Je ne teul’fais pas dire!

Notre chĂšre Dr KĂą a publiĂ© ses questions/souvenirs du dimanche soir pendant un an, comme elle se l’Ă©tait fixĂ©. C’est maintenant terminĂ©. Il n’y en aura plus. J’avais chopĂ© chez Roseline Les États d’esprit du Vendredi, qu’elle avait elle mĂȘme chopĂ© ailleurs. Finalement je l’ai tellement transformĂ© et mis Ă  ma sauce qu’il est devenu trĂšs diffĂ©rent et s’appellera dĂ©sormais le : « Je ne teul’fais pas dire! » Vous pouvez le reprendre chez vous, y rĂ©pondre dans les com’, en faire ce que vous voulez en tous cas …  ça me fera plaisir de vous lire! 🙂

Aujourd’hui je me sens : affreusement en manque de sommeil.

Ce matin la premiĂšre personne Ă  qui j’ai parlĂ© une fois sortie de la maison : la fille Ă  l’accueil de PĂŽle Emploi.

J’ai Ă©tĂ© super contente de : prendre le cafĂ© avec une belle personne et de dĂ©jeuner avec une chouette ex-collĂšgue, qui est aussi une belle personne.

Ça m’a franchement Ă©nervĂ© de : de passer 1 heure en rĂ©union de groupe Ă  PĂŽle. Je suis partie avant la fin (trĂšs poliment) parce que ça devait durer 2 heures et que j’avais pas bien lu la convoc’. (Sujet : comme utiliser le site de PĂŽle).

Ma conversation/situation surrĂ©aliste de la semaine : la fille qui se gave d’huitres au Capus Ă  9h du matin comme si sa vie en dĂ©pendait en vacillant sur des talons aiguilles et en montant sa culotte mauve et jaune Ă  petits pois (la nuit avait Ă©tĂ© dur, et chargĂ©e apparemment).

Je suis grognon : parce que crotte, c’est comme ça!

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : qu’on fabrique un EDT pour les gamins oĂč ils ont 30 minutes de pause pour manger, avec 3 (trĂšs hauts) Ă©tages Ă  descendre et une immense cour Ă  traverser sans parler de la queue au self?

C’est exquis de : de se glisser dans son lit. Surtout quand il n’y a pas de grains de litiĂšre dans les draps apportĂ©s sous ses pattes par un chat indĂ©licat.

Ça me rend extatique : l’idĂ©e de mettre des bottes et de marcher d’un bon pas avec mes mains dans des gants en cuir en me disant « Merde qu’est-ce qu’ i’ fait froid! »

En ce moment je lis : ben rien. Je suis au point mort.

Je dis « respect » à :  tous les blaks qui ont vécu la ségrégation.

Je ne résiste pas à : un verre de vin.

J’vais t’dire une bonne chose : 32° le 17 septembre c’est juste le dĂ©but de la fin 😩

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute Ă  fond : https://www.youtube.com/watch?v=yD8DcgpLp_w

La pensĂ©e hautement philosophique de la semaine : « L’excĂšs de vertu est le pire des vices. » Je vous laisse mĂ©diter ça.

Je me taperais bien : des frites.

J’ai Ă©tĂ© raisonnable : j’ai mangĂ© une salade de fruits! (C’est vraiment pas mon inclination naturelle).

Cette semaine pour la premiĂšre fois j’ai : I kissed a girl! Nan, j’rigole, j’vois pas.

C’est bien la derniĂšre fois que je : vais Ă  une rĂ©union chez PĂŽle.

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappĂ© cette semaine c’est : tous les articles qui parlent de la paye des profs comme s’il n’y en avait qu’une!!!

PlutĂŽt que d’ĂȘtre assise Ă  mon bureau, lĂ  tout de suite j’aimerais mieux : dans une piscine.

Sur ce, bonne soirĂ©e et faites-vous plaiz’ : n’hĂ©sitez pas Ă  faire mon questionnaire de ronchonne!

Le voyageur du dimanche

puces.jpg

Hier un jeune homme d’un vingtaine d’annĂ©es s’est prĂ©cipitĂ© vers moi et ma voiture alors que j’arrivais du cours de l’Yser pour m’avancer vers les Capus :

– Madame je vous en supplie, je vous en supplie, est-ce que vous pouvez m’amener Ă  la gare? je vais rater mon train!

– Bah monte, dĂ©pĂȘche!

Le gars s’installe, il est tout rouge, essoufflĂ© et suant. Je dĂ©marre en trombe ou presque. Le gars qui conduit la voiture derriĂšre moi est dĂ©jĂ  en train de klaxonner parce que le feu est passer au vert.

– Il est Ă  quelle heure ton train?

– 9h06 !

– Ça va ĂȘtre chaud il est 9h. C’est chouette d’y aller au culot comme ça, tu fais bien.

En 2 minutes je le dépose devant la gare, on a eu les 3 feux au vert.

– Je sais pas comment vous remercier? Vous ĂȘtes gĂ©nial!

– Cours! Allez cours! Ça m’a fait trĂšs plaisir de t’aider.

– Merciiiiiiiiiiiii! Et il court vers la l’entrĂ©e de la gare.

Je repars par la rue Furtado, le cours Barbey. Je me gare facilement prÚs des Capus, 9h06. Je bois mon café.

Des vies qui se croisent.

 

Le zĂ©ro dĂ©chet (ou presque!), c’est pas compliquĂ© (ou presque!) 2

Allez hop, faut pas trainer pour l’article « Le zĂ©ro dĂ©chet c’est pas compliquĂ© » de la semaine! Quand faut se tenir Ă  un truc, faut s’y tenir et je m’y tiens, non d’un petit boudin!

Alors la semaine derniĂšre je vous avais parlĂ© des boĂźtes Ă  pizza ; El Marido a eu une longue conversation avec notre pizzaĂŻolo prĂ©fĂ©rĂ© Ă  ce sujet : il s’avĂšre qu’il achĂšte les boites les plus Ă©colos qu’il a trouvĂ© mais ne voit pas trop comment amĂ©liorer l’affaire. On sait dĂ©jĂ  qu’il faudrait rĂ©utiliser les boites mais on ne l’a pas fait cette semaine. ZĂ©ro dĂ©chet c’est quand mĂȘme compliquĂ©.

IMG_20190911_111023_9J’aime bien La Recharge rue Saint Colombe, j’en avais entendu parler avant mĂȘme de revenir Ă  Bx (merci la feuille de chou rĂ©gionale), et je l’ai tout de suite repĂ©rĂ©e. Mais c’est un peu cher pour moi. J’y achĂšte 1kilo de pommes en passant ou quelques trucs, mais pas trop.

Yaourts : on a sorti la yaourtiĂšre du placard et nous sommes aperçu que le couvercle manquait (c’est ça de dĂ©mĂ©nager). Les yaourts en pot en verre des magasins bios sont trop chers et trop riches (lait entier). Yaourts : A EmmaĂŒs j’ai vu la mĂȘme yaourtiĂšre Ă  3€ avec le couvercle. Je vais probablement l’acheter si elle est toujours lĂ  quand j’y retourne.pommesTrĂšs gouteuses pommes de la recharge justement.

La recette de la semaine: le déo!

Alors j’ai regardĂ© plein de « recette » sur internet et voilĂ  ce qu’il faut faire :

 

  • Faites frĂ©mir une casserole d’eau, placez ensuite un bol au bain marie. Faites fondre 15 gr de cire d’abeille ou de candelilla dans le bol au bain marie.
  • Ajoutez 60 gr d’huile de coco bio (ou d’amande douce) ou de beurre de karitĂ©, puis 10 gouttes de vitamine E.
  • Une fois que l’ensemble a fondu, retirez le bol du bain marie et ajoutez 60 gr de bicarbonate de soude ou 2 cuillĂšres Ă  cafĂ© d’oxide zinc + 30 gr de maĂŻzena (fĂ©cule) ou 1 cuillĂšre Ă  soupe d’argile blanche. MĂ©langez.
  • Ajoutez pour finir 20 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ou de lavande ou les deux. MĂ©langez Ă  nouveau.
  • TransfĂ©rez votre prĂ©paration un petit pot en verre de 50 ml qui ferme bien. Laissez refroidir 1 heure. M’est avis qu’il doit falloir le conserver au frigo?

RĂ©sultat : j’ai achetĂ© ce qui me manquait Ă  « Bioköp » (je sais l’Ă©crire mais j’ai pas envie de le citĂ© dans mon article) et ça m’a un peu coutĂ© un bras… Comme j’ai un peur peur de ce que j’ai lu sur le bicarbonate (irritations), j’aurais prĂ©fĂ©rĂ© utilisĂ© de l’oxyde zinc… (que je connais dĂ©jĂ  sous forme de lotion) MAIS chez mon pharmacien (j’ai vu seulement l’Ă©tudiant en pharma du jour) il n’en avait pas et n’en aurait qu’en poche d’1kilo si il devait m’en commander, mais son fournisseur n’en fait plus, ce qui est Ă©trange car normalement ils doivent en utiliser eux mĂȘmes pour des « prĂ©parations »… bref : j’en ai pas, va falloir que j’en commande sur internet. Par exemple ici.  Je dois dire que ce site me parait assez intĂ©ressant et beaucoup moins cher que ce qu’on peut trouver en ville. Normalement je prĂ©fĂšre de loin acheter en ville, mais vu ce que j’ai dĂ©boursĂ© pour 3 conneries l’autre jour…

tistaRue Camille Sauvageau avec une belle lumiĂšre de septembre

Par ailleurs j’ai dĂ©couvert un petit magasin sympa en bas de St-Mich ou j’ai achetĂ© de la poudre dentifrice en vrac que la vendeuse m’a mise dans un petit pot de confiote de recyclage. Je suis trĂšs satisfaite par ce dentifrice que j’aime mĂȘme plutĂŽt mieux que mon dentifrice habituel! Je ne sais pas si je peux y convertir les hommes mais pour l’instant c’est un tube en plastoc sur 3 qui disparait 🙂

Autrement je continue Ă  refuser toutes les poches qu’on essaye de me refourguer, parfois il faut mĂȘme les rendre car les commerçants dĂ©gaine plus vite que leur ombre 😉 Quoi d’autres? Je sais plus… Grosses fatigue! Je dors pas bien ce moment du Ă  ma situation bancale, le cul entre deux chaises : l’une Ă©tant PĂŽle et l’autre Educnat.

tista2TrÚs sympathique petit magasin bio/zéro déchet, dans une ancienne pharmacie.

Bonne soirée et bisous!

 

 

J’aime le citron

Ouka lele.jpg

J’aime Ouka Leele qui est une photographe espagnole nĂ©e Ă  Madrid en1957. C’est une des figures principales de la Movida madrilĂšne.

J’aime ĂȘtre en vacances et continuer Ă  prendre des cafĂ©s en terrasse avec d’autres copines contractuelles sans contrat, mais au soleil!

J’aime dĂ©couper des images et faire des collages, dont un avec cette photo de Ouka Leele (c’est un pseudo, en vrai elle s’appelle Barbara).

J’aime marcher marcher marcher dans les rues rĂ©chauffĂ©es par le soleil de septembre, le doux soleil, celui ai invite Ă  la promenade.

Je n’aime pas me poser tout plein de question sur ma situation de contractuelle/chĂŽmeuse.

Je n’aime pas me dire que encore encore une fois je vais prĂ©parer le CAPES et je n’aime pas me dire que j’aurais du aller aux oraux il y a deux ans.

Je n’aime pas la vieille moquette oĂč le chat vomit son herbe Ă  chat.

J’aime boire des citrons pressĂ©s.

 

 

Le zĂ©ro dĂ©chet (ou presque!), c’est pas compliquĂ© (ou presque!)

Allez hop, je me lance pour l’article « Le zĂ©ro dĂ©chet c’est pas compliquĂ© » de la semaine! Oui,enfin, le 1er ! Ça fait longtemps que je voulais le faire, alors c’est parti!

Je sais pas si vous avez regardĂ© Cash Investigation cette semaine? Je parie que la plupart d’entre vous va me dire dire « Non », parce qu’il semble qu’aucun de mes amis ne regarde jamais la tĂ©lĂ©. Bref, si vous avez regardĂ© la tv, vous aurez vu comme moi le Cash Investigation sur le plastique : comment vivre sans et  son « recyclage » en Malaisie 😩 Affligeant. Le reportage de « cash » n’est peut-ĂȘtre pas encore en ligne. En revanche vous pouvez regarder ce petit reportage (n’oubliez pas de zapper la pub 😉 qui parle du mĂȘme sujet.

Un truc dont je suis super heureuse c’est que le gros boum des couches lavables (pour bĂ©bĂ©) ait eu lieu juste au moment ou El Joven (Ă  cet Ă©poque c’Ă©tait El Bebe) n’en avais plus besoin. J’aurais me sentir totalement obligĂ©e d’y passer, car j’avais Ă©tĂ© vraiment horrifiĂ©e  de remplir des poches poubelles de putains de couches jusqu’Ă  ce que le petit soit « propre ». J’imaginais une dĂ©charge constituĂ©es de millions de couches et j’Ă©tais complĂštement effarĂ©es. Mais revenons Ă  nos moutons : que fais-je dĂ©jĂ  et que puis-je faire pour rĂ©duire  les montagnes de dĂ©chets que ma ville doit traiter chaque jour?

Bon, qu’est-ce que je fais dĂ©jĂ ?

Depuis des annĂ©es je refuse toutes les poches/sacs en papier ou en plastique que l’ont veut si gracieusement me refourguer quand j’achĂšte quelque chose : j’ai toujours sur moi deux ou 3 tote-bags (sac fourre-tout) et Ă  l’intĂ©rieur environ 4 poches/sacs en tissus trĂšs fin pour les fruits par exemple. Si je vais faire le marchĂ©, j’emporte en plus des poches/sacs en papier que je prends les fois oĂč j’ai pas prĂ©vu de faire des courses ou oubliĂ© de prendre mes sacs en tissus. Bon du coup je n’ai pas de sac Ă  main : juste un tote, avec d’autres tote dedans et mon bazar.

tote.jpg

Je n’achĂšte pas de bouteilles d’eau. J’ai une gourde en alu que je trouve un peu lourde pour quand je sors, alors je ne la prends pas aussi souvent que je voudrais, mais au taf c’est pratique : je la remplie au robinet, ou je demande Ă  un Ă©lĂšve de le faire pour moi, parce que je suis pas entiĂšrement libre de sortir quand je veux.

Je n’ai pas achetĂ© de bouteilles de shampooing ou de gel douche ou de savon liquide depuis un an ou deux. J’achĂšte du shampoing solide, en forme de savon et des savons le plus naturels possible. Pour Thib je prends du shampoing/gel pour le corps dans une bouteille (plastique) que je recharge depuis plus d’un an Ă  une « fontaine ». J’achĂšte en vrac le plus d’aliments possible : riz, sucre, farine, raisins secs, lentilles etc. J’achĂšte le minimum de produits mĂ©nager. Quasiment pas. Par exemple je nettoie les vitres avec du vinaigre et un torchon. J’ai encore du produit vaisselle, mais je ne vais pas en racheter, le savon de Marseille sur l’Ă©ponge fait l’affaire une fois sur deux, donc il peut le faire tout le temps. Pour la plaque Ă  induction, pareil : savon de Marseille.

savon

C’est bien joli tout ça, mais qu’est-ce que je ne fais pas? Qu’est-ce que je continue Ă  faire et que je ne veux plus faire?

Alors y’a un truc qui me chagrine ce sont les boites Ă  pizza. Chaque semaine on mange de dĂ©licieuses pizza achetĂ©es chez notre pizzaiolo prĂ©fĂ©rĂ©, qui fait lui mĂȘme sa pĂąte et fait des pizzas avec des tomates fraiches, etc. Un dĂ©lice. Mais Ă  chaque fois : 3 cartons Ă  pizz’ dans la poubelle Ă  recyclage 😩 A PĂŽ (oĂč j’habitais avant, je rapportais les boites, d’une fois sur l’autre pour ne pas les gaspiller). Ici les pizzas sont dĂ©jĂ  dans les boites quand on passe les chercher. Faut que j’en parle avec lui. Comment s’organiser pour arrĂȘter cet Ă©norme gaspillage de boites en cartons?

Les pots de yaourt : Ă  moi seule je mange deux yaourt par jour. Nature. Deux pots en plastoc/jour minimum dans la poubelle, El Joven aussi en mange aux myrtilles ou au fraises et El Marido aussi… La solution serait de se remettre, encore une fois, Ă  faire nos propre yaourt! La yaourtiĂšre est dans le placard! Y’a plus qu’Ă ! Ca me saoule rien que d’y penser.

Yaourt-maison.jpg

Pour le lait? Ça fait un bail que je prends les tĂ©tra-packs (qui contiennent aussi du plastoc) plutĂŽt que les sales bouteilles en plastique, mais bon… Faut bien un emballage autour du lait? Bouteilles en verre? Je ne sais pas s’il y en a, pas l’impression.A voir.

J’aimerais aussi  me passer des rĂ©cipients en plastique des sushis… Des nouilles du vietnamien… La solution ? Passer avant pour donner son contenant en verre. Du coup ça Ă©limine l’achat de derniĂšre minute. Chercher une solution.

Le dĂ©o. J’utilise un dĂ©o industriel. Celui le moins chimique, avec le moins de plastique autour. Mais c’est quand mĂȘme trop. Pas de dĂ©o du tout : ça le fait pas. J’ai essayĂ© un dĂ©o bio compact dans une petite boite : la rĂ©action chimique est pas terrible : ça pu beaucoup plus que mon odeur naturel. Trouver une autre marque ou fabriquer le mien? Écrire Ă  l’entreprise pour qu’il fasse un emballage en carton recyclĂ© autour de mon dĂ©o?

Et vous? Vous en ĂȘtes oĂč? On partage nos expĂ©riences?

Bonne soirée et bonne fin de weekend!

 

Les questions du Dr KĂą – Petits souvenirs du dimanche soir : avant derniers

Comme chaque semaine (pas vraiment en ce qui me concerne), voici voilĂ  les questions du dimanche (le lundi) soir de Dr KĂą (Vous pouvez y rĂ©pondre aussi dans les commentaires oĂč chez vous, ça me fera plaisir de vous lire 🙂 ) ou bien aussi chez-elle pour lui poser des questions.

  1. Je pique ma premiÚre question à Cara: quand avez-vous discuté avec un inconnu pour la derniÚre fois?

Hier j’ai discutĂ© avec une petite fille de 8 ans environ, aux puces, qui Ă©coutait la mer dans de gros coquillages. C’est la fille d’un brocanteur. elle est lĂ  tous les dimanches matin avec lui. Elle s’ennuie un peu et joue avec ce qu’elle trouve dans le bric-Ă -brac qui l’entour. Elle est sage. Je parle presque tous les jours avec des inconnus : clients de magasins, sdf, commerçants…

Photo0118.jpg

Ne sont-ils pas sympathiques? Dire que sans ce vieux couple trĂšs sĂ©rieux (devant la table) je n’existerais pas! la photo date de 1881. La petite fille Ă  gauche de la photo, sur les genoux de sa mĂšre, est la mĂšre de ma grand-mĂšre. Elle s’appelait HĂ©lĂšne, son pĂšre est au premier plan.

  • Est-ce que vous avez beaucoup de vieilles photos? De vieux albums? De souvenirs de plusieurs gĂ©nĂ©rations?

Oui j’ai plein de vieilles photos. Ma grand-mĂšre maternelle (nĂ©e en 1899) m’en avait donnĂ©es quelques une trĂšs anciennes que j’ai eu la bĂȘtise de partager avec mes frĂšres quand nous avons vidĂ© la maison de mes parents. C’Ă©tait idiot, ma grand-mĂšre mes les avait donnĂ© Ă  moi, c’Ă©tait son souhait parce que je connaissais par cƓur le nom et l’histoire de tous les visages sur ces photos. J’Ă©tais fascinĂ©e par ce que ma grand-mĂšre me racontait, Ă  ma demande insistante, Ă  chaque fois que j’Ă©tais avec elle. Ces photos me manquent et je ne pense pas que mes frĂšres les aime autant que moi, en tous cas ils ne savent pas qui sont sur les photos. Dommage. Enfin, il m’en reste un quart, c’est dĂ©jĂ  ça. J’ai aussi des photos de la famille de mon pĂšre. En revanche toutes les photos couleurs de famille sont chez mon frĂšre n°3. Redommage.

  • Repassez-vous et pliez-vous toutes vos fringues, sous-vĂȘtements inclus? Ou est-ce que le repassage est plutĂŽt une raretĂ© chez vous, et les tiroirs de sous-vĂȘtements un chenit pas possible?

Ha ha, voilĂ  un sujet lĂ©ger : non, non, non! Mon placard est un attentat au rangement : j’y trouve surtout le chat en train de dormir, autrement je n’y trouve rien.

  • Quelle est la chanteuse, le chanteur, le groupe, la chanson, ou l’album qui a eu le plus d’influence dans votre vie et pourquoi?

InfluencĂ©? Alors… Maxime Leforestier! Je dis ça comme ça car ils/elles ne se comptent par sur les doigts de la main ceux/celles qui m’ont influencĂ©!! Pourquoi? J’Ă©tais prĂ©-ado, je dĂ©couvrais son 33 tours et en mĂȘme temps l’amour. C’Ă©tait les annĂ©es 70 tout Ă©tait encore possible, comme par exemple vivre sur une planĂšte en respectant la nature. Je pensais trĂšs sincĂšrement que puisque j’apprenais Ă  l’Ă©cole que l’Amazonie Ă©tait le poumon de la terre et qu’Ă  ce titre il ne fallait plus couper d’arbres, qu’Ă  ce titre, personne n’y toucherait plus jamais, puisque maintenant on savait qu’il ne flaiit pas le faire. Je croyais que c’Ă©tait aussi simple que ça.

Ce soir Ă  la brume
Nous irons, ma brune
Cueillir des serments
Cette fleur sauvage
Qui fait des ravages
Dans les cƓurs d’enfants
Pour toi, ma princesse
J’en ferai des tresses
Et dans tes cheveux
Ces serments, ma belle
Te rendront cruelle
Pour tes amoureux
  • Est-ce que vous ĂȘtes croyant.e? Si oui, en quoi ou qui croyez-vous? Pourquoi? Si non, pourquoi pas?

Non. Peut-ĂȘtre que si mes parents avaient Ă©tĂ© tous les deux de la mĂȘme religion cela m’aurait paru plus logique de « croire », sans me poser de question? Ou pas. Je ne suis pas croyante, je vois tellement de chaos autour de nous.

  • Quand vous Ă©tiez (plus) jeunes, qui admiriez-vous? Qui vous a influencĂ©, rĂ©confortĂ©, ou inspirĂ©? Qui vous a fait voir le monde diffĂ©remment?

Ma tante P., m’a beaucoup inspirĂ©e et je l’ai beaucoup admirĂ©e, ainsi que ma tante V. Mes cousines. Et puis mes ami:e:s, mes petits copains. Beaucoup de monde en fait, des gens trĂšs diffĂ©rents.