Montagnes russes

Lundi j’arrive au boulot pour découvrir que notre établissement a été saccagé pendant le weekend, et que je ne peux pas accéder à « mon » cdi car nous attendons la police. Nous l’avons attendu tout la journée , elle n’est jamais venue, zaï zaï zaï zaï! J’avais une tonne de boulot à faire j’étais vénère j’ai passé la journée en salle des profs (ou il y a un ordi en réseau) et où j’ai  pu faire le minimum et papoter avec les collègues. J’ai quand même demandé au chef de me libérer plus tôt dans l’aprèm…

Ai inscrit Titi dans son futur lycée. Avons passé une heure et quart à écouter la dame responsable des secondes. On en avait ras la pastèque. Ces derniers jours j’ai entendu plusieurs profs (pas elle) parler des « s’gondes », ce qui me fait prendre consciences de ma suédouestitude, parce que je trouve ça moche. On dit « se-condes »… « S’gondes »… Pfff!

Mardi je suis arrivée en avance pour tout ranger (car on allait pas encore les attendre) (de toutes façons ils ne sont pas venus mardi non plus). L’accès au CDI n’était pas officiellement permis  par moi aux élèves. Un premier élève de lycée m’ai aidé à ramasser tous les bouquins. Puis un élève de cycle 3 qui oscille entre charmant et stupidissime/horripilant (régulièrement interdit de CDI par moi même)  s’est proposé pour reclasser tous les livres et les re-ranger bien comme il faut sur les étagères 🙂 Ce qui lui a permis de comprendre enfin les classement!!! Puis il a été chercher un carton de spécimens pour moi à l’accueil. Quand il a terminé tout ça il a déclaré qu’il adorait m’aider au CDI : je lui aurait bien fait des bisous mais j’ai préféré lui offrir un croissant! Il était tout heureux. Moi aussi.

La journée a été finalement très bonne, contrairement au lundi qui m’avait paru merdiquissime!

Toujours hier la prof d’espagnol espagnole est venu faire « centre d’examens » avec un monsieur espagnol examinateur officiel d’Espagne des examens espagnols dans ma salle Harry Potter (renommée par moi aujourd’hui). On a papoté tous les 3 en castillan et je me suis trouvée affreusement rouillée!!! D’ailleurs quand je la vois je parle principalement en français (shame on me!!!!) mais va falloir que ça change des demains!! Parce…que hier soir… en regardant par hasard le groupe FB de préparation au CAPES j’ai vu que les résultats étaient tombés avec 3 jours d’avance et…

blog

Muy buenas noches a todos! Besitos.

 

 

 

 

Mañana será otro día…

Voilà ma semaine de repos obligatoire qui se termine…

Et je n’ai pas fait grand chose… Je suis une cause désespérée… Bon oui : j’ai fini mon EDT jusqu’à fin juin. J’ai fait une affichette pour « mon » tournoi d’échecs (mais je n’ai pas acheté les lots ni encore fait le message au chef lui demandant de m’avaliser le budget « lots ». J’ai pas préparé mes cours cours d’EMI, va falloir que je m’y mettre parce que lundi 13h j’en ai un. J’ai pas inséré le lien de la prof de chinois dans le site du collège/lycée… Pff j’ai pas fait grand-chose.

Sainte Rita

Ah si : j’ai re-téléchargé le fichier UNIMARC de ma librairie et l’ai testé dans la version « démo » du logiciel des prof-docs que j’ai installé sur mon pc à la maison et ça marche!!!  Quand je pense au temps que j’ai passé à comprendre la merdouille, l’autre jours quand ça marchait pas… Jusqu’à ce que je demande à la libraire si y’avait pas un pb avec leurs fichiers UNIMARC et qu’elle me réponde que oui et que ça allait être « réparé » et que je télécharge le fichier dans quelques jours…

Ce fichier me permet de remplir automatiquement toutes les fiches informatiques des nouveaux bouquins que j’ai acheté… Pour un bouquin ça rempli tout seul ces trois fenêtres et moi je n’ai plus qu’à vérifier d’un coup d’oeil que tout est ok ou à ma convenance 🙂

Autrement il faut tout rentrer à la main avec les risques d’erreur que cela comporte…

Bon, allez, assez papoté! Ici il pleut…. Demain j’ai rdv dans un lycée ou j’ao bossé l’année dernière pour y inscrire El Joven… Mardi je reçois, Marguerite, une copine de Ursula pour diner et  dormir chez moi avant qu’elle passe un concours. Je l’ai jamais vue, mais elle a été extrèmement bavarde au tél. Pour un bien ou pour un mal! On verra! El Marido est outre manche pour la semaine…

Bon allez, assez papoté: j’ai du boulot!

Bisous et roudoudous! Portez vous bien, prenez soin de vous!

 

 

Vacances obligatoires

La semaine prochaine il y a deux jours fériés et du coup mon établissement ferme et la moitié des élèves et des profs partent à Lourdes… Je ne les envie pas, je n’aime ni la région, ni les grottes.

Tout se passe bien dans mon CDI. Cependant j’aurais eu grand besoin de cette semaine pour finir l’année comme il faut… D’autant plus qu’il y a de forte cha nce que comme remplaçante je finisse l’année avant les autres profs, c’est à dire en même temps que les élèves.

La fin de l’année scolaire est officiellement le 6 juillet au soir, mais : les élèves du collège finissent en réalité aux environ du 20 juin. Car de nombreux établissements sont des centres d’examens et les classes, comme les profs sont réquisitionnés.

Mon nouveau contrat (pas encore signé) va du 1er au 31 mai. Et j’en aurai un autre du 1er au…  ?? juin.

Dans la majorité des bahuts, les profs-doc  on donc 2 semaines « tranquilles » supposés sans élèves (mais ce n’est pas toujours le cas) pour :

- Désherber le CDI
- préparer l’insertion d’emprunteurs
- Éditer le catalogue topographique -récolement des documents-
- Éditer le cahier d’inventaire - Bilan d’activités
- élaborer les projets documentaires pour l’année suivante et plein d’autres choses encore…. Comme vérifier que tous les abonnements sont à jour, nettoyer ce que les femmes de ménage ne font jamais car un CDI c’est peu plus compliqué qu’un salle de classe à nettoyer… etc.

Et malheureusement cette année je suis dans un collège-lycée ou le prof doc est en charge du ramassage et de la gestion générale des manuels scolaires ce qui m’empêche, de mener à bien ma mission de gestion du CDI 😦 J’ai déjà commencé à travaillé sur les fichiers de la fille que je remplace et c’est pas une partie de plaisir …. Et j’aimerais tellement mieux consacrer mon temps à mes vraies missions 😦

(https://docpourdocs.fr/spip.php?article401)

Normalement la gestion des manuels est faite par la « vie scolaire » et la/le gestionnaire 😦

Ce qui m’énerve c’est que dans mon bahut où la moitié des profs ne sont là que pour l’année, tous mes « amis » me disent « mais c’est pas à toi de faire ça! C’est la première fois que je vois ça! Dans les autres bahut c’est pas la prof-doc qui fait ça » 😦 Oui, je sais …

Alors de toutes façons si on me fait terminer 15 jours avant les vacances officielles, je n’aurai pas le temps de finir leur p… de corvée de « gestion des manuels »

Hier aprem j’ai donc quitté le taf bien après l’heure, profitant d’être seule dans « mon antre » (en fait j’avais accepté une élève, bien que je ne sois pas censée être présente) pour faire du trie dans ma tête et dans les classeurs… Pour comprendre le fonctionnement de la fille que je remplace et faire tout à sa façon afin que quand elle revienne tout soit parfait 😉 Et puis j’ai emporté avec moi plein de choses à faire pendant ces jours de « vacances »… Il n’y a pas que les profs qui ont des copies à corriger qui travaillent pendant les vacances…

Je sais que c’est pas passionant, mais vous n’étiez pas obligés de lire jusqu’à la fin :p

Bisous

 

 

 

 

C’est quoi un prof-doc’

IMG_20180420_110853Depuis la salle d’attente de ma toubib (rien à voir avec le sujet)

Les vacances des profs, même des profs documentalistes, c’est pas forcément des vacances au sens où les parents d’élèves peuvent l’entendre. Les profs de « disciplines » (comprendre math, français espagnol, etc.) préparent/fabriquent leurs séquences et leurs séances… (Les inspecteurs ne veulent plus qu’on suive un manuel. Alors je pause la question pourquoi continue-t-on d’imprimer et d’acheter des manuels?) et les profs doc’, comme moi, font ce qu’elles/ils n’ont pas le temps de faire hors vacances : trier intégralement la boite mail du CDI, répondre à des mails, s’apercevoir qu’on a laisser passer des dates butoirs… Lire Inter CDI, la revue des documentalistes que je n’ai JAMAIS le temps de lire. Prendre le temps pour reprendre la commande de bouquins et se rendre compte qu’on en acheté 2 ou 3 qu’on avait déjà… (Où avais-je la tête? Sur 28 références  c’est grave?). Préparer les étiquettes sur le PC pour le catalogage… Pour les fictions c’est pas compliqué, vous connaissez le système , contrairement au élèves ça fait un bail que vous fréquentez les bibliothèques 😉 R CAM, c’est un roman de Camus. SF ORW, c’est de un bouquin de science fiction d’Orwell. P BAU : Poésie Baudelaire. T MOL… Je vous laisse deviner. Donc ça  c’est pas un problème je peux préparer mes étiquettes pour la commande qui doit m’attendre. Ensuite, on les rentre dans la base du cdi de l’établissement, on renseigne la fiche de catalogage en téléchargeant des notices toutes faites ou on les fait soi-même plus sommairement. On enregistre la fiche, l’exemplaire et on écrit un numéro en rouge à l’intérieur qui est un numéro unique pour chaque exemplaire. Si on a 30 exemplaires du Malade Imaginaire ils auront  chacun un numéro rouge écrit à la main sur la page de garde qui correspond au numéro unique que la base nous aura mouliné. Puis on tamponne, la page de garde, la page 100, la page 200 et on met le bouquin bien en évidence, parce que c’est une nouveauté et qu’on a très envie que les élèves l’empruntent très vite et nous disent que c’est top, et qu’ils se l’arrachent.  Là où c’est plus compliqué, c’est pour classer le fonds documentaire.

Pour classer les documents les documentalistes et les bibliothécaires de France et d’ailleurs utilisent la classification Dewey  qui comprend neuf « disciplines fondamentales » : philosophie, religion, sciences sociales, langues, sciences pures, techniques, beaux-arts et loisirs, littératures, géographie et histoire, auxquelles s’ajoute une classe « généralités ». Dans la classification Dewey, il y a 10 classes, 100 divisions, 1000 sections. Par exemple la littérature espagnole, au hasard : « Don Quijote de la Mancha » de Miguel de Cervantes Saavedra, à la BU de Bx on le trouvera sous cette côte 86 CERV 1 D. 86 pour la littérature espagnole et portugaise (pas très précis la BU! Grrr), CERV (je vous laisse deviner) 1: je sais pas. et D pour … Don Quijote. C’est assez simple  Mais… Dans un bibliothèque moins spécialisé on le trouvera à  R CER  ou à  JR CER (si c’est à l’espace jeunesse) ou si c’est une bibliothèque ayant un fonds plus important comme celle de Pô à  863 CER.
860 Littérature des langues espagnole et portugaise
861 Poésie espagnole
862 Littérature dramatique espagnole
863 Romans espagnols
Jusque là : tout est facile. Là où ça se complique c’est quand on veut coter un bouquin qui peut entrer dans plusieurs catégories. Hier je me suis prise le chou au sujet de « Je suis à l’est ! : savant et autiste : un témoignage unique » de Josef Schovanec.

A l’ESPE (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation) il est coté :  616.81 SCH
616.81 – Maladies vasculaires cérébrales (neurologie, paralysie)

A la BNF 362.196  = Syndrome d’Asperger (problèmes et services sociaux) – Biographie

Dans ma commune il est classé à 616.89 SCH/B (presque comme à l’ESPE) : Troubles mentaux (aliénation mentale, antipsychiatrie, autisme, maladies mentales, paranoïa, psychiatrie, psychopathologie, schizophrénie, troubles psychiatriques)

La médiathèque de Mortagne-au-Perche (me demandez pas ou c’est) le classe en : 848.03 SCH JES : Journaux intimes, mémoires, souvenirs de langue française. Suivi des 3 premières lettres du nom de l’auteur et des 3 premières lettres du titre.

Du coup… je sais pô. Je me tâte… J’attends d’avoir la bible Dewey sous la main…et mon CDI pour voir avec quels autre bouquins j’ai envie de le mettre… Je suis tentée de le mettre en 848.03 et basta! Je sais pas encore. Parce que, en même temps… Enfin bref. Vous voyez, on s’ennuie pas au moment de cataloguer!

Sue ces bonnes paroles : bisous et roudoudous, je vous souhaite une bonne soirée. Heureuse d’imaginer que je vous ai vraiment passionnés ce soir ! 😀

PS : et aussi les vacances de prof-doc’ c’est préparer des séances sur la recherche documentaire ou autre,  remettre en page le journal de l’école, se demander quoi acheter pour le vainqueur du tournoi d’échec, etc.

 

 

 

 

Jeudi c’était CAPES d’esp…agnol

IMG_20180330_162517Hé oui voilà c’est déjà derrière nous! Ce qui paraissait si lointain avant Noël est déjà passé. Jeudi j’ai planché 5 heures non stop sur version, thème et grammaire… Comme, vous le savez, je travaille comme prof-doc depuis fin janvier… Donc : Je n’avais rien révisé pour la question « grammaire » et je me suis  logiquement bien ramassé sur ce point. Partie où il est facile de gagner des points quand on révise bien… Mais bon, depuis que je suis dans mon établissement du centre ville, avec mes drôles d’oiseaux d’élèves, je suis heureuse d’être prof-doc et pas prof d’esp, alors… j’y suis allée à la cool, les mains dans les poches… sans rien réviser, ni ma conjugaison, ni ma grammaire… En gardant en tête que, de toutes façons j’avais pas envie d’être prof d’esp (parce que c’est une expérience qui ne m’a pas vraiment fait du bien en novembre 😦 )

Ça m’a fait super super plaisir en revanche de plancher sur des traducs, c’est vraiment une passion pour moi! Globalement je m’en suis bien sortie. Après… C’est un concours…  Celui que je passe s’appelle le 3ème concours, il est réservé aux personnes ayant travaillé au moins 5 ans en entreprise. On ne passe que cette épreuve de 5 heures à l’écrit, tandis que ceux qui passe le « concours externe » passe une autre épreuve de dissert, de 5 heures également. Autrement, on est noté pareil. Sauf que le nombre de place pour le « 3ème » est de 5 pour toute la France 😀 et on devrait être une douzaine à aller aux oraux. Enfin « on », ceux celles qui iront…IMG_20180330_162521

en tous cas ça m’a changé les idée et fait des vacances puisque j’avais l’autorisation de ne pas bosser les deux jours d’avant pour « révisions ». J’ai pas révisé… Le mercredi j’ai passé l’aprèm à courir ophtalmo et opticiens pour El Joven.

Le vendredi je finis plutôt, en partant, je suis tombée dans la cour sur Mélusine, une chouette collègue qui a un rôle très important auprès des EIP dans le bahut. C’est « the » collègue avec qui j’ai plaisir à papoter, une vraie copine. Comme il était encore tôt on été prendre un thé rue des 3 Petits Lapins et on a encore papoté pendant presque 2 heures  sur nos élèves, le CAPES et plein d’autres choses. Il faisait beau en  fin d’après-midi. Vivement que le soleil s’installe… Bon week-end à toutes et tous.

IMG_20180329_153626IMG_20180329_153655

Une vie de prof-doc

Prendre le tram un peu trop tôt, pas tant pour arriver en avance que pour être dans un tram ou tout le monde peut être assis.

Arriver dans le coeur de Bx et prendre un double espresso à emporter avec un croissant nature, et le trouver trop fort (le café).

Traverser le cour avec encore 15 minutes d’avance et voir un élève en faut des escaliers en fer qui m’attend et crie « Mme Prof-Doc, ouais!!! » (en vrai il a dit mon nom de famille 😉 )

Croiser des élèves dans la rue en skate (eux pas moi).

Consoler des secondes en pleurs avec des fraises chimiques mais tellement réconfortantes.

Penser que je vais passer le capes la semaine prochaine.

Ne pas oublier de m’occuper du club d’échecs.

IMG_20180311_184143.jpg

Être heureuse du succès du club de Lettering.

S’occuper de la semaine de la presse. Vérifier les abonnements.

Avoir mal à la gorge à cause d’un virus et à force de gueuler aussi.

Bien rigoler avec des élèves adorables… Causer avec des collègues sympas. Se dire qu’il va falloir boire moins de café.

Se retrouver dans un tram bondé parce que partie 5 minutes trop tard.

Se dire que je suis heureuse d’être de retour à la maison. Bx.