De Pôle au collège

La semaine a été vive en émotions : jeudi matin (quand il faisait -7°) j’ai attendu la principale adjointe de mon collège à 7h35 sur la route de Toulouse pour qu’elle me covoiture (je vous rappelle que ma voiture était au garage) jusqu’au collège à 25km de chez moi (et de chez elle aussi, puis que par un heureux hasard elle habite très près de chez moi). Ça nous a permis de faire connaissance ce qui était très chouette. Je l’ai trouvé intéressante et très cash, j’ai apprécié la route avec elle, si ce n’est que je me cramponnais un peu à mon siège, ayant l’impression de faire une safari de nuit : la route est pleine de nids de poule! et l’adjointe principale très énergique.

Arrivées là-bas avant l’heure, elle m’a présenté une tonne de gens, puis finalement la documentaliste en poste, que je craignais un peu : à quelle sauce allait-elle me manger? Comment allait-elle me traiter? Avec bienveillance ou avec le mépris que certains profs réserve aux contractuels? (ça j’ai pu le constater hier, tout les profs ne nous ont pas en odeur de sainteté!)

Hermione (c’est comme ça que je l’appellerai) est adorable. Née en 65 comme moi, elle a eu son bac en 84 comme moi et a intégré Bordeaux III en automne de cette année-là, comme moi! Elle était en histoire, moi en espagnol : C’est à dire dans le même bâtiment, on s’est forcément croisé des tonnes de fois! On ne se connaissait pas. Après elle a fait un DUT de documentation (la licence et la maîtrise de doc n’existaient pas encore) et elle a eu les mêmes profs que j’ai eu quand j’ai repris mes études et fait « Sciences de l’Information et de la documentation » (Licence & Maitrise). Après elle a bossé dans le privé pendant 15 ans : documentaliste d’entreprise, avant d’en avoir sa claque et de préparer le CAPES de documentation. Ce qui est particulièrement courageux quand on a arrêté ses études depuis aussi longtemps!

Bref, Hermione m’a très bien accueilli,  hier elle m’a apporté plusieurs bouquins qui vont m’être extrêmement précieux et non seulement elle me les a apporté, mais me les a donné (ça représente une belle somme!). Pile poil quand je m’apprêtais à lui demander quels documentations je pouvais me fournir pour préparer les séances de formation des élèves… Paf, elle me donne ça :

9782866352820-fr.jpg

THE book I needed : « Information Documentation : Formation des élèves par le professeur documentaliste de la 6e à la 3e »! Tout bien expliquer avec des fiches pédagogiques etc etc ! J’ai failli l’embrasser! Elle m’a donné ma bible!

J’aime beaucoup la salle du CDI, située au première étage, ensoleillée, bien chauffée, bien organisée. Les enfants sont globalement plus sympas/polis que dans le CDI du collège Del Hijito où j’avais fait mon stage. Il faut dire qu’Hermione ne les laisse pas partir en live pour les engueuler quand c’est trop tard. Du coup il y a une bonne ambiance. Pour ceux qui ont quitté le collège depuis longtemps, le job d’un prof documentaliste n’est pas du tout le même qu’autrefois : il travaille avec les autres profs sur des projets, forme les élèves, ce n’est un « bibliothécaire ». Même si beaucoup de prof documentaliste aimerait bien être « juste » bibliothécaire, comme c’est plusss le cas par exemple en lycée.

Bref, je remplace donc Josette; la deuxième documentaliste du collège qui s’est cassé le bras. Lundi je ferai l’ouverture du CDI, irai chercher les enfants dans la cour et tâcherai de leur imposer le silence 😉 Lol. Bon ça devrait très bien se passer.

Je vous fais de gros bisous et vous souhaite de bonnes primaires de la gauche! Moi j’airai demain. Bisous et clafoutis!

 

Je lâche un des deux lièvres?

Le soleil brille brille brille et ça fait super du bien malgré le froid. Y’en avait ras le bol du  ciel bas et lourd qui pesait comme un couvercle sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis… (Gnagna etcétéra). le soleil est revenu et ça fait du bien. D’autant plus que vous connaissez le bruit caractéristique du chat qui qui va vomir? Cet tout de phtisique agonisant? Celle qui annonce que le chat va vomir sur la moquette : 123 maintenant! sans qu’on est le temps de le balancer sauvagement sur le balcon! Enfin si j’ai eu le temps mais vomito est tombé juste devant la porte fenêtre. Donc : j’ai pas eu le temps.

J’ai reçu ce matin un PFOBK* de la mairie d’une des commune de la CUB (Communauté Urbaine Bordelaise, maintenant il faut dire Bordeaux Métropole, la CUB c’est finito). J’avais postulé en novembre ou décembre à une annonce paru chez Paul.

El Hijito est officiellement plus grand que moi. Je suis fière. Lui aussi. Il aura 14 ans en mai. Comme le temps passe!

Aujourd’hui j’ai fait du ménage et du rangement parce que je suis plutôt stressée-angoissée : le rectorat m’a rappelé hier pour me proposer officiellement un poste de documentaliste remplaçante (contractuelle) dans un collège de Gironde. Là comme ça, sans entretien avec personne, sans test d’aptitude, sans formation : juste sur la bonne fois du dossier que j’ai rempli en ligne avec CV, lettre de motiv, et scann’ des diplômes! Donc je commence jeudi et j’en mène pas trop large quand même… Pas besoind e passer au rectorat, je me rends directement au collège à 8h30 jeudi. J’ai appelé la principale, qui était enchanté qu’on lui envoie quelqu’un. J’ai parlé un moment à l’autre documentaliste en poste qui était un peu éberluée qu’on m’envoie comme ça juste sur mon dossier… Mais bon elle est quand même contente d’avoir du renfort et peu importe si j’ai eu ma maitrise il y a longtemps ce qui compte le plus selon elle en CDI (Centre de Documentation et d’Information) c’est l’autorité et un bon contact avec les ados. J’espère que j’ai les deux!

Autrement pour me stressé un petit coup en plus : je vais pas pouvoir y aller avec Albertine (ma voiture) parce qu’Albertine est au garage et je sais pas jusqu’à quand! J’ai le choix entre emprunter une voiture à une copine compréhensive et covoituré avec un autre prof : faut que je me décide asap en fait…

Ce replacement n’est pour l’instant que jusqu’au 31. Il est possible qu’il soit reconduit. Il est probable qu’il soit suivi d’autres remplacements (si toutes fois ça le fait pour moi!). C’est mieux payé que FPA (formateur pour adultes), alors dois-je continué à envisager cette voie (qui est tout aussi précaire que prof contractuel? Et la formation aux adultes ne ma pas parue plus aisée qu’aux enfants et ados).

Bref encore beaucoup de questions dans ma petite tête.

http://www.france2.fr/emissions/tout-le-monde-veut-prendre-sa-place/videos/replay_-_tout_le_monde_veut_prendre_sa_place_16-01-2017_1451851

Il va falloir faire un copier-coller!

Aussi vous pouvez me voir à la télé si cela vous amuse. Depuis que je me suis vue j’ai l’impression d’être obèse, ce qui est très déprimant 😦 Heureusement que j’ai commencé un régime presque draconien il y a 8 jours et que je crois que j’ai bien perdu 1 kilos ou deux… (les fêtes de Noël ont été particulièrement cruelles question poids!!!) Heureusement El Marido et El Hijito me disent que c’est fou comme la télé grossi les gens, que je ne suis pas comme ça en vrai! Ben tant mieux! Par contre c’est pour les cheveux : ils sont 100% à moi avec de la laque mais pas de machin à l’intérieur pour faire le donut! lol

Bon allez, bisous aux lecteurs qu’il me reste après cette grande absence!

*Please fuck off (but kindly)

 

Sibérie à Bx : -2/14°

Cette semaine je suis en stage au CDI du collège, sauf aujourd’hui, parce que c’est mercredi. Le CDI c’est… C’est pas mal, mais celui-ci est un frigo, ouvert sur le hall glacial du collège, au nord.. Moi qui suis le contraire de frileuse, j’ai eu très froid. Il faut croire que j’étais déjà patraque, après être arrivée lundi au CDI, mardi j’étais au fond de mon lit recouverte d’une montagne de kleenex détrempés (ne me remerciez pas pour l’image pleine de poésie).

Mercredi ça va mieux après avoir annulé le rdc avec Dr Picouse du lundi, puis de nouveau du mercredi pour remplacer le lundi et puis un rdv à Mérignac aussi remis à la semaine prochaine parce que là, vraiment les kleenex vont avoir ma peau! J’ai appelé le DR Picause ce matin en lui annonçant tout de go que j’étais au lit avec une montagne de kleenex sur la tête. ca ne l’a pas fait rire mais ua moins il ne m’a pas engueulé « prenez soin de vous! »

Maintenant que Janis est avec moi partout où je vais, je fais des trucs vraiment inconcevable en voiture : par exemple tout à l’heure je suis retourné à Bacalan en passant par la rive droite ET en traversant Bègles! Ah, franchement, c’est complètement un sport extrême de traverser Bègles et une vraie tricherie de le faire avec Janis : « turn left, turn right, turn left » etc  et hop! Hop hop hop! Janis est super réputée pour prendre toujours les chemins les plus rapide, alors je l’écoute, même si je dois m’aventurer rive droite (Brrrr).

Donc là, je retournais à l’OROPOPI pour rencontrer la responsable du centre qui me prend en stage une voir, deux semaine, on verra. Je patinais vraiment dans la purée avec une méga poussée de fièvre en plein milieu, mais la nana m’a parue passionnante, le centre vachement vachement mieux que celui où nous sommes, nous autres pauvres paumés… Donc je suis plutôt contente, oui, de faire un stage là-bas. elle m’a fait envisager plein de trucs et j’étais contente. Maintenant je suis crevée, j’ai envie de replonger sous mon tas de kleenex mais je suppose que j’ai encore plein de trucs à faire. 😦

Suis pas super emballé de retourner au CDI demain (est-ce seulement à cause de la crève?) pourtant j’ai bien aimé le contact avec les gamin. En plus il faut absolument que je passe à l’OLIPO pour m’informer sur un truc à 9h à Mérignac. Alors faudra que j’appelle la nana pour lui dire que non seulement j’étais pas là hier mais qu’en plus je vais pas être là la moitié de la matinée. C’est con de se sentir comme une gamine en train de sécher, mais je me sens comme une gamine qui va sécher. Bref. Je ne m’ennuie pas.

Gros bisous et poutous à tous. Adishatz comme disent les bretons et prenez soin de vous.

je-mennuie-terriblement

 

Soleil d’hiver

La semaine dernière est passé assez vite et avec tellement de choses à faire que je n’ai pas pu tout boucler… Des pistes s’ouvrent et se ferment. Beaucoup de rencontres bénéfiques… C’est bien de s’obliger à faire les choses.

busy.gif

Lundi : Je n’ai pas appelé une fille du PLOC que je voulais appelé. Cette piste bien que passionnante est sinistrée, selon la personne rencontré il y a 15 jours.

J’ai rencontré les types d’une assoc’ qui font du Pleuf. Il me proposait de faire 1h30 de Pleuf par semaine en bénévole. J’ai pas accroché avec les types, faut bien l’avouer. Bien que l’assoc’ me paraissent cool et que j’aime bien la secrétaire. Je leur ai dit que je devais réfléchir. J’ai réfléchi, je vais pas le faire. D’abord parce qu’il m’ont dit clairement que le Pleuf ça mène à rien, surtout avec tous les gens qui sortent avec un master 2 en poche et qui trouvent rien non plus. On oublie. On l’appel et on oublie. Zut il est indispo. Faut que je rappelle dans une 20taine de minutes. Et on oublie.

J’ai fait des sablés aux amandes et aux raisins en suivant une recette qui n’était pas de sablés, dans des moules à madeleines. Ça va être extra pour le gouté. Ils étaient extra, ma meilleur recette depuis un bail.

Mardi : Je me suis fait repiquer. C’était le genoux droit cette fois. Et puis j’ai été à la « formation ». L’ambiance était meilleur. Pol s’éloignant de Jean-Pierre. Grosso modo on a rien foutu et pas mal rigolé.

Mercredi : comme les plaisanteries le plus courtes sont les meilleures, je suis partie en recherche de stage. J’ai failli devenir complètement dingue en allant me perdre à Bacalan, le quartier le plus pourave de BX après Bègles (qui n’est pas un quartier d’ailleurs, Bègles). J’ai été déposer une demande de stage là-bas, dans un centre de formation qui est « de mèche » avec Paul Empléo. En revenant je me suis faite klaxonner et insulter par un enturbanné mal luné qui conduisait à coup de klaxon. Comme moi je savais pas quelle voie prendre et que le feu passait au rouge toutes les 3 voitures, ça a failli tourner à la rixe! Mais non. Avant j’avais aussi posé une demande de stage ailleurs, dans une boite réputée. C’est en revenant à la maison que j’ai décidé de vendre mon âme au diable « o sea » (c’est à dire) au GPS! Argh… Le vilain GPS tant honni!

Jeudi : J’ai continué sur ma bonne lancé : pour vivre heureux vivons sans le centre de formation qui soit dit en passant est assez pourri : pas de chauffage dans notre salle principale, avec des fenêtres qui ne ferment pas. Des petits wawa pas joli-jolis, un torchon qui pendouille pour s’essuyer les mains, un rouleau de pq toujours par terre (au secours!) et une « cuisine » peu ragoutante. Donc le jeudi matin je me suis occupé à la maison à faire des lettres de candidatures et l’après-midi j’ai été faire une visite à l’Apfo et puis au Gréto. Le Gréto c’était pour faire une demande de stage : tu oublies : j’ai vu la directrice et « Nous ne prenons pas de stagiaires ». A l’Afpo j’y suis allée avec de Janis! Janis est géniale elle connait Bx comme sa poche et même mieux encore. Bon elle radote un peu mais grosso modo, elle est juste génial! Janis dit « at the next turnabout, turn right, and then turn right! » « keep the left! Turn left! » Génial. Plus besoin de dégouliner de sueur et de s’énerver : Janis est là! Janis sait tout!

Vendredi : je suis retournée au centre histoire de voir « les copains » et de signer la feuille de présence. On s’est retrouvé en salle d’informatique et là Pol m’a glissé « En tous cas la remob’ elle aura pas été inutile pour tout le monde! » Et là il m’explique comment Laurette et John se tienne la main et se roulent des patins. Il me dit « Moi qui croyait qu’elle était vierge! » Elle l’était peut-être, que je lui dit… »Moi qui croyais qu’elle avait des vues sur toi…Pol ». Ça papote. J’adore les ragots. Enfin c’est pas des ragots. Mais quand même je m’empresse d’en informer Esmeralda. Et puis Elvire (la formatrice). Bon c’est une sorte de choc quand même. Je suis pas sûre de ne pas avoir dit à Lorette à un moment ou un autre que John sentais la vieille charogne et ressemblait à la créature de Frankenstein. Oups. Dans la matinée j’ai une réponse pour faire un stage dans le centre de formation de Bacalan. Là où j’avais vraiment pas envie de retourner! Mais ça reste une excellente nouvelle.

L’aprèm j’ai enfin le rdv avec la directrice en chef de notre centre (une nana imposante que je n’avais pas encore croisé). Elle n’accepte pas des rdv avec tous les stagiaires. Là elle s’intéresse à mon cas parce que j’envisage sérieusement de faire la formation de formateur (mis en abîme!). Elle est contente que je sois prise en stage, c’est bon signe pour « après », elle sait que la nana de l’autre centre ne prend pas des stagiaires juste comme ça pour le fun. Elle me garde une heure. J’en ressors pleine de motivation et d’idées nouvelles.

tenor

Dimanche mon nez a commencé à couler comme une fontaine…

Vendredi je suis allée à Bx pour un rdv cours d’Alsace, et j’ai eu l’impression que c’était déjà Noël.

Viens de mettre sous enveloppe dument timbrée mon dossier de candidature à un poste de documentaliste non titulaire dans l’éducation nationale… Aléa jacta est. (pour rappel : j’ai une licence et une maîtrise de doc. Désolée pour les anciens si je radote ;-)) J’avoue que j’éprouve une certaine satisfaction à voir cette enveloppe brune sur la console de l’entrée, même si je ne peux imaginer si il y aura une suite ou pas à cette candidature. Par ailleurs je suis assez surprise qu’il faille envoyer un dossier papier.

Vendredi dernier j’ai rencontré une documentaliste de Canopé, qui est donne aussi des cours de préparation au Capes de doc et qui est aussi jury, ou l’a été… Elle m’a franchement donné envie de le passer. Mais bon… Juste une envie « théorique » car je ne suis pas dispachable en dehors de Bordeaux Métropole. Il faut que je me renseigne sur le privé.

Je fais beaucoup de lettres de candidatures en ce moment. Et ce qui me saoule c’est qu’à chaque fois je le retravaille complètement… Elle est complètement différente pour le rectorat, le CDI de collège, la bib universitaire, la bib municipale, le centre de formation etc etc… L’autre jour on disait avec Elvire que rechercher un boulot c’est un job a plein temps : c’est faux c’est bien plus qu’à plein temps.

La bibliothécaire de la médiathèque de ma ville m’avait conseillé de faire un DU de Techniques et Médiations Documentaires. C’est pour ça que je suis allées mercredi à Médiaquitaine. Le contenu de la formation m’a parut ressemblé énormément au contenu du programme de licence que j’ai fait en 95/96. J’ai pas trouvé ça très moderne 20 ans après. Je l’ai montré vendredi à la documentaliste de Canopé qui l’a trouvé complètement obsolète… Affaire classée? Éternelle guèguère entre documentalistes et bibliothécaires… Faut avouer que le programme n’est pas franchement 2.0, loin de là!

Je me renseigne sur plein de choses, j’analyse, j’écarte, j’approfondis, je lis… Je suis à fond. Je me décide enfin à faire des stages non rémunérés afin de pouvoir les mettres sur mon CV… J’envoie des lettres.

Je suis hypra remobilisée.

tenor

Je vous fait des bisous et vous souhaite une bonne fin de weekend bien au chaud.

 

Crescendo

LUNDI

Il était prévu que j’aille faire signer ma convention de stage au CDI du collège, ce que j’ai fait avec d’autant plus de plaisir que cela me dispensait d’aller au « centre » avant l’après-midi. J’ai discuté un moment avec la documentaliste qui m’accueillera et je pense que ça se passera bien. Touch wood and croise les doigts.

L’après-midi, j’ai rejoint mon groupe qui s’était étoffé (bouhaha) de 3 nouveaux… Comme on était déjà trop…Ca ne m’a pas fait plus plaisir que ça de les rencontrer. Lorette, m’a ccuilli par un tonitruant et rieur « Bonjour Mahie! ». je crois qu’elle pète complètement les plombs maintenant qu’elle est à la fois en confiance et désabusée.

L’arrivée des 3 nouveaux bouleverse « l’organisation ». Elvire doit reprendre depuis le début avec eux et ne sait pas quoi faire de nous… Nous voilà parti en salle informatique pour faire nos courriers etc. Il y a déjà là un groupe d’ados qui raconte leurs aventures sexuelles ou autres. Grosse migraine. J’arrive à m’échapper avant 17h.

MARDI

Elvire nous avait tous donné rdv à 9h30 à Cap Métiers (On ne dit jamais non à une petite balade!). On a mariné dans le hall jusqu’à 10h10 à attendre les retardataire. j’en ai profité pour parler avec une documentaliste qui n’avait pas une minute car elle s’occupait d’un groupe. Je lui ai parlé de mon projet en 3 minute et elle m’a donné le mail de la DRH. Au début du mois Elvire avait tenté  de nous organiser une « visite guidée » de ce centre d’information ouvert au publique, mais on lui avait répondu « pas avant janvier »… Qu’à cela ne tienne s’est-elle dit : Puisque c’est ouvert à tous, nous ferons donc une visite individuelle en groupe… Cela aurait probablement été possible si elle n’avait pas joué la bergère… Au bout d’un moment le gars qui lui avait dit non au téléphone nous a repéré et proprement viré. Elvire n’acceptant pas sa défaite nous a fait encore mariner une heure dans le hall espérant un quelconque revirement. J’ai sonné la retraite à 11h. Faut savoir dire stop.

L’après-midi au centre n’était pas top. A 14h30 je me suis rappelé que je devais appelé la directrice d’une certaine médiathèque pour prendre RDV. Elle m’a dit de passer dans l’aprèm. Après encore quelques papotage avec Eméralda et Brigitte. J’ai profité de l’occas’ pour dire adishatz et aller chercher Titi au collège avant d’aller à la médiathèque. Bonne conversation avec Madame Bib, elle m’a donné des idées, des pistes à explorer, des idées de candidatures à envoyer aussi.

MERCREDI

Nous avions tous rdv au forum de l’emploi SNCF à Darwin (ancienne caserne rive droite là où atrefois c’était la zone).  Contrairement à mon habitude de prendre le bus depuis le début de cette « aventure » (car quand même s’en est une!) j’ai pris ma Titine et j’ai  récupéré Esméralda en chemin pour se faufiler dans les petites rues de BX avant de prendre le pont de Pierre et les quais en zone étrangère (au delà du Pont de Pierre c’est le Nord!). Je savais d’avance (pour avoir regarder sur internet la veille) que rien ne m’intéresserait dans ce forum… C’était le cas  de tout le monde en fait. On a fini avec les filles autour d’un café dans le café de darwin… Et pis avec Esméralda on est reparti dans les bouchons.

L’après-midi j’ai presque « prétexté » ma visite à un organisme de formation des bibliothécaires pour prendre la fuite et aller me paumer du côté du Campus Carreire, un coin de Bx que je ne connaissais pas du tout… Après avoir un peu tourné et demandé 6 fois mon chemin, j’ai grimpé, à l’aide d’un ascenseur, au troisième étage d’un batiment assez vintage ou j’ai dégoté la personne que je cherchais et qui avait l’air aussi ravie de me voir que Robinson quand il trouve Vendredi : la fin de la solitude! Bref, elle m’a conseillé de faire un D-U « Techniques et médiations documentaires«  qui est déjà commencé depuis début sept. donc ça serait pour sept 2017, mais pourquoi pas! Je le note dans mes tablettes, ça peut être intéressant pour mon projet (que je ne détaillerai pas aujourd’hui).

JEUDI

Nous avions RDV au forum de l’emploi de Bègles…. Alors là j’ai longtemps hésité à prendre ma voiture pour aller à Bègles ou pas… Parce que Bègles c’est… Comment dire? Une ville du 19ième siècle avec des rues construites avant que les automobiles (pas les Playmobil) n’existent et la circulation y est comment dire? Surréaliste? Oui c’est ça surréaliste! La plus part des rues ne peuvent laisser passer qu’une voiture et pourtant elles ne sont pas en sens interdit. Donc ce matin comme j’avais pas envie de marcher 40 minutes ou de prendre 5 bus différents, j’ai pris ma voiture et : J’ai fait marche arrière dans une rue pour laisser passer un type qui arrivait en face. J’ai rouler sur plein de trottoirs pour croiser des gens, et aussi je me suis un peu perdu avant d’allumer Waze. J’adore l’agglo. Sauf Bègles. Bègles c’est… Bizarre. J’ai aussi vu un bus rouler sur un trottoir pour me laisser passer… Bon le forum était essentiellement tourné vers la….. Formation ou l’aide à la personne ou le BTP… Alors après avoir causé avec mes « camarades » et fait 3 tour pour être sûre , je m’en repartie vars chez moi, où je me suis occupé des courses, du ménages etc.

L’après midi nous devions nous retrouver au « centre »… Pour faire le point sur nos aventures avec Elvire.  Salle informatique réquisitionnée par un autre groupe. 14 entassé dans notre micro salle. Le tour de table ou chacun s’exprime 10 minutes pendant les quelles les autres se demandent pourquoi ils ne sont pas chez eux en train de mater une série avec leur chat ou d’écrire des lettres de candidatures… Vers 3h30 Brigitte me dit dans l’oreille (tout le monde a changé de place depuis l’arrivée des nouveaux), Brigitte me dit « Un de ces 4 ça va aller au clash… » Oh ben tiens, tu crois pas si bien dire… La tension monte, monte monte.  Le clan des no-futur est virulent et toujours autant dans le refus de TOUT. Les uns se plaignant que tel organisme ne les appelle pas quand il y a une annonce qui pourrait les intéresser, les autres  disant qu’ils n’attendent rien de cette formation et qu’ils aimeraient qu’on arrête de leur demander de faire des efforts et patata et patati : bref les mecs (et une nouvelle) font du surplace intégral et voudraient visiblement qu’on leur donne tout cuit le boulot de leurs rêves : une sorte d’emploi fictif à la mairie de leur ville, serait probablement parfait pour eux. Elvire s’agace un peu. Goldorak devient tout rouge et menace et déforme ce qu’elle dit… Une des nouvelles se met à crier qu' »Elvire n’a jamais dit ça! ». Et puis s’en est trop pour Pol qui finit pas les traiter tous  de monolithe qui ne trouveront plus jamais de boulot avec leur mentalité de connards… Bref on a eu presque 2 heures de pur bonheur ou j’ai vraiment cru que Jean-Pierre allait essayer d’en coller une à Pol la rock-star qui marche sur les tables (faut bien, y’a pas de place pour accéder à sa place) sous les yeux plus qu’énamourés de Lorette.

Le nouveau (appelons-le Zinédine, comme Zidane)  a essayer de détendre l’atmosphère plusieurs fois et ça a marché. cela dit je ne suis pas sûre du tout qu’il ait fait exprès! Azima, la nouvelle continuait à parler très fort en disant qu’il fallait se calmer. Bref : on est tous très content de ne pas y aller demain parce que demain on est en « autonomie ». Ca veut dire que notre formatrice à un autre groupe dont elle se serait bien passé peut-être du coup on nous fait croire que c’est pour qu’on soit autonome un jour par semaine. ca tombe bien : la guerre a commencé!

Brigitte sera en formation la semaine prochaine et elle a dit « Bon les gars, j’espère que je vous retrouverai tous entier lundi en 8! »

Voilà!

demain je vois une documentaliste très importante dans mon projet.

Bisous et roudoudous, prenez bien soin de vous!

PS : excusez l’orthographe je suis trop vannée pour me relire!