On n’est pas lĂ  pour se faire engueuler (Mr Hyde)

26 aoĂ»t, 29 degrĂ©s dans notre salle de sĂ©jour-bureau, 33° dehors. A chaque fois que tu veux t’atteler Ă  quelque chose tu transpires Ă  grosses goutte et abandonne… Reste la TV avachie sur le canapĂ©, la moquette : avachie comme le chat, ou l’ordi…

météo.png

C’est dĂ©cidĂ© un jour on repartira plus au nord… Parce que si, comme les climatologues le disent, les Ă©tĂ©s vont durer de plus en plus longtemps et seront de plus en plus chaud, jusqu’Ă  atteindre les tempĂ©ratures du Qatar… Moi je m’expatrie plus au nord, au Danemark, ou en Bretagne, ou Ă  LR.

Cette semaine a Ă©tĂ© une vraie semaine de merde.  D’abord il a fait chaud, trĂšs chaud. Ensuite mon fils ne veut rien faire de ses journĂ©es en dehors de Mario : il dort jusqu’Ă  midi et ensuite il dĂ©colle pas beaucoup de son ordi.  Bon c’est un ado vraiment super sympa, alors j’ai pas de quoi me plaindre et j’ai rien d’autre Ă  lui proposer vu que moi j’Ă©tudie Ă  mon bureau toute la journĂ©e… Mais… Vivement la rentrĂ©e. Au moins je pourrais aller Ă©tudier en bib et sortir d’ici! (Parce que je me vois pas laisser l’ado toute la journĂ©e seul. Il serait capable de se lever Ă  17h. Bref…) Mais vivement la rentrĂ©e!!!

Puis je ne sais ce que j’ai au pouce depuis presque un moi, je ne peux plus le plier et il est rouge et enflĂ© Ă  l’articulation. Je n’ai pas le moindre souvenir de lui avoir « fait » quelque chose. Ça m’emmerde (oui : ça m’emmeeeeerde) parce qu’un pouce, mine de rien ça sert tout le temps! Un pouce ça permet de « prendre » par exemple. Ou un un pouce ça permet de jouer Ă  la Wii avec son fils pour dĂ©compresser…  A force d’attendre que ça passe et que ça ne passe pas, je n’ai toujours pas vu de toubib… A Ă©crire dans agenda « prendre rdv toubib » (voilĂ  c’est fait rdv mercredi). Ensuite on a eu un gouffre dans nos comptes. Mais aprĂšs quelques jours d’Ă©noooorme stress on a pu (par une opĂ©ration du Saint Esprit) le combler. Ensuite vendredi l’ISPE m’a dit que j’Ă©tais prise pour la prĂ©paration du CAPES et m’a annoncĂ© que l’inscription tout ça, ça ferait 1500€. Du coup j’ai abandonnĂ© l’idĂ©e de prĂ©parer le CAPES avec l’ISPE (bon je vais quand mĂȘme essayer de trouver un financement, mais faut pas non plus rĂȘver… Je verrai avec PĂŽle, et d’autres organismes cette semaine) Et puis alors que je tourne en rond avec mon fils dans l’appart entre mes cours et son Mario, j’ai pas eu d’appel pour faire un remplacement, alors que « thĂ©oriquement »,  Ă  partir de jeudi ils ont commencĂ© Ă  appeler « des gens ». En tous cas mes copines de l’acadĂ©mie de Versailles ont commencĂ© Ă  ĂȘtre appelĂ©es. Et puis je contacte un organisme qui me demande un papier que PĂŽle ne peut pas me donner, parce que leur ordi ne peut pas le sortir.

C8D.gif

Et puis je contacte une nana pour lui demander une certaine chose et puis elle ne me rĂ©pond pas, parce que je sais que ça ne l’arrange pas.  Et puis il fait chaud et on a pas un radis. Et puis la taxe fonciĂšre qu’on a pas payĂ© depuis deux ans va bien finir par tomber Ă  force qu’on leur demande tous les mois de nous dire ce qui se passe! Mais je la payerai pas leur foutue taxe : j’ai passĂ© des heures et des heures au tĂ©lĂ©phone et sur Internet Ă  vouloir que tout se passe bien au moment du dĂ©mĂ©nagement et dans les mois qui ont suivi et cette annĂ©e encore et El Marido s’est dĂ©placĂ©… Mais rien, rien, rien de rien… Ils n’ont rien voulu comprendre et n’ont fait que nous balader entre Pau, Montpellier, Bx etc , on reprend les mĂȘmes et on recommence pendant des mois!!!! Alors crotte! Merde! Une fois que je la recevrai leur taxe j’irai leur dire que non, non et non je ne veux rien entendre, Ă©couter ou comprendre : je paierai pas! Et puis une commentatrice (quasi fantĂŽme) de ce blog me demande si je n’ai pas honte de ne pas parler des attentats… Alors que quelques jours plutĂŽt alors que j’Ă©crivais sur un groupe FB fermĂ© de postulants au CAPES d’espagnol  « 1000 pensĂ©es pour les habitants de Barcelone et pour toutes les victimes et leurs familles… pour tous ceux qui Ă©taient si heureux sur les Ramblas et qui ont Ă©tĂ© touchĂ©s par la cruautĂ© et la barbarie… »Â  Une commentatrice me rĂ©pondait : « C’est complĂštement dĂ©placĂ© d’Ă©crire ça ici! » Ah… Bon… J’aurais cru qu’au contraire qu’entre hispanistes… Heureusement elle a Ă©tĂ© la seule Ă  trouver ça « dĂ©placĂ© ».

Mais enfin est-ce qu’on va me foutre un peu la paix? Est-ce qu’enfin je pourrais respirer proprement et arrĂȘter de passer la moitiĂ© de la nuit Ă©veillĂ©e et l’autre moitiĂ© Ă  cauchemarder?

Je vais prier saint Boris pour que tout s’arrange.

Je vous embrasse.

 

Wake up!

mon-chat-et-moi

Le truc qui est un chi…..t quand je bosse pas, c’est que El Hijito veut tout le temps que je vienne le chercher au collĂšge… Et franchement, c’est parce que c’est un ado adorable que ça m’amuse … D’autant plus que ses cours finissent Ă  15h45 et que donc ça me coupe raide l’aprĂšm si je veux faire quelque chose de ma journĂ©e! Et oui quand je bossais il marchait ses 35 ou 40 minutes Ă  pieds et puis voilĂ … Et non : y’a pas de bus pratique pour aller de son collĂšge Ă  chez nous.. Et oui en plus il prends pas le chemin le plus court je sais pas pourquoi… Probablement pour causer avec des potes…

Vivement que je rebosse.

AprĂšs le dĂ©jeuner j’ai Ă©tĂ© voir « la fĂ©e Paulette » (ma conseillĂšre PĂŽle Emploi) qui est trĂšs sympa, presqu’une copine. On s’envoie des mails… Je la tiens au courant… Tout ça… Il faisait beau s’en faire trop chaud… La fĂ©e paulette m’a trouvĂ© « rayonnante », ça m’a un peu Ă©tonnĂ© qu’elle me dise ça j’avoue, mais c’Ă©tait gentil et puis elle l’a dit juste aprĂšs que je lui parle de mon expĂ©rience au CDI, je devais avoir l’air joyeuse…

En fait je ne suis pas joyeuse Ă  l’intĂ©rieur. A l’intĂ©rieur je ne suis qu’un Ă©norme bouffĂ©e de chaleur insomniaque. J’ai l’impression de cuisiner des calamars frits au mois d’aoĂ»t en Espagne…Tu sais, tu sais c’est comm’ce typ’qui voudrait que j’me soigne et qu’abandonne son cleps…

giphy
Allez, bonne soirée et prenez soin de vous!

De PĂŽle au collĂšge

La semaine a Ă©tĂ© vive en Ă©motions : jeudi matin (quand il faisait -7°) j’ai attendu la principale adjointe de mon collĂšge Ă  7h35 sur la route de Toulouse pour qu’elle me covoiture (je vous rappelle que ma voiture Ă©tait au garage) jusqu’au collĂšge Ă  25km de chez moi (et de chez elle aussi, puis que par un heureux hasard elle habite trĂšs prĂšs de chez moi). Ça nous a permis de faire connaissance ce qui Ă©tait trĂšs chouette. Je l’ai trouvĂ© intĂ©ressante et trĂšs cash, j’ai apprĂ©ciĂ© la route avec elle, si ce n’est que je me cramponnais un peu Ă  mon siĂšge, ayant l’impression de faire une safari de nuit : la route est pleine de nids de poule! et l’adjointe principale trĂšs Ă©nergique.

ArrivĂ©es lĂ -bas avant l’heure, elle m’a prĂ©sentĂ© une tonne de gens, puis finalement la documentaliste en poste, que je craignais un peu : Ă  quelle sauce allait-elle me manger? Comment allait-elle me traiter? Avec bienveillance ou avec le mĂ©pris que certains profs rĂ©serve aux contractuels? (ça j’ai pu le constater hier, tout les profs ne nous ont pas en odeur de saintetĂ©!)

Hermione (c’est comme ça que je l’appellerai) est adorable. NĂ©e en 65 comme moi, elle a eu son bac en 84 comme moi et a intĂ©grĂ© Bordeaux III en automne de cette annĂ©e-lĂ , comme moi! Elle Ă©tait en histoire, moi en espagnol : C’est Ă  dire dans le mĂȘme bĂątiment, on s’est forcĂ©ment croisĂ© des tonnes de fois! On ne se connaissait pas. AprĂšs elle a fait un DUT de documentation (la licence et la maĂźtrise de doc n’existaient pas encore) et elle a eu les mĂȘmes profs que j’ai eu quand j’ai repris mes Ă©tudes et fait « Sciences de l’Information et de la documentation » (Licence & Maitrise). AprĂšs elle a bossĂ© dans le privĂ© pendant 15 ans : documentaliste d’entreprise, avant d’en avoir sa claque et de prĂ©parer le CAPES de documentation. Ce qui est particuliĂšrement courageux quand on a arrĂȘtĂ© ses Ă©tudes depuis aussi longtemps!

Bref, Hermione m’a trĂšs bien accueilli,  hier elle m’a apportĂ© plusieurs bouquins qui vont m’ĂȘtre extrĂȘmement prĂ©cieux et non seulement elle me les a apportĂ©, mais me les a donnĂ© (ça reprĂ©sente une belle somme!). Pile poil quand je m’apprĂȘtais Ă  lui demander quels documentations je pouvais me fournir pour prĂ©parer les sĂ©ances de formation des Ă©lĂšves… Paf, elle me donne ça :

9782866352820-fr.jpg

THE book I needed : « Information Documentation : Formation des Ă©lĂšves par le professeur documentaliste de la 6e Ă  la 3e »! Tout bien expliquer avec des fiches pĂ©dagogiques etc etc ! J’ai failli l’embrasser! Elle m’a donnĂ© ma bible!

J’aime beaucoup la salle du CDI, situĂ©e au premiĂšre Ă©tage, ensoleillĂ©e, bien chauffĂ©e, bien organisĂ©e. Les enfants sont globalement plus sympas/polis que dans le CDI du collĂšge Del Hijito oĂč j’avais fait mon stage. Il faut dire qu’Hermione ne les laisse pas partir en live pour les engueuler quand c’est trop tard. Du coup il y a une bonne ambiance. Pour ceux qui ont quittĂ© le collĂšge depuis longtemps, le job d’un prof documentaliste n’est pas du tout le mĂȘme qu’autrefois : il travaille avec les autres profs sur des projets, forme les Ă©lĂšves, ce n’est un « bibliothĂ©caire ». MĂȘme si beaucoup de prof documentaliste aimerait bien ĂȘtre « juste » bibliothĂ©caire, comme c’est plusss le cas par exemple en lycĂ©e.

Bref, je remplace donc Josette; la deuxiĂšme documentaliste du collĂšge qui s’est cassĂ© le bras. Lundi je ferai l’ouverture du CDI, irai chercher les enfants dans la cour et tĂącherai de leur imposer le silence 😉 Lol. Bon ça devrait trĂšs bien se passer.

Je vous fais de gros bisous et vous souhaite de bonnes primaires de la gauche! Moi j’airai demain. Bisous et clafoutis!

 

Je lĂąche un des deux liĂšvres?

Le soleil brille brille brille et ça fait super du bien malgrĂ© le froid. Y’en avait ras le bol du  ciel bas et lourd qui pesait comme un couvercle sur l’esprit gĂ©missant en proie aux longs ennuis… (Gnagna etcĂ©tĂ©ra). le soleil est revenu et ça fait du bien. D’autant plus que vous connaissez le bruit caractĂ©ristique du chat qui qui va vomir? Cet tout de phtisique agonisant? Celle qui annonce que le chat va vomir sur la moquette : 123 maintenant! sans qu’on est le temps de le balancer sauvagement sur le balcon! Enfin si j’ai eu le temps mais vomito est tombĂ© juste devant la porte fenĂȘtre. Donc : j’ai pas eu le temps.

J’ai reçu ce matin un PFOBK* de la mairie d’une des commune de la CUB (CommunautĂ© Urbaine Bordelaise, maintenant il faut dire Bordeaux MĂ©tropole, la CUB c’est finito). J’avais postulĂ© en novembre ou dĂ©cembre Ă  une annonce paru chez Paul.

El Hijito est officiellement plus grand que moi. Je suis fiĂšre. Lui aussi. Il aura 14 ans en mai. Comme le temps passe!

Aujourd’hui j’ai fait du mĂ©nage et du rangement parce que je suis plutĂŽt stressĂ©e-angoissĂ©e : le rectorat m’a rappelĂ© hier pour me proposer officiellement un poste de documentaliste remplaçante (contractuelle) dans un collĂšge de Gironde. LĂ  comme ça, sans entretien avec personne, sans test d’aptitude, sans formation : juste sur la bonne fois du dossier que j’ai rempli en ligne avec CV, lettre de motiv, et scann’ des diplĂŽmes! Donc je commence jeudi et j’en mĂšne pas trop large quand mĂȘme… Pas besoind e passer au rectorat, je me rends directement au collĂšge Ă  8h30 jeudi. J’ai appelĂ© la principale, qui Ă©tait enchantĂ© qu’on lui envoie quelqu’un. J’ai parlĂ© un moment Ă  l’autre documentaliste en poste qui Ă©tait un peu Ă©berluĂ©e qu’on m’envoie comme ça juste sur mon dossier… Mais bon elle est quand mĂȘme contente d’avoir du renfort et peu importe si j’ai eu ma maitrise il y a longtemps ce qui compte le plus selon elle en CDI (Centre de Documentation et d’Information) c’est l’autoritĂ© et un bon contact avec les ados. J’espĂšre que j’ai les deux!

Autrement pour me stressĂ© un petit coup en plus : je vais pas pouvoir y aller avec Albertine (ma voiture) parce qu’Albertine est au garage et je sais pas jusqu’Ă  quand! J’ai le choix entre emprunter une voiture Ă  une copine comprĂ©hensive et covoiturĂ© avec un autre prof : faut que je me dĂ©cide asap en fait…

Ce replacement n’est pour l’instant que jusqu’au 31. Il est possible qu’il soit reconduit. Il est probable qu’il soit suivi d’autres remplacements (si toutes fois ça le fait pour moi!). C’est mieux payĂ© que FPA (formateur pour adultes), alors dois-je continuĂ© Ă  envisager cette voie (qui est tout aussi prĂ©caire que prof contractuel? Et la formation aux adultes ne ma pas parue plus aisĂ©e qu’aux enfants et ados).

Bref encore beaucoup de questions dans ma petite tĂȘte.

http://www.france2.fr/emissions/tout-le-monde-veut-prendre-sa-place/videos/replay_-_tout_le_monde_veut_prendre_sa_place_16-01-2017_1451851

Il va falloir faire un copier-coller!

Aussi vous pouvez me voir Ă  la tĂ©lĂ© si cela vous amuse. Depuis que je me suis vue j’ai l’impression d’ĂȘtre obĂšse, ce qui est trĂšs dĂ©primant 😩 Heureusement que j’ai commencĂ© un rĂ©gime presque draconien il y a 8 jours et que je crois que j’ai bien perdu 1 kilos ou deux… (les fĂȘtes de NoĂ«l ont Ă©tĂ© particuliĂšrement cruelles question poids!!!) Heureusement El Marido et El Hijito me disent que c’est fou comme la tĂ©lĂ© grossi les gens, que je ne suis pas comme ça en vrai! Ben tant mieux! Par contre c’est pour les cheveux : ils sont 100% Ă  moi avec de la laque mais pas de machin Ă  l’intĂ©rieur pour faire le donut! lol

Bon allez, bisous aux lecteurs qu’il me reste aprĂšs cette grande absence!

*Please fuck off (but kindly)

 

SibĂ©rie Ă  Bx : -2/14°

Cette semaine je suis en stage au CDI du collĂšge, sauf aujourd’hui, parce que c’est mercredi. Le CDI c’est… C’est pas mal, mais celui-ci est un frigo, ouvert sur le hall glacial du collĂšge, au nord.. Moi qui suis le contraire de frileuse, j’ai eu trĂšs froid. Il faut croire que j’Ă©tais dĂ©jĂ  patraque, aprĂšs ĂȘtre arrivĂ©e lundi au CDI, mardi j’Ă©tais au fond de mon lit recouverte d’une montagne de kleenex dĂ©trempĂ©s (ne me remerciez pas pour l’image pleine de poĂ©sie).

Mercredi ça va mieux aprĂšs avoir annulĂ© le rdc avec Dr Picouse du lundi, puis de nouveau du mercredi pour remplacer le lundi et puis un rdv Ă  MĂ©rignac aussi remis Ă  la semaine prochaine parce que lĂ , vraiment les kleenex vont avoir ma peau! J’ai appelĂ© le DR Picause ce matin en lui annonçant tout de go que j’Ă©tais au lit avec une montagne de kleenex sur la tĂȘte. ca ne l’a pas fait rire mais ua moins il ne m’a pas engueulĂ© « prenez soin de vous! »

Maintenant que Janis est avec moi partout oĂč je vais, je fais des trucs vraiment inconcevable en voiture : par exemple tout Ă  l’heure je suis retournĂ© Ă  Bacalan en passant par la rive droite ET en traversant BĂšgles! Ah, franchement, c’est complĂštement un sport extrĂȘme de traverser BĂšgles et une vraie tricherie de le faire avec Janis : « turn left, turn right, turn left » etc  et hop! Hop hop hop! Janis est super rĂ©putĂ©e pour prendre toujours les chemins les plus rapide, alors je l’Ă©coute, mĂȘme si je dois m’aventurer rive droite (Brrrr).

Donc lĂ , je retournais Ă  l’OROPOPI pour rencontrer la responsable du centre qui me prend en stage une voir, deux semaine, on verra. Je patinais vraiment dans la purĂ©e avec une mĂ©ga poussĂ©e de fiĂšvre en plein milieu, mais la nana m’a parue passionnante, le centre vachement vachement mieux que celui oĂč nous sommes, nous autres pauvres paumĂ©s… Donc je suis plutĂŽt contente, oui, de faire un stage lĂ -bas. elle m’a fait envisager plein de trucs et j’Ă©tais contente. Maintenant je suis crevĂ©e, j’ai envie de replonger sous mon tas de kleenex mais je suppose que j’ai encore plein de trucs Ă  faire. 😩

Suis pas super emballĂ© de retourner au CDI demain (est-ce seulement Ă  cause de la crĂšve?) pourtant j’ai bien aimĂ© le contact avec les gamin. En plus il faut absolument que je passe Ă  l’OLIPO pour m’informer sur un truc Ă  9h Ă  MĂ©rignac. Alors faudra que j’appelle la nana pour lui dire que non seulement j’Ă©tais pas lĂ  hier mais qu’en plus je vais pas ĂȘtre lĂ  la moitiĂ© de la matinĂ©e. C’est con de se sentir comme une gamine en train de sĂ©cher, mais je me sens comme une gamine qui va sĂ©cher. Bref. Je ne m’ennuie pas.

Gros bisous et poutous Ă  tous. Adishatz comme disent les bretons et prenez soin de vous.

je-mennuie-terriblement

 

Soleil d’hiver

La semaine derniĂšre est passĂ© assez vite et avec tellement de choses Ă  faire que je n’ai pas pu tout boucler… Des pistes s’ouvrent et se ferment. Beaucoup de rencontres bĂ©nĂ©fiques… C’est bien de s’obliger Ă  faire les choses.

busy.gif

Lundi : Je n’ai pas appelĂ© une fille du PLOC que je voulais appelĂ©. Cette piste bien que passionnante est sinistrĂ©e, selon la personne rencontrĂ© il y a 15 jours.

J’ai rencontrĂ© les types d’une assoc’ qui font du Pleuf. Il me proposait de faire 1h30 de Pleuf par semaine en bĂ©nĂ©vole. J’ai pas accrochĂ© avec les types, faut bien l’avouer. Bien que l’assoc’ me paraissent cool et que j’aime bien la secrĂ©taire. Je leur ai dit que je devais rĂ©flĂ©chir. J’ai rĂ©flĂ©chi, je vais pas le faire. D’abord parce qu’il m’ont dit clairement que le Pleuf ça mĂšne Ă  rien, surtout avec tous les gens qui sortent avec un master 2 en poche et qui trouvent rien non plus. On oublie. On l’appel et on oublie. Zut il est indispo. Faut que je rappelle dans une 20taine de minutes. Et on oublie.

J’ai fait des sablĂ©s aux amandes et aux raisins en suivant une recette qui n’Ă©tait pas de sablĂ©s, dans des moules Ă  madeleines. Ça va ĂȘtre extra pour le goutĂ©. Ils Ă©taient extra, ma meilleur recette depuis un bail.

Mardi : Je me suis fait repiquer. C’Ă©tait le genoux droit cette fois. Et puis j’ai Ă©tĂ© Ă  la « formation ». L’ambiance Ă©tait meilleur. Pol s’Ă©loignant de Jean-Pierre. Grosso modo on a rien foutu et pas mal rigolĂ©.

Mercredi : comme les plaisanteries le plus courtes sont les meilleures, je suis partie en recherche de stage. J’ai failli devenir complĂštement dingue en allant me perdre Ă  Bacalan, le quartier le plus pourave de BX aprĂšs BĂšgles (qui n’est pas un quartier d’ailleurs, BĂšgles). J’ai Ă©tĂ© dĂ©poser une demande de stage lĂ -bas, dans un centre de formation qui est « de mĂšche » avec Paul EmplĂ©o. En revenant je me suis faite klaxonner et insulter par un enturbannĂ© mal lunĂ© qui conduisait Ă  coup de klaxon. Comme moi je savais pas quelle voie prendre et que le feu passait au rouge toutes les 3 voitures, ça a failli tourner Ă  la rixe! Mais non. Avant j’avais aussi posĂ© une demande de stage ailleurs, dans une boite rĂ©putĂ©e. C’est en revenant Ă  la maison que j’ai dĂ©cidĂ© de vendre mon Ăąme au diable « o sea » (c’est Ă  dire) au GPS! Argh… Le vilain GPS tant honni!

Jeudi : J’ai continuĂ© sur ma bonne lancĂ© : pour vivre heureux vivons sans le centre de formation qui soit dit en passant est assez pourri : pas de chauffage dans notre salle principale, avec des fenĂȘtres qui ne ferment pas. Des petits wawa pas joli-jolis, un torchon qui pendouille pour s’essuyer les mains, un rouleau de pq toujours par terre (au secours!) et une « cuisine » peu ragoutante. Donc le jeudi matin je me suis occupĂ© Ă  la maison Ă  faire des lettres de candidatures et l’aprĂšs-midi j’ai Ă©tĂ© faire une visite Ă  l’Apfo et puis au GrĂ©to. Le GrĂ©to c’Ă©tait pour faire une demande de stage : tu oublies : j’ai vu la directrice et « Nous ne prenons pas de stagiaires ». A l’Afpo j’y suis allĂ©e avec de Janis! Janis est gĂ©niale elle connait Bx comme sa poche et mĂȘme mieux encore. Bon elle radote un peu mais grosso modo, elle est juste gĂ©nial! Janis dit « at the next turnabout, turn right, and then turn right! » « keep the left! Turn left! » GĂ©nial. Plus besoin de dĂ©gouliner de sueur et de s’Ă©nerver : Janis est lĂ ! Janis sait tout!

Vendredi : je suis retournĂ©e au centre histoire de voir « les copains » et de signer la feuille de prĂ©sence. On s’est retrouvĂ© en salle d’informatique et lĂ  Pol m’a glissĂ© « En tous cas la remob’ elle aura pas Ă©tĂ© inutile pour tout le monde! » Et lĂ  il m’explique comment Laurette et John se tienne la main et se roulent des patins. Il me dit « Moi qui croyait qu’elle Ă©tait vierge! » Elle l’Ă©tait peut-ĂȘtre, que je lui dit… »Moi qui croyais qu’elle avait des vues sur toi…Pol ». Ça papote. J’adore les ragots. Enfin c’est pas des ragots. Mais quand mĂȘme je m’empresse d’en informer Esmeralda. Et puis Elvire (la formatrice). Bon c’est une sorte de choc quand mĂȘme. Je suis pas sĂ»re de ne pas avoir dit Ă  Lorette Ă  un moment ou un autre que John sentais la vieille charogne et ressemblait Ă  la crĂ©ature de Frankenstein. Oups. Dans la matinĂ©e j’ai une rĂ©ponse pour faire un stage dans le centre de formation de Bacalan. LĂ  oĂč j’avais vraiment pas envie de retourner! Mais ça reste une excellente nouvelle.

L’aprĂšm j’ai enfin le rdv avec la directrice en chef de notre centre (une nana imposante que je n’avais pas encore croisĂ©). Elle n’accepte pas des rdv avec tous les stagiaires. LĂ  elle s’intĂ©resse Ă  mon cas parce que j’envisage sĂ©rieusement de faire la formation de formateur (mis en abĂźme!). Elle est contente que je sois prise en stage, c’est bon signe pour « aprĂšs », elle sait que la nana de l’autre centre ne prend pas des stagiaires juste comme ça pour le fun. Elle me garde une heure. J’en ressors pleine de motivation et d’idĂ©es nouvelles.

tenor

Dimanche mon nez a commencĂ© Ă  couler comme une fontaine…