Tranche de ma vie

Lire sur les murs, lever les yeux plus haut. ACAB est un acronyme qui signifie « All cops are bastards » (« Tous les flics sont des bùtards »), et qui était un slogan anti-police pendant les grÚves des mineurs anglais des années 80.

Le jeune qui collait « Soutien Ă  la rue est Ă  nous, ACAB » dimanche matin, m’a expliquĂ© qu’on pouvait aussi le lire comme : « All Capitalists Are Bastards » ou « All Colors Are Beautiful » ou encore« All Clitoris Are Beautiful ». « 

IMG_20210228_085947

Un vieux gars est passĂ© qui lui a dit « Je sais qui tu es! Tu vas voir! ». Le jeune lui a rĂ©pondu « Je penserai Ă  toi quand je serai en garde Ă  vue », et il s’est tirĂ© avec ses copines.

Les rue du quartier ne sont pas super propres. Il ne faut pas imaginer le « Bordo » que j’aime d’amour comme une image de carte postale. Il y a des chiens qui chient n’importe oĂč et des mecs pas trĂšs propres qui crachent par terre. Il y a des vieilles mi clochardes, mi zarbis, un mec qui fouille dans les poubelles tous les jours et plus de terrasses pour accueillir les Ă©tudiants, les jeunes « arty », les vieux « arty » lointains Ă©tudiants, les chanteuses d’opĂ©ra habillĂ©es en vintage made in les puces… Les vieux magrĂ©bins et portugais, et les touristes (avant).

Au cul du camion, avant 8h je m’agglutinine avec les antiquaires, les pros et… 2 ou 3 petits chineurs comme moi. Les meilleurs affaires partent Ă  peine touchĂ©es le sol… Un tapis bourgeois, un fauteuil refait il n’y a pas si longtemps, un vase Daum reçu en cadeau de mariage, un porte bouteille en plastique, une jardiniĂšre moche aussi en plastique… Mille merdes et mille pĂ©pites… Ce sont des « vide-maisons ».

Je rends leurs salutations aux brocs, je salue. On se connait, c’est un petit monde d’habituĂ©s. Depuis un an, plus de touristes. Un peu le dimanche qui sortent d’on ne sait oĂč, mais trĂšs peu et pas si tĂŽt. J’observe les vieux de la vieille, j’essaie de comprendre les micmacs et les secrets que je n’ai pas encore percĂ©s.

Il y a « les filles ». Les filles ne sont pas nombreuses. Malika* est une femme d’affaire : elle a un trĂšs grand stand et commande d’un main vigoureuse les gars qui bossent pour elle. Elle fait de bon prix, mais rien n’est trĂšs ancien. Parfois une pĂ©pite comme un super miroir ancien que je lui achetĂ© 10€ et qui reste posĂ© Ă  terre contre le mur devant mon bureau : je ne sais pas vraiment quoi en faire. Il y a la grande et mince BĂ©a, avec son bĂ©ret de traviole et sa gouaille Ă©norme, sa voix reconnaissable entre 1000. Elle chine chez les autres et revend sur son stand kitch mais chic des trucs vintage un peu moche mais Ă  la mode. Il y a la parigote avec son rouge Ă  lĂšvres Ă©carlate (pas de masque) toujours habillĂ©e en « chine » ; elle est stylĂ©e vintage et fauchĂ©e mais Ă  le goĂ»t sĂ»r et des « contrats » avec le cinĂ©ma… Il y a la petite Zaza avec son somptueux (et Ă©cƓurant) manteau de vison (« tout neuf ») qu’elle a du rĂ©cupĂ©rer d’un vide-maison. Elle le porte avec ses vieille groles pourries et son jean. Comment savoir si cette brocanteuse tire le diable par la queue ou passe ses vacances « au Ferret »*.

Il y a aussi le stand de la vieille sympa qui a toujours des trucs Ă  bon prix : mille merdes, un pĂ©pite… Je craque pour « the » pĂ©pite »: une cafetiĂšre en porcelaine de Limoges « toute neuve »* couleur cĂ©ladon clair et or, splendide : 3€. Un autre considĂ©rera que sa pĂ©pite est un super tournevis, un autre un bouquet de fleurs en plastique.

Je m’arrĂȘte Ă  la meilleur boulangerie du quartier, papote avec la fille qui tient la boulangerie. Elle Ă  mon Ăąge, est fan de Niagara et de Vivaldi, on commence Ă  se connaĂźtre. Je remonte vers le marchĂ© achetĂ© du poisson avant de repartir vers chez moi.

Bonne journée. Bisous.

*Malika : Je change tous les prĂ©noms* »Le ferret » :Cap Ferret, sur le bassin d’Arcachon. Le repĂšre historiquement des bourgeois bordelais et par extension dĂ©lĂ©tĂšre : des parisiens.

* »tout neuf » : c’est ce que disait ma grand-mĂšre des trucs aussi vieux qu’elle mais qui n’avaient pas beaucoup servis ou semblait neufs.
* »Le Ferret » : le Cap Ferret lĂ  ou traditionnellement les bordelais aisĂ©s ont une rĂ©sidence secondaire et par extension dĂ©lĂ©tĂšre : les parisiens aussi.

7 commentaires sur « Tranche de ma vie »

  1. Merci de me faire voyager et de me faire rĂȘver 🙂 Je m’imagine avec toi, lĂ -bas, et tu m’expliques tout ça avant qu’on aille s’acheter un pain au chocolat chez la boulangĂšre!
    Question: est-ce que tu revends parfois des trucs que tu as achetĂ© aux puces? Ton miroir, par exemple, si tu ne l’aimes plus, est-ce que tu peux le refiler Ă  un autre vendeur?

  2. … »choco ».
    Mon but ultime est de vendre sur Etsy ou ailleurs car je n’aime pas l’idĂ©e de donner un pourcentage Ă  une plateforme…
    Les brocanteurs ne me l’achĂšterait pas ça serait trop cher pour eux. Eux ils en achĂštent des lots en salle des ventes ou font des chiffres maisons pour que cela leur revienne le moins cher possible Ă  l’achat…
    Mon miroir pĂšse une tonne 😁 Je ne le bougerais plus jamais ! A moins de le vendre sur le bon coin et que la personne vienne le prendre. Mais en fait je l’aime….

    1. 🙂 Merci. J’aimerais pouvoir m’assoir avec mon carnet au milieu de la place et d’Ă©crire tout cette vie en buvant des cafĂ©s… j’espĂšre que ça va revenir vite…
      Mes parents eux se plantaient avec un petit chevalet et peignaient les bĂątiments… Je m’intĂ©resse autant aux immeubles qu’aux humains…

  3. Et moi qui adore les thĂ©s et tisanes, j’imagine cette thĂ©iĂšre ❀❀❀. La « pĂ©pite » c’est ton Ă©crit, tes personnages et cet univers brocante si bien dĂ©livrĂ©. Gros bisous đŸŒč

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s