Une maisonnette Ă  l’ombre des arbres

J’ai des envies de maisonnette avec un  jardin… Notre petite maison derriĂšre les dunes a rĂ©veillĂ© en moi le goĂ»t du transat Ă  l’ombre d’un arbre Ă  l’ombre Ă©paisse, des pieds nus rincĂ© sous le robinet fichĂ© dans le mur Ă  cĂŽtĂ© de l’entrĂ©e,  du petit dĂ©jeuner dehors…

fleurs1

J’ai envie de gros bouquets de fleurs sauvages et de simplicitĂ© : d’une maison sans « dossier copro », « dossier impĂŽts », « dossier PĂŽle »… Une maison sans rien qui ne soit pas complĂštement nĂ©cessaire… Une maison hors du temps.

Envie de faire du vide, de se dĂ©barrasser  de bouquins, de fringues, de vaisselle : ne garder que l’essentiel. De dĂ©sencombrer ma tĂȘte en dĂ©sencombrant autour de moi.

flaurs2

Je devrais ĂȘtre brocanteuse. Je revendrai tout ce qui m’encombre rĂ©guliĂšrement, tout en ayant la possibilitĂ© de rĂ©-encombrer peu Ă  peu…

Envie de myrtilles, de framboises fraiches et de salades avec de la fĂ©ta (ça, ça va ĂȘtre facile d’y remĂ©dier en allant au marchĂ© demain).

Envie d’une balançoire accrochĂ©e Ă  la branche d’un vieil arbre…

Comme autrefois.

Couleurs d’automne

Dr K relance la « photo de truc » (tu peux cliquer le lien si tu veux voir de quoi il s’agit), ça faisait longtemps et ça fait plaisir. Ce mois-ci le sujet est « un truc d’automne » :

IMG_20171012_174830

J’ai demandĂ© Ă  Youyou de figurer sur la photo afin de donner un peu de vie Ă  cette nature morte.

Autrement en parlant d’automne, je suis un peu Ă©tonnĂ©e de voir autant de pollen autour de notre grand pin sur le parking. C’est pas au printemps le pollen?

IMG_20171012_141636IMG_20171012_141549

Pare-brise et toit de ma voiture.

Bonne soirée à tutti.

Je ne vous dis pas tout…

Je ne vous dirai pas quel temps il fait (bien qu’il ait fasse trĂšs beau), je ne vous dirai pas combien de temps j’ai mis Ă  13h pour aller Ă  mon Ă©cole (21 minutes) et je ne vous dirai pas non plus le bonheur que j’ai Ă  rouler sur les boulevards et a admirer les maisons, humbles Ă©choppes ou superbes demeures aux allures chĂątelaines… Je ne vous dirai pas, non plus, quel bonheur c’est pour moi de suivre les cours du le prof qui me faisait si peur autrefois… Je ne vous dirai pas, non plus, le plaisir que j’ai eu Ă  ce que mon ancienne collĂšgue de janvier et fĂ©vrier dernier m’appelle pour me demander si je serais disposer Ă  remplacer sa nouvelle collĂšgue de janvier jusqu’Ă  l’Ă©tĂ©. Ca, je vais vous le dire : ça me plairait assez bien que cela soit en doc. Il faut avouer que je prĂ©fĂ©rerais, maintenant, faire des remplacements en espagnol.

Je ne vous parlerai pas de tout cela, car je prĂ©fĂšre vous parler de vers… de  terre.

Quand nous étions à la campagne, nous avions dans notre jardin, sous le figuier un gros bac à compost dans lequel nous déversions chaque jour toutes les épluchures etc.

Quand nous sommes arrivĂ©s ici nous avons continuer : sous le grand sapin de la rĂ©sidence il y a un bac Ă  compost oĂč nous descendons, presque tous les jours tout ce qui est compostable. Tout?  Non! Car presque dĂšs notre arrivĂ©e, El Marido a installĂ© dans notre arriĂšre cuisine, un composteur « d’appartement » peuplĂ© d’irrĂ©ductibles vers de terre qui rĂ©duise encore et toujours les dĂ©chets verts que nous que El Marido y met chaque jour!

Attention : images dĂ©gueu! C’est la premiĂšre fois depuis presque deux ans que je dois regarder ce qu’il y a lĂ -dedans… Et je le fais pour vous chers lecteurs! Enfin, regarder… Ce n’est pas moi qui ai pris les photos quand mĂȘme! Je vais vites vous les mettre lĂ  en essayant de ne pas regarder et vous dire : bonne soirĂ©e!

IMG_20170925_191431

On ouvre

IMG_20170925_191455

On remue

IMG_20170925_192037

On ajoute des trucs et des bouts de cartons

IMG_20170925_192646

Si vous avez des questions sur le fonctionnement du truc, je puis nĂ©anmoins vous rĂ©pondre : bien que ne m’en occupant pas, je sais tout! En tous cas : cela ne sent RIEN du tout dans l’arriĂšre cuisine et mĂȘme quand on l’ouvre çà ne sent pas, ou au pire le sous-bois… Si ça sent mauvais c’est qu’il y a un binz!

Je vous embrasse!

Les Chartrons, rue Notre Dame

quartier de Bordeaux

J’ai toujours entendu ma mĂšre parler des Chartrons au sujet de la mĂšre d’un de mes oncles : une dame des « annĂ©es folles » trĂšs coquette et bourgeoise qui trĂŽnait dans un  trĂšs grand tableau rond, vĂȘtue d’une robe de mousseline rose, assise dans une bergĂšre, entourĂ©e de fleurs qui pourraient ĂȘtre des hortensias, dans le chambre de ma cousine (le tableau). Un pastel peut-ĂȘtre? Bref, la mĂšre d’oncle Anatole (en vrai il a un nom plus contemporain) venait des Chartrons et ça voulait dire que le quartier devait ĂȘtre l’Ă©quivalent de Neuilly.

Étudiante, je n’ai eu l’occasion qu’une fois je crois, de m’aventurer rue Notre-Dame… Une copine y louait un grand « loft » dans un immeuble dĂ©labrĂ©. C’est un quartier de bordeaux qui est Ă©loignĂ© de mon parcours habituel (St Pierre, St Paul, St Mich, Ste Catherine, Porte Dijeau). Je vais sur les quais (des Chartrons) pour me balader au bord de la Garonne, mais avant il y a une dizaine de jours je n’Ă©tais jamais entrĂ©e Ă  l’intĂ©rieur. J’avoue qu’Ă  force d’entendre que c’Ă©tait le quartier « bourge » de Bx, ça ne me faisait aucune envie. Bien que ce soit aussi le quartier des antiquaires et des brocanteurs et que j’ai une vrai passion pour la brocante (pas pour les antiquaires, parce que rien que le mot me dit que ça va ĂȘtre trop cher pour moi ;-))

Donc l’autre jour je voulais acheter de la peinture pour tissus, et comme je n’en avais pas trouvĂ© au GĂ©ant des Beaux-Arts (amĂšre dĂ©ception) (Place du Parlement), j’ai regardĂ© « las paginas amarillas » et j’ai trouvĂ© un magasin qui pouvait bien me convenir. J’ai donc trainĂ© El Hijito pour une folle journĂ©e bordelaise : aller chercher mes nouvelles lunettes de soleil avec verres progressifs, manger une pizza et prendre le tram jusqu’au Chartrons!

A peine descendu du tram, sous un soleil de plomb, j’ai aperçu sur le quai d’en face, Anne, qui partait, elle vers le centre ville. Nous ne nous Ă©tions jamais rencontrĂ©es, mais ni une ni deux : je me suis prĂ©sentĂ©e et nous avons eu le plaisir de bavarder 3 ou 4 minutes avant que son tram arrive! C’Ă©tait une chouette rencontre qui m’a ravie! Elle m’a confirmĂ© que la rue Notre Dame se convertissait en une annexe de Cap Ferret… En mĂȘme temps, j’ai passĂ© d’innombrables vacances au Cap Ferret (Oui mais on nous prĂȘtait la maison ;-)).

Nous voilĂ  donc parti avec Titi vers la rue au nom Ă©vocateur de Pomme d’Or pour trouver mon magasin… HĂ©las : nous n’avons pas pu y renter, pas de sonnette, porte fermĂ©e et sur la façade nous avons compris que cet Ă©tablissement ne faisait que de la vente par correspondance! Et puis ils n’aurait peut-ĂȘtre mĂȘme pas eu de peinture pour vĂȘtements…

Titi rĂąlait bien un peu de l’Ă©ternelle bonne humeur de sa maman qui s’extasie sur la moindre rose trĂ©miĂšre et photographie toutes les vitrines, la moindre pancarte… Quand je nous vois tous les deux je vois tellement ma mĂšre et moi, ronchonnant par derriĂšre!!! Je fais tout comme elle je crois, en pire, puisque je photographie tout en sus, comme l’aurait fait mon pĂšre mais passons!

CONTRE TOUTE ATTENTE : j’ai adorĂ© la rue Notre-Dame! (N’y allez pas : c’est tout pourri!), vraiment j’ai adorĂ© : c’Ă©tait calme, sans l’invasion de touriste qui se rĂ©pand dans toute les rues du centre. C’Ă©tait charmant. J’ai particuliĂšrement apprĂ©ciĂ© un vieux troquĂ© ou nous avons pris un cafĂ© pour moi, un verre d’eau pour Titi. Le patron n’a pas l’ai trĂšs optimiste sur son futur dans ce quartier en voie de bobohisation car il a affichĂ© sous la tĂ©lĂ© « Sauvons nos bistrots! ». Il doit ĂȘtre le dernier commerce « authentique » de la rue et visiblement ça lui met les boules.

le bistrot

J’avais pas vu que j’Ă©tais vue.

bistro2

Photo1670

Photo1676

Photo1678

Photo1686

Photo1689

Photo1690 Photo1692

Photo1693

Photo1696

Photo1697

Photo1699

Photo1701

Photo1702 Photo1703 Photo1704

Photo1705 Photo1706

Photo1707

Photo1708

Photo1709

Photo1711

DerniĂšre photo, cours Xavier Arnozan : une porte qui n’avait autrefois peut-ĂȘtre qu’une seule boite aux lettres et oĂč vivait l’Ă©lĂ©gante maman de mon oncle?

Xavier Arnozan

 

La chaleur va revenir, on attend des 35° 😩 pour demain et la semaine qui vient! Je vous souhaite de la fraicheur!

All the best!

Méli-mélo

Pendant deux heures j’ai Ă©coutĂ© Patti Smith et puis j’ai arrĂȘtĂ©, ça me rendait trop sentimentale. Patti Smith c’est l’adolescence… Ma chambre… On tourne la page! Assez! Couchez le chien!

Cherchez l’erreur…

Hier avec El Hijito nous avons Ă©tĂ© Ă  la foire internationale de Bordeaux, on a mis une demie heure pour y aller en partant Ă  14h, une heure pour revenir en partant Ă  17h, par la rocade 😩  Je ne prendrai plus jamais la rocade! C’est d’un con la rocade! Tant qu’Ă  passer une heure dans la bagnole je prĂ©fĂšre prendre les boulevards!

L’appart est un Ă©norme foutoir, au trois quart dĂ©tapissĂ©, Ă  moitiĂ© repeint, avec des lattes de plancher-vinyle entassĂ©es dans l’arriĂšre cuisine, une nouvelle cuisine presque terminĂ©e… Je devrais me remettre en recherche intensif de taf et tout ce que j’arrive Ă  faire c’est faire le mĂ©nage, ranger, reranger, bouger, rebouger…

IMG_20160519_114427

Ici l’air est lĂ©ger, toujours une petite brise qui remue les feuilles des arbres, un Ă©cureuil qui passe dans le parc, le tram qui traverse la CUB*comme une flĂšche silencieuse et bienveillante. Rouler en voiture par ici se rĂ©vĂšle tout Ă  fait facile une fois le « 64 » enlevĂ© des fesses (dĂšs le premier mois). Ma commune n’est pas du tout embouteillĂ©e et personne ne roule comme un kĂ©kĂ© ou de maniĂšre impatiente contrairement Ă  ce que je redoutais. OĂč me suis-je adaptĂ©e trĂšs rapidement?

cuisine19mai2016

Notre cuisine aujourd’hui, y’a encore di boulot (sol, radiateur, fenĂȘtre?) mais on tient le bon bout!

Pour rappel quand on a achetĂ© c’Ă©tait comme ça :

cuisined'origine

et mon rĂȘve/inspiration c’Ă©tait ça, on s’en approche non?

cuisinebleu-et-blanc

Reste à mettre les carrelages de la crédence et le sol.

El Marido qui ne se pensait pas bricoleur, se rĂ©vĂšle ĂȘtre un trĂšs bon bricoleur, je n’avais aucun doute lĂ -dessus. El Hijito aime dĂ©piauter d’ancien fils Ă©lectriques et en sort du cuivre, il adore ça. Sa derniĂšre marotte serait l’acquisition d’un drone. Je ne suis pas « pour » du tout, bien au contraire! Une dĂ©monstration hier Ă  la Foire l’a fait rĂȘver. Il va avoir 13 ans dans une semaine.

VoilĂ  les derniĂšres nouvelles de la fille qui trotte dans Bx comme une bienheureuse en perpĂ©tuelle Ă©tat d’extase. Si vous saviez le nombre de fois dans journĂ©e oĂč je souris tellement je suis heureuse d’ĂȘtre lĂ ! 🙂 Allez, ça fera l’objet d’un prochain billet 😉

Je vous bisoute virtuellement et vous envoie plein de pollen jaune des landes, celui recouvre notre bonne vieille région!

*Communauté Urbaine de Bordeaux.

 

Un samedi soir sur la terre

clope

Lundi c’Ă©tait PĂąques et on a cachĂ© des oeufs dans l’appart. de toutes façons il pleuvait comme vache qui pisse.

Mardi j’ai Ă©tĂ© Ă  une rĂ©union d’info pour le PLIE (Le Plan Local d’Insertion et d’Emploi) et en fait je ne rĂ©uni peut-ĂȘtre pas les critĂšres « sociaux » demandĂ©.

Le mercredi j’y avais une autre rdv oĂč il s’est avĂ©rĂ© que ma conseillĂšre PĂŽle avait mĂ©langĂ© mon dossier avec celui de quelqu’un d’autre. La moitiĂ© seulement des infos de mon dossier Ă©tait juste. Entre autre j’avais 60 a,s et j’Ă©tais nĂ©e le 13 avril. Et d’autres dĂ©tails « amusants ».

Jeudi j’ai Ă©tĂ© Ă  un forum de l’emploi. Heureusement que j’ai une voiture car si j’avais essayĂ© d’y aller en bus + pĂ©dibus j’aurais renoncĂ©! J’ai mis une heure Ă  toutner et virer dans Gradignan et Pessac avant de trouver! RĂ©sultat : je vais peut-ĂȘtre travailler dans un centre d’appel pour une assurance. Ou pas. On verra ça mercredi prochain.

L’aprĂšs midi El Hijito et moi avons fait un tour Ă  Bx. Y’avait un peu grĂšve des profs.

Photo1396

Autrefois ce cafĂ© cours Victor Hugo n’Ă©tait pas cher et pas spĂ©cialement bien frĂ©quentĂ©. Maintenant il est trĂšs cher et frĂ©quentĂ© par des gens bien comme il faut. Dommage, je n’y retournerai plus. En plus le serveur malgrĂ© ses « enjoleries » Ă©tait d’une lenteur insupportable. je crois que nous avons attendu mon cafĂ© et le chocolat de Titi une demie heure…

Vendredi j’ai amenĂ© le pauvre You chez le vĂ©to pour qu’il lui mette une puce Ă©lectronique.  L’avantage c’est que suite Ă  la « lĂ©gĂšre sĂ©dation » effectuĂ©e pour pouvoir le pucer en toute sĂ©curitĂ©, You n’a pas miaulĂ© pendant 24 heures. AllĂ©luia!

A midi j’ai mangĂ© avec Esther pendant sa pause dĂ©j’, devant son taf sur les quais… A chaque fois un trĂšs bon moment!

Photo1404.jpg

J’ai marchĂ© ensuite des Hangars jusqu’au Quinconces, rĂ©sultat : mes genoux se sont remis Ă  ĂȘtre trĂšs douloureux! J’ai du mal Ă  comprendre/accepter qu’il faille y aller mollo Ă  ce point.

Samedi bricolage dans l’appart comme d’hab et promenade dans notre jardin communautaire.

Photo1415

Voyez-vous le petit You trottiner derriĂšre El Marido? Comment voulez-vous que nous regrettions notre jardin du BĂ©arn? Ici on a un petit bois avec des pruniers, de l’ail des ours, des Ă©cureuils…

Bisous et ratatouilles, chatons, fripouilles et grenouilles! prenez soin de vous!