Mes chĂšres amies…

IMG_20171216_150006Une pĂątisserie des Grands-Hommes

C’est dĂ©jĂ  presque NoĂ«l et je m’imprĂšgne autant que je peux de « l’esprit » de NoĂ«l : chanter « Jingle bells » toute seule sous ma douche… Acheter 3 ou 4 nouvelles boules pour le sapin…Emballer des cadeaux… Sortir tous les matins en ville pour voir les dĂ©cos de NoĂ«l et marcher 2h ou plus dans mon habitat naturel : les rues de Bx et la rue Sainte-Catherine-le matin… Ă  10h on y chantonne dans sa tĂȘte en marchant, l’aprĂšs-midi, la semaine avant le 25, il y a beaucoup de monde et c’est surtout le retour en tram bondĂ© qui est tendu.

IMG_20171219_112100La bib, le refuge, chaleureux et littéraire.

Ce matin j’avais rdv Chez Auguste avec une collĂšgue d’esp* du lycĂ©e oĂč j’ai fait mon dernier remplacement-avortĂ©. C’est une collĂšgue d’une quarantaine d’annĂ©es, Frida, avec qui j’avais eu tout de suite un  super bon contact. J’adore l’hiver, je vous l’ai dit? On peut mettre des chaussettes, des bottes, une grosse Ă©charpe, des gants en cuir, mĂȘme un bonnet si on le souhaite ! On est pas en train de dĂ©gouliner de sueur comme un vieux fruit en train de pourrir sur place comme en Ă©tĂ© ; on est pas obligĂ©E de montrer ses jambes blanchissimes, ses gros bras tout flasques et blancs… J’adore l’hiver et avoir le bout du nez gelĂ©. Bref, Frida est arrivĂ©e en vĂ©lo (je choisis mes copines en fonction de leur empreinte carbone) avec son gros bonnet Ă  pompon (Faut dire qu’il fait vraiment froid : entre -1 et 8 aujourd’hui!! Va bientĂŽt falloir mettre des pulls!!!) et on s’est engouffrĂ© dans le vieux bar (rĂ©novĂ© depuis un bail) ou on a bu cafĂ©, re-cafĂ© et re-re-cafĂ©…On a blablatĂ© pendant presque deux heures et ça fait du bien. J’avais besoin de dĂ©briefer avec elle, de parler du job de « prof d’esp », d’ĂȘtre rassurĂ©e, pour continuer dans ma voie, mĂȘme si les poches sous ses yeux sont un peu inquiĂ©tantes et mĂȘme si elle en dort dĂ©jĂ  plus Ă  l’idĂ©e d’ĂȘtre inspectĂ©e en janvier. Je suis super contente de la connaĂźtre et voilĂ  une bonne chose au sujet de cette expĂ©rience dans ce lycĂ©e. Je me suis fait une bonne copine.

IMG_20171217_152009Ma crÚche, qui mériterait un décor.

Au rayon bonne rigolade, la semaine derniĂšre, dans l’institution ou je prĂ©pare le concours, j’ai rencontrĂ© une ex-collĂšgue de ce fameux lycĂ©e (ne me demandez pas ce qu’elle faisait lĂ  : on va pas rentrer dans tous les dĂ©tails) qui Ă©tait toute Ă©tonnĂ©e que j’en sois partie : « c’est un lycĂ©e qui est tellement chouette! » ( c’est vrai il est gĂ©nial ce lycĂ©e… Rappelez-vous la description que je vous en ai faite la premiĂšre fois). Mais bon… les Ă©lĂšves m’ont pas trop Ă©pargnĂ©… Comme je faisait un  peu la moue, elle me dit « Oui… Enfin… Si on compte pas les Ă©lĂšves! Ah ah ah… Ah ah! »… J’en suis restĂ©e comme deux ronds de flan. Comme quand les irlandais disent « La France c’est super!!! Sans les français ! Ah ah ah!!! » TrĂšs drĂŽle en effet… Et puis un lycĂ©e sans les Ă©lĂšves c’est chouette? Et puis elle m’Ă©nerve celle-lĂ . Un lycĂ©e ce n’est pas que, une super salle des profs et du matĂ©riel high-tech! Diantre. Et une bonne cantine…  Un lycĂ©e c’est DES ElĂšves! Et mĂȘme si ils sont difficiles, c’est quand mĂȘme la raison d’ĂȘtre du lycĂ©e! Diantre. Bordel.

Par ailleurs, un autre jour, le monde des profs n’Ă©tant pas si grand que ça, j’ai su par une voie inattendue (une copine, une autre) que ma remplaçante ne nageait pas dans la joie.

IMG_20171219_112741Un livre que je feuillette, histoire de vĂ©rifier une traduc. J’aime mieux la mienne :p

J’ai eu le rĂ©sultat de mon partiel de version (le texte particuliĂšrement gratinĂ© dont je vous avais peut-ĂȘtre parlĂ©? J’ai eu la meilleur note de notre groupe de dix. 8/20, j’ai une bonne marge de progression. Je peux faire beaucoup mieux en m’appliquant . C ‘est trĂšs encourageant pour moi. (La pire note Ă©tait un 0.5 pour info). Autrement l’ambiance est assez dĂ©lĂ©tĂšre dans l’Ă©cole. Une des Ă©tudiantes s’est bien frittĂ© avec une prof  en plein   cours et c’Ă©tait assez dĂ© -sa-grĂ©-able… L’organisation est mauvaise et beaucoup de cours ne sont pas Ă  la hauteur. La plupart des Ă©tudiantes (aujourd’hui le fĂ©minin l’emportera sur la masculin) sont trĂšs en colĂšre car elles comparent avec les cours dispensĂ©s Ă  la fac et ne dĂ©colĂšrent pas.

Demain soir ça sera spĂ©cial on verra les dĂ©co de NoĂ«l  by night, on va voir Vincent Dedienne au thĂ©Ăątre 🙂 On a pris les billets il y a quasiment un an! On en profitera pour manger chez Fufu! L’esprit de NoĂ«l est lĂ  je vous dit 😉

Bisous Ă  toutes ! Et Ă  mon frĂšre (qui a le privilĂšge de ne pas ĂȘtre englobĂ© dans le fĂ©minin).

*agnol.

Besoin d’un bon thĂ© avec un trĂšs bon gĂąteau

Magasin OpĂ©ra du cours de l’Intendance pas encore en activitĂ©opera-intendance-bordeaux

Hier j’ai rencontrĂ© ma trĂšs ĂągĂ©e voisine du dessus dans les escaliers. Elle passe sa vie entre chez elle, l’hĂŽpital, des maisons de repos. C’est la mĂȘme chose pour son mari. Il vient de passer quelques semaines dans une maison, mais il va revenir. Il en a marre. Il a 97 ans. Son compagnon de chambre est mort et il continue Ă  l’entendre la nuit. Il va revenir ici. Ma voisine, elle, me raconte que la derniĂšre fois qu’elle a Ă©tĂ© dans une « maison » et qu’elle a dit aux autres qu’elle rentrait chez elle, ses « amies » Ă©taient toute Ă©tonnĂ©es d’apprendre qu’elle avait encore un « chez elle ». Elle avait un Ɠil au beurre noir. Elle est encore tombĂ©e. Elle a trouvĂ©e que j’avais mauvaise mine.Valentin.jpg

PĂątisserie Valentin Ă  Nansouty, trĂšs cher, trĂšs bon… Enfin je sais pas. J’y ai jamais rien achetĂ©.

Notre « nouvelle voisine du 4Ăšme »et son copain, (ceux qui ont remplacĂ© la « jouisseuse » sont partis… Il la battait 😩 Ils se sont sĂ©parĂ©s quand elle a racontĂ© la situation Ă  ses parents. Il y a eu un gros scandale apparemment dans la cage d’escalier un jour oĂč on Ă©tait chez des copains. Y’a des nouveaux, un jeune couple qui a mis une annonce dans l’entrĂ©e : « N’avons pas de meubles… Si vous en avez en trop…? » Ils sont 4 dans le studio. J’espĂšre que ça va mieux se passer que les derniers locataires… Avant la « jouisseuse » il y avait eu un couple qui se battait et lançait les meubles par la fenĂȘtre.

IMG_20170918_123405

Hier c’Ă©tait grosse tempĂȘte et ciel gris foncĂ©, grosse pluie. J’ai Ă©tĂ© faire un tour en ville, manger avec « meilleure cops' »… Et puis j’ai marchĂ©, marchĂ©, marchĂ©… marcher en ville ça me vide la tĂȘte. MarchĂ© Ă  la campagne ça m’angoisserait. Je suis passĂ© rue du Pas St-Georges : il n’y avait personne, que moi et 3 ou 4 passants pressĂ©s. Ça m’a fait plaisir, j’ai presque pas reconnu la rue, j’ai du vĂ©rifier que j’Ă©tais bien lĂ , on se serait cru il y a 20 ans…

giphy

Cours de l’Intendance il y a une nouvelle pĂątisserie, ça s’appelle « OpĂ©ra », il y en a une autre place Puy Paulin (sur Porte Dijeau) , ça Ă  l’air super-super chic!  Pensez, une pĂątisserie qui ouvre cours de l’Intendance, Ă  cĂŽtĂ© de Baccara… Je ne suis pas entrĂ©e… J’avais pas un besoin irrĂ©pressible de religieuse au chocolat… En surffant je dĂ©couvre qu’il y en a aussi une Ă  la Victoire! Pourquoi j’en parle? parce que j’ai Ă©tĂ© surprise par le look de cette pĂątisserie-boulangerie-chocolaterie : style trĂšs ancien, raffinĂ©… Ca me fait penser Ă  une vieille pĂątisserie de la Puerta del Sol Ă  Madrid qui n’existe probablement plus. C’est chouette Ă  la Victoire, ça relĂšve un peu le niveau de ce cĂŽtĂ© de la place qui tombait un peu, tristement, en ruine… J’aime le renouveau parfois.

Puy paulin

Puy Paulin… VoilĂ  un endroit oĂč j’aurais adorĂ© aller avec ma grand-mĂšre bordelaise… Tu t’assoies et tu profites d’un moment de pure plaisir, dans un endroit trĂšs chic… L’autre jour je suis allĂ©e Ă  la foire Ă  la brocante et j’ai vu un « renard », le mĂȘme que celui de ma grand-mĂšre : un renard argentĂ©, avec ses petites pattes, sa tĂȘte, ses faux yeux en verres 😩 … Bref, le renard tout entier qu’elle portait quand elle faisait des Ă©lĂ©gances, Ă  Bordeaux… J’Ă©tais Ă  la fois fascinĂ©e et rĂ©vulsĂ©e, par la douceur de la fourrure et par l’horreur de l’animal mort autour de son cou. Elle avait aussi un vraie patte de lapin dans la poche de son manteau.  Une autre Ă©poque.

Place de la Victoire le coin de la rue du restau-U en 2016, super moche :

Victoire.png

Et aujourd’hui : beaucoup plus attirant 😉

Victoire2

Demain El Marido a pris un RTT pour aller voir Star Wars avec El Joven l’aprĂšs-midi… J’irais bien prendre un thĂ©…

 

« Finde »*

Cette semaine j’ai claquĂ© ma dem’. Revu le toubib. ParlĂ© avec la fille que je remplaçais, passĂ© 2h avec la fille qui va me remplacer = 100% le mĂȘme profil que moi, « en pire ». Elle n’a jamais enseignĂ© l’espagnol en lycĂ©e pro, ni en lycĂ©e, ni en collĂšge… MĂȘme pas Ă©tĂ© prof doc, ni d’autre chose Ă  l’Ă©tranger… Ni mĂȘme surveillante… Ni mĂȘme prof-doc. Bref. Je ne lui ai parlĂ© ni de « bitocul », ni de « bougnoule », ni de « Vous, vous me parlez pas pas! » ni de « Ă‡a me fait chier »…  Je lui ai mĂȘme dit, pour pas l’affoler, que le jeune gars qui s’est fait expulser une semaine avec sa bande est somme toute « sympathique » (Je ne voulais pas qu’elle arrive lĂ -bas dĂ©jĂ  stressĂ©e).  Il y a un certain suspens pour moi : comment ça va se passer pour elle?

You

C’est quand mĂȘme pas le poste-cadeau-gros-noeud-en-taffetas » : aucune classe n’a le mĂȘme niveau ou programme. Et au sein d’une mĂȘme classe y a des (vrais) dĂ©butants et des Ă©lĂšves qui ont commencĂ© en 5Ăšme.  Term et premiĂšre techno  (un programme proche du gĂ©nĂ©ral), premiĂšre pro d’une spĂ©cialitĂ© et premiĂšre pro d’une autre spĂ©cialitĂ©, terminale pro encore d’une autre… Des secondes d’encore autre chose mais en deux niveaux, une classe de BTS… Plus les cours choisis : un cours que les profs organisent Ă  leur goĂ»t et oĂč les Ă©lĂšves s’inscrivent… Une somme de taf Ă©norme. Avec une Ă©quipe scolaire trĂšs sympas, des locaux supers,  mais une organisation… Pfiou pfiou pfiou… Bref. Le dirlo n’Ă©tait pas extatique, mais la secrĂ©taire de direction et les responsables administratifs dans les « hautes sphĂšres » ont Ă©tĂ© trĂšs sympas et « pour l’instant » je me suis repositionnĂ©e sur des remplacements en doc. Pour faire mon stage en janvier dans le cadre de mon master AVEC un prof en poste, peut-ĂȘtre. Car si on me propose un remplacement en doc avant je le prendrai car les impĂŽts viennent de me dire que « Ok ça faisait vraiment beaucoup, mais il faudrait quand mĂȘme sortir 800€ ma petite dame! » D’oĂč? Je sais pas… A moins de transformer les crottes de Youri en or, je ne vois pas…

Totilla

Pas de neige ici, mais ça freeze. La semaine prochaine je retourne en cours. Le jour oĂč j’ai « craquĂ© » j’avais mĂȘme plus envie de passer le concours. A quoi bon? Maintenant l’envie est revenue. Je n’aurais peut-ĂȘtre pas du accepter un remplacement dans un lycĂ©e pro. D’ailleurs c’est mĂȘme pas le mĂȘme CAPES/CAFEP… (Capes = concours pour le public. CAFEP = concours pour le privĂ©) pour les lycĂ©es pro.

IMG_20171129_152935

Angle rue Ste-Cath et rue des Ayres

Pour les lycĂ©es pro, c’est le CAPLP, c’est diffĂ©rents parce que les profs de langue vivante sont Ă©galement prof de lettres (français). LĂ  je n’avais pas Ă  enseigner le français heureusement. Enfin bref. Enfin le profil pour ce lycĂ©e c’est « avoir une grosse voix et ne douter de rien » je suppose… QualitĂ©s que je n’ai pas pas. J’ai la voix de Titi, dans Titi et gros Minet et je doute de tout et en particulier de moi. Et puis si l’esp ça peut pas faire, on continuera dans la doc et voilĂ .

 

AprĂšs des annĂ©es j’ai finalement les cheveux 100% naturels : y’a pas mal de cheveux blancs, « des fils argentĂ©s » comme on dit en littĂ©rature », mais ça va. J’en ai moins que mes frĂšres aĂźnĂ©s tout de mĂȘme! Plus jamais de teintures! C’est de la merde! Et je m’aime mieux comme ça.

*Finde = fin de semana = weekend ou week-end…

PS : Merci Ă  CV, le coup de fil de SV m’a fait beaucoup de bien 😉 Bisous.

Hoy es sabado

Une de mes « chansons » prĂ©fĂ©rĂ©es.

Jeudi comme prĂ©vu je suis arrivĂ©e Ă  7h50 Ă  mon « nouveau lycĂ©e » pour rencontrer le directeur. Il m’a gardĂ© jusqu’Ă  8h15 et m’a amenĂ© Ă  la salle des profs. LĂ  des profs divers et variĂ©s se sont succĂ©der pour me parler des classes que j’allais avoir, pour me faire visiter les locaux, puis la collĂšgue que je vais remplacer est arriver avec son ventre comme un ballon de basket et on a repasser toutes les classes en revue pour voir ce que j’allais faire avec eux. Donc : j’ai Ă©tĂ© trĂšs bien accueillie. Mais Ă  midi j’ai dĂ©cidĂ© de partir parce que je frĂŽlais l’overdose d’information. Je suis repartie avec 6 manuels pour les  diffĂ©rentes classes et niveaux… des cours Ă  prĂ©parer sur de vraies bases. Et puis mes comptes, messagerie, internet,  Ă©cole-direct crĂ©Ă©s… « Bienvenue dans l’Ă©quipe! » On verra pour les Ă©lĂšves mais l’Ă©quipe en tous cas est sympa et le lycĂ©e Ă  Bordeaux, vraiment pas loin.

Jeudi j’Ă©tais encore un peu dans le stress, mĂȘme si je commençais Ă  ĂȘtre un peu rassurĂ©e, je continuais Ă  avoir la trouille de ne pas ĂȘtre Ă  la hauteur.

Vendredi j’ai donc Ă©tĂ© voir ma nouvelle toubib que je n’avais jamais vu, parce que mon ancienne toubib qui venait de Lille attirĂ©e avec son mari par les « sirĂšnes du marketing jupĂ©iste » jusque dans notre bonne vieille « belle endormie » bien rĂ©veillĂ©e… A finalement trouvĂ© (comme moi) qu’on est jamais mieux que chez soi et est retournĂ©e, avec son mari Ă  Lille, pour retrouver une certaine chaleur dans les coeurs qu’on ne trouve pas ici et je la comprends. On aime ĂȘtre souvent, lĂ  oĂč on a grandit. Bref. Ma nouvelle doctoresse est gĂ©niale, vraiment super, trĂšs Ă  l’Ă©coute, trĂšs jeune (avec des piercing) et pas du tout Ă  prescrire Ă  tout va, mais vraiment dans l’Ă©coute. En sortant de chez elle j’Ă©tais requinquĂ©e, le chape de stresse s’Ă©tait envolĂ©e(quasiment). Je suis restĂ©e longtemps et on a vraiment parlĂ©, de choses qui remonte Ă  loin.

3108728162325_mauve.jpgCelui de l’annĂ©e derniĂšre

Je me suis donc dirigĂ©e guillerĂštement (vous savez aussi qu’il y a le fameux « effet BX » qui fait que dĂšs que je suis « en ville » je suis heureuse… (parce que dans ma commune limitrophe, mĂȘme si je suis « en ville », ça n’a rien de rien, Ă  voir. Bref) GuillerĂštement donc vers la FNAC (ex Nvelles Galeries) qui se trouve ĂȘtre, je crois la seule papĂšterie du centre ville 😩 Et encore on nous l’a rĂ©duite depuis que Darty s’y est fait une petite place 😩 Oui la seule je crois, car pour info : celle de la Place Pey Berlan vient d’ĂȘtre remplacĂ©e par une … banque 😩 Ça aurait pu ĂȘtre un magasin de coques de tĂ©lĂ©phones, mais non.

LĂ  j’ai trouvĂ© « mon agenda 2018, le mĂȘme que depuis plusieurs annĂ©es et que j’adore (parce que j’avais besoin de marquĂ© dĂ©jĂ  des choses par rapport Ă  l’annĂ©e scolaire. Et un beau cahier mauve pour mes cours, mes classes, les notes… Ensuite j’ai confirmĂ© Ă  Carlota que j’arrivais sur les quais pour notre dĂ©jeuner mensuel Ă  12h30. Bordeaux plus Carlota = moral qui va beaucoup mieux encore. AprĂšs j’ai fait un tour rue Sainte-Cath.Il n’y a pas beaucoup de choses meilleures pour mon moral que de faire les les magasins rue Ste-Cath (en semaine) Ă©videmment j’ai craquĂ© pour une paire de collant 50D kaki, un  rouge Ă  lĂšvres mat rouge sang coagulĂ©…  Ca fait trĂšs « prof d’espagnol et ça impressionnera les Ă©lĂšves. En tous cas moi je me sentirai plus impressionnante comme ça 😉 OlĂ©!

hmprod

… et des une paire de babies pas chĂšres du tout (30€) je dis que c’Ă©tait pas cher car j’ai bavĂ© pendant une heure devant une paire de boots Ă  180€ avec une autre cliente avec qui j’Ă©tais tellement en phase qu’on a presque fini par aller boire un  cafĂ© ensemble, mais en fait non. Et puis dans le bas de la rue St-Cath j’ai achetĂ© une robe Ă  ma taille que j’adore.

 

Bottines-179.jpg

Les bottines de rĂȘves Ă  un prix assez  đŸ˜„

hmgoepprod.jpg

Donc aprĂšs une sĂ©ance de ville, ça allait beaucoup, mais alors beaucoup mieux. AprĂšs avoir dĂ©pensĂ© des sous que je n’ai pas aussi 😩 Mais quand mĂȘme ça m’a fait du bien. En rentrant vers 15h j’ai pu travailler avec entrain sur mes cours et ça c’est cool.

Aujourd’hui nous avons refait une sortie « villesque » en famille et de nouv eau le miracle Ă  opĂ©rĂ© : je vais encore mieux aprĂšs un cafĂ© en terrasse du St-Georges, bien qu’u n peu sous la pluie… On a pu constater que le programme de cinoche pour les semaines Ă  venir est assez bon. Notre prochain film sera sĂ»rement « Marvin ».

Pour vous tenir au courant de mes lectures : Demain J’arrĂȘte de Gilles Legardinier avait bien commencĂ©, c’Ă©tait distrayant et tout, mais lĂ  au 3/4 du bouquin ça essouffle, j’ai d’abord eu envie de sauter des paragraphes, puis des pages… Je crois qu’il va retourner Ă  la bib sans que je sache le fin mot de l’histoire. Tant pis…

Bisous

La photo bonus :

bonus

El Joven en rajoute un peu avant de se raser la moustache! 😀

Je ne vous dis pas tout…

Je ne vous dirai pas quel temps il fait (bien qu’il ait fasse trĂšs beau), je ne vous dirai pas combien de temps j’ai mis Ă  13h pour aller Ă  mon Ă©cole (21 minutes) et je ne vous dirai pas non plus le bonheur que j’ai Ă  rouler sur les boulevards et a admirer les maisons, humbles Ă©choppes ou superbes demeures aux allures chĂątelaines… Je ne vous dirai pas, non plus, quel bonheur c’est pour moi de suivre les cours du le prof qui me faisait si peur autrefois… Je ne vous dirai pas, non plus, le plaisir que j’ai eu Ă  ce que mon ancienne collĂšgue de janvier et fĂ©vrier dernier m’appelle pour me demander si je serais disposer Ă  remplacer sa nouvelle collĂšgue de janvier jusqu’Ă  l’Ă©tĂ©. Ca, je vais vous le dire : ça me plairait assez bien que cela soit en doc. Il faut avouer que je prĂ©fĂ©rerais, maintenant, faire des remplacements en espagnol.

Je ne vous parlerai pas de tout cela, car je prĂ©fĂšre vous parler de vers… de  terre.

Quand nous étions à la campagne, nous avions dans notre jardin, sous le figuier un gros bac à compost dans lequel nous déversions chaque jour toutes les épluchures etc.

Quand nous sommes arrivĂ©s ici nous avons continuer : sous le grand sapin de la rĂ©sidence il y a un bac Ă  compost oĂč nous descendons, presque tous les jours tout ce qui est compostable. Tout?  Non! Car presque dĂšs notre arrivĂ©e, El Marido a installĂ© dans notre arriĂšre cuisine, un composteur « d’appartement » peuplĂ© d’irrĂ©ductibles vers de terre qui rĂ©duise encore et toujours les dĂ©chets verts que nous que El Marido y met chaque jour!

Attention : images dĂ©gueu! C’est la premiĂšre fois depuis presque deux ans que je dois regarder ce qu’il y a lĂ -dedans… Et je le fais pour vous chers lecteurs! Enfin, regarder… Ce n’est pas moi qui ai pris les photos quand mĂȘme! Je vais vites vous les mettre lĂ  en essayant de ne pas regarder et vous dire : bonne soirĂ©e!

IMG_20170925_191431

On ouvre

IMG_20170925_191455

On remue

IMG_20170925_192037

On ajoute des trucs et des bouts de cartons

IMG_20170925_192646

Si vous avez des questions sur le fonctionnement du truc, je puis nĂ©anmoins vous rĂ©pondre : bien que ne m’en occupant pas, je sais tout! En tous cas : cela ne sent RIEN du tout dans l’arriĂšre cuisine et mĂȘme quand on l’ouvre çà ne sent pas, ou au pire le sous-bois… Si ça sent mauvais c’est qu’il y a un binz!

Je vous embrasse!

Comme un ouragan

thé

Ce matin El Joven et moi sommes allĂ©s au marchĂ© tĂŽt, histoire d’Ă©viter les 34° de l’aprĂšs midi… J’ai eu du mal Ă  le sortir du lit, il remettait sa petite couverture douce en polaire sur sa tĂȘte Ă  chaque fois que je revenais voir si il avait l’air de sortir des bras de MorphĂ©e. Et puis il a mangĂ© ses tartines grillĂ©es tranquillement. Le cours qui mĂšne au marchĂ© est complĂštement Ă©ventrĂ© de partout : ça va ĂȘtre magnifique quand ça sera fini. Enfin je l’espĂšre. J’aimerais bien habitĂ© lĂ . C’est lĂ  oĂč il y avait la librairie espagnole quand j’Ă©tais Ă  la fac. Elle a disparu depuis biiiiiiien longtemps. Je me suis garĂ© dans une petite rue perpendiculaire ou il y a plein d’herbes folles depuis que la mairie a dĂ©cidĂ© de ne plus utilser de produits chimiques (god bless them).

Avons bu cafĂ© et thĂ© Ă  la menthe en terrasse Ă  St Mich. Avons vu passer le « petit train » avec ses 3 wagons de touristes… SĂ»rement qu' »on » leur expliquait qu’il ne fallait pas se rendre par ici tout seuls… El Joven m’a dit que je l’avais contaminĂ© et que maintenant lui aussi Ă©tait de mauvaise humeur quand il voyait des touristes. Je me suis dit qu’il faudrait que je la mette un peu en veilleuse : c’est bon pour personne de s’Ă©nerver comme ça « pour rien », ni pour lui, ni pour moi. Je lui ai dit « Oh tu sais les touristes, c’est rien finalement… Y’a plus grave que ça dans la vie, bien plus grave » et on s’est concentrĂ© sur un camion qui faisait une marche arriĂšre trĂšs pointue au coin de la terrasse du bar Des Amis. « Tut tut tut tut tut… Il faisait. Et je me demandais combien d’entre nous Ă  la terrasse avait pensĂ© au dĂ©but (avant qu’il commence Ă  reculer) qu’il pourrait ĂȘtre un « camion bĂ©lier ».

Ensuite on est reparti vers le marchĂ©. Ça tapait dĂ©jĂ  fort. On s’est arrĂȘtĂ© Ă  la nouvelle boulangerie qui a ouvert en juillet. Je l’adore. J’aimerais bien habiter lĂ . On a achetĂ© une tradi Ă  90 cents et 3 petits pains Ă  burgers Ă  70 cents. C’est moins cher que dans mon quartier… Ensuite on a pris des tomates, des poivrons, des courgettes… Tout Ă©tait Ă  1€ le kilo, c’est moins cher que les supermarchĂ©s et beaucoup plus amusant et poĂ©tique.

Dans la voiture au retour Daniel B chantait « Vivre ou survivre », j’ai pensĂ© Ă  une autre blogueuse qui ne lit sĂ»rement plus mon blog depuis des mois. J’ai pensĂ© que la chanson Ă©tait trĂšs belle et trĂšs triste. Le soleil cognait fort dans mon cou. El Joven a ri quand je lui ai dit que je trouvais la chanson triste. C’est bien.

Cet aprĂšs-midi j’ai traduit du Delphine de Vigan, c’est pas beaucoup plus gai. El Joven battait ses records Ă  Mario, avec des courses contre son propre fantĂŽme, des choses comme ça.

giphy.gif

Spafaut…