Et toi tu serais quoi?

En passant chez Manou (dans la forêt), j’y ai lu son portrait chinois, ça m’a donné envie de jouer aussi…

Si j’étais…

IMG_20170329_144908Couleur fuchsia et médiathèque de Bx…

Une couleur : le rose fuchsia, c’est une couleur que je ne porte pas, que je ne mets nul part. Mais que j’aime.

Une fleur/plante : du basilic, ça sent bon, c’est bon, c’est joli…  Ça va bien avec les tomates et la mozza, comme moi.

Un objet : un canapé moelleux et accueillant 😀

Une heure :  minuit l’heure du crime, l’heure où on peut écrire pendant des heures encore.

Un lieu : la médiathèque de Bordeaux, non seulement elle est géniale mais j’y ai passé des jours entiers entre 93 et 98 (pas tous les jours, hein), c’est complètement moi.

Un animal : un chat de gouttière, comment s’imaginer autrement ?

Photo1697Une ruelle perpendiculaire à la rue Notre Dame (Bx) avec une porte presque fuchsia

Quelqu’un d’autre :

Un plat : un steak frites à l’Entrecôte car c’est ce que j’aime. Une tarte, car c’est parfois ce que j’ai l’impression d’être.

Un paysage : un jardin public au cœur de la ville. les parcs de LR, le jardin public de Bx, le Rétiro de Madrid, le grand parc de Berlin…

Un sport : lol ha ha… C’est pas une blague ?

Un instrument de musique :  un piano désaccordé, un peu abimé, qui arrive pas à faire un beau son.

Un gâteau :  mes muffins maison aux raisins sec, banane et bouts de chocolat noir

mes muffinsMes merveilleux muffins

Un vêtement : une robe en jersey coton noir

Une matière : le bois de pin brut

Une émotion/sentiment : le cœur qui bat en entendant un pas

Et puis comme ça j’ai pas parlé du reste 😉 Bisous, roudoudous et petits cailloux dans les poches!

Desperate house wife

Phrase rajouté à la fin : Si j’avais su que ça partirait en coucougnettes comme ça, ce post j’aurais écrit : « Si tu cherches la bonne humeur et l’esprit positif : passe ton chemin! Je ne t’oblige pas à lire! »

Je ne sais pas trop par ou commencer aujourd’hui :

J’ai écrit cette phrase et puis je me suis levée, j’ai été sur le balcon, j’ai pris l’arrosoir et je l’ai vidé sur les lauriers roses et j’ai été le remplir à la cuisine et j’ai recommencé à arroser les plantes, puis j’ai mis mon thé à réchauffer dans le micro-ondes.

bellaAvant hier j’ai passé un long moment à surfer pour rien, pour retrouver ma Bella.

J’ai arrêté d’arroser les plantes avant d’avoir fini. J’ai regarder l’aspirateur en plein milieu du salon. Il y a une heure, je n’ai visiblement pas fini de passer l’aspi. J’ai re-rempli l’arrosoir pour le chat car c’est son « point d’eau ». J’ai penser que ce qui occupe une bonne part de ma vie depuis des mois c’est mon incapacité à me concentrer durablement sur quelque chose.

12804668_1209117332446730_7036717886725791302_n.jpgVous vous sentez jamais comme ça, tout d’un coup? Un peu zarbi?

J’ai pensé en allant chercher mon thé dans le micro qu’il fallait que je parle de ça. Alors qu’à la base je voulais parler d’autre chose, de quoi, je sais plus… Au fond du couloir il y a le  panier de linge propre et humide depuis hier, il a été lavé avant hier… La maison est en vrac de partout. Je ne sais par où commencer.Et je pense toujours à 10 trucs en même temps… Tout à faire, tout à nettoyer, tout à ranger. Même l’intérieur de ma tête.

61JNMICqlEL._UL1500_J’aurais bien aimé acheter cette robe, mais y’avait pas ma taille.

Demain on aura l’élec qui va tenter de finir son travail : il est très sympa et compétant je crois, en tous cas de bon-conseil, j’espère. Et puis un autre gars qui doit bricoler dans la cuisine. Devant moi un tas de tapisserie que j’ai décollé hier. Partout dans l’appart des murs à moitié détapissés. Tous les jours le bac à crottes de Youyou à nettoyer, les courses à faire, le gamin à voiturer… Les jours passent plus vite que la musique, c’est déjà la fin de l’année scolaire. Aujourd’hui El Hijito rends ses livres! Le reste de l’année ne sera que « pfouit! » . La semaine prochaine ils n’ont pas cours pour cause de « brevet » et après ils peuvent revernir si ils veulent jusqu’au 4 juillet mais ce n’est pas obligatoire… L’été : la longue traversée du désert de la mère au foyer… Que vais faire de mon grand bébé qui fait du 43 pendant deux mois?

marilyn

Faut que je me remette à détapisser, faut qu’ça avance, faut étendre le linge, faut ranger,  faut remplir le fridge… Il faut, il faut, il faut… Ma cervelle ressemble à de la béchamel. Faut que je réchauffe mon thé, que je commence un truc… Que je finisse de passer l’aspi.

J’arrête d’écrire, je regarde par la poste fenêtre pendant 5 minutes : tu l’as deviné.. Il fait gris et un peu froid. Remettre le thé dans le micro. Les oiseaux piaillent…

Valium, tranxène, nembutal, yogourts, acides ? Fais-moi une place… Bonne journée!

Femmes du 18ième

Marie-Victoire_Lemoine_-_1796.jpg

Parce que les brunes peintresses et les princesses ne comptent pas pour de prunes.

Atelier d’artiste, peinture de Marie-Victoire Lemoine (1754-1820) représentant Marie-Victoire Lemoine et son élève, probablement sa plus jeune sœur, 1796. Metropolitan Museum of Art, New York.

Élève de François-Guillaume Ménageot peintre pas super connu, elle a pris part aux Salons de 1796, 1798, 1799, 1802, 1804 et 1814  (rien que ça!). Ses sœurs Nisa Lemoine et Marie-Élisabeth Gabiou étaient également peintres.

madame

Portrait de Madame la princesse de Lamballe, 1779

« Amie de la dauphine Marie-Antoinette qui, devenue reine, la nomma surintendante de sa maison, elle fut supplantée par la duchesse de Polignac dans l’affection de la souveraine, à qui elle resta néanmoins toute dévouée et le paya de sa vie. »

Marie_Louise_Thérèse_de_Savoie_de_Carignan,_princesse_de_Lamballe_par_Joseph_Duplessis.jpg

Un autre portrait de la princesse, beaucoup moins flatteur mais beaucoup plus coquin! « Cachez ce sein que je ne saurai voir! » Vers 1775 par Joseph-Siffrein Duplessis

Le Dictionnaire historique des rues de Paris de Jacques Hillairet raconte la mort de la princesse de Lamballe ; en voici un bref extrait : « Un perruquier du nom de Charlat, tambour des volontaires, lui ôta son bonnet du bout de sa pique et la blessa légèrement, tandis qu’un autre égorgeur lui jetait une bûche dans les reins. La princesse tomba et fut criblée de coups. On lui ôta ses vêtements ; elle resta ainsi près de deux heures exposée, nue, à la risée lubrique de la foule. On la traîna ensuite jusqu’à la borne située à l’angle des rues du Roi-de-Sicile et des Ballets, sur laquelle on appuya sa tête qu’un nommé Grison scia avec son couteau et mit au bout de sa pique. Le perruquier Charlat lui ouvrit la poitrine, lui arracha le coeur qu’il plaça au bout de son sabre, tandis que suivirent d’autres mutilations obscènes et sanguinaires »..

Faisait pas bon être proche de marie-Antoinette en 1792!

Bonne journée à toutes et tous! Je vous souhaite une bonne tasse de café avec un un bon biscuit aux amandes! Et pourquoi pas d’abord? A la santé de la noblesse!

3 Questions à la con ( dans le genre de celles de la radio vers midi)

camel

Tu te rappelles la première fois que t’as fumé une clope?

Ouaip, je m’en rappelle très bien : c’est ma cousine Miss Lo  qui m’a fait fumer ma première clope dans ma chambre que je partageais avec elle pour des vacances. Elle fumait ses Peter S. en cachette et elle m’a fortement encouragé à en fumer moi aussi. C’était pas joli joli de sa part car mes parents lui aurait donné le bon dieu sans confession! J’ai eu envie de vomir, de m’évanouir… Je devais avoir 13 ans? Mais on devient accro très très vite et que ne ferait-on pas pour être « grande ». Y’a quoi dans ces merdes qui fait ça? J’en ai quand même fumé jusqu’à 2005.

velo

Tu te rappelles la première fois que t’as fait du vélo ?

Oh ben oui, c’était en été. J’étais bien petite, c’était chez  ma grand-mère, sous le porche, sur le petit vélo archaïque, mais encore très fonctionnel, qui avait appartenu à mon père 40 ans avant! Mi Hermano El Arquéologo tenait le vélo et m’encourageait, et puis à un moment il a dit « Je ne te tiens plus! » Et je roulais, ivre de bonheur! Du coup je suis fière de ne jamais avoir eu de petites roulettes à mon vélo!

barbie

Tu te rappelles de ton jouet préféré?

Évidement ça dépend à quel âge… Y’a le nounours que j’avais depuis ma naissance, qui était celui de Mi Hermano el Vaquero, qu’il m’avait donné à la maternité. Il y avait les poupées pour lesquelles ma Yaya tricotait des petits vêtements pendant les vacances. Il y a avait les Barbies… Il y avait les trucs que je fabriquais moi même avec des échantillons de tapisseries style cuir que mon père rapportait du bureau…

Bon les amis nous voilà plongé dans la nostalgie, je sais pas si j’aime trop ça finalement! La prochaine fois on parlera du futur et des devis pour l’appart de Bx!

giphy

Bisous, poutous et plein de galettes charentaises!

Un peu de tout

Le chat tournicote autour de mon clavier, joue avec les stylos et m’empêche de penser. Parfois j’aime bien qu’on m’empêche de penser. Parfois pas.

cat

J’ai hâte de déménager. J’ai commencé à remplir des cartons.

J’aime pas les ampoules qui mettent 10 minutes à éclairer normalement.

J’ai pas hâte que les chats ne puissent plus sortir!!! En tous cas pas facilement : on va pas mettre une chatière pour qu’ils aillent dans les parties communes : imagine comment on se ferait pourrir si ils faisaient pipi, caca ou vomito dans les escaliers! La honte…

giphy

On retourne à Bx cette semaine du coup on s’est inscrit sur Blabla pour prendre des stoppeurs payant, parce que ça commence à coûter cher ces petits voyages!

J’ai hâte de décorer mon nouveau chez moi.

Avec Titi on a écouter toute la journée le top 50 des années 90. Pourquoi pas. Ensuite Daft Punk. faut passer le temps quand on est en vacances.

J’ai hâte de voir si je peux m’inscrire au club de théâtre du soir ou si on me refoule au portillon : trop de monde déjà ma p’tite dame!

Autrement je dessine. Mais quand c’est du format A3 faut photographier, ça sort mal… J’en ai rajouter sur le blog dessin.

Hâte hâte hâte!

anigi

Gros bisous poutous, galettes charentaises et plein de massages à tous!

Les chaussures que je ne mettrai jamais

Leather_Fetish_Shoes« Le fétichisme de la chaussure est l’attribution d’un désir érotique dans la recherche d’une satisfaction sexuelle par le contact physique ou visuel des chaussures. » On parle aussi de « rétifisme », en référence à Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne qui a décrit son attirance pour les chaussures de femme dans « Le pied de Fanchette », roman paru en 1763.

extremeAh comme on doit être bien là-dedans!

escarpin-02

Tout ça c’est du super soft en matière de fétichisme.

McQCa c’est la « haute » couture… Du Alexander MCQueen… Je trouve que c’est simplement hideux, grotesque et répugnant… Qu’un mec ait l’idée de faire porter ça à des mannequins pour des défilés… Je trouve  que c’est limite gerbant.

Après il y a le vrai fétichisme des boutiques « spécialisés » mais comme je trouve ça trop moche, je vous l’épargne.

En haute couture il y a aussi ça:

carvenCarven

SOUPIR

Toute que je suis, si j’avais à choisir entre toutes ces paires groles, je n’en prendrais aucune, je préférerais encore porter celles-ci :

yoox-et-brandalleyAvec de bonnes petites chaussettes en fibres de bambous, pour être bien à l’aise ! On ne peut pas dire que ce ne sont pas de belles godasses!?

Et puis si je devais vraiment mettre des chaussures à talons de 10 cm, j’aimerais mieux que ça ressemble à ça :

71TC+U6Wj4L._UL1500_ou alors 5 cm :

81GLTTZk7LL._UL1500_Ou encore plus bas mais je ne sais pas si je pourrais marcher avec un talon aussi fin!!

81DnmS6eJML._UL1500_

Sur ces bonnes paroles je vous laisse aller dormir ou petit déjeuner et vous fais de gros poutous!