Couleurs d’automne

Dr K relance la « photo de truc » (tu peux cliquer le lien si tu veux voir de quoi il s’agit), ça faisait longtemps et ça fait plaisir. Ce mois-ci le sujet est « un truc d’automne » :

IMG_20171012_174830

J’ai demandé à Youyou de figurer sur la photo afin de donner un peu de vie à cette nature morte.

Autrement en parlant d’automne, je suis un peu étonnée de voir autant de pollen autour de notre grand pin sur le parking. C’est pas au printemps le pollen?

IMG_20171012_141636IMG_20171012_141549

Pare-brise et toit de ma voiture.

Bonne soirée à tutti.

Je ne vous dis pas tout…

Je ne vous dirai pas quel temps il fait (bien qu’il ait fasse très beau), je ne vous dirai pas combien de temps j’ai mis à 13h pour aller à mon école (21 minutes) et je ne vous dirai pas non plus le bonheur que j’ai à rouler sur les boulevards et a admirer les maisons, humbles échoppes ou superbes demeures aux allures châtelaines… Je ne vous dirai pas, non plus, quel bonheur c’est pour moi de suivre les cours du le prof qui me faisait si peur autrefois… Je ne vous dirai pas, non plus, le plaisir que j’ai eu à ce que mon ancienne collègue de janvier et février dernier m’appelle pour me demander si je serais disposer à remplacer sa nouvelle collègue de janvier jusqu’à l’été. Ca, je vais vous le dire : ça me plairait assez bien que cela soit en doc. Il faut avouer que je préférerais, maintenant, faire des remplacements en espagnol.

Je ne vous parlerai pas de tout cela, car je préfère vous parler de vers… de  terre.

Quand nous étions à la campagne, nous avions dans notre jardin, sous le figuier un gros bac à compost dans lequel nous déversions chaque jour toutes les épluchures etc.

Quand nous sommes arrivés ici nous avons continuer : sous le grand sapin de la résidence il y a un bac à compost où nous descendons, presque tous les jours tout ce qui est compostable. Tout?  Non! Car presque dès notre arrivée, El Marido a installé dans notre arrière cuisine, un composteur « d’appartement » peuplé d’irréductibles vers de terre qui réduise encore et toujours les déchets verts que nous que El Marido y met chaque jour!

Attention : images dégueu! C’est la première fois depuis presque deux ans que je dois regarder ce qu’il y a là-dedans… Et je le fais pour vous chers lecteurs! Enfin, regarder… Ce n’est pas moi qui ai pris les photos quand même! Je vais vites vous les mettre là en essayant de ne pas regarder et vous dire : bonne soirée!

IMG_20170925_191431

On ouvre

IMG_20170925_191455

On remue

IMG_20170925_192037

On ajoute des trucs et des bouts de cartons

IMG_20170925_192646

Si vous avez des questions sur le fonctionnement du truc, je puis néanmoins vous répondre : bien que ne m’en occupant pas, je sais tout! En tous cas : cela ne sent RIEN du tout dans l’arrière cuisine et même quand on l’ouvre çà ne sent pas, ou au pire le sous-bois… Si ça sent mauvais c’est qu’il y a un binz!

Je vous embrasse!

Les Chartrons, rue Notre Dame

quartier de Bordeaux

J’ai toujours entendu ma mère parler des Chartrons au sujet de la mère d’un de mes oncles : une dame des « années folles » très coquette et bourgeoise qui trônait dans un  très grand tableau rond, vêtue d’une robe de mousseline rose, assise dans une bergère, entourée de fleurs qui pourraient être des hortensias, dans le chambre de ma cousine (le tableau). Un pastel peut-être? Bref, la mère d’oncle Anatole (en vrai il a un nom plus contemporain) venait des Chartrons et ça voulait dire que le quartier devait être l’équivalent de Neuilly.

Étudiante, je n’ai eu l’occasion qu’une fois je crois, de m’aventurer rue Notre-Dame… Une copine y louait un grand « loft » dans un immeuble délabré. C’est un quartier de bordeaux qui est éloigné de mon parcours habituel (St Pierre, St Paul, St Mich, Ste Catherine, Porte Dijeau). Je vais sur les quais (des Chartrons) pour me balader au bord de la Garonne, mais avant il y a une dizaine de jours je n’étais jamais entrée à l’intérieur. J’avoue qu’à force d’entendre que c’était le quartier « bourge » de Bx, ça ne me faisait aucune envie. Bien que ce soit aussi le quartier des antiquaires et des brocanteurs et que j’ai une vrai passion pour la brocante (pas pour les antiquaires, parce que rien que le mot me dit que ça va être trop cher pour moi ;-))

Donc l’autre jour je voulais acheter de la peinture pour tissus, et comme je n’en avais pas trouvé au Géant des Beaux-Arts (amère déception) (Place du Parlement), j’ai regardé « las paginas amarillas » et j’ai trouvé un magasin qui pouvait bien me convenir. J’ai donc trainé El Hijito pour une folle journée bordelaise : aller chercher mes nouvelles lunettes de soleil avec verres progressifs, manger une pizza et prendre le tram jusqu’au Chartrons!

A peine descendu du tram, sous un soleil de plomb, j’ai aperçu sur le quai d’en face, Anne, qui partait, elle vers le centre ville. Nous ne nous étions jamais rencontrées, mais ni une ni deux : je me suis présentée et nous avons eu le plaisir de bavarder 3 ou 4 minutes avant que son tram arrive! C’était une chouette rencontre qui m’a ravie! Elle m’a confirmé que la rue Notre Dame se convertissait en une annexe de Cap Ferret… En même temps, j’ai passé d’innombrables vacances au Cap Ferret (Oui mais on nous prêtait la maison ;-)).

Nous voilà donc parti avec Titi vers la rue au nom évocateur de Pomme d’Or pour trouver mon magasin… Hélas : nous n’avons pas pu y renter, pas de sonnette, porte fermée et sur la façade nous avons compris que cet établissement ne faisait que de la vente par correspondance! Et puis ils n’aurait peut-être même pas eu de peinture pour vêtements…

Titi râlait bien un peu de l’éternelle bonne humeur de sa maman qui s’extasie sur la moindre rose trémière et photographie toutes les vitrines, la moindre pancarte… Quand je nous vois tous les deux je vois tellement ma mère et moi, ronchonnant par derrière!!! Je fais tout comme elle je crois, en pire, puisque je photographie tout en sus, comme l’aurait fait mon père mais passons!

CONTRE TOUTE ATTENTE : j’ai adoré la rue Notre-Dame! (N’y allez pas : c’est tout pourri!), vraiment j’ai adoré : c’était calme, sans l’invasion de touriste qui se répand dans toute les rues du centre. C’était charmant. J’ai particulièrement apprécié un vieux troqué ou nous avons pris un café pour moi, un verre d’eau pour Titi. Le patron n’a pas l’ai très optimiste sur son futur dans ce quartier en voie de bobohisation car il a affiché sous la télé « Sauvons nos bistrots! ». Il doit être le dernier commerce « authentique » de la rue et visiblement ça lui met les boules.

le bistrot

J’avais pas vu que j’étais vue.

bistro2

Photo1670

Photo1676

Photo1678

Photo1686

Photo1689

Photo1690 Photo1692

Photo1693

Photo1696

Photo1697

Photo1699

Photo1701

Photo1702 Photo1703 Photo1704

Photo1705 Photo1706

Photo1707

Photo1708

Photo1709

Photo1711

Dernière photo, cours Xavier Arnozan : une porte qui n’avait autrefois peut-être qu’une seule boite aux lettres et où vivait l’élégante maman de mon oncle?

Xavier Arnozan

 

La chaleur va revenir, on attend des 35° 😦 pour demain et la semaine qui vient! Je vous souhaite de la fraicheur!

All the best!

Méli-mélo

Pendant deux heures j’ai écouté Patti Smith et puis j’ai arrêté, ça me rendait trop sentimentale. Patti Smith c’est l’adolescence… Ma chambre… On tourne la page! Assez! Couchez le chien!

Cherchez l’erreur…

Hier avec El Hijito nous avons été à la foire internationale de Bordeaux, on a mis une demie heure pour y aller en partant à 14h, une heure pour revenir en partant à 17h, par la rocade 😦  Je ne prendrai plus jamais la rocade! C’est d’un con la rocade! Tant qu’à passer une heure dans la bagnole je préfère prendre les boulevards!

L’appart est un énorme foutoir, au trois quart détapissé, à moitié repeint, avec des lattes de plancher-vinyle entassées dans l’arrière cuisine, une nouvelle cuisine presque terminée… Je devrais me remettre en recherche intensif de taf et tout ce que j’arrive à faire c’est faire le ménage, ranger, reranger, bouger, rebouger…

IMG_20160519_114427

Ici l’air est léger, toujours une petite brise qui remue les feuilles des arbres, un écureuil qui passe dans le parc, le tram qui traverse la CUB*comme une flèche silencieuse et bienveillante. Rouler en voiture par ici se révèle tout à fait facile une fois le « 64 » enlevé des fesses (dès le premier mois). Ma commune n’est pas du tout embouteillée et personne ne roule comme un kéké ou de manière impatiente contrairement à ce que je redoutais. Où me suis-je adaptée très rapidement?

cuisine19mai2016

Notre cuisine aujourd’hui, y’a encore di boulot (sol, radiateur, fenêtre?) mais on tient le bon bout!

Pour rappel quand on a acheté c’était comme ça :

cuisined'origine

et mon rêve/inspiration c’était ça, on s’en approche non?

cuisinebleu-et-blanc

Reste à mettre les carrelages de la crédence et le sol.

El Marido qui ne se pensait pas bricoleur, se révèle être un très bon bricoleur, je n’avais aucun doute là-dessus. El Hijito aime dépiauter d’ancien fils électriques et en sort du cuivre, il adore ça. Sa dernière marotte serait l’acquisition d’un drone. Je ne suis pas « pour » du tout, bien au contraire! Une démonstration hier à la Foire l’a fait rêver. Il va avoir 13 ans dans une semaine.

Voilà les dernières nouvelles de la fille qui trotte dans Bx comme une bienheureuse en perpétuelle état d’extase. Si vous saviez le nombre de fois dans journée où je souris tellement je suis heureuse d’être là! 🙂 Allez, ça fera l’objet d’un prochain billet 😉

Je vous bisoute virtuellement et vous envoie plein de pollen jaune des landes, celui recouvre notre bonne vieille région!

*Communauté Urbaine de Bordeaux.

 

Un samedi soir sur la terre

clope

Lundi c’était Pâques et on a caché des oeufs dans l’appart. de toutes façons il pleuvait comme vache qui pisse.

Mardi j’ai été à une réunion d’info pour le PLIE (Le Plan Local d’Insertion et d’Emploi) et en fait je ne réuni peut-être pas les critères « sociaux » demandé.

Le mercredi j’y avais une autre rdv où il s’est avéré que ma conseillère Pôle avait mélangé mon dossier avec celui de quelqu’un d’autre. La moitié seulement des infos de mon dossier était juste. Entre autre j’avais 60 a,s et j’étais née le 13 avril. Et d’autres détails « amusants ».

Jeudi j’ai été à un forum de l’emploi. Heureusement que j’ai une voiture car si j’avais essayé d’y aller en bus + pédibus j’aurais renoncé! J’ai mis une heure à toutner et virer dans Gradignan et Pessac avant de trouver! Résultat : je vais peut-être travailler dans un centre d’appel pour une assurance. Ou pas. On verra ça mercredi prochain.

L’après midi El Hijito et moi avons fait un tour à Bx. Y’avait un peu grève des profs.

Photo1396

Autrefois ce café cours Victor Hugo n’était pas cher et pas spécialement bien fréquenté. Maintenant il est très cher et fréquenté par des gens bien comme il faut. Dommage, je n’y retournerai plus. En plus le serveur malgré ses « enjoleries » était d’une lenteur insupportable. je crois que nous avons attendu mon café et le chocolat de Titi une demie heure…

Vendredi j’ai amené le pauvre You chez le véto pour qu’il lui mette une puce électronique.  L’avantage c’est que suite à la « légère sédation » effectuée pour pouvoir le pucer en toute sécurité, You n’a pas miaulé pendant 24 heures. Alléluia!

A midi j’ai mangé avec Esther pendant sa pause déj’, devant son taf sur les quais… A chaque fois un très bon moment!

Photo1404.jpg

J’ai marché ensuite des Hangars jusqu’au Quinconces, résultat : mes genoux se sont remis à être très douloureux! J’ai du mal à comprendre/accepter qu’il faille y aller mollo à ce point.

Samedi bricolage dans l’appart comme d’hab et promenade dans notre jardin communautaire.

Photo1415

Voyez-vous le petit You trottiner derrière El Marido? Comment voulez-vous que nous regrettions notre jardin du Béarn? Ici on a un petit bois avec des pruniers, de l’ail des ours, des écureuils…

Bisous et ratatouilles, chatons, fripouilles et grenouilles! prenez soin de vous!

Madame promène son cul…

Photo1150

Mais non Minette ne fait pas tous les jours peur… Parfois elle est toute mimi.

Notre histoire de déménagement fait 2 pas en avant, un pas en arrière. 2 Pas en avant, 3 pas en arrière… Si j’avance et que tu recules… Bref…  Plus ça va et plus mon cou se coince, comme la situation. Pourtant la mut’ del Marido est bien réelle et notre maison est bien en vente… Pour le reste, et bien ça pourrait se passer mieux avec un peu plus de budget. Ça coince aux entournures, ça coince. Mon « prof » de dessin qui est toujours très délicat m’a dit « T’as voulu péter plus haut que ton cul! Faire ta bordelaise! » Ouais… Peut-être. Si c’est ça péter plus haut que mon cul : Mon cul est tombé bien bas.

Photo0089

Il y a eu un moment ses derniers mois où je me suis dit que ça serait sympa comme reconversion « agente immobilière ». Ça c’est quand je ne pensais qu’à acheter. Depuis que je m’occupe de vendre (milles excuses aux possibles agents immobiliers qui naviguent dans les eaux troubles de ce blog) je trouve le milieu des agences immo assez déprimant. Et je n’aimerais vraiment pas me retrouver face à ce genre de personnes tous les jours.

Photo0090Le kiné trouve que je n’arrive pas à me détendre. Quelle découverte!!! Non mais quelle découverte!!! J’avais vraiment besoin d’aller le voir pour savoir ça… Ça fait bien 30 ans que j’entends des kinés me dire ça… Pourtant j’y retourne car mon cou est quand même moins douloureux en sortant…

Mardi je vais passer un scanner cérébral : alors oui vous allez dire : Ben pourquoi t’as pas appelé ce post « Hypocondriaque, le retour! » ? Ben parce que c’est pas moi qui est demandé au toubib de m’envoyer faire ça! Ça me serait jamais venu à l’idée! Bon… Bon… Bon… pffff. Grosse, grosse, grosse fa-ti-gue.

Et demain je me tape une agente immo qui vient présenter ma maison à ses collègues… Comme un toubib qui montre un malade à ses internes…

Bisous et poutous, galettes et petits pois du printemps.