique ou ma grand-mĂšre serait de retour pour qu’on fasse ensemble un repas de conte de fĂ©e avec tous ceux que j’aime mĂȘme ceux qui ne sont plus lĂ . Et bien sĂ»r il serait Ă  nous…

12/ Un calendrier de l’avent? C’est un calendrier en bois qu’on avait peint avec El Joven quand il s’appelait encore El Hijito (et que donc il Ă©tait en maternelle), il ouvre touts les jours les petites portes 😉 j’aimerais bien en avoir un aussi mais pas avec du chocolat dedans.

13/ BĂ»che glacĂ©e ou bĂ»che pĂątissiĂšre? BĂ»che pĂątissiĂšre! PralinĂ© ou crĂšme de marron… (Mais sans crĂšme au beurre!)

14/ Que reprĂ©sente NoĂ«l pour toi? La famille rĂ©unie. La chaleur des cƓurs dans le froid de l’hiver.

Madrid (cliquez sur la photo pour en savoir plus, ou pas)

15/ Quand est-ce que je commence Ă  penser Ă  NoĂ«l? Quand ils commencent Ă  accrocher les dĂ©cos dans les rues! DĂšs fin octobre! Mais pour moi plutĂŽt Ă  partir du 1er dĂ©cembre. Cette annĂ©e j’ai commencĂ© Ă  y penser vraiment plus tĂŽt que d’habitude pour cause de tristesse ambiante j’avais besoin de penser  Ă  quelque chose de « rassurant »… Mes cadeaux sont dĂ©jĂ  emballĂ©s : c’est une premiĂšre, d’habitude c’est plutĂŽt le 24!

Alors? Et vous? 🙂

Le lundi au soleil c’est possible

Le soleil est bas en hiver. Il rentre dans la salle de sĂ©jour (ou salon, ou piĂšce Ă  vivre ou « living »… Comment dites-vous, vous?) et il souligne (le soleil) que les vitres de la porte fenĂȘtre auraient bien besoin d’un grand nettoyage d’hiver. je l’ai fait la semaine derniĂšre mais le rĂ©sultat n’a pas Ă©tĂ© trĂšs « transparent ». C’est une drĂŽle d’introduction.

IMG_20201213_115306FlĂšche Saint-Michel

Comment se passent mes journées?

Dimanche il a fait « un temps dĂ©licieux » (ma chĂšre). Donc : marchĂ© aux aurores, puis puces, puis balade avec « MĂ©linda la grande blonde », ex-collĂšgue avec qui je suis potesse presque depuis qu’elle a passĂ© la porte de mon CDI pour me demander les manuels scolaires de ses classes quand elle a commencĂ© un remplacement il y a deux ans. On a bu un cafĂ© dans un gobelet en carton en marchant et on a ri et papotĂ© et fait plein de boutiques et des librairies. Oui, c’Ă©tait ouvert. Il faisait si beau qu’on aurait bien dĂ©jeuner en ville, mais manger un sandwich en marchant : bof. Alors on est rentrĂ© chacune chez nous. En revenant j’avais mal aux cuisses tellement j’ai perdu l’habitude de traverser Bx des Capus aux Gal. Lafa. et retour et circonvolutions. Bref, c’Ă©tait une bonne matinĂ©e.

rue SaintJamesMĂ©linda achetant les cafĂ©s. C’est… la femme mystĂšre!

Un collĂšgue de mon ex-syndicat mais qui m’envoie quand mĂȘme les infos m’a souhaitĂ© « bon courage pour la derniĂšre semaine avant les vacances »… Vu que je n’ai eu aucun remplacement cette annĂ©e, je n’ai pas tout de suite compris que les vacances c’est Ă  la fin de la semaine mĂȘme si El Joven m’a rappelĂ© que vendredi il fini Ă  midi pour cause de VACANCES! Ce qui lui fera le plus grand bien si il arrive Ă  se coucher tĂŽt mais c’est les VACANCES! C’est vrai qu’il a bientĂŽt 18 ans  et que donc, forcĂ©ment, on commence Ă  ĂȘtre mon exigent sur l’heure du couchĂ©, surtout le weekend.

IMG_20201213_094249

Vous ne trouvez pas que la 3Ăšme saison de The Good Fight est moins bien que les deux premiĂšres?

J’ai regardĂ© quelques films de NoĂ«l rigolo. Je n’aime que ceux qui sont un minimum rigolo. J’aime pas ceux avec des protagonistes moches qui jouent de la country ou je ne sais quoi. J’aime bien quand c’est « magique » et que le pĂšre NoĂ«l existe pour de vrai. Oui je sais… c’est une faiblesse! Mais en cette annĂ©e de merde 2020 je crois que nous avons le droit et mĂȘme le devoir, de nous accorder des faiblesses.

IMG_20201213_104649Place de Parlement Sainte-Catherine

Autrement je range je range je range je range, je balaye je balaye je balaye, je ramasse les crottes du chats, et ses vomitos… (ça c’est la partie dĂ©primante des mes journĂ©es), les machines de linges, les lavages en tout genre. Et aussi le truc supra chiant : se brosser les dents avec la machine infernale qu’est la brosse Ă  dent Ă©lectrique TOUT EN surveillant l’espace laissĂ© par ma dent sauvagement arrachĂ©e par un gĂ©ant diplĂŽmĂ© et avide sang (ça fait du bien de se lĂącher et de raconter n’importe quoi. Ne vous inquiĂ©tez pas : je n’ai pas (encore) perdu la tĂȘte.

Bref, ça va quand le soleil donne et parfois aussi quand il pleut comme vache qui pisse, mais parfois aussi quand il pleut trop le moral descend dans mes chaussettes…

Hier El Marido a fait des crĂȘpes pour le goĂ»tĂ© et une soupe trĂšs gouteuse pour le diner. Petite vie rythmĂ© par de bon petits plats mais aucune sorties cinĂ©ma ou restau…

Alors je fais du crochet, je fabrique des colliers pour les copines que j’enferme dans des petites boite-enveloppes en origami… MĂ©linda Ă©tait super contente du sien.

DĂŒrerAlbrecht DĂŒrer (1471-1528)

El Joven est adorable, c’est gĂ©ant blond et barbu qui est toujours Ă©gal et ne pose aucun problĂšme Ă  ses heureux parents. Son pĂšre lui reproche d’ĂȘtre trop rĂȘveur, Ă  l’ouest, distrait, complĂštement dans la lune… Mais bon, tant qu’il n’oublie pas sa tĂȘte, ça me va. Et puis il est tellement sympa. Parfois j’aimerais avoir eu une fille (ce bĂ©bĂ© que j’ai perdu avant qu’il soit nĂ©?) pour lui faire plein de petits cadeaux/plaisirs de filles comme ma mĂšre faisait avec moi.  Mais un fils c’est trĂšs bien, c’est un grand bonheur, facile Ă  vivre et beau comme DĂŒrer.

Bonne soirĂ©e et bonne semaine 🙂 Et vous le dimanche? C’est puces? Balades? Sport?

 

 

 

 

 

 

Comme un jour gris d’hiver

Rue Sanche de Pomiers vers 7h45. le soleil n’est pas encore vraiment levĂ©, mais se lĂšvera-t-il vraiment?

sanche de pommier

Depuis que les cafĂ©s sont fermĂ©s… Les promenades en ville sont amputĂ©es d’un tiers de leur intĂ©rĂȘts. MAIS maintenant que nous avons droit Ă  3 heures de promenade (en ville si je veux) et que les magasins ont rouvert, un autre tiers de l’intĂ©rĂȘt des promenades en ville vient de rĂ©-Ă©clairer la morne vie-avec-le-covid.  Demain, c’est sĂ»r,  je vais aller faire un tour dans les magasins, le matin, Ă  10 heures pour Ă©viter la foule. Le troisiĂšme tiers du plaisir de marcher dans Bordeaux c’est de faire des photos.

sanche de pommier2

Ce matin je suis allĂ©es aux Capus. J’avais besoin « d’espace » et de ne pas juste me cantonner aux petites halles (bien sympathiques) de ma commune mais oĂč on ne peut malheureusement pas boire de CAAAAFĂ©! Et marcher dans des rues intĂ©ressantes.

sanche de pommier3

Je suis arrivĂ©e avant 8 heures et les commerçants n’avaient mĂȘme pas encore eu le temps de mettre les prix. Il y a un marchand de cafĂ© en vrac dans un camion devant. J’ai pu boire le meilleur cafĂ© de tout ma vie, debout dans le froid, le masque pendouillant Ă  l’oreille. Mais qu’il Ă©tait bon ce caaaafĂ© ! C’Ă©tait le premier cafĂ© hors de la maison depuis des mois.

sanche de pommier4

J’Ă©tais garĂ©e rue Sanche de Pomiers. Une rue  comme une autre de Saint-Michel oĂč la pauvretĂ© et la gentrification se cĂŽtoient : lĂ  un immeuble qui ressemble un squat, lĂ  en face une maison d’architecte cossue Ă  la façade pas si rĂ©ussie que ça…. LĂ  un immeuble rĂ©novĂ© Ă  la porte blindĂ©e et dont sort un bourgeois pour s’engouffrer dans un parking abritant de belles voitures rutilantes. Entre les deux une maison bien traditionnelle Ă  la belle porte rouge et aux roses trĂ©miĂšres en attente d’un peu de soleil…

Tout d’un coup j’ai une question pour vous toutes et tous : est-ce que l’un ou l’une d’entre-vous a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© par la police et a du montrer son attestation de sortie? Parce que depuis le temps qu’on s’embĂȘte avec ça… J’aimerais bien, au moins qu’on nous contrĂŽle! 😀 Non mais!

Bises et bonne fin de journée!

Tag : enquĂȘte dans ma bibliothĂšque

Ça fait longtemps que je n’ai pas fait de tag. Il faut dire que pendant bien 6 mois j’avais un peu laissĂ© tomber la blogo : l’effet covid… MalgrĂ© le confinement je n’avais plus envie de bloguer.

J’ai trouvĂ© ce petit tag chez Mon p’tit nid, qui l’a trouvĂ© je n’sais zoĂč en bloguant Ă  droite et Ă  gauche. Bref ça m’a amusĂ©, donc : go! Je me lĂšve et je me pose les jambes lĂ©gĂšrement Ă©cartĂ©es, les mains sur les hanches devant ma bibliothĂšque :

Un livre dont le titre commence par l’initiale de ton nom de famille : Je ne veux pas cĂ©der Ă  la faciliter avec « Barcelone », parce que je n’aime pas particuliĂšrement Barcelone. C’est El Marido qui est fan de Barcelone, moi c’est Maaaaadriiiiid…. Bref, j’ai choisi : (Le) baroque. Un « Que Sais-Je » imprimĂ© en 1981 que j’ai du lire en travers quand j’Ă©tais en licence d’espagnol. Les pages sont devenues marron (marron ne prend pas de S au pluriel, j’ai vĂ©rifiĂ©). On se demande pourquoi on garde ce genre de livres… Si ce n’est pour se rappeler qu’un jour on a lu des trucs vraiment pointus.
  • Un livre dont l’auteur a un prĂ©nom qui commence par la mĂȘme lettre que toi (ou le mĂȘme prĂ©nom que toi, encore mieux) : Marie Desplechin, un petit Folio que j’avais vite lu et que je ne sais pas pourquoi il est lĂ . « Sans moi ». Je ne me rappelle pas de quoi il parle… Je crois que c’Ă©tait pas mal.

Un livre qui a un joli titre, selon toi : « Mes nuits sont plus belles que vos jours » de RaphaĂ«le Billetdoux. Je ne m’en rappelle pas du tout. Il est sorti en 1985. Je me revois Ă  La Machine Ă  Lire, place du parlement Sainte Catherine. HypnotisĂ©e par ce titre prometteur.

Un livre dont le titre contient un mot que tu ne connais pas : Alors je ne pense pas en avoir dans ma bibliothĂšque… Dans la bibliothĂšque del Marido peut-ĂȘtre?

Un livre dont le titre forme une phrase complĂšte : « Un viejo que leĂ­a novelas de amor » de Luis SepĂșlveda. C’est un roman qui m’a charmĂ© et surprise. Ce n’est un scoop pour personne je pense : ce livre est une pĂ©pite!

Un livre Ă  la couverture trĂšs rĂ©ussie : le Plaisir. Un bouquin trĂšs rĂ©ussi sur le plaisir fĂ©minin et aussi sur le fĂ©minisme. j’aime beaucoup. Maria Hesse, autrice et dessinatrice Ă  suivre!

Un livre au titre trÚs petit : Tristana, de Perez-Galdos publié en 1892, étudié à la fac. Ce livre est plus connu en France par son adaptation cinématographique par Luis Buñuel et avec Catherine Deneuve. je préfÚre le livre, de trÚs loin.

Un livre au titre trĂšs long : Le Vieux qui ne voulait pas fĂȘter son anniversaire. En suĂ©dois : HundraĂ„ringen som klev ut genom fönstret och försvann, soit « le centenaire qui est sorti par la fenĂȘtre et qui a disparu Â») roman suĂ©dois de Jonas Jonasson. 🙂 j’ai adorĂ© ce bouquin! Si vous ne l’avez pas encore lu, faites vous plaisir! C’est vraiment sympa.

Le livre minuscule, mais pas le moins Ă©pais : une vieille bible du dĂ©but du siĂšcle dernier Ă  la couverture en cuir noire. Je ne peux pas prĂ©tendre l’avoir lu!

Le livre le plus grand, mais pas le plus Ă©pais : Buster Brown.

J’adore ce bouquin. Enfin je l’adorais quand j’Ă©tais plus jeune et que j’avais le temps de m’allonger par terre pour le lire devant un bon feu de cheminĂ©e… Quand on lit parce qu’on a rien d’autre Ă  faire. Quand on a 15 ans quoi… Et pas internet!

Et voilĂ , c’est fini. ce petit tag m’a fait passer un p’tit moment devant mes bouquins et raconte un peu, entre les lignes, qui je suis. Si vous voulez le faire en commentaire ou sur votre blog, je serai contente contente de vous lire 🙂

Bonne soirée. Bisous!

PS pour les utilisatrice de WordPress : est-ce que vous galérez à mort avec le nouvel éditeur et les blocs?

Ex : je n’ai pas pu mettre en gras « Un livre dont le titre commence par l’initiale de ton nom de famille »

et impossible d’enlever la « bullet » devant Un livre dont l’auteur a un prĂ©nom qui commence

Le mieux est vraiment ennemie du bien chez WordPress et cela depuis le dĂ©but 😩 Toutes les amĂ©liorations me paraissent dĂ©tĂ©riorer la machine 😩 C’est bien simple je ne vois plus aucune option d’Ă©dition ou presque 😩