Prendre ta douleur…

C’est le titre d’une chanson que je n’aime pas, pourtant aujourd’hui c’est le  titre qui me vient spontanément pour ce post… Même si on ne peut prendre la douleur de personne… Même si en Arménie, cela se dit, selon Dédé.

Depuis mon passage au lycée pro, il faut bien que je l’avoue, j’ai du mal à voir the bright side of life, la frange argentée du nuage, à sourire de la beauté du couché de soleil que je suis en train de regarder par ma fenêtre (enfin je ne vois pas le soleil lui même, juste les petits nuages dorés…). Je suis morne.IMG_20180104_152612

Il serait de bon ton que je vous souhaitasse à tous une très bonne année 2018, mais la journée a été morne… Et il y a un moment dans la vie, ou peut-être plusieurs, ou peut-être seulement dans cette journée sinistre, où on fini par trouver ça inutile. Et pour une fois ma balade en ville ne m’a pas remontée le moral… IMG_20180104_152826

Un copain Del Joven est en vacances chez nous. Bien sûr ils ne sortent pas de sa chambre où ils sont connectés sur tous les écrans possibles et imaginaires depuis deux jours que le copain est là et avant c’était pareil. Je me demande si mon fils va finir par ressembler à un navet, sans forces, avec le métabolisme d’une tranche de pain de mie. Donc, je les ai un peu obligé à aller faire un tour en ville… « Pour prendre l’air ».IMG_20180104_153220Depuis le mois de novembre ma voiture a commencé à sentir l’humidité, de plus en plus, de plus en plus mauvais… Le pare-brise avant dégoulinant d’eau à l’intérieur tous les jours… Une horreur, un truc qui n’était jamais arrivé dans mon petit pot de yaourt défraichi… Et voilà que Le Pote en montant à l’arrière me dit que le tapis de sol est détrempé et que le siège et le tapis sont plein de moisi 😦 Soupiiiiiiiiiiiiiiiiiir. Help. Tu veux prendre ma douleur là ou pas…?IMG_20180104_153312La nuit a été filandreuse et poisseuse, je me suis levée 5 fois pour chasser les fantômes de la nuit. Dès que je refermais les yeux ma mère était vivante à nouveau, et très malade.  J’ai pris ta douleur, ma pauvre amie du grand-nord, mais malheureusement c’était du « Pomme C » pas du « Pomme X », ta douleur à toi est toujours là, bien réelle.IMG_20180104_153924En ville, mes ados marchaient 3 pas derrière moi en se racontant leurs histoires. J’aurais mieux fait de sortir seule j’aurais pas eu l’impression d’être aussi seule et je me serais amusée à entrer dans les jolis magasins qui ennuient tellement les garçons de presque 15 ans. Moi aussi j’avais besoin de m’aérer la tête qui était pleine des histoires du « divorce » de L . C’est bien de « prendre la douleur » mais depuis plusieurs jours à écouter/lire L. J’avais tout son mal-être en moi et ça débordait vraiment comme la Garonne à marrée haute ces jours-ci.

IMG_20180104_155642

J’avais envie de tester une brulerie, marchand de thé et j’avais besoin aussi d’acheter un petit cadeau, une petite attention pour une copine. Alors on a passé un bon moment dans ce magasin charmant a humer différents thés… Dont les prix n’étaient pas affichés… Mais le thé en brulerie, ça vaut toujours plus ou moins le même prix, non?   C’est là que si vous pouviez prendre ma douleur… Ça m’arrangerait… Deux des thés en question coutaient 3 fois le prix d’un thé « normal »…Étant d’une humeur assez « down » et n’ayant pas demandé le prix avant de passer à la caisse, j’ai payé 😦 honteuse et confuse, en jurant, mais un peu tard, qu’on ne m’y prendrait plus…

IMG_20180104_170455

Des touristes nous ont dépassé en Segway et j’ai râlé intérieurement que malgré la tempête ils ne se soient pas envolés. La rue St-James et la rue du Pas-St-Georges sont de plus en bobotisées (si c’est possible). On a marché jusqu’à la Garonne. Elle était marron et le vent soufflait fort. Le miroir d’eau ne fonctionnait pas et à la place une bande de gamins faisait du skate. J’aime les gamins qui font du skate. On s’est accoudé à a la rembarde de bois et on a regardé la Garonne. Mes ados  disait des trucs comme « Tu fais la bombe et chplof! », « Tu crois que c’est profond? », « Maman tu crois que c’est aussi profond que la hauteur de la Bourse? » (Bâtiment qui fait face à la Garonne). Il y avait beaucoup de vent… Un peu de pluie. J’avais prévu d’aller prendre un café et des chocolats quelque part mais il n’en était plus question après la douloureuse de la brulerie.

IMG_20180104_170514

Comme un 3ème sachet de thé était pour moi je m’en suis fait une théière que j’ai bu intégralement, comme j’aurais bu un authentique pipi de la sainte vierge (pardon pour ce blasphème)… Il n’était pas si terrible que ça… Dans le magasin j’avais senti aussi un pot de thé qui sentait le lait, caillé. Ça devait être le plus cher du magasin heureusement son odeur m’a dégouté au point de me faire faire la grimace pour la plus grande joie du patron. Je suis forte en grimace.

Il ne me reste plus qu’a à vous souhaiter une bonne année. Cela se fait .

Je vous embrasse.

 

 

No me hables de usted

IMG_20171222_104356.jpgBooks and coffe, Rue Saint-James

La semaine dernière j’ai pris un café avec Julie, une ancienne collègue prof-documentaliste, de l’année dernière. C’était sympa de pouvoir échanger plein d’infos et de s’apercevoir que le monde des « remplaçants » est bien « petit » : « Ah, tu la connais?  »

J’aime bien cet endroit Books and coffee, c’est zen et les serveurs sont très cools, bonne ambiance. Julie se sentait rajeunie par le « mademoiselle » (elle n’a que 34 ans ou par là) et le tutoiement. J’aime bien le tutoiement, il me rappelle l’Espagne où le vouvoiement est réservé aux personnes que l’on doit « vraiment » respecter… Au collège par exemple on tutoie les profs et les parents de ses copains. On utilise « usted » dans un entretien d’embauche, mais une fois dans l’entreprise normalement on tutoie son chef … Dans les magasins vendeurs et clients se tutoient, on tutoie ses beaux parents, etc… Souvent quand j’ai vouvoyé des personnes en Espagne que j’aurais vouvoyé en français, ils ont été très surpris, voir vexés « Suis-je si vieux? » « Suis-je si impressionnant? »

En espagnol on utilise la troisième personne du singulier ou du pluriel pour le « vous »de politesse  (le « vous » pluriel de « tu » c’est « vosotros », 2ème pers. du sing .) usted renvoie au féminin comme au masculin.

L’espagnol est parlé dans tous les pays d’Amérique Latine, à l’exception du Brésil où on parle portugais. En Argentine, au Chili et en Uruguay, les pronoms « tú » et « usted » sont considérés comme étant formels, très peu de personnes les utilisent, ils emploient « vos » à la place :

Français : Tu peux venir. Espagnol : (Tú) Puedes venir. Argentine : Vos podes venir.

Français : Tu es grand (bon, je sais pas quoi dire) . Espagnol : (Tú) eres alto . Argentine : Vos sos alto.

Bon j’ai pas trouvé de vidéo illustrant parfaitement mon propos mais j’ai trouvé cet américain qui a un parfait accent argentin pour vous donner une idée! Y vos que queres?

Bonne fin de journée!

 

Mes chères amies…

IMG_20171216_150006Une pâtisserie des Grands-Hommes

C’est déjà presque Noël et je m’imprègne autant que je peux de « l’esprit » de Noël : chanter « Jingle bells » toute seule sous ma douche… Acheter 3 ou 4 nouvelles boules pour le sapin…Emballer des cadeaux… Sortir tous les matins en ville pour voir les décos de Noël et marcher 2h ou plus dans mon habitat naturel : les rues de Bx et la rue Sainte-Catherine-le matin… à 10h on y chantonne dans sa tête en marchant, l’après-midi, la semaine avant le 25, il y a beaucoup de monde et c’est surtout le retour en tram bondé qui est tendu.

IMG_20171219_112100La bib, le refuge, chaleureux et littéraire.

Ce matin j’avais rdv Chez Auguste avec une collègue d’esp* du lycée où j’ai fait mon dernier remplacement-avorté. C’est une collègue d’une quarantaine d’années, Frida, avec qui j’avais eu tout de suite un  super bon contact. J’adore l’hiver, je vous l’ai dit? On peut mettre des chaussettes, des bottes, une grosse écharpe, des gants en cuir, même un bonnet si on le souhaite ! On est pas en train de dégouliner de sueur comme un vieux fruit en train de pourrir sur place comme en été ; on est pas obligéE de montrer ses jambes blanchissimes, ses gros bras tout flasques et blancs… J’adore l’hiver et avoir le bout du nez gelé. Bref, Frida est arrivée en vélo (je choisis mes copines en fonction de leur empreinte carbone) avec son gros bonnet à pompon (Faut dire qu’il fait vraiment froid : entre -1 et 8 aujourd’hui!! Va bientôt falloir mettre des pulls!!!) et on s’est engouffré dans le vieux bar (rénové depuis un bail) ou on a bu café, re-café et re-re-café…On a blablaté pendant presque deux heures et ça fait du bien. J’avais besoin de débriefer avec elle, de parler du job de « prof d’esp », d’être rassurée, pour continuer dans ma voie, même si les poches sous ses yeux sont un peu inquiétantes et même si elle en dort déjà plus à l’idée d’être inspectée en janvier. Je suis super contente de la connaître et voilà une bonne chose au sujet de cette expérience dans ce lycée. Je me suis fait une bonne copine.

IMG_20171217_152009Ma crèche, qui mériterait un décor.

Au rayon bonne rigolade, la semaine dernière, dans l’institution ou je prépare le concours, j’ai rencontré une ex-collègue de ce fameux lycée (ne me demandez pas ce qu’elle faisait là : on va pas rentrer dans tous les détails) qui était toute étonnée que j’en sois partie : « c’est un lycée qui est tellement chouette! » ( c’est vrai il est génial ce lycée… Rappelez-vous la description que je vous en ai faite la première fois). Mais bon… les élèves m’ont pas trop épargné… Comme je faisait un  peu la moue, elle me dit « Oui… Enfin… Si on compte pas les élèves! Ah ah ah… Ah ah! »… J’en suis restée comme deux ronds de flan. Comme quand les irlandais disent « La France c’est super!!! Sans les français ! Ah ah ah!!! » Très drôle en effet… Et puis un lycée sans les élèves c’est chouette? Et puis elle m’énerve celle-là. Un lycée ce n’est pas que, une super salle des profs et du matériel high-tech! Diantre. Et une bonne cantine…  Un lycée c’est DES Elèves! Et même si ils sont difficiles, c’est quand même la raison d’être du lycée! Diantre. Bordel.

Par ailleurs, un autre jour, le monde des profs n’étant pas si grand que ça, j’ai su par une voie inattendue (une copine, une autre) que ma remplaçante ne nageait pas dans la joie.

IMG_20171219_112741Un livre que je feuillette, histoire de vérifier une traduc. J’aime mieux la mienne :p

J’ai eu le résultat de mon partiel de version (le texte particulièrement gratiné dont je vous avais peut-être parlé? J’ai eu la meilleur note de notre groupe de dix. 8/20, j’ai une bonne marge de progression. Je peux faire beaucoup mieux en m’appliquant . C ‘est très encourageant pour moi. (La pire note était un 0.5 pour info). Autrement l’ambiance est assez délétère dans l’école. Une des étudiantes s’est bien fritté avec une prof  en plein   cours et c’était assez dé -sa-gré-able… L’organisation est mauvaise et beaucoup de cours ne sont pas à la hauteur. La plupart des étudiantes (aujourd’hui le féminin l’emportera sur la masculin) sont très en colère car elles comparent avec les cours dispensés à la fac et ne décolèrent pas.

Demain soir ça sera spécial on verra les déco de Noël  by night, on va voir Vincent Dedienne au théâtre 🙂 On a pris les billets il y a quasiment un an! On en profitera pour manger chez Fufu! L’esprit de Noël est là je vous dit 😉

Bisous à toutes ! Et à mon frère (qui a le privilège de ne pas être englobé dans le féminin).

*agnol.

Besoin d’un bon thé avec un très bon gâteau

Magasin Opéra du cours de l’Intendance pas encore en activitéopera-intendance-bordeaux

Hier j’ai rencontré ma très âgée voisine du dessus dans les escaliers. Elle passe sa vie entre chez elle, l’hôpital, des maisons de repos. C’est la même chose pour son mari. Il vient de passer quelques semaines dans une maison, mais il va revenir. Il en a marre. Il a 97 ans. Son compagnon de chambre est mort et il continue à l’entendre la nuit. Il va revenir ici. Ma voisine, elle, me raconte que la dernière fois qu’elle a été dans une « maison » et qu’elle a dit aux autres qu’elle rentrait chez elle, ses « amies » étaient toute étonnées d’apprendre qu’elle avait encore un « chez elle ». Elle avait un œil au beurre noir. Elle est encore tombée. Elle a trouvée que j’avais mauvaise mine.Valentin.jpg

Pâtisserie Valentin à Nansouty, très cher, très bon… Enfin je sais pas. J’y ai jamais rien acheté.

Notre « nouvelle voisine du 4ème »et son copain, (ceux qui ont remplacé la « jouisseuse » sont partis… Il la battait 😦 Ils se sont séparés quand elle a raconté la situation à ses parents. Il y a eu un gros scandale apparemment dans la cage d’escalier un jour où on était chez des copains. Y’a des nouveaux, un jeune couple qui a mis une annonce dans l’entrée : « N’avons pas de meubles… Si vous en avez en trop…? » Ils sont 4 dans le studio. J’espère que ça va mieux se passer que les derniers locataires… Avant la « jouisseuse » il y avait eu un couple qui se battait et lançait les meubles par la fenêtre.

IMG_20170918_123405

Hier c’était grosse tempête et ciel gris foncé, grosse pluie. J’ai été faire un tour en ville, manger avec « meilleure cops' »… Et puis j’ai marché, marché, marché… marcher en ville ça me vide la tête. Marché à la campagne ça m’angoisserait. Je suis passé rue du Pas St-Georges : il n’y avait personne, que moi et 3 ou 4 passants pressés. Ça m’a fait plaisir, j’ai presque pas reconnu la rue, j’ai du vérifier que j’étais bien là, on se serait cru il y a 20 ans…

giphy

Cours de l’Intendance il y a une nouvelle pâtisserie, ça s’appelle « Opéra », il y en a une autre place Puy Paulin (sur Porte Dijeau) , ça à l’air super-super chic!  Pensez, une pâtisserie qui ouvre cours de l’Intendance, à côté de Baccara… Je ne suis pas entrée… J’avais pas un besoin irrépressible de religieuse au chocolat… En surffant je découvre qu’il y en a aussi une à la Victoire! Pourquoi j’en parle? parce que j’ai été surprise par le look de cette pâtisserie-boulangerie-chocolaterie : style très ancien, raffiné… Ca me fait penser à une vieille pâtisserie de la Puerta del Sol à Madrid qui n’existe probablement plus. C’est chouette à la Victoire, ça relève un peu le niveau de ce côté de la place qui tombait un peu, tristement, en ruine… J’aime le renouveau parfois.

Puy paulin

Puy Paulin… Voilà un endroit où j’aurais adoré aller avec ma grand-mère bordelaise… Tu t’assoies et tu profites d’un moment de pure plaisir, dans un endroit très chic… L’autre jour je suis allée à la foire à la brocante et j’ai vu un « renard », le même que celui de ma grand-mère : un renard argenté, avec ses petites pattes, sa tête, ses faux yeux en verres 😦 … Bref, le renard tout entier qu’elle portait quand elle faisait des élégances, à Bordeaux… J’étais à la fois fascinée et révulsée, par la douceur de la fourrure et par l’horreur de l’animal mort autour de son cou. Elle avait aussi un vraie patte de lapin dans la poche de son manteau.  Une autre époque.

Place de la Victoire le coin de la rue du restau-U en 2016, super moche :

Victoire.png

Et aujourd’hui : beaucoup plus attirant 😉

Victoire2

Demain El Marido a pris un RTT pour aller voir Star Wars avec El Joven l’après-midi… J’irais bien prendre un thé…

 

« Finde »*

Cette semaine j’ai claqué ma dem’. Revu le toubib. Parlé avec la fille que je remplaçais, passé 2h avec la fille qui va me remplacer = 100% le même profil que moi, « en pire ». Elle n’a jamais enseigné l’espagnol en lycée pro, ni en lycée, ni en collège… Même pas été prof doc, ni d’autre chose à l’étranger… Ni même surveillante… Ni même prof-doc. Bref. Je ne lui ai parlé ni de « bitocul », ni de « bougnoule », ni de « Vous, vous me parlez pas pas! » ni de « Ça me fait chier »…  Je lui ai même dit, pour pas l’affoler, que le jeune gars qui s’est fait expulser une semaine avec sa bande est somme toute « sympathique » (Je ne voulais pas qu’elle arrive là-bas déjà stressée).  Il y a un certain suspens pour moi : comment ça va se passer pour elle?

You

C’est quand même pas le poste-cadeau-gros-noeud-en-taffetas » : aucune classe n’a le même niveau ou programme. Et au sein d’une même classe y a des (vrais) débutants et des élèves qui ont commencé en 5ème.  Term et première techno  (un programme proche du général), première pro d’une spécialité et première pro d’une autre spécialité, terminale pro encore d’une autre… Des secondes d’encore autre chose mais en deux niveaux, une classe de BTS… Plus les cours choisis : un cours que les profs organisent à leur goût et où les élèves s’inscrivent… Une somme de taf énorme. Avec une équipe scolaire très sympas, des locaux supers,  mais une organisation… Pfiou pfiou pfiou… Bref. Le dirlo n’était pas extatique, mais la secrétaire de direction et les responsables administratifs dans les « hautes sphères » ont été très sympas et « pour l’instant » je me suis repositionnée sur des remplacements en doc. Pour faire mon stage en janvier dans le cadre de mon master AVEC un prof en poste, peut-être. Car si on me propose un remplacement en doc avant je le prendrai car les impôts viennent de me dire que « Ok ça faisait vraiment beaucoup, mais il faudrait quand même sortir 800€ ma petite dame! » D’où? Je sais pas… A moins de transformer les crottes de Youri en or, je ne vois pas…

Totilla

Pas de neige ici, mais ça freeze. La semaine prochaine je retourne en cours. Le jour où j’ai « craqué » j’avais même plus envie de passer le concours. A quoi bon? Maintenant l’envie est revenue. Je n’aurais peut-être pas du accepter un remplacement dans un lycée pro. D’ailleurs c’est même pas le même CAPES/CAFEP… (Capes = concours pour le public. CAFEP = concours pour le privé) pour les lycées pro.

IMG_20171129_152935

Angle rue Ste-Cath et rue des Ayres

Pour les lycées pro, c’est le CAPLP, c’est différents parce que les profs de langue vivante sont également prof de lettres (français). Là je n’avais pas à enseigner le français heureusement. Enfin bref. Enfin le profil pour ce lycée c’est « avoir une grosse voix et ne douter de rien » je suppose… Qualités que je n’ai pas pas. J’ai la voix de Titi, dans Titi et gros Minet et je doute de tout et en particulier de moi. Et puis si l’esp ça peut pas faire, on continuera dans la doc et voilà.

 

Après des années j’ai finalement les cheveux 100% naturels : y’a pas mal de cheveux blancs, « des fils argentés » comme on dit en littérature », mais ça va. J’en ai moins que mes frères aînés tout de même! Plus jamais de teintures! C’est de la merde! Et je m’aime mieux comme ça.

*Finde = fin de semana = weekend ou week-end…

PS : Merci à CV, le coup de fil de SV m’a fait beaucoup de bien 😉 Bisous.

Hoy es sabado

Une de mes « chansons » préférées.

Jeudi comme prévu je suis arrivée à 7h50 à mon « nouveau lycée » pour rencontrer le directeur. Il m’a gardé jusqu’à 8h15 et m’a amené à la salle des profs. Là des profs divers et variés se sont succéder pour me parler des classes que j’allais avoir, pour me faire visiter les locaux, puis la collègue que je vais remplacer est arriver avec son ventre comme un ballon de basket et on a repasser toutes les classes en revue pour voir ce que j’allais faire avec eux. Donc : j’ai été très bien accueillie. Mais à midi j’ai décidé de partir parce que je frôlais l’overdose d’information. Je suis repartie avec 6 manuels pour les  différentes classes et niveaux… des cours à préparer sur de vraies bases. Et puis mes comptes, messagerie, internet,  école-direct créés… « Bienvenue dans l’équipe! » On verra pour les élèves mais l’équipe en tous cas est sympa et le lycée à Bordeaux, vraiment pas loin.

Jeudi j’étais encore un peu dans le stress, même si je commençais à être un peu rassurée, je continuais à avoir la trouille de ne pas être à la hauteur.

Vendredi j’ai donc été voir ma nouvelle toubib que je n’avais jamais vu, parce que mon ancienne toubib qui venait de Lille attirée avec son mari par les « sirènes du marketing jupéiste » jusque dans notre bonne vieille « belle endormie » bien réveillée… A finalement trouvé (comme moi) qu’on est jamais mieux que chez soi et est retournée, avec son mari à Lille, pour retrouver une certaine chaleur dans les coeurs qu’on ne trouve pas ici et je la comprends. On aime être souvent, là où on a grandit. Bref. Ma nouvelle doctoresse est géniale, vraiment super, très à l’écoute, très jeune (avec des piercing) et pas du tout à prescrire à tout va, mais vraiment dans l’écoute. En sortant de chez elle j’étais requinquée, le chape de stresse s’était envolée(quasiment). Je suis restée longtemps et on a vraiment parlé, de choses qui remonte à loin.

3108728162325_mauve.jpgCelui de l’année dernière

Je me suis donc dirigée guillerètement (vous savez aussi qu’il y a le fameux « effet BX » qui fait que dès que je suis « en ville » je suis heureuse… (parce que dans ma commune limitrophe, même si je suis « en ville », ça n’a rien de rien, à voir. Bref) Guillerètement donc vers la FNAC (ex Nvelles Galeries) qui se trouve être, je crois la seule papèterie du centre ville 😦 Et encore on nous l’a réduite depuis que Darty s’y est fait une petite place 😦 Oui la seule je crois, car pour info : celle de la Place Pey Berlan vient d’être remplacée par une … banque 😦 Ça aurait pu être un magasin de coques de téléphones, mais non.

Là j’ai trouvé « mon agenda 2018, le même que depuis plusieurs années et que j’adore (parce que j’avais besoin de marqué déjà des choses par rapport à l’année scolaire. Et un beau cahier mauve pour mes cours, mes classes, les notes… Ensuite j’ai confirmé à Carlota que j’arrivais sur les quais pour notre déjeuner mensuel à 12h30. Bordeaux plus Carlota = moral qui va beaucoup mieux encore. Après j’ai fait un tour rue Sainte-Cath.Il n’y a pas beaucoup de choses meilleures pour mon moral que de faire les les magasins rue Ste-Cath (en semaine) évidemment j’ai craqué pour une paire de collant 50D kaki, un  rouge à lèvres mat rouge sang coagulé…  Ca fait très « prof d’espagnol et ça impressionnera les élèves. En tous cas moi je me sentirai plus impressionnante comme ça 😉 Olé!

hmprod

… et des une paire de babies pas chères du tout (30€) je dis que c’était pas cher car j’ai bavé pendant une heure devant une paire de boots à 180€ avec une autre cliente avec qui j’étais tellement en phase qu’on a presque fini par aller boire un  café ensemble, mais en fait non. Et puis dans le bas de la rue St-Cath j’ai acheté une robe à ma taille que j’adore.

 

Bottines-179.jpg

Les bottines de rêves à un prix assez  😥

hmgoepprod.jpg

Donc après une séance de ville, ça allait beaucoup, mais alors beaucoup mieux. Après avoir dépensé des sous que je n’ai pas aussi 😦 Mais quand même ça m’a fait du bien. En rentrant vers 15h j’ai pu travailler avec entrain sur mes cours et ça c’est cool.

Aujourd’hui nous avons refait une sortie « villesque » en famille et de nouv eau le miracle à opéré : je vais encore mieux après un café en terrasse du St-Georges, bien qu’u n peu sous la pluie… On a pu constater que le programme de cinoche pour les semaines à venir est assez bon. Notre prochain film sera sûrement « Marvin ».

Pour vous tenir au courant de mes lectures : Demain J’arrête de Gilles Legardinier avait bien commencé, c’était distrayant et tout, mais là au 3/4 du bouquin ça essouffle, j’ai d’abord eu envie de sauter des paragraphes, puis des pages… Je crois qu’il va retourner à la bib sans que je sache le fin mot de l’histoire. Tant pis…

Bisous

La photo bonus :

bonus

El Joven en rajoute un peu avant de se raser la moustache! 😀