C’ est quand les vacances?

J’ai juste envie de me rĂ©fugier dans les cheveux d’or de la fille auprĂšs de qui je dors comme dans une araignĂ©e dans sa toile… L’amour ne peut plus voyager, il a perdu son messager…

La semaine a Ă©tĂ© fatigante, stressante… Suante… « Il est parti dans le ciel bleu, comme un oiseau… »

Hier je finissais Ă  15h30 et pourtant, je suis restĂ© jusqu’Ă  16h30 dans mon CDI, lumiĂšre Ă©lectrique Ă©teinte : Ă  mon bureau il n’y en a pas besoin, mais dans le fond de la salle oui… Et un seul interrupteur pour tous les plafonniers … Bref, je suis restĂ©e lĂ , Ă  travailler seule… Dans le silence… En attendant que la pression retombe. je n’avais pas envie de repartir vers la maison Ă©nervĂ©e comme j’Ă©tais. Deux petites 6Ăšmes adorables sont restĂ©es lĂ  aussi, attendant l’heure oĂč les parents viendraient les chercher. l’un lisant la BD Anne Franck (lisez-lĂ ! franchement vous ne serez pas déçu, vous serez surpris de l’aimer autant) et l’autre « Les enfants de la rĂ©sistance ». Deux des BDs que j’ai acquises l’an dernier pour mes Ă©lĂšves et qui cartonnent.

La semaine avait Ă©tĂ© rageante, mal organisĂ©e, les emplois du temps mal faits par K. la surveillante H toujours « de mala leche » limite agressive, quasiment me demandant des comptes. Je la renvoie dans les ronces de plus en plus vertement… Et je vais finir par l’envoyer valser un bon coup…

Vendredi : journĂ©e d’intĂ©gration des 6Ăšmes. JournĂ©e de dĂ©sintĂ©gration devrait-on dire… « pour l’enfant que j’Ă©tais… Pour l’enfant que j’ai fait… » J’apprends quasiment pas hasard que j’accompagne (avec 5 autres profs) les 6Ăšmes au jardin public 😩 Juste parfaitement le genre de choses que je dĂ©teste. Je ne suis pas prof de ballon. Je dĂ©teste me dĂ©placer avec une horde de gamins en furie. Je suis prof-doc : la reine du silence et du « chut ». Bref.

Midi : alors qu’on regroupe les malfrats pour l’appel, un attroupement se forme Ă  l’autre bout de la cour… Un gamin au sol qui convulse, du sang dans les cheveux. Il a perdu connaissance. Un autre gamin l’a apparemment rouĂ© de coup de pieds dans la tĂȘte et le dos aprĂšs lui avoir arrachĂ© des cheveux et broyĂ© les doigts. Plus l’histoire se raconte plus elle enfle comme la sardine dans le port de Marseille. Le fait est que le gamin (qui devait partir au jardin public) est inconscient. K au tĂ©lĂ©phone avec le 112… Moi je demande dans ma tĂȘte (ne versons pas d’huile sur le feu) oĂč Ă©taient ces foutus pions…

On part finalement sans l’agresseur et l’agressĂ©. (qui passera le reste de la journĂ©e aux urgences). Le pique nique avec les gosses est encore pire que ce que j’imaginais. C’est loin d’ĂȘtre gagnĂ© l’Ă©ducation des mĂŽmes… Suis vraiment choquĂ©e de les voir mettre des pommes (et des petites bouteilles d’eau) Ă  la poubelle parce « j’aime pas ça » et eux Ă©tonnĂ©s de m’entendre leur demander si ils ont demandĂ© Ă  leurs camarades « si ils voulaient une pomme pour plus tard? » et eux stupĂ©faits de me voir sortir des pommes de la poubelle. Pff. Y’a des moments oĂč je les dĂ©teste. Ils me faisaient honte de crier autant et d’ĂȘtre aussi grossiers devant les gens qui Ă©taient venus passer un moment de dĂ©tente dans ce « havre de paix »…

Bien sĂ»r toujours mes petits chouchous : le rĂȘveur sous arbre qui regarde le ciel et joue avec des petits bĂątons, la petite qui me supplie d’ouvrir un club thĂ©Ăątre, celle qui me dit que je suis sa prof prĂ©fĂ©rĂ©e… Et puis tous ceux qui sont supers sympas (bien les 3/4)… Mais bon : c’Ă©tait grosso modo une bonne grosse corvĂ©e!

De retour au collĂšge je devais remonter dans mon cidi-aille… Malheureusement pas pour ĂȘtre au calme, mais parce qu’un jeu de piste Ă©tait organisĂ©… Et j’ai vu 85 gosses par groupe de 3 ou 4 dĂ©filer pour avoir un coup de tampon sur leur fiche de « chasse au trĂ©sor »… Je les aimes, hein, faut pas croire, et je rigole avec eux. Mais bon… Y’a des jours j’aimerais mieux avoir que des enfants bien Ă©levĂ©s… PlutĂŽt que cette horde sauvage qui dĂ©ambule dans l’Ă©tablissement…

Autrement on a Ă©tĂ© au cinĂ© voir « les vieux Fourneaux » et on a passĂ© un vraiment bon moment.

Bisous et bon weekend.

Ça faisait longtemps

La fin de l’annĂ©e scolaire approche. L’Ă©tablissement ou je travaille se vide peu Ă  peu de ses Ă©lĂšves. Les lycĂ©ens d’abord ont quittĂ© le navire, puis les 3Ăšmes… Lundi et mardi il y  a encore cours, mais il n’y aura plus grand monde.

DĂ©jĂ  la semaine derniĂšre les Ă©lĂšves qui venaient au CDI avaient l’air un peu paumĂ©s : beaucoup de profs absents : de surveillance de bac quelque part, en sortie scolaire avec une autre classe, etc.

IMG_20180623_120051

Jeudi par exemple tous les 6Ăšmes Ă©taient quelque part en Dordogne. Mais Lili et Toto n’Ă©taient pas partis. Lili trouvait que c’Ă©tait trop cher pour ses parents, elle avait « pitiĂ© » d’eux…  ???… Et Toto ne savait pas qu’il y avait une sortie. Ils sont restĂ© quasiment tout le temps, de 9h Ă  16h35 avec moi. Ça m’a un peu (beaucoup) saoulĂ© (il y avait aussi des cinquiĂšme et des 4Ăšmes par intermittence, car eux avaient cours). De temps en temps je les ai envoyĂ© « en Ă©tude » mais Lili revenait : « Y’a pas d’Ă©tude Madame et je sais pas oĂč sont les surveillants. » « HĂ© bien allez dans la cours! Ils doivent ĂȘtre dans la cour! » . Alors que j’aurais pu avancer, faire beaucoup de choses comme l’inventaire ou Ă©diter des lettres de rappel, il fallait que je me tape la diarrhĂ©e verbale, (ou incontinence verbale : Trouble du langage caractĂ©risĂ© par un besoin irrĂ©sistible et morbide de parler) de Lili qui est une des Ă©lĂšves les plus attachiante du bahut : « Je vous aime madame! ». « Super, Maintenant tu te tais ou tu sors!  » « oh , vous ĂȘtes pas drĂŽle, mais je vous aime quand mĂȘme! Je veux pas qu’elle revienne l’autre! »

IMG_20180623_120538

Bref : lundi c’est ma derniĂšre semaine au bahut. Les profs titulaires ont une semaine de plus Ă  faire oĂč ils auront des rĂ©unions, des journĂ©es pĂ©dagogiques, etc. Mais nous les « contractuelles » (assez nombreux dans notre Ă©tablissement) seront virĂ©s comme des malpropres le 29 : plus d’Ă©lĂšves! L’Ă©duc nat’ ne va quand mĂȘme pas nous payer une semaine  s’il n’y a plus d’Ă©lĂšves! C’est dommage pour les autres en ce qui me concerne : parce que, c’est pendant cette semaine oĂč je ne serai pas lĂ , que tous les profs doc’ cravachent fort pour faire un bilan, des stats, des rangements, la commande des livres scolaires. Plein plein de choses… Tant pis. Enfin je vais essayer de boucler ça quand mĂȘme 😩

IMG_20180623_120625

Mais vu que lĂ , le rectorat se rappelle que je suis une vraie prof avec des devoirs (mais pas beaucoup de droits) on m’a mis deux demies journĂ©es de surveillance de brevet… Pendant lesquels je ne pourrai pas faire mon inventaire 😩 Grrrrr…

IMG_20180623_121101

La bonne nouvelle c’est qu’il fait beau, il fait chaud et que les Ă©lĂšves pĂ©nibles ne viennent plus.  Le personnel de la cantine met les tables dehors Ă  midi 🙂 je vais boire des biĂšres avec ma copine Colette Ă  6 h (le vendredi seulement!) et on est un peu pompette avant de prendre le tram.

IMG_20180623_121140

Hier, alors que les hommes dormaient encore, je suis allĂ©e sur les quais, faire un tour au magasin de skate pour rapportĂ© des mag’ gratuits pour le CDI et mes petits skateurs 🙂 Lundi j’ai installĂ© une vieille planche de skate avec le logo de l’Ă©tablissement sur le mur, au-dessus des magazines. Ils Ă©taient tous surpris et contents 🙂

IMG_20180623_121255

C’est dĂ©jĂ  la fin du weekend. Le ciel est voilĂ©, il fait 30° et je vais commencĂ© un peu mon bilan. Personne ne me le demande. Mais c’est le job du prof doc de faire un bilan en fin d’annĂ©es. Celui de l’annĂ©e derniĂšre, de la fille que je remplace, fait une quarantaine de page.

IMG_20180623_114959

Mercredi dernier (pendant que Titi passait l’oral d’anglais pour intĂ©grer la section euro en seconde), j’ai Ă©tĂ© rendre visite Ă  mes collĂšgues de l’annĂ©e derniĂšre, dans le CDI de rĂȘve oĂč j’avais bossĂ© quelques semaines. Ils me disaient que comme remplaçante je n’Ă©tais pas « obligĂ©e » de faire toutes les tĂąches de fin d’annĂ©es… Mais bon. J’aime le travail bien fait. Je ne me vois pas quitter le bahut sans que tout soit parfait. D’une part si je reviens en septembre parce qu’on ne me trouve pas un remplacement longue durĂ©e (la fille que je remplace ne reviendra surement pas avant le 1er octobre) je serai bien contente que tout soit super organisĂ©… Et puis qui que soit qui viendra sera bien content de trouver tout Ă  jour.

Qu’ey toute !

Poutous

 

Con acento argentino

Si j’ai le droit, comme les chats, Ă  7 vies… J’aimerais, dans une de ces vies lĂ , ĂȘtre danseuse de tango…

Depuis une quinzaine de jours l’ambiance est Ă©lectrique au bahut (je dis bahut car je ne peux pas dire « au collĂšge » ou « au lycĂ©e » puisque c’est les deux. Tout le monde est crevĂ©, Ă©nervĂ©… Le temps est moite, chaud , gris… Je ruisselle dans mon CDI quand je me mets en tĂȘte de dĂ©poussiĂ©rer les Ă©tagĂšres, de dĂ©sherber… Heureusement, je peux toujours compter sur les Ă©lĂšves pour m’aider.

Je fais le maximum de tout avant de partir. J’essaye de rendre tout plus attractif . Par exemple je nous ai dĂ©sabonnĂ© de 2 Sud-Ouest (avec la bĂ©nĂ©diction du chef) par jour (375€/an quand mĂȘme!!!) que personne ne lisait en dehors d’un seul et unique prof (deux pour lui donc! :D) et j’ai remplacĂ© ça par plein d’autres abonnements : Studio, Sugar (skate board) , le Monde-Ado, Vocable, l’Express et d’autres!!! Je suis ravie! Et les Ă©lĂšves aussi. Ces derniers temps j’ai beaucoup nettoyĂ© et dĂ©corĂ©… Demain une planche de skate va ĂȘtre accrochĂ© au mur 🙂

Les Cahier d’Esther, Les Enfants de la RĂ©sistance et le Journal d’Anne Franck (roman graphique) sont de gros succĂšs chez mes lecteurs 🙂

Je vais tellement les regretter! Mon contrat va jusqu’Ă  la fin du mois.

Je suis crevĂ©e, nase et un jour sur deux je suis vraiment Ă  bout de nerfs (comme tous les profs et tous les surveillants!!!), mais j’avoue : j’ai une grosse tendresse pour tous « mes ados », les petits de sixiĂšme… Les grands de 3iĂšme… Le secondes… Les premiĂšres et les terminales sont plus distants, moins dans l’affect. Et puis il y a la minette, celle qui Ă©meut tous les Ă©lĂšves quand elle vient s’installer sur mon bureau…

Les drames sont aussi quotidien : Chloé  qui vit en foyer dont le pĂšre est en prison pour l’avoir… v…ler pendant des annĂ©es 😩 se bat presque tous les jour avec Paul, pensionnaire mal aimĂ©, ballotĂ©… Ils se « traitent ». De tous les noms. Le petit Antoine qui veut mourir et provoque tout le temps tout le monde et aprĂšs Ă©crit des lettres d’excuse… Dont une Ă  moi lundi parce qu’il m’avait tapĂ© et demandĂ© de sortir de « mon » CDI.  Il faut avouer que c’est une autre planĂšte « mon » bahut.

LĂ©o a son pĂšre en prison. Il ne l’aime plus. Ça tombe bien, lui non plus… Il passe son temps libre sur un tabouret en face de moi et comme un chat, me pique ma chaise dĂšs que je bouge… Certains jours je voudrais lui expliquer, que  oui : il est attachant mais qu’il me fatigue au-delĂ  de tout ce qu’il peut imaginer…

Tous les jours je traverse la place Gambetta et cela me remplie le coeur de joie. Je ne m’en lasse pas. Pourtant tout le monde se plaint des travaux… Je suis heureuse d’ĂȘtre lĂ , au milieu des travaux. Ne cherchez pas Ă  comprendre, vous ne pourriez pas…. comprendre…

Les larmes des Ă©lĂšves, les cafĂ©s avec les collĂšgues, les biscuits et les fraises tagada… Les confidences des Ă©lĂšves… Les heures passĂ©es Ă  les guider pour leurs exposĂ©s… A leur expliquer le fonctionnement des ordis… La recherche documentaire… A insister pour qu’il lisent un bouquin qu’il ne veut pas lire (oui, lui l’horripilant DiĂ©go!) qui me dit non dix fois et finalement lit le bouquin une fois par jour pendant 3 semaine! Quand va-t_il s’arrĂȘter?

Celles qui m’aident avec enthousiasme Ă  ranger… Le quatuor des dessinateurs… Je pourrais vous faire tant de portraits de ces Ă©lĂšves… Les attachiants et les attachants… Tous vont tellement me manquer!

Pas le temps de prĂ©parer l’oral d’espagnol. Pas du tout.

Mon amie Colette qui elle aussi remplace un congĂ© mater 😩 Et ne sait pas oĂč elle sera l’annĂ©e prochaine et qui est tellement enthousiaste pour faire bouger le bahut…

Un beso a todos…

Un paso me voy para siempre
Un paso fuerte
Un paso hacia adelante
Dos pasos, me voy sin mirarte
Tan lejos pisé
Dos pasos y ya te olvidé
Tres pasos ya soy hacia al este
El sur, el oeste
Tres pasos creo mucho, me parece…

 

 

Montagnes russes

Lundi j’arrive au boulot pour dĂ©couvrir que notre Ă©tablissement a Ă©tĂ© saccagĂ© pendant le weekend, et que je ne peux pas accĂ©der Ă  « mon » cdi car nous attendons la police. Nous l’avons attendu tout la journĂ©e , elle n’est jamais venue, zaĂŻ zaĂŻ zaĂŻ zaĂŻ! J’avais une tonne de boulot Ă  faire j’Ă©tais vĂ©nĂšre j’ai passĂ© la journĂ©e en salle des profs (ou il y a un ordi en rĂ©seau) et oĂč j’ai  pu faire le minimum et papoter avec les collĂšgues. J’ai quand mĂȘme demandĂ© au chef de me libĂ©rer plus tĂŽt dans l’aprĂšm…

Ai inscrit Titi dans son futur lycĂ©e. Avons passĂ© une heure et quart Ă  Ă©couter la dame responsable des secondes. On en avait ras la pastĂšque. Ces derniers jours j’ai entendu plusieurs profs (pas elle) parler des « s’gondes », ce qui me fait prendre consciences de ma suĂ©douestitude, parce que je trouve ça moche. On dit « se-condes »… « S’gondes »… Pfff!

Mardi je suis arrivĂ©e en avance pour tout ranger (car on allait pas encore les attendre) (de toutes façons ils ne sont pas venus mardi non plus). L’accĂšs au CDI n’Ă©tait pas officiellement permis  par moi aux Ă©lĂšves. Un premier Ă©lĂšve de lycĂ©e m’ai aidĂ© Ă  ramasser tous les bouquins. Puis un Ă©lĂšve de cycle 3 qui oscille entre charmant et stupidissime/horripilant (rĂ©guliĂšrement interdit de CDI par moi mĂȘme)  s’est proposĂ© pour reclasser tous les livres et les re-ranger bien comme il faut sur les Ă©tagĂšres 🙂 Ce qui lui a permis de comprendre enfin les classement!!! Puis il a Ă©tĂ© chercher un carton de spĂ©cimens pour moi Ă  l’accueil. Quand il a terminĂ© tout ça il a dĂ©clarĂ© qu’il adorait m’aider au CDI : je lui aurait bien fait des bisous mais j’ai prĂ©fĂ©rĂ© lui offrir un croissant! Il Ă©tait tout heureux. Moi aussi.

La journĂ©e a Ă©tĂ© finalement trĂšs bonne, contrairement au lundi qui m’avait paru merdiquissime!

Toujours hier la prof d’espagnol espagnole est venu faire « centre d’examens » avec un monsieur espagnol examinateur officiel d’Espagne des examens espagnols dans ma salle Harry Potter (renommĂ©e par moi aujourd’hui). On a papotĂ© tous les 3 en castillan et je me suis trouvĂ©e affreusement rouillĂ©e!!! D’ailleurs quand je la vois je parle principalement en français (shame on me!!!!) mais va falloir que ça change des demains!! Parce…que hier soir… en regardant par hasard le groupe FB de prĂ©paration au CAPES j’ai vu que les rĂ©sultats Ă©taient tombĂ©s avec 3 jours d’avance et…

blog

Muy buenas noches a todos! Besitos.

 

 

 

 

Mañana serĂĄ otro dĂ­a…

VoilĂ  ma semaine de repos obligatoire qui se termine…

Et je n’ai pas fait grand chose… Je suis une cause dĂ©sespĂ©rĂ©e… Bon oui : j’ai fini mon EDT jusqu’Ă  fin juin. J’ai fait une affichette pour « mon » tournoi d’Ă©checs (mais je n’ai pas achetĂ© les lots ni encore fait le message au chef lui demandant de m’avaliser le budget « lots ». J’ai pas prĂ©parĂ© mes cours cours d’EMI, va falloir que je m’y mettre parce que lundi 13h j’en ai un. J’ai pas insĂ©rĂ© le lien de la prof de chinois dans le site du collĂšge/lycĂ©e… Pff j’ai pas fait grand-chose.

Sainte Rita

Ah si : j’ai re-tĂ©lĂ©chargĂ© le fichier UNIMARC de ma librairie et l’ai testĂ© dans la version « dĂ©mo » du logiciel des prof-docs que j’ai installĂ© sur mon pc Ă  la maison et ça marche!!!  Quand je pense au temps que j’ai passĂ© Ă  comprendre la merdouille, l’autre jours quand ça marchait pas… Jusqu’Ă  ce que je demande Ă  la libraire si y’avait pas un pb avec leurs fichiers UNIMARC et qu’elle me rĂ©ponde que oui et que ça allait ĂȘtre « rĂ©parĂ© » et que je tĂ©lĂ©charge le fichier dans quelques jours…

Ce fichier me permet de remplir automatiquement toutes les fiches informatiques des nouveaux bouquins que j’ai achetĂ©… Pour un bouquin ça rempli tout seul ces trois fenĂȘtres et moi je n’ai plus qu’Ă  vĂ©rifier d’un coup d’oeil que tout est ok ou Ă  ma convenance 🙂

Autrement il faut tout rentrer Ă  la main avec les risques d’erreur que cela comporte…

Bon, allez, assez papotĂ©! Ici il pleut…. Demain j’ai rdv dans un lycĂ©e ou j’ao bossĂ© l’annĂ©e derniĂšre pour y inscrire El Joven… Mardi je reçois, Marguerite, une copine de Ursula pour diner et  dormir chez moi avant qu’elle passe un concours. Je l’ai jamais vue, mais elle a Ă©tĂ© extrĂšmement bavarde au tĂ©l. Pour un bien ou pour un mal! On verra! El Marido est outre manche pour la semaine…

Bon allez, assez papotĂ©: j’ai du boulot!

Bisous et roudoudous! Portez vous bien, prenez soin de vous!