Sous le soleil exactement

Y’a pas à dire, une fois les 30° dépassé… C’est pas super top… Je sais qu’il y en a parmi vous qui adorent ça… Et qui ne comprendront pas que je me sente comme une serpillère en fin de vie… Mais voilà : c’est la triste réalité! (Nièce n°1 comprendra, on est fait sur le même modèle en ce qui concerne la résistance à la chaleur!)

Oiseau-Cabosse3.jpg

Hier déjà c’était la fournaise! Malgré cela j’ai retrouvé deux de mes adorables nièces pour déjeuner à l’ombre des arbres, à la terrasse d’un petit restau bio très bon, dont j’ai déjà parlé… Nièce n°1 (par ordre d’arrivée dans la famille) passe en M4 et se prépare à parti pour le Canada l’année prochaine, enfin : elle cherche un stage. Nièce n°4 (toujours par ordre de naissance 😉 ) venait d’apprendre qu’elle était reçue dans une très prestigieuse école, qui porte le nom du plus prestigieux musée de France 🙂 On en était toute émue et heureuse.

photo3jpgPhoto du web, j’avais oublié mon téléphone. C’était frais et bon.

C’était un moment sympa et chaud (l’éventail est notre meilleur ami!!). On se disait « Ha qu’est-ce qu’on est bien à Bordeaux! » avec nièce N°1! Bon sang ne saurait mentir! 😀 Nièce n°4, elle, va s’envoler avec joie vers Paris! Ou elle retrouvera nièce n°2 qui file le parfait amour dans un pays du nord avec un gars de du sud… Et nièce n°3 qui est à Paris aussi en ce moment… Quant à neveu, si vous voulez le savoir, il s’apprête à déménager dans la même commune que moi avec des potos… Bien sûr qu’il passe en L2. la question ne se pose même pas! (Fin de l’intermède familial!).

bordeaux-qui-sont-ces-hommes-de-bronze-installes-dans-la-ville.jpg

Inspirées de la propre anatomie de l’artiste Antony Gormley, 16 (ou 20 selon les sources! ) sculptures en bronze sont installés (Notre quotidien local ) dans le centre ville de Bx et sur le fronton des monuments. (« Sir » Antony Gormley est un sculpteur anglais, né 1950).

Après ce repas sympa (Nièce n°1 à craquer pour un dessert que nièce n°4 et moi avons gouté avec délice : c’est pas notre faute si le serveur à apporté plein de cuillères!!!) j’ai fait un tour et suis repassé devant la statut d’un homme tout nu que nièce n°4 avait pris pour un vrai bonhomme recouvert de boue! Le bonhomme est en bronze mais met quand même les gens mal à l’aise. Je me suis arrêtée au coin de la rue pour observer quelques instants les réactions des passants. je crois que la plus part pensant que c’est une « statue vivante » (attraction assez commune dans les villes touristiques)…

Je comptais aller à leur rencontre aujourd’hui, mais vu la fournaise, ça attendra demain et 6° en moins! 🙂

20170310-164557-largejpgPhoto du web du Comptoir des Chats

J’espère que ces statues seront respectées et qu’aucun petit malin ne le détériorera. J’adore la statue, j’adore le concept, j’adore! Quel est le concept me diras-tu? Hé bien celui qui correspond le mieux à ton esprit! Na… Autrement Google est ton ami…

Après ça j’avais fort besoin d’un deuxième café, alors je suis allée le prendre dans le bar à chats qui se trouve dans une rue perpendiculaire à la rue St-James. Je n’y avais jamais été. verdict : patrons accueillants et sympathiques. Muffins et cookies en train de cuire donnant une odeur familiale et irrésistible au local. Une dizaine de chats bien propres et bien poli… Une musique agréable, un décors cosy. Une clim mobile pour avoir un peu moins chaud… 30 minutes d’apaisement en buvant une boisson fraiche (thé glacé en occurrence pas terrible : je soupçonne l’ajout de grenadine dedans et je n’aime pas boire sucré si ce n’est pas du vin!!! :D).  Oui : j’ai pas pris de café car j’étais quelque peu ruisselante de sueur. Un endroit relaxant apaisant. J’y a lu quelque pages d’un vieux bouquin d’Almodovar, dans le texte. Je ne dois lire plus qu’en espagnol, ça fait parti de mon nouveau projet! 🙂

bordeaux-cat-cafe-le-comptoir-des-chats-window-1.jpg

De retour à l’appart, je me suis aperçu que quelqu’un (la statue?) m’avait mis un grand coup de bambou sur la tête 😦 Voilà pourquoi je n’aime pas la chaleur… Et bien qu’yant évité les trottoirs au soleil, javais un beau coup de soleil dans le décolleté 😦 Grrr Je ne bouge pas aujourd’hui mais toute cette chaleur me donne envie de vomir 😦 Pour de vrai… Pfff….

Je vous souhaite une après-midi chez Picard et je vous fait plein de gros bisous! Prenez soin de votre peau blanche et faites plouf dans la piscine pour moi!!!

 

 

 

Vincent et Mona

Ha, ils se sont bien trouvés ces deux là! N’est-ce pas qu’ils sont trendy tous les deux ensemble? Vincent et Mona… Super couple!3408134_

Mona a eu une époque un peu trash… Un peu borde-line…

18300923_10154950263693889_6788236905705066391_n

Vincent, artiste peintre incompris, est très pote avec un tatoueur qui le tatoue gratis contre des toiles…

Vincent

13413127_1369119556437780_5570222526403851065_n.jpg

Sur son compte Instagram, le graphiste japonais Shusaku Takaoka s’inspire de la société actuelle pour créer des juxtapositions de visuels amusantes et décalées en se servant de tableaux hypra connus, d’images de films, de pubs…

13423751_1369119506437785_230797861288175360_n

Vous pouvez en voir plein d’autres là… https://www.instagram.com/shusaku1977/

Bisous et roudoudous, passez une bonne soirée!

 

 

Retour au nord de Copenhague

_vlx1649.jpg

Comme je le disais dans mon post pré-précedent, c’est pas pour la déco de cet intérieur que j’avais gardé la photo ci-dessous, mais pour le tableau et lui seul.

tableau

Un grand portrait de Hanne Wilhelm par Vilhelm Lundstrøm (1941)

Ensuite, cela m’a intrigué de découvrir qui était le propriétaire de la maison… Je voulais savoir si le tableau était un original ou une reproduction dans une maison bobo à la mode. Si il était d’un peintre connu, ou d’un peintre « du dimanche »… Si c’était une reproduction, ce pouvait être une  maison « style vintage » années 2010 et des poussières. A la manière des années 50. Je suis curieuse, j’aime chercher, me renseigner, savoir.  J’ai donc appris qu’il s’agissait de la maison du designer/architecte danois Finn Juhl.

Le célèbre danois (dont j’ignorais le nom jusqu’à présent) y  a vécu du début des années 40, jusqu’à sa mort en 1989. La maison a alors été transformée en musée. Ce qui explique qu’il y manque un peu de « vie »! Mais bon les maisons dans les magazines de déco sont toujours un peu comme ça : trop bien rangées.

_vlx1575.jpg

J’aime bien les étagères « Shelf System » (1952), que l’on peut adapter aux différentes tailles des livres et des objets grâce à un système de rainures. J’aime surtout qu’on puisse passer le balais dessous. J’aime bien ne pas rencontrer d’obstacles quand je nettoie par terre.

J’aime beaucoup la luminosité de cette maison et les grands espaces. Mais les meubles ne me plaisent pas… Je ne suis absolument pas fan, même si j’apprécie le design et les belles matières…  C’est pas mon style.

 

_vlx1603.jpg

Exemple : j’admire le design et le beau bois de ces chaises (Egyptian Chair », 1949, mais en même temps : je n’en veux pas chez moi!! Idem le petit meuble derrière : trop froid.

_vlx1618.jpg

J’ai vu des meubles exactement comme ça à la foire à la brocante de Bx samedi dernier. Je ne les avais pas trouvé top! J’avoue que je m’étais même demandé quelle mouche avait piqué le brocanteur de peindre les tiroirs comme ça! Je me suis dit que ça gâchait les meubles! En tous cas, j’avais pas étésuper séduite… Et je le suis toujous pas! Faut que je retourne voir ce stand d’un « oeil expert » Y’avait plusieurs meubles de Finn Juhl apparement. « Chest of Drawers » (1961). Très modernes pour l’époque!!!

the-open-plan-layout-of-finn-juhl-s-home-in-ordrup

J’aime la bibliothèque pleine de livres, le tapis rose… La cheminée, le sol clair et toutes ces fenêtres, portes fenêtres… Je suppose, que quelque part je me sent un peu chez moi, que cette maison me rappelle celle de mes parents, celle de mon oncle et ma tante aussi… Le design des années 50/60, c’était « leur époque »… Certains tableaux de mon père font écho à certains tableaux de cette maison danoise…

finn_juhl_galleri_3-1024x542.jpg

La maison vue de l’extérieur : une simplicité totale.

view-from-the-garden.jpg

Je vous souhaite « à toutes et tous », comme dirait l’autre, un excellent weekend de 3 jours!

 

Triste journée dans l’appart…

Vilhelm Lundstrøm,(1893-1950) est un peintre danois associé aux mouvements du modernisme et du cubisme qu’il a introduit au Danemark. Il est aujourd’hui célèbre pour ses tableaux représentant des natures mortes avec oranges et ses nus cubistes.

Vilhelm-Lundstrøm-Opstilling-med-kander-FKM488-822x1024.jpg

IMG_0609

Je l’ai découvert en regardant des photos d’intérieurs nordiques. J’adore les belles photos de maisons et d’appart qui me font rêver. J’en regardais beaucoup juste avant de déménager pour imaginer comment nous pourrions faire un petit bijou de notre nouvel appart…

J’étais tombé sur cette photo :

the-living-room

Bien plus que l’appart c’est le portrait de « la dame en jaune » qui m’avait fasciné, et j’ai gardé cette photo dans mon dossier « déco ». Aujourd’hui seulement, j’ai cherché qui était le peintre et le proprio de la maison. C’est le portrait d’une certaine Hanne Wilhelm Hansen en 1946. C’est une personne connue dans son pays, il y a des pages en danois et en anglais à son sujet, pas en français.

the-open-plan-layout-of-finn-juhl-s-home-in-ordrup.jpg

J’adore cette pièce. Ce matin j’ai envoyé un texto à mes collègues pour leur souhaiter une bonne rentrée, ma collègue adorable m’a répondu « Aaaaaah tu mets du sel sur la plaie de ton absence. On s’est dit en ouvrant avec Collègue-Relou que tu allais bien nous manquer! ». Snif, moi aussi ils m’ont manqués aujourd’hui tandis que je vidais la litière du chat et que je rangeais mes bouquins, suite aux travaux de peinture Del Marido ce weekend… Le salon est terminé! (Enfin la vieille moquette est toujours là.) J’ai eu un peu la larme à l’œil toute la journée, j’avoue.

the-family-dining-room

C’est la maison de Finn Juhl près de Copenhague. Finn Juhl (1912-1989) est considéré comme le père du design scandinave. Ses créations ont inspirées un grand grand nombre de designers.
Les dites créations ne sont pas limitées aux musées et salles de ventes, ont continue à pouvoir en acheter les rééditions. C’est pas donné. Vous pouvez voir les prix ici.

Donc vu le profil de feu le proprio de la maison, je pense que le tableau était bien un original 😉 remarquez, moi aussi j’ai plein d’originaux dans ma maison, pas de quoi en faire un flan.

Bisous et roudoudous, poutous et scoubidous. prenez soin de vous.

 

 

Burdigala c’est d’la bombe!

Il y a quelques semaines j’ai fait connaissance avec des potesses, d’un pote des bozars de Pô, qui m’ont parlé de soirées « modèle vivant » qu’elles organisaient et j’ai suivi l’affaire via FB… Vive FB! J’avais pas pris un crayon ou un pinceau depuis novembre! début novembre!

La semaine dernière donc, entre 20h30 et 22h30, y’avait « atelier » dans un « bar éphémère » à côté de la gare. C’était drôle parce que c’était à 3 maisons de mon premier appart, celui que je partageais avec Mi Hermano Mayor. Comme j’avais pas envie de prendre le bus et de changer de bus barrière de ceci ou de cela*. J’ai donc décidé de prendre ma Titine pour me rendre à la gare. Je suis partie tôt parce que je me suis bien imaginée que de se garer à la gare ne se ferait pas les doigts dans le nez, un bras à la fenêtre en chantonnant du Jo Dassin.

lolaLa modèle est une fille qui fait des spectacles de « burlesque ». Nous avons dessiné sur des pauses de 2,5 ou 10 minutes. Là ça devait être 5.

En arrivant j’ai du en effet faire 3 fois le tour de mon ancien quartier avant de faire un créneau franchement stylé rue Fieffé, juste devant l’immeuble ou Christine avait un studio. je ne m’étais pas trop baladé à pied, dans le quartier depuis un bail. J’ai l’impression qu’un immeuble a été rétrécit et que d’autres ont poussé. C’est un quartier qui a toujours été pauvre. je l’ai trouvé encore plus pauvre.

Bon finalement en marchant sur mon vieux trottoir, je me suis arrêté pur regardé mon vieux chez moi, ce qui m’a valu d’être accosté par un vieux copain de copain qui ne me remettait pas du tout mais me voyant avec mon carton a dessin et ma boite à outils m’a dit que le bar que je cherchais c’était par là et qu’il y  allait aussi. on est rentré ensemble. La soirée a été franchement géniale. C’était pas du nu et c’était pas plus mal, c’est sympa aussi de dessiner des habits!

IMG_20160605_153040_1CSTiti (t-shirt noir) en balade à trotinette : le bordeluche typique du dimanche 🙂 Les barrières sont dues à la présence du paquebot de tourisme, normalement il n’yen a pas.

C’était vraiment cool de me retrouver avec une bande de dessinateurs. On a bu des blancs limés et puis on s’est dit à dans un mois, pour du nu. Je suis super contente et j’espère trouvé d’autres moyens de dessiner en groupe comme ça. Sur que ça se fait ailleurs et que je peux arriver à le faire plus souvent.

IMG_20160605_153412

Voilà. Autrement j’ai un méga coup de soleil dans le dos et sur les épaules parce qu’on s’est promené dimanche et que le petit air de la Garonne m’a prise en traitre. Titi à fait de la trotte sur les quais : Place la Bourse/le skate park et retour. Il faisait beau, il y’avait une expo cours du Chapeau Rouge, un cours de fitness public sur les quais, une bande joueurs de tambour hallucinante, un club se skate, des presseurs de jus d’orange…

 

I love my capitale 🙂 Titi a trouvé génial le sol de la rue Ste-Cath pour la trotinette. Après on a regardé passé les gens en sirotant un rafraichissement à la terrasse de l’Utopia…

Je renonce à sortir le chat, qui n’a pas franchement l’air d’apprécier mes efforts…Je crois qu’il est heureux comme ça.

C’était les dernières nouvelles de la bordelaise et fière de l’être 😉 Bisous, cailloux, genoux et kiné si besoin!

*Les boulevards à Bordeaux sont ponctués de barrières selon les routes qui les traverses : nous avons ainsi : Barrière de Bègles, barrière de Toulouse, barrière St-Genès, barrière de Pessac etc..

Le jardin public

Jardin pub Bx1

Le jardin public de Bordeaux c’est un peu comme la plage de la Concurrence de LR mais sans la mer… C’est un grand lieu de promenade, de farniente et de bronzette. Autrefois j’y venais à pied depuis la rue de la Rousselle. Maintenant je prends le tram, et je le retrouve avec le même plaisir, El Hijito aussi.

On y est bien, une petite brise légère souffle. Tous les âges s’y retrouvent : les djeuns en plein cagnard, les plus petits et les plus âgés à l’ombre des arbres sur les bancs ou autour des tobogans.

Voici une peinture à l’huile sur carton de récup’ que mon père a faite probablement dans les années 40 (ma bannière vous l’avez reconnue). Depuis des années je l’ai dans ma chambre. Avant d’être revenu à Bx parce qu’elle me rappelait la ville aimée et maintenant tout simplement parce que c’est le jardin public, parce que c’est mon père qui l’a faite et que je la trouve jolie.

Photo1361

Hier mon objectif était de trouver où mon père s’était assis pour la peindre. Ma tâche était rendu un peu plus difficile par le fait que ce qu’on n’était visiblement pas à la même saison (à cause du feuillage on ne voit pas le bâtiment du fond à gauche, en jaune sur le tableau). J’ai tout de suite compris que je m’étais toujours trompé sur l’endroit d’où il l’avait fait et j’ai facilement rectifié. J’ai cru trouvé le bon spot là :

Jardin public 2

Puis en regardant les photos sur mon téléphone à l’ombre, j’ai rectifié encore, c’était probablement plus loin, là :

jardin4

L’allée sur la droite me parait plus à sa place. Malheureusement je ne me suis pas placée au bon endroit. Il faut que je recule un peu me déplace vers la gauche, puis me ravance un peu pour avoir le perfect spot! Il faudra aussi que je photographie les bordelais en train de bronzer en sirotant un rafraichissement! lol Il y a là la terrasse d’une brasserie où on peut se restaurer de steack-frites et salades à tout heure! Peut-être y prendrai-je un cafecito?

Une photo du net de la brasserie :

pique-nique-bordeaux

Le batiment qu’on voit comme une tache jaune sur la peinture:

bordeaux_jardin_public_1

Qui ressemblait à ça vers 1900!

les_serres_jbjp.png

888_001

Il s’est forcément assis sur le bord de ce bassin pour peindre…El Hijito et moi nous sommes assis là et c’était évident. On était tout content. La prochaine fois pour avoir le « spot parfait » il faut juste qu’on décale nos fesses sur la gauche. A vérifier! Je prendrai avec moi une reproduction du tableau pour bien me placer 😉

Hier :

IMG_20160504_160654.jpg

En 1900

Bordeaux-terrasse-jardin.jpg

bassin-Bordeaux-jardin-public

J’ai déjà hâte d’y retourner! Luxe, calme… Pas volupté mais de la sérénité…

Bisous, genoux, hiboux.