Les plus beaux escaliers du monde (Dr Jekyll)

Je ne savais pas qu’il y avait « toujours » eu un musée des Beaux-Arts rue Gargoulleau, au-dessus de la bibliothèque.  J’avais appris qu’un musée de Beaux-Arts était installé « à la place » de la bibliothèque municipale bien après son transfert (de la bib) en 99 vers la nouvelle médiathèque.

facade-musee-beaux-arts-rochelle.jpg

Mais aujourd’hui, je repense à ce beau bâtiment et je lis sur Wiki :

« Pendant la Révolution, la municipalité hérite de l’hôtel et en 1795, la bibliothèque municipal s’y établit. Le musée des Beaux-Arts est installé en 1845 au deuxième étage du bâtiment, au-dessus de la bibliothèque municipale. »

bmlr.jpg

C’est dommage que je n’y sois jamais allée « à l’époque ». Je veux dire du vivant de mes parents. Ça m’échappe que mes parents, peintres, et ma mère faisant ses études d’Histoire de l’Art, ne m’y ait pas emmené… Ou peut-être que si? Peut-être l’y ai-je suivi là, une fois, comme tant d’autres… En pensant à autre chose? C’est possible.

La-Rochelle-façade.jpg

Pendant mon enfance et mon adolescence j’y passe beaucoup de temps, dans la salle jeunesse (porte du fond à droite dans la cour), pendant que ma mère dans la salle réservée aux gens sérieux, au premier étage, qui étudient, bosse pour sa maîtrise, son DEA, son doctorat. Je suis envoutée par la bibliothèque. Je pourrais y vivre. Lire lire lire, dans cet endroit bien chauffé l’hiver, cet endroit si beau,  si feutré, où l’eau de la pluie glisse sur les vitres des immenses fenêtres, donnant au fond sur un jardin secret. Souvent je finis l’après-midi à l’étage. Je suis toujours la seule enfant ou ado à y entrer, parce que ma mère y est, et qu’on sais que je suis  trèèèèès sage. Je m’assois à côté d’elle en attendant qu’elle termine ses recherches du jour. Je regarde les magazines de décorations. Je me encore demande pourquoi les magazines de déco étaient à l’étage (la salle des chercheurs) au lieu d’être au rez de chaussée, dans la « salle adultes romans etc ». J’aime les chuchotements, le parquet ancien qui grince… Les fiches cartons dans leurs drôles de tiroirs… J’adore la double porte pour entrer et sortir de cet étage. Je connais toutes les bibliothécaires, les gardiennes du silence et du savoir.

Page_MBA.jpgLe musée actuel.

Spleen de ma ville natale après une semaine de contrariétés sans fin…

 

En septembre

P1100128

La Conche, depuis le phare des Baleines, juillet 2013

Dans l’île de Ré, mon bel adoré, je t’emmènerai, bientôt. Au mois le plus tendre, le mois de septembre, où l’on peut s’étendre, bien seuls. Regardant la plaque, des flots et les flaques, que les soirées laquent d’argent…*

Voilà septembre enfin : enfin j’ai mis des chaussettes et des manches longues, enfin je dors avec une couverture, enfin j’ai pris un bain bouillant au lieu de rêvé du bain glacé que je n’ai pas eu le courage de prendre quand il faisait chaud!

Enfin septembre, la vie qui reprend, des gens qui parlent dans le rue, le Vival qui est de nouveau ouvert, le boucher qui a relever son rideau de fer… Septembre et je respire, septembre, le mois le plus tendre, où l’on peut s’étendre sur la plage, sans cramer, avec un jean, un maillot marin, une écharpe. La main en visière regarder les surfers à Lacanau ou au Porges, bientôt. Enfin.

*L’île de Ré de Nougaro dont j’ai un peu modifié les paroles : mon bel = ma belle.

Bisous tout le monde.

Parce que rire est excellent pour la santé ;-)

Aujourd’hui il a fait 10 degrès de moins qu’hier et vous m’en voyez rayonnante! Il ne fait que 25° à 21h : victoire!!!

Autrement je crois que j’ai des bouffées de chaleur et là c’est vraiment trop affreux, je croyais que j’avais été épargnée mais apparemment non!!

Je vous fais plein de poutous et aussi des bisous! Galettes charentaises! Et comme je ne pars pas en vacances je vous mets une des plus jolies photos de l’année dernière pour vous faire rêvé un peu : mon La Rochelle à moi de mon quartier de ma plage.

C’est beau non?

WP_000989

Les grandes marées

Comme aujourd’hui c’était LE jour de la semaine avec soleil et 16° et que hier et demain c’était et ce sera pluie et nuages… La famille Mahie s’est engouffrée dans son char pour aller faire un tour à la plage.

Photo1321

Une fois là-bas on s’est peu à peu aperçu que nous n’allions peut-être pas tant fouler le sable que ça…

Photo1331Au début la marée était basse mais plus elle montait plus le balaie des tractopelles était rigolo à voir pour les promeneurs privés de plage pour cause de préparation « anti » grandes marées…

Photo1327j’aurais voulu faire la photo du tractotruc se prenant une énorme vague en pleine face, mais : j’avais plus de batterie! (les points noirs dans l’eau c’est pas les mouettes c’est les surfeurs)

Photo1325Mais bon c’est pas grave tout le monde était au spectacle. J’ai vu plus de chihuahuas en une après midi qu’en toute une vie et la prochaine fois que j’irai à Biarritz je vérifierai ma batterie pour vous préparer un sujet spécial chihuahuas biarrots!

Photo1329Info Sud-Ouest : « Le risque de submersion, qui devrait atteindre un pic ce samedi, est anticipé dans les cités balnéaires de la Côte basque. »

Photo1323En même temps on avait pas super l’impression que ce que faisait les tractopelles avait une quelconque efficacité. Je peux me tromper mais on aurait dit des gosses essayant de faire résister leurs châteaux de sable à la marée.

des-ce-mercredi-a-biarritz-un-mur-de-sacs-de-sable-etait-en_2489162_800x400Photo Sud-Ouest d’hier.

La ploice municipale patrouillait en permanence pour empêcher les promeneurs d’aller sur la plage ou sur le niveau bas de la promenade.

« Cette année 2015 est annoncée comme l’année des « grandes marées du siècle ». Alors que les tempêtes à répétition de l’hiver dernier avaient durement endommagé certains de nos littoraux, il y a de quoi être inquiet ! Les premières grandes marées de l’année se sont achevées le dimanche 25 janvier : d’un coefficient atteignant 109, elles n’ont pas marqué les médias, car accompagnées d’une météo assez calme. Mais qu’en sera-t-il le 20 février prochain, lors du coefficient 118? »La Chaine Météo.

Mystère…

Poutous, bisous et galettes!