Du moins bon et du meilleur

Le moins bon : Dans la famille des éclopés accueillons Titi! Depuis quelques jours : Grosseur au genou et chaleur sur la « boule », nous ne nous en sommes aperçu qu’hier véritablement…

Il se plaignait depuis quelques jours 😦 Avait mal en montant les escaliers :’-(…

Je l’emmène chez le toubib cet aprèm et lui fait rater la gym au collège of course…

Vendredi c’était sa première session au club d’aïkido et il m’a confié hier soir qu’avec son genoux qui lui faisait mal il avait pas vraiment kiffé la position assise 😦

thi-aikido

Lui aussi il va devoir se mettre une poche de petit pois sur le genoux? Grr…

Actualisation : En faisant le point avec lui : il apparait qu’il a mal depuis mardi dernier et qu’il s’est probablement fait quelque chose au « hand » lundi dernier, car il a senti que son genoux faisait un peu « crouc », mais il n’avait pas eu mal sur le moment…

Le meilleur : Hier nous avons eu une si belle journée : levés tôt pour être aux Capucins à 9h15, avant que la foule ne débarque! J’avais comme plan que nous prenions un café pèpère Chez Momo et Titi un thé à la menthe avant d’acheter tomates et autres bouquet de menthe, melon jaune… A cette heure là Momo  découpe les légumes pour le couscous et j’aimerais qu’on en mange la semaine prochaine de ce couscous! (A voir!). Et puis ensuite aller faire un tour place St-Mich pour le « Grand Déballage » de brocanteurs que j’ai attendu tout l’été avec impatience! El Marido et le Titito sont parti se mettre à l’ombre pour boire un autre thé à la menthe et moi : j’étais au paradis! La brocante c’est vraiment le paradis sur terre! Ca avait beau cogner fort et j’avais beau sentir les coups de soleil dans mon cou, j’étais aux anges! J’ai trouvé un vieux téléphone de 1984 pour 10€! Wao! Et des petits boucles d’oreilles en tourmaline assorties à la bague de ma mère que je porte tous les jours.

Après il était presque midi : on s’est arrêté à la boulangerie algérienne où j’ai acheté des trucs à réchauffer, très bon qu’on a manger avec une grosse salade de tomates en rentrant…

C’est mon idée du dimanche matin idéal 🙂

L’après midi j’ai regardé (seule, mais pourquoi??) le dernier épisode de la première saison de Gran Hotel… Je trouve que c’est de plus en plus granguignolesque mais je peux pas m’en décoller pour l’instant! J’ai déjà pris la deuxième saison à l’Instituto Cervantes. Excellent pour entretenir mon niveau d’espagnol 😉

Vous connaissez ?

Allez, là-dessus je vous souhaite une bonne semaine et prenez soin de vous!

Bordeaux Saint-Jean

L’autre jour arrivé une demie heure à l’avance pour aller cueillir Titi au TGV. C’était son deuxième « retour » son quatrième trajet. Il va finir par prendre le TGV les doigts dans le nez!

Il y a encore peu de temps je n’aurais eu aucun stress à le faire voyager seul, aucun. Maintenant après tous les « évènements »j’ai hâte de le serré dans mes bras, hâte de sortir de la gare en travaux pour l’arrivée de la LGV en 2017. Hâte de me retrouver loin de là où il y a de la foule. Hâte d’être au bord de l’océan.

L’océan hier c’était chouette. Aujourd’hui : Titi fiévreux. Gastro? Après avoir diné à la guinguette, ça peut arriver…

Bon weekend, à tous. Bisous et poutous. Prenez soin de vous!

Burdigala c’est d’la bombe!

Il y a quelques semaines j’ai fait connaissance avec des potesses, d’un pote des bozars de Pô, qui m’ont parlé de soirées « modèle vivant » qu’elles organisaient et j’ai suivi l’affaire via FB… Vive FB! J’avais pas pris un crayon ou un pinceau depuis novembre! début novembre!

La semaine dernière donc, entre 20h30 et 22h30, y’avait « atelier » dans un « bar éphémère » à côté de la gare. C’était drôle parce que c’était à 3 maisons de mon premier appart, celui que je partageais avec Mi Hermano Mayor. Comme j’avais pas envie de prendre le bus et de changer de bus barrière de ceci ou de cela*. J’ai donc décidé de prendre ma Titine pour me rendre à la gare. Je suis partie tôt parce que je me suis bien imaginée que de se garer à la gare ne se ferait pas les doigts dans le nez, un bras à la fenêtre en chantonnant du Jo Dassin.

lolaLa modèle est une fille qui fait des spectacles de « burlesque ». Nous avons dessiné sur des pauses de 2,5 ou 10 minutes. Là ça devait être 5.

En arrivant j’ai du en effet faire 3 fois le tour de mon ancien quartier avant de faire un créneau franchement stylé rue Fieffé, juste devant l’immeuble ou Christine avait un studio. je ne m’étais pas trop baladé à pied, dans le quartier depuis un bail. J’ai l’impression qu’un immeuble a été rétrécit et que d’autres ont poussé. C’est un quartier qui a toujours été pauvre. je l’ai trouvé encore plus pauvre.

Bon finalement en marchant sur mon vieux trottoir, je me suis arrêté pur regardé mon vieux chez moi, ce qui m’a valu d’être accosté par un vieux copain de copain qui ne me remettait pas du tout mais me voyant avec mon carton a dessin et ma boite à outils m’a dit que le bar que je cherchais c’était par là et qu’il y  allait aussi. on est rentré ensemble. La soirée a été franchement géniale. C’était pas du nu et c’était pas plus mal, c’est sympa aussi de dessiner des habits!

IMG_20160605_153040_1CSTiti (t-shirt noir) en balade à trotinette : le bordeluche typique du dimanche 🙂 Les barrières sont dues à la présence du paquebot de tourisme, normalement il n’yen a pas.

C’était vraiment cool de me retrouver avec une bande de dessinateurs. On a bu des blancs limés et puis on s’est dit à dans un mois, pour du nu. Je suis super contente et j’espère trouvé d’autres moyens de dessiner en groupe comme ça. Sur que ça se fait ailleurs et que je peux arriver à le faire plus souvent.

IMG_20160605_153412

Voilà. Autrement j’ai un méga coup de soleil dans le dos et sur les épaules parce qu’on s’est promené dimanche et que le petit air de la Garonne m’a prise en traitre. Titi à fait de la trotte sur les quais : Place la Bourse/le skate park et retour. Il faisait beau, il y’avait une expo cours du Chapeau Rouge, un cours de fitness public sur les quais, une bande joueurs de tambour hallucinante, un club se skate, des presseurs de jus d’orange…

 

I love my capitale 🙂 Titi a trouvé génial le sol de la rue Ste-Cath pour la trotinette. Après on a regardé passé les gens en sirotant un rafraichissement à la terrasse de l’Utopia…

Je renonce à sortir le chat, qui n’a pas franchement l’air d’apprécier mes efforts…Je crois qu’il est heureux comme ça.

C’était les dernières nouvelles de la bordelaise et fière de l’être 😉 Bisous, cailloux, genoux et kiné si besoin!

*Les boulevards à Bordeaux sont ponctués de barrières selon les routes qui les traverses : nous avons ainsi : Barrière de Bègles, barrière de Toulouse, barrière St-Genès, barrière de Pessac etc..

Beatus, de beare, rendre heureux.

IMG_20160524_092301En marchant vers « Pôle Emploi » la semaine dernière. Y’a pire, non?

Il y a quinze jours je vous disais quelque chose comme « Si vous saviez le nombre de fois dans journée où je souris comme une béate! Ça fera l’objet d’un prochain billet… »

IMG_20160525_150114Hangar Darwin il y a 8 jours avec Titi.

Ah mais vous pensiez échapper à ça!  C’est vrai que je l’ai peut-être déjà dit. Ou pas.. Je sais pas trop… J’ai la mémoire un peu en béchamel.  Le Larousse dit : « Qui manifeste un contentement exagéré, niais. » Moua ha ha… Voui… Ben voilà : oui je l’avoue, je le confesse : ça me rend complètement niaise et j’éprouve un contentement peut être exagéré à être de nouveau bordelaise. Cela dit même moi je me demande quand je vais redescendre (because I’m a bit hight!) je pensais qu’au bout de deux mois par exemple je serais « habituée »… Mais non : toujours pas. C’est un bonheur sans cesse renouvelé : ce que je fais pratiquement tous les jours me comble d’aise :

IMG_20160525_150127

Je prend le tram : cela me réjouis! « Ah comme c’est chouette le tram! Ça rend les trajets tellement plus agréables qu’autre fois! Quel progrès! C’est merveilleux le tram! »

Je passe devant Pey berlan : « A quelle est belle cette Sainte Marie toute dorée! T’as vu comme elle est belle Titi? »Photo1560Place de la Bourse dimanche

Je regarde par ma fenêtre : « Ah je vois Saint-Michel! Là je suis chez moi! Combien de fois j’ai regardé  Saint-Michel de loin en passant en train… Ah je suis chez moi! Je vois Saint-Mich de ma fenêtre! Veeery happy siiiiiiight.

Je déjeune avec ma Rachouillette sur les quais : « Ah que je suis contente d’être avec ma super cop’s, dans ma super ville. Aaaah que c’est beau! »

Je vous saoule pas là?

IMG_20160525_151915Première parties de flipper pour Titi 🙂

Je marche dans ma commune : « Ah ce petit vent léger! Aucune lourdeur! Aucune odeur de pollution! Oh un oiseau! Ah le tram! Oh que c’est joli ce parc! »

Hier encore j’amène Titi chez l’ophtalmo : « Oh que la rue du Palais Gallien est mieux maintenant qu’on ne s’y gare plus à la sauvage!  » « Oh mon fils est myope! » « Oh mais c’est le magasin où j’ai fait faire mes premières lunettes, rue porte Dijeau où on vient d’entrer par hasard! »

Photo1532El Marido pause le nouveau sol dans la cuisine.

Je vous le disais : béate. Et je ne pas encore dire quand ça va cesser. Je crois sincèrement que ça peut durer des années. Parce qu’il ya des années justement, je me revois déambuler avec la même niaise satisfaction : « Oh une hirondelle! n’est pas merveilleux, une hirondelle dans le ciel bleu? »

Voilà voilà…Autrement faut que je me dépêche : j’ai kiné! Bisous, @ plousse et pamplemousse sucré dans ton assiette!

13 ans déjà!

26 mai 2003 :El Hijito voit le jour (mais oui il a sûrement ouvert les yeux à un moment où un autre 😉 ) à la clinique Louis XIV de St-Ger 🙂  Il est bien emmitouflé!

DSCF0050

26 mai 2016 : Il va bien falloir arrêter de l’appeler « El Hijito » c’est un ado! Officiellement un « teen »ager 🙂 Le mec le plus sympa que je connaisse en dehors de son père 😉 Ce soir c’était les cadeaux, les bougies et le repas japonais en take away 🙂

Photo1487

C’est son premier anniv’ en tant que « bordelais » et c’est un plaisir de le voir aussi heureux en général et aussi heureux d’être ici où tout lui plait. Il sait apprécier les bonnes choses 🙂 Samedi ses potes viendront fêter ça avec lui : il est pressé de leur montrer le parc et le sous bois de la résidence.

Il a été un enfant super et le voilà maintenant jeune ado, toujours souriant et rieur. C’est un mec extra! Presque aussi grand que moi bien sûr, mais il ne m’a pas encore rattrapé!  C’est un amour d’enfant teeanage.

Je vous fais des bisous avec des paillètes de poudre de canelé (si si ça existe) et vous souhaite une belle nuit, ou journée, c’est selon!

 

Chat citadin et gamin de la ville

 

 

Photo1054

L’hiver est tellement froid que mes petites fleurs ont survécu au déménagement! Un  géranium (à droite) vient de fleurir…

El Hijito a fait sa rentrée dans le collège de la « grande ville », il l’a trouvé immense, mais alors immense! Il a eu un peu de mal à trouver sa première salle de cours (qui dépendait aussi du groupe 1 ou 2 de sa classe…) le secrétariat qui avait promis de l’accompagner à sa classe (je n’avais rien demandé) n’a pas tenu sa promesse et il a bien du toquer à 4 salles de cours avant qu’on lui dise où aller! Un début un peu space… Mais en cours il a été placé à côté du cancre sympathique de la classe (comme d’hab!) qui a été collé dans l’heure…

Il a été entouré, et a mangé en bonne compagnie. A 13h30 il s’avérait que 2 prof était absent et qu’un autre cours n’avait lieu qu’une fois tous les 15 jours… Il était libre de rentré chez lui!  Mais mais mais… Le mobile est resté à la maison. Il n’avait aucune idée de comment rentrer chez nous… C’est quand même un peu loin et assez « à droite à gauche à droite à gauche »multiplié par 5 ! Son nouveau pote lui propose de le raccompagné, mais à l’annonce de l’adresse dit qu’il ne connait pas et sur son téléphone constate que c’est à l’opposé de chez lui (mince!). Appelons chez toi! Dans le stresse El Hijito ne pense qu’à notre ancien numéro, constate qu’il ne connait pas le nouveau (pas encore en service de toutes façons) et n’arrive pas à se rappeler de mon portable 😦

Il dit « Pas grave je vais attendre ma mère »…Il est 13h30… Une pluie battante, que dis-je : un déluge arrose la cub’… Il se dit que peut-être il va se rappeler par où on est venu : fait quelques petits allés-retours et renonce. Heureusement! Si il s’était paumé ça aurait été le ponpon! Deux heures et dix minutes plus tard j’arrive, fort en avance et le trouve trempé jusqu’au slip devant le portail!

Il est de bonne humeur, c’est le principal. Son collège me parait méga désorganisé en comparaison avec le petit collège « familiale » de notre ex-bled mais tout le monde a l’air cool et sympa : ça roule ma poule!

A suivre demain : le bureau des plaintes.