Un dimanche de canicule

Ce matin il a vraiment fallu que je me fasse vi-o-lence pour sortit du lit à 8h… Le but : se promener à la fraiche avec les hommes et revenir se calfeutrer à la maison avant midi pour ne pas attraper un coup de chaud.

Garé rue des Augustins : Ouf, le dimanche c’est gratuit! Balade à l’ombre dans un Bordeaux presque désert (quand même une élégante touriste qui fait des photos), on sort des sous au LCL (des sous pas « gratuits » comme le pensait El Joven quand il était tout petit) et puis, à l’ombre des tilleuls-platanes du cours Victor Hugo on marche jusqu’à Saint-Mich. Toujours à l’ombre des arbres et des parasols, à la terrasse de mon troquet préférés (du quartier), on prend café allongé pour moi et El Marido un double, thé à la menthe pour El Joven. C’est comme des vacances…

Aux Capus on achète tomates de saisons, bien charnues et pas jolies, melon, framboises,  chorizos chez Don Quichotte, et on se reprend un café Ô Lève tôt (Ça ouvre effectivement vers 4h30 ou 5h  selon les jours nous apprend la patronne qui se trouve habiter non loin de chez nous. Ce bar où les patates sont pelées devant vous avant de finir en frites dans les assiettes est connu des noctambules : on y mange traditionnellement une entrecôte/échalotes confites/frites en sortant de boite. Je n’ai jamais essayé. On peut aussi y manger plus tard. Mais pas trop tard.

Pour nous c’est pas trop la période frites et fourneaux, ça serait plutôt la période salade tomates/ haricots verts (en boîte), tartine de sardines à la tomate, etc. Le thermomètre affiche 37° dehors. Je n’arrive pas à me faire une raison : je culpabilise de ne pas me remettre aux bouquins de documentation, à la peinture de l’arrière cuisine, à mes bracelets tissés en perle ou à  la préparation d’un peu probable vide-grenier. Je voudrais aussi dessiner mais mes petits yeux clignotent… Manque de sommeil.

Une douche fraiche. Je ne vois plus que ça…

Le mot de la fin : à la place de la douche je nous suis fait un mojito sans alcool à ma façon, un pur délice. Demain je recommence et je vous mets une photo.

Recette : La limonade : dans une bouteille qui ferme verser un  jus de citron vert, un jus de citron jaune, de l’eau pour 3 grands verres, du sucre selon votre gout. Secouer bien la bouteille pour que le sucre « fonde ». Mettre 4 glaçons dans chaque verre, ajouter un centimètre de crème de cassis, puis faire couler le limonade doucement dessus pour qu’elle ne se ménage pas avec la crème de cassis et ajouter plein de feuilles de menthe que vous garder dans votre congélo pour les urgences de ce type 😉 Et voilà!

Bonne fin de dimanche !

 

« Finde »*

Cette semaine j’ai claqué ma dem’. Revu le toubib. Parlé avec la fille que je remplaçais, passé 2h avec la fille qui va me remplacer = 100% le même profil que moi, « en pire ». Elle n’a jamais enseigné l’espagnol en lycée pro, ni en lycée, ni en collège… Même pas été prof doc, ni d’autre chose à l’étranger… Ni même surveillante… Ni même prof-doc. Bref. Je ne lui ai parlé ni de « bitocul », ni de « bougnoule », ni de « Vous, vous me parlez pas pas! » ni de « Ça me fait chier »…  Je lui ai même dit, pour pas l’affoler, que le jeune gars qui s’est fait expulser une semaine avec sa bande est somme toute « sympathique » (Je ne voulais pas qu’elle arrive là-bas déjà stressée).  Il y a un certain suspens pour moi : comment ça va se passer pour elle?

You

C’est quand même pas le poste-cadeau-gros-noeud-en-taffetas » : aucune classe n’a le même niveau ou programme. Et au sein d’une même classe y a des (vrais) débutants et des élèves qui ont commencé en 5ème.  Term et première techno  (un programme proche du général), première pro d’une spécialité et première pro d’une autre spécialité, terminale pro encore d’une autre… Des secondes d’encore autre chose mais en deux niveaux, une classe de BTS… Plus les cours choisis : un cours que les profs organisent à leur goût et où les élèves s’inscrivent… Une somme de taf énorme. Avec une équipe scolaire très sympas, des locaux supers,  mais une organisation… Pfiou pfiou pfiou… Bref. Le dirlo n’était pas extatique, mais la secrétaire de direction et les responsables administratifs dans les « hautes sphères » ont été très sympas et « pour l’instant » je me suis repositionnée sur des remplacements en doc. Pour faire mon stage en janvier dans le cadre de mon master AVEC un prof en poste, peut-être. Car si on me propose un remplacement en doc avant je le prendrai car les impôts viennent de me dire que « Ok ça faisait vraiment beaucoup, mais il faudrait quand même sortir 800€ ma petite dame! » D’où? Je sais pas… A moins de transformer les crottes de Youri en or, je ne vois pas…

Totilla

Pas de neige ici, mais ça freeze. La semaine prochaine je retourne en cours. Le jour où j’ai « craqué » j’avais même plus envie de passer le concours. A quoi bon? Maintenant l’envie est revenue. Je n’aurais peut-être pas du accepter un remplacement dans un lycée pro. D’ailleurs c’est même pas le même CAPES/CAFEP… (Capes = concours pour le public. CAFEP = concours pour le privé) pour les lycées pro.

IMG_20171129_152935

Angle rue Ste-Cath et rue des Ayres

Pour les lycées pro, c’est le CAPLP, c’est différents parce que les profs de langue vivante sont également prof de lettres (français). Là je n’avais pas à enseigner le français heureusement. Enfin bref. Enfin le profil pour ce lycée c’est « avoir une grosse voix et ne douter de rien » je suppose… Qualités que je n’ai pas pas. J’ai la voix de Titi, dans Titi et gros Minet et je doute de tout et en particulier de moi. Et puis si l’esp ça peut pas faire, on continuera dans la doc et voilà.

 

Après des années j’ai finalement les cheveux 100% naturels : y’a pas mal de cheveux blancs, « des fils argentés » comme on dit en littérature », mais ça va. J’en ai moins que mes frères aînés tout de même! Plus jamais de teintures! C’est de la merde! Et je m’aime mieux comme ça.

*Finde = fin de semana = weekend ou week-end…

PS : Merci à CV, le coup de fil de SV m’a fait beaucoup de bien 😉 Bisous.

L’été en pente douce

Photo0076

1er essai du gâteau à la Délimoon : crâmé!

Je ne vous parle pas souvent des blogs que j’ai dans mon flux RSS… Certains sont dans ma blog roll, pas tous… Je ne l’ai pas actualisée depuis longtemps, celui de Délimoon y est… J’aime ce blog constitué de magnifiques photos, de délicieuses recettes de pâtisserie, de très beaux petits félins… Je vous conseille vraiment de lui rendre visite si vous ne le connaissez pas déjà! C’est un très bon et beau blog.

L’autre jour j’y ai vu une recette de gâteau aux abricots qui m’a mis l’eau à la bouche!! (Comme toujours sur ce blog : les recettes me donne TRES envie de goûter!) Et j’ai craqué, j’ai fait un premier essaie avec des myrtilles!

Photo0084

Minette est rigolote : alors qu’elle nous ignore la plupart du temps, elle ne résiste pas à une promenade en famille et s’aventure bien loin de son territoire!!!

Le premier essai avec les myrtilles a été… méchamment cramé!!! Ce qui n’est pas la faute de la recette mais de mon inattention… La recette est donc là : http://delimoon.com/2014/08/11/abricots-un-gateau-moelleux/ je l’ai suivi à la lettre, juste changé les fruits.

Le gâteau bien que « raté » a été jugé à l’unanimité comme excellent et méritant, que dis-je : exigeant une nouvelle chance!

Photo0086

Evidement au bout d’un moment elle émet des miaulements bizarres (elle flippe! trop loin de la maison!!) et il faut la prendre dans les bras pour le reste de la promenade… ce qu’elle n’accepterait pas si elle était à la maison… Pauvre fripouille!

Photo0087

Alors comme nous sommes parti en promenade on a ramené plein de figues chapardées avec permission spéciale…

  Photo0102

Le nouvel essai s’avère grandiose! J’ai changé juste deux choses : je ne mets pas de zeste de citron et je suis passé à 25 minutes de cuisson (15 minutes à 200 et 10 minutes à 180). Chacun à un four différent et doit s’adapter!

Photo0099

C’est vraiment la meilleur recette de gâteau aux fruits que j’ai testé depuis… Toujours! (J’ai rajouté le sucre glace dessus une fois le gâteau froid!)

Avec les figues fraiches, ramassées une heure avant c’est DI-VIN… Et je comprends que vous soyez en ce moment en train de déglutir avec émotion, un filet de bave coulant doucement sur votre menton 😉 je vous dis pas avec une bonne tasse de thé… Oulalala!

Allez les petits amis, prenez bien soin de vous, adishatz, poutous et galettes… charentaises!

J’en oublierai presque de vous montrer mes nouvelles BO que j’ai achetées rue St Nicolas à LR!!! Je les adore! je les kiffe à mort!

Photo0096

Elles sont composées de 3 petites plaques de métal sur une créole qui bougent et représente un chat 🙂 So sweet!!!

Où est Charly?

 

Les vacances scolaires sont bientôt finies… On va retrouver un rythme plus… varié! Retour aux cours de dessin par exemple…  J’ai repris les envois de CV… Le « groupe » de Paul sert en tous cas à me motiver de ce côté là… Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour vous en parler, j’étais plus prises les deux dernières semaines par les révisions de conjugaison et les fiches de lecture del Hijito….

En attendant le jardin est verdoyant mais saurez-vous trouver qui s’y cache?

110_7170

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant dessus!

Edit : Où est Charly? Euh… où est Youyou?

110_7173Il pleut… Beaucoup, très fort… Faut bien s’occuper à l’ancienne… 😉

Adishatz, gros bisous et prenez soin de vous et faites des chatouilles à vos amis!

Dinette

Quand j’étais gamine j’adorais jouer à la dinette, j’en avais une , très typique des années 70 avec de grosses fleurs oranges 🙂 Je l’avais eu pour un noël et je ne me lassais pas d’écrabouiller des petites fleurs dans les casseroles pour les servir à ma famille dans des petites assiettes quand les adultes prenaient le café dans le jardin et faisaient complaisamment semblant de manger mes mixtures…

dinette

Il y avait chez ma grand-mère une dinette beaucoup plus précieuses qui avait appartenue à sa grand-mère ou à celle de mon grand-père. Une dinette du 19ième siècle aussi précieuse qu’un véritable service en porcelaine, probablement plus précieuse de nos jours par sa rareté. Je jouais seule où avec une de mes cousines, sur l’épais tapis de la salle à manger. Les jours de chance on sortait le petit four (en fonte?) qui fonctionnait avec du charbon et on faisait cuir dans les petits casseroles de cuivre, des pommes vertes ramassé dans le bois. J’aurais tellement aimé hériter de cette dinette!

Les photos suivantes trouvées sur le net sont celles d’une dinette française, fabriquée près de Paris, en 1860. Je la trouve moins belle que celle de ma grand-mère mais plus complète évidemment… La notre n’était pas complète et contenait aussi des pièces d’autres dinettes de la même époque… Marine?

25249_03 Dinette 0

Dommage que rien ne donne l’échelle de ces pièces… C’est vraiment une dinette!

dinette 3 dinette2 _06

J’aime particulièrement les petits chandeliers bleus et les carafes!

05

Bah… Je m’en achèterai une aux puces quand je serai riche! Malheureusement je n’en ai jamais revu nul part chez les antiquaires et qu’est-ce que j’adorais ces petits plats minuscules et ces assiettes incroyablement délicates et identiques aux vraies! La petite saucière… C’était tellement merveilleux!

Maintenant on fait dinette tous les jours sur la table suédoise del Hijito qui nous sert de table de salon depuis qu’il est né ou presque!110_7135

Il est encore temps d’envoyer la photo de vos sandales préférées ou fantasmées (on a le droit aux photos du net!) 😉 Je mets la galerie en ligne demain à midi!

Bisous ou poutous!

Brownies pas trop gras et pas trop sucrés…

Thé Earl Grey Supérieur d’un bon marchand de thés en vrac… C’est pas tellement plus cher que le thé dégueu et c’est tellement meilleur…

110_6959Un gamin qui joue à cache-cache

110_6962 Une recette très sympa et vraiment yummy110_6965

Pas très gras, pas très sucré, mais très réconfortant avec une bonne cup of tea!

110_6960Un poème de saison qu’El Hijito va réciter à l’école cette semaine…

Hiver vous n’êtes qu’un vilain

(Modernisation du texte par Maurice des Ulis)

Hiver vous n’êtes qu’un vilain(1).

Eté est plaisant et gentil,

En témoignent Mai et Avril

Qui l’accompagnent soir et ma(t)in.

Eté revêt champs, bois et fleurs

De sa livrée de verdure

Et de maintes autres couleurs

Par l’ordonnance de Nature.

Mais vous, Hiver, trop êtes plein

De neige, vent, pluie et grésil;

On vous doit bannir en exil.

Sans point flatter, je parle plain(2),

Hiver vous n’êtes qu’un vilain(1) !

(1) rustre (paysan)

(2) juste (droit)

Charles d’Orléans.

Adishatz, poutous et hivernades!