Une chanson douce, que me chantait maman…

(Le questionnaire de Quotidien)

La plus belle chanson de tous les temps  :

Notre histoire est terminée, et tu te repentiras, d’avoir mis fin… a un an d’amour. Si maintenant tu t’en vas,bientôt tu découvriras, que les jours sont interminables et vides sans moi… Et la nuit, et la nuit,  pour ne pas te sentir seul, tu te rappelleras de nos jours heureux, tu te rappelleras le goût de mes baisers,  et tu comprendras en un instant, ce que signifie un an d’amour. Est-ce que tu as pensé,  à ce qui arrivera,  tout ce que nous perdons, et comme tu souffriras? Si maintenant tu t’en vas. Tu ne récupéreras pas les moments heureux que je t’ai fait vivre… A relire  peut-être clique-ici.

La chanson parfaite pour aller danser  :

Chaud le tango… Argentine… Vamos a bailar Calypso mi amor! (Ah non ça c’est une autre chanson 😉 )

« Le terme « milonga » désigne : Une milonga (lieu) est une soirée ou un bal où l’on danse une certaine forme de tango. Le terme peut désigner à la fois l’événement et le lieu de danse.
Une Milonga pampeana ou Milonga est une musique au rythme populaire d’Argentine, d’Uruguay et du Rio Grande do Sul (Brésil) et une danse typique de tango. » Wiki

La plus belle chanson pour faire l’amour :

Bon, d’accord, vous vous demandez si c’est une blague. Mais non, vraiment. Ce n’en est pas une. Je ne dirais pas que j’ai déjà essayé pour voir. Mais ça me parait… « pas mal ».

La chanson avec le clip le plus « hortera » (beauf) que j’adore (quand même):

Je n’ai pas été agréablement surprise quand j’ai vu le clip! Mais je continue à aimer cette chanson très « entrainante »… Oui je sais… C’est très…  Vulgaire?

La chanson que j’ai écouté en boucle, et qui pourrait être aussi la plus belle chanson de tous les temps 😉 :

La complicité de cette femme et de cet homme dans cette chanson est magnifique. les paroles sont parfaites, les voix rieuses et douces… On touche la perfection.  » Águas de Março » est une chanson brésilienne écrite en 1972 par Antônio Carlos Jobim. Elle a été reprise de nombreuses fois au Brésil et à travers le monde. En 2001, la chanson a été élue meilleure chanson brésilienne de tous les temps par un ensemble de journalistes, musiciens et autres artistes consultés par le quotidien brésilien Folha de São Paulo. » (Wikipédia)  On peut aussi revenir vers là.

La chanson parfaite pour déprimer … :

Volver est une chanson de Carlos Gardel que j’écoutais beaucoup quand j’étais à Madrid. J’avais acheté des K7 de ses meilleures  chansons et je l’écoutais en boucle. Il faut avouer que ça rend triste… J’avais traduit les paroles ici.

Ça me plairait assez si vous répondiez aussi au questionnaire 🙂

Bon orages et bisous!

 

Le nom d’un match de rugby

A écouter, ne serait que pour la présentation si vous n’aimez pas France Gall 😉

France Gall c’est l’enfance. La mode de mon enfance

11ff3fcf335532e91434181d623a3f42.jpg

kgrhqn14.jpg

115187214.jpg

Il jouait du piano debout quand j’avais 15 ans et nous chantions ça dans le bus pour l’Angleterre…

Et puis c’est cet album que j’étais en boucle à la fin des années 80 début 90…

On ne l’entendait plus depuis des années… Mais France Gall c’était… Ce tout petit supplément d’âme… Une des voix, une des musiques de nos vies, de la mienne en tous cas.

 

 

NO

Vers 1985 j’ai découvert Mercedes Sosa alors que j’étais au pair quelque part dans les hauteurs près de Palma de Majorque. C’était cet album là. Je l’ai acheté en revenant, je ne pouvais plus me passer de cette voix profonde, d’une immense force et des paroles qui m’ouvrait sur un monde un peu plus… Vaste.

Mercedes Sosa  (1935-2009)  est « la » chanteuse argentine. A l’origine de la « nueva canción » (nouvelle chanson) , elle est connue comme « La voix de l’Amérique Latine. De gauche, membre du parti communiste dans les années 60. Après le coup d’état de 1976 elle est sur la Liste Noire de la dictature militaire et ses disques interdits… Elle reste en Argentine malgré les menaces qui pèsent sur elle jusqu’en 1979 quand elle s’exile finalement à Paris, puis Madrid, comme de très nombreux argentins, chiliens, péruviens… Il ne fait pas bon vivre sous les dictatures militaires…

Argentine : Le  Proceso de Reorganización Nacional = « Processus de réorganisation nationale » est le nom que s’est donné la dictature militaire argentine de 1976 à 1983. La dictature argentine en quelques chiffres : 30 000 « disparus »… 15 000 fusillés… 9 000 prisonniers politiques… 1,5 million d’exilés pour 32 millions d’habitants… Au moins 500 bébés enlevés aux parents « desaparecidos » (disparus) et élevés par des familles proches du pouvoir…

Uruguay : La dictature militaire de l’Uruguay commença avec un coup d’État en 1973. En 1980  les militaires entamèrent une relative ouverture politique, qui conduit finalement aux premières élections démocratiques en 1984.

En quelques chiffres : 1 prisonnier politique pour 450 habitants, certaines ONG parlent de 15 000 détenus  dont au moins 67 enfants dans un pays de 4 millions d’habitants. L’Uruguay a connu sous la dictature  une des pires répressions politiques au monde. Cent seize morts (assassinés, morts en détention et « suicides ») et cent soixante-douze « disparitions » forcées (la dernière en 1984) ont été recensés jusqu’à présent. La torture, généralisée, s’appliquait aussi aux enfants et aux femmes enceintes. Tout comme en Argentine, il y eut des bébés volés aux prisonniers politiques et adoptés par les familles des militaires et des policiers (dont celui de la belle-fille du poète argentin Juan Gelman).

Chili : Le régime militaire d’Augusto Pinochet gouverna le Chili pendant 16 ans, du coup d’État du 11 septembre 1973 jusqu’au 11 mars 1990, à la suite du référendum de 1988.

Cette période de dictature militaire commença quand les commandants des forces armées et de la police renversèrent par un coup d’État le gouvernement du président démocratiquement élu Salvador Allende, et se termina par un référendum révocatoire perdu par Augusto Pinochet qui, au bout d’une brève transition démocratique, permit la restauration de la démocratie le 11 mars 1990.

La dictature de Pinochet c’est : 3 200 morts et « disparus », 38 000 personnes torturées, plusieurs centaines de milliers d’exilés…

Je continue? La Guerre Sale, c’est comme ça qu’on l’a appelé, La Guerra Sucia… Vous pouvez en lire plus sur Wiki si ça vous intéresse.

¡Feliz mes de diciembre!

24301265_10155536124058889_8636418923464128737_n.jpg

Notre petit arbre  est le même que celui que nous avons acheté il y a deux ans en arrivant ici 🙂 Juste le 23! Il est bien vivant mais pas super joli. Il faudrait le mettre dans un pot plus grand, en terre. Le pot en plastique c’est pratique parce que c’est léger, mais quand il fait chaud c’est pas trop pour les plantes… Mais bon il fait toujours son job de sapin de Noël! 🙂 J’ai ressorti le petit lutin que j’avais acheté quand El Joven (ex Hijito) avait un ou deux ans… Le calendrier de l’avant qu’on a décoré il y a bien longtemps et cette semaine on installera la crèche.

La semaine dernière j’ai lu ce bouquin qui m’a complètement bluffé. J’ai trouvé son écriture tellement fine et sans fioritures inutiles. J’ai tout de suite pensé à Mauriac. Je ne sais pas pourquoi. Il peut le prendre comme un compliment. J’irai pas voir le film. Forcément il m’énerverait.  Quand j’ai aimé un bouquin les films m’énervent presque toujours.

9782021117707_1_75.jpg

Maintenant j’ai commencé celui-là :

9782253000723-T

Très bon  choix aussi : je suis fan, ultra fan… Ça commence pendant la 1ère guerre mondiale. Je ne m’y attendais pas… Une chouette écriture, sans artifices, un vrai écrivain. Il a tout les talents…

Cette semaine je retourne en cours. Moi.  J’ai pas raté grand chose. Pendant que je faisais mon remplacement les autres étaient en stage… Au moins j’ai été payé!

Tempête sur la résidence

Surtout ne pas penser à mon voisin en slip, j’adore les Doors, je ne veux pas en être dégouté à vie!

Merci mon dieu et tous les saints pour cette fraicheur soudaine et inespérée : mon cerveau recommence à fonctionner normalement!

Merci ma voisine du 4ème (oui celle du scandale de l’autre soir) de me ramener Youyou à 23h passé.

Merci à mon gros voisin (du 3ème) retraité rond comme ballon, jaune comme un citron d’arrêter d’écouter les Doors à fond sur son « tourne disque » quand je monte lui demander aimablement de baisser le son.

Merci à France tv de nous faire rire devant un téléfilm aussi neuneu que « meurtres à La Rochelle » qui n’a ni queue ni tête mais nous montre ma jolie ville sous toutes les coutures.

Philippe-Caroit-et-Dounia-Coesens-dans-la-serie-Meurtres-a-La-Rochelle_width1024.jpg

D’ailleurs on regardait ce film quand la musique s’est mise à faire vibrer les murs boum boum boum.  On pouvait se demander si ça venait directement de l’appartement d’à côté, mais ça ne se pouvait pas parce que l’appart d’à côté est tristement inoccupé depuis l’été. Ça ne venait pas de l’appart d’en dessous, car « maman » est revenue de vacances alors fiston ne fume plus de « laurier » sur le balcon et n’écoute plus du gros rap lourd qui tache. Ça ne venait pas du 3ème au-dessus, car nos charmant voisins ont presque 200 ans à eux deux… Bref : ça ne pouvait venir que d’Hilario : le retraité marron comme un beignet de plage, fan des Doors… Celui qui  disait ne pas entendre la psychopathe du 4ème quand elle jouissait plus fort qu’une actrice porno (cela dit je doute qu’elles crient aussi fort) probablement pour se réserver le droit d’écouter Riders on the storm sans qu’on l’embistrouille. Non mais.

f5c8eea8bd6e9785fe333df971929f52.gif

Quoi qu’il en soit, je suis sorti 30 secondes sur le palier pour être vérifier si il n’y avait pas quelqu’un en train  de faire péter la sono au 2ème droite, en face de chez nous. Mais non ça venait bien du 3ème droite, de chez Hilario (pour rappel nous sommes au deuxième gauche).

Bref, on a fini de regarder Meurtres à LR bien à l’aise, tout en disant que quand même, le retraité rond comme un ballon, caramélisé au soleil d’Oléron, il dépassait un peu la borne des limites, comme le poisson qui mange le yaourt au chocolat sans se faire gauler.

20525457_10155226019748889_6500183737058937755_n.jpg

On va se coucher et je cherche partout Youyou. Pas de Youyou! 11h15 on sonne : qui vois-je dans l’oeil (de Sauron) la jeune (nouvelle) voisine du 4ème (celle du scandale de l’autre jour qui menace sur FB les enfants de dames pas contentes qui viennent ensuite tenir un siège devant la porte de l’immeuble à 23h…) avec dans les bras : gros Youyou! Diantre, m’exclame-je! Et j’ouvre. Youyou me regarde en souriant :  il n’est pas blessé! Il n’est pas tombé de la fenêtre?! La Louisette (ça lui va bien mais ce n’est pas son nom) m’explique qu’elle a entendu gratter à sa porte (au 4ème, faut tout vous redire) et que quand elle a ouvert, qu’est-ce qu’elle a vu ? Un chat! Un chat dans une résidence! Ben ça c’est pas habituel… Etc etc… Heureusement il avait sa médaille avec mon numéro de tel alors elle m’a appelé, mais j’ai pas répondu (parce que mon tel est toujours en silencieux… Bravo!) et en suite comme je disais mon nom dans le message, elle est descendu en-bas pour regarder les noms sur les boites aux lettres! Et la revoilà, couverte de poils de chats, le nez qui coule et les yeux qui piquent et  gros Youyou. Bon je vous passe le quart d’heure sur gros You parce qu’après elle enchaîne sur « Mais d’où céti que ça vient cette musique? Parce qu’au début je croyais qu’il y avait un concert en ville et pis ensuite j’ai compris que c’était dans l’immeuble et est-ce que ce sont les « personnes âgés » qui écoute la musique aussi fort?  » « Ah ben nan, je crois pas qu’i dit El Marido (apparu dans le plus simple appareil avec un caleçon), sont quand même un peu vieux pour ça! Nan c’est Hilario, qu’on dit en coeur, le fan des Doors! ». Y’a El Joven qui rigole « C’est pas les vieux qui écoute du rock! ». Elle demande si ça lui prend souvent (à Hilario) par ce que là on peut pas dormir… (tu m’étonnes, son lit est juste au dessus de la sono d’Hilario) Patati, patata… Elle remonte et au passage sonne 3 ou 4 fois chez le gros ballon jaune comme un citron qui passe ses vacances dans son mobile-homme dans l’île d’Oléron.

giphy.gif

Mais c’est tellement fort, il entend pas, il ouvre pas. Dépitée elle rentre chez elle avec la musique toujours à fond. Oui, on a pas besoin d’être sur le palier pour entendre tout ce qui se passe dans la cage d’escalier. Sur le point d’aller me coucher, pas loin de minuit, vêtue élégamment d’un caleçon d’homme et d’un petit top fleuri à bretelles extrêmement dans la tendance « imprimés fleuris » de l’été, je me dévoue pour la cause commune de la cage d’escalier, et chaussant mes tongs je monte au 3ème et sonne chez Hilario : une fois, deux fois, 3 fois… lalalala, 4 fois, 5 fois lalalala… Et puis voilà mon fringant beignet des plages au nom ibérique (en slip), retraité de la compagnie des chemins de fer (vert) qui m’ouvre la porte un doigt sur les lèvres comme un gros bébé coupable. Il est désolé. Je le suis aussi de l’avoir dérangé. Merci, de rien, bonsoir, bonne nuit. J’ai entendu Louisette qui entrouvrait sa porte et, soulagée, la refermait discrètement.

Allez, je rentre. L’orage gronde et la sueur me dégouline dans les yeux, et je commence à baisser le volet roulant de ma chambre : flatch! Il fait le volet en se déroulant d’un coup sec, à fond, fermé. Il va pas se rouvrir d’un coup de baguette magique celui-là! Il faudrait l’intervention d’un spécialiste! Haha comme je rigole. Je me disait justement le matin même : « Il manquerait plus que la machine tombe en panne! » (référence à nos finances).

Voilà.

Profitons des Animals, tant que ce n’est pas lié à l’image de mon voisin en slip…

Autrement hier j’ai vu le toubib qui m’a prescrit une radio du pouce. Ah oui je sais c’est drôle une radio du pouce. Pourquoi pas du petit orteil? Bref pendant que j’attendais, y’avait une jeune femme avec un nourrisson, très petit, en train de lui donner le sein tchutchutchu, à côté de moi. Pendant que le bébé faisait ça : tchutchutchu, la fille qui avait de jolis pieds très bronzés et artistiquement manucuré en « nacre naturel », leurs faisais prendre des poses photogéniques (à ses pieds) . Puis elle à sélectionné son plus beau selfiefoot et la posté sur FB : « Lol dans la salle d’attente en train de donner le sein à  Tancrède ».

Pis après avec El Joven on a mangé vite fait des nouilles dans un take-away sur place et on a repris le tram.

Je vous embrasse.

 

 

Venez avec votre boite à chat

Une belle découverte : Mariana Yegros dite La Yegros est une chanteuse argentine

Hier on s’est toutes retrouvé sur le parking du lycée Valin à LR, lycée où j’ai aussi passé les épreuves du bac. On avait tous nos « boites à chats » à la main, fallait ça. Mais pas les chats, pas encore.  Et puis on a commencé à discuter en avançant vers la salle d’examen. J’avoue que je ne m’attendais pas à ce que ce soit si tôt dans l’année scolaire, on est même pas septembre! J’ai été un peu prise de court. J’avais pas de papier sur moi et juste un vieux stylo encre des années 90… J’ai vérifié que j’avais une cartouche bleue pleine dedans et elle était pas pleine et je m’en suis foutu plein les doigts. Vraiment plein de bleu. Y’avait une autre cartouche bloquée dans le font du stylo, de rechange, mais j’arrivais pas à la sortir et plus j’essayais, plus je m’en foutais plein dessus. J’ai eu l’idée de demander une grande cartouche à une autre nana (ah oui : y’avait que des nanas) et puis j’ai pensé : y’a plus personne qui écrit avec ça! Pourtant des cartouches bleues Waterman j’en ai plein mon tiroir et je sais pas quoi en faire. Qui a encore envie d’écrire avec ça? Après ils ont distribué les sujets et on parlait dans l’amphi c’était n’importe quoi. C’est à ce moment là que j’ai compris que mes voisins du dessus étaient mort. La galère… Une voisine m’a raconté dans quelles circonstances affreuses le vieux monsieur a tué sa femme et est mort après… Quelle horreur. J’étais vraiment sous le choc. Et puis j’ai vu les civières les emporter et là j’étais complètement bouleversée. El Marido a voulu rentrer chez nous, et je lui ai dit que surtout pas! Y’avait encore « la chose dedans » une espèce d’énorme limace sanguinolente et vorace qui laissait des trainés de sang partout sur la moquette rose saumon de notre appart… Vision horrible.

voyage

Je me suis retourné dans mon lit et j’ai entendu en bas sur le parking que les gens qui voulaient que la nouvelle voisine du 4ème descende pour régler leurs comptes avec elle, étaient toujours là… Arme blanche… Fesses de bouc… Menaces de mort… La police, pas la police… Le père qui en a marre d’être là, qui bosse demain. les voisins qui se mêlent du mélo. C’est pas bien d’insulter les gens sur FB. Faut réfléchir avant de taper n’importe quoi sur son clavier… Maintenant la dame veut des excuses : elle veut pas qu’on menace de mort ses filles sur la toile. Je me suis retournée encore. Mais ça c’était bien réel, très réel : la nouvelle voisine du 4ème est une faiseuse d’embrouille, comme la précédente.

Je vous embrasse.

dW7Xg