Un ange

Quand j’avais 20 ans et que j’Ă©tais Ă  la fac, j’allais, como no, voir beaucoup de film espagnols en VO. Une des actrices que je trouvais la plus Ă©blouissante, c’Ă©tait Angela Molina.  Je suis tombĂ©e sur un phot d’elle tout Ă  fait par hasard et j’ai Ă©tĂ© sciĂ©e. Je ne sais ce qui m’a le plus frappĂ© Ă  la seconde oĂč j’ai dĂ©couvert son visage actuel : le fait qu’elle soit toute ridĂ©e avec des cheveux gris ou le fait qu’elle soit toujours la plus resplendissante de toutes avec ses rides et ses cheveux gris, incroyablement plus belle que toutes les botoxĂ©es françaises et amĂ©ricaines… Tellement plus belle! Tellement plus belle que toutes les femmes de 62 ans comme elle, qui ont le visage lisse comme un ballon de baudruche prĂȘt Ă  Ă©clater.

MujerHoy

.

angela-molina

820e9fb1c1e98bef69b318039c50600a.jpg

Tout Ă  l’heure j’ai vu Daho Ă  la tĂ©lĂ©, et j’ai dit Al Marido : « Mais qu’est-ce qu’il a fait? Il est tout botoxĂ©? » Mais pourquoi les stars font-elles ça? Pourquoi transforment-elles soudain leur visage en masque Ă©trange et pathĂ©tique?

Au mois d’aout dernier. J’ai dĂ©cidĂ© d’arrĂȘter de me colorer les cheveux. Je l’avais toujours fait depuis mon adolescence avec du hennĂ© et aussi plus tard avec des produits chimiques qui puent la mort. J’ai arrĂȘtĂ© parce que je trouve qu’il n’y a rien de plus moche que d’avoir des racines grises… Et puis parce qu’on ne peux pas prĂ©tendre faire attention Ă  la nature, utiliser le moins de produits chimiques possibles et se teindre ou se dĂ©colorer les cheveux. Je suis trĂšs contente des deux mĂšches gris-blanc qui s’allongent peu Ă  peu de chaque cĂŽtĂ© de mon visage. On pourrait dire que cela me vieilli. Mais je ne crois pas.

J’admire le visage d’ Angela, ses sourcils naturels… Sa beautĂ© incroyable. Je ne peux pas m’empĂȘcher de la comparer avec toutes ses actrices qui essaient de paraitre 40 ans quand ça fait trĂšs longtemps qu’elle ne les ont plus et qui donnent des complexes Ă  toutes leurs contemporaines qui ne se voient pas si lisses en leur miroir… Angela est toujours aussi libre et sauvage que dans les films oĂč je l’admirais. Chapeau l’artiste.

132872_full.jpg

« Demonios en el jardĂ­n » es una pelĂ­cula española de 1982 escrita y dirigida por Manuel GutiĂ©rrez AragĂłn y protagonizada por Ángela Molina (Ă  gauche), Ana BelĂ©n (Ă  droite), Imanol Arias y Encarna Paso (Au centre).

 

NO

Vers 1985 j’ai dĂ©couvert Mercedes Sosa alors que j’Ă©tais au pair quelque part dans les hauteurs prĂšs de Palma de Majorque. C’Ă©tait cet album lĂ . Je l’ai achetĂ© en revenant, je ne pouvais plus me passer de cette voix profonde, d’une immense force et des paroles qui m’ouvrait sur un monde un peu plus… Vaste.

Mercedes Sosa  (1935-2009)  est « la » chanteuse argentine. A l’origine de la « nueva canciĂłn » (nouvelle chanson) , elle est connue comme « La voix de l’AmĂ©rique Latine. De gauche, membre du parti communiste dans les annĂ©es 60. AprĂšs le coup d’état de 1976 elle est sur la Liste Noire de la dictature militaire et ses disques interdits
 Elle reste en Argentine malgrĂ© les menaces qui pĂšsent sur elle jusqu’en 1979 quand elle s’exile finalement Ă  Paris, puis Madrid, comme de trĂšs nombreux argentins, chiliens, pĂ©ruviens
 Il ne fait pas bon vivre sous les dictatures militaires


Argentine : Le  Proceso de ReorganizaciĂłn Nacional = « Processus de rĂ©organisation nationale » est le nom que s’est donnĂ© la dictature militaire argentine de 1976 Ă  1983. La dictature argentine en quelques chiffres : 30 000 « disparus »… 15 000 fusillĂ©s… 9 000 prisonniers politiques… 1,5 million d’exilĂ©s pour 32 millions d’habitants… Au moins 500 bĂ©bĂ©s enlevĂ©s aux parents « desaparecidos » (disparus) et Ă©levĂ©s par des familles proches du pouvoir…

Uruguay : La dictature militaire de l’Uruguay commença avec un coup d’État en 1973. En 1980  les militaires entamĂšrent une relative ouverture politique, qui conduit finalement aux premiĂšres Ă©lections dĂ©mocratiques en 1984.

En quelques chiffres : 1 prisonnier politique pour 450 habitants, certaines ONG parlent de 15 000 dĂ©tenus  dont au moins 67 enfants dans un pays de 4 millions d’habitants. L’Uruguay a connu sous la dictature  une des pires rĂ©pressions politiques au monde. Cent seize morts (assassinĂ©s, morts en dĂ©tention et « suicides ») et cent soixante-douze « disparitions » forcĂ©es (la derniĂšre en 1984) ont Ă©tĂ© recensĂ©s jusqu’Ă  prĂ©sent. La torture, gĂ©nĂ©ralisĂ©e, s’appliquait aussi aux enfants et aux femmes enceintes. Tout comme en Argentine, il y eut des bĂ©bĂ©s volĂ©s aux prisonniers politiques et adoptĂ©s par les familles des militaires et des policiers (dont celui de la belle-fille du poĂšte argentin Juan Gelman).

Chili : Le rĂ©gime militaire d’Augusto Pinochet gouverna le Chili pendant 16 ans, du coup d’État du 11 septembre 1973 jusqu’au 11 mars 1990, Ă  la suite du rĂ©fĂ©rendum de 1988.

Cette pĂ©riode de dictature militaire commença quand les commandants des forces armĂ©es et de la police renversĂšrent par un coup d’État le gouvernement du prĂ©sident dĂ©mocratiquement Ă©lu Salvador Allende, et se termina par un rĂ©fĂ©rendum rĂ©vocatoire perdu par Augusto Pinochet qui, au bout d’une brĂšve transition dĂ©mocratique, permit la restauration de la dĂ©mocratie le 11 mars 1990.

La dictature de Pinochet c’est : 3 200 morts et « disparus », 38 000 personnes torturĂ©es, plusieurs centaines de milliers d’exilĂ©s…

Je continue? La Guerre Sale, c’est comme ça qu’on l’a appelĂ©, La Guerra Sucia… Vous pouvez en lire plus sur Wiki si ça vous intĂ©resse.

Bel enfoiré

Notre prof de version nous a conseillĂ© en dĂ©but d’annĂ©e de lire autant de littĂ©rature française que de littĂ©rature hispanique, dans le but de ne pas ĂȘtre plus faible en version qu’en thĂšme, par manque de « style » etc. La faiblesse de l’Ă©tudiant en espagnol Ă©tant d’avoir, toujours, un meilleur niveau d’espagnol que de français, mĂȘme si il est francophone. Cela est dĂ» au fait que nous travaillons beaucoup plus la grammaire espagnole en gĂ©nĂ©ral, le vocabulaire, etc… Partant du fait que le français, on connait dĂ©jĂ … Bref.

Hier j’ai terminĂ© Bel Ami. De Maupassant. C’Ă©tait rigolo Ă  lire : langue trĂšs dĂ©suĂšte, description de la sociĂ©tĂ© de la fin du XIXĂšme, etc. Mais j’ai dĂ©testĂ©. Je ne savais pas que Bel Ami, Ă©tait en fait « un bel enfoirĂ© »… Aucune envie de lire un autre Maupassant, non merci, merci bien, sans façon! Non seulement je n’ai pas aimĂ© cette cynique histoire,  mais en plus je n’ai pas aimĂ© la plume, hyper misogyne Ă  mon avis, de ce type. Bon c’Ă©tait quand mĂȘme super intĂ©ressant, hein.

De toutes façons j’en ai reparlĂ© avec la prof de version et pour bien se prĂ©parer au CAPES il vaut mieux lire des bouquins du XXĂšme… Ou du XXIĂšme…

J’en appelle donc a vous? Faites-moi des propositions! Un bon bouquin, en français (pas une traduction), qui donne la patate et le sourire, pas trop gros, parce que j’ai envie d’en lire plusieurs  rapidement. De la bonne littĂ©rature, pas du Orsena. Ouh que je vilaine!!!! En plus il est tombĂ© au CAPES en thĂšme, Orsena, y’a pas longtemps…

Donc un petit bouquin super chouette qu’on est heureux d’avoir lu, vous me proposĂ© quoi?

Autrement Bel Ami, vous l’avez lu? Vous avez aimĂ©?

Bisous et roudous.

Le cerf-volant de Bx

Aujourd’hui je suis fortement dĂ©primĂ©e par plusieurs interviews que j’ai entendu depuis quelques jours sur le climat. On aura beau me dire « Ă  chaque jour suffit sa peine », « il faut vivre le moment prĂ©sent », « la peur n’Ă©vite pas le danger » etc… Quand j’entends des spĂ©cialistes du climat dire qu’ils ne font pas de « catastrophisme » car la situation EST catastrophique et que nos enfants connaitront, en France, des Ă©tĂ©s Ă  50° … On pourra ainsi mourir de chaud pour de vrai… (article du Monde) Je sais c’est pas gai de raconter ça sur mon blog. Mais ça me met tellement le moral en vrai que je ne pouvais pas le garder pour moi.

Heureusement il y avait le catalogue IkĂ©a dans la BAL (la vraie, celle qui est au rdc), ça m’a fait super plaisir, car j’adore regarder le catalogue IkĂ©a et me promener dans ses allĂ©es. Mais HĂ©las mon moral est encore retombĂ© quand je me suis appelĂ© d’un reportage sur la dĂ©forestation en roumaine… De la forĂȘt primaire. La seule forĂȘt « vierge » d’Europe. Et devinez qui en est en « grande » partie responsable? I…kĂ©…. Aaaah….

Alors je suis redevenue triste et j’ai commencĂ© a rĂ©flĂ©chir Ă  ce que je pourrais faire avec mes ados cette aprĂšm… (Oui j’en ai momentanĂ©ment 2)

J’ai regardĂ© avec mĂ©lancolie le catalogue Lin-vosges… « Qu’ils » me refourguent (bien revoir comment expliquer dans un coours toutes les traductions de « Ils », « on », (on est un con), « se »Â  etc… ) qu’ils (TĂ©lĂ©rĂąmĂą donc) tous les 6 mois pour me rappeler amĂšrement que je n’aurai jamais un aussi beau linge dans mon lit…

Et puis j’ai ouvert le programme de l’Utopia et pof! Paf! J’ai trouvĂ© : on irait voir un Buster Keaton (en premiĂšre sĂ©ance c’est 4€).

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19572578&cfilm=1962.html

Les ados on adorĂ© 🙂 Moi j’ai surkiffĂ© (ou le contraire). J’ai tellement ri que j’en avais presque mal. C’Ă©tait Le CollĂšge. Ce weekend on ira probablement en voir un autre avec El Marido : Le MĂ©cano de la GĂ©nĂ©ral.

IMG_20170806_141244

Dans la rue j’ai fortement souhaitĂ© ĂȘtre en hiver. Surtout quand on a croisĂ© un petit train de touristes… Une « locomotive » (tchoutchou!!) et 3 wagons. Disney-land je vous dis…

IMG_20170806_164951_976

 

 

 

PĂ©tage de plomb

L’autre soir nous avons regardĂ© « Relatos Salvajes », un film argentin, que mon frangin et sa femme nous avaient conseillĂ© de voir. En français ça s’appelle « les nouveaux sauvages ». Vous l’avez-vu? J’ai vraiment beaucoup aimĂ©. Juste j’ai pas trop aimĂ© le « dĂ©tail » du caca sur le pare-brise. Autrement j’ai beaucoup aimĂ©. J’ai adorĂ© le mariage.

J’aime Ă©coutĂ© les belles voix de l’espagnol… Les douces voix argentines… les acteurs sont tous gĂ©niaux. Et Ricardo Darin Ă©poustouflant, como siempre

ricardo

De rien, cher Ricardo, es un placer…

IMG_20170806_164951_976

Je me balade moins, j’Ă©tudie plus.

IMG_20170806_141403

Le temps passe trĂšs vite quand on Ă©tudie. Il faut savoir se lever et s’Ă©tirer un peu de temps en temps.

IMG_20170806_141244

J’adore traduire. Plus que de me plonger dans la constitution de 1931…

Je suis toujours amusĂ© par les traductions « commerciale ». « Los relatos Salvajes » par exemple (Les RĂ©cits Sauvages) ont Ă©tĂ© « traduits » : Les Nouveaux Sauvages. Pourquoi? MystĂšre. Ça devait faire mieux. El Marido me faisait remarquer que le comble du comble c’est de changer le titre mais de ne pas traduire. Je vous explique : le film AmĂ©ricain « Very bad trip » s’appelle en version originale « The hangover » (La gueule de bois)… Pour quoi avoir choisi de lui donner un titre en anglais, en France, qui n’est pas le titre original… Les mystĂšre du marketing…

Juste pour le plaisir, Ricardo le « Bombita » de « Relatos Salvajes » et Erica Rivas la mariĂ©e du film, rĂ©unis dans une piĂšce de thĂ©Ăątre. Accent argentin et espagnol d’argentine, qui n’est pas exactement le mĂȘme que celui de l’Espagne, surtout pour la conjugaison qui est bien diffĂ©rente.

 

Salut Ă  toi Courgette!

BĂ©rurier Noir ou « les BĂ©ru » Ă©tait un groupe « punk » ou « alternatif » des annĂ©es 80.

ma-vie-de-courgette.jpg

Ce soir nous avons Ă©tĂ© voir un film vraiment chouette, trĂšs chouette. Ca s’appelle Ma vie de Courgette, c’est un film  d’animation suisse. Un film qui rocks. je vous le conseille qi vous avez garder une Ăąme d’enfant et un coeur rebelle 😉 Vous pouvez voir la bande annonce en cliquant sur le lien. Et non je n’ai pas mis les BĂ©rus en tĂȘte de ce mini post pour rien.

Bisous, prenez soin de vous! Plein de poutous et de roudoudous!

don't do it

Oui gros bisous Ă  toi aussi!