Ricardo Sanz

Ricardo Sanz est un peintre espagnol de 54 ans plutĂŽt connu en Espagne et probablement assez apprĂ©ciĂ© puisqu’il est le peintre officiel du prince Felipe et de la princesse Letizia.

Le peintre avec la princesse et le prince.

Ricardo Sanz, Retrato de los PrĂ­ncipes de Asturias

PlutĂŽt ressemblants, non? Je les trouve parfaits, absolument parfaits, magnifiques. La technique est sublime, gĂ©niale et je suis bĂ©ate devant sa maĂźtrise du grand art… Cependant quelque chose me chipote… Une certaine miĂšvrerie? Je me dis que comme peintre officiel on est loin d’ĂȘtre aussi impressionnĂ© que par Velasquez ou Goya…

Je suis 100% impressionnĂ©e par la technique, je me damnerais pour savoir faire ça, mais en mĂȘme temps c’est un peu trop fleur bleue, non?

Un peu kitch?

La reine Sofia d’Espagne, aurait pu ĂȘtre mieux, Ă  mon goĂ»t. Tout est parfait sauf une certaine fadeur dans son visage… Mais ce n’est que mon humble avis…

J’aime bien le cĂŽtĂ© « image qui sort de la toile inachevĂ©e » c’est joli. Mais ça me fait un peu penser aux bouquins « Martine ».

Parfait et en mĂȘme temps… Je ne l’achĂšterais pas si je devenais millionnaire…

J’aime beaucoup celui-ci en revanche. San Sebastian.

Celui lĂ  aussi. San Sebastian Ă©galement. Ou Donostia, comme vous voulez. LĂ  je comprends pourquoi on le compare Ă  Sorolla.

Je crois que je prĂ©fĂšre ses paysages… En fait j’adore tous ces tableaux c’est au niveau des visages qu’il y a une certaine douceur trop douce… Je ne sais pas quoi. E revance je trouve le prince trĂšs bien, trĂšs trĂšs bien..

Bien, sur ces belles images qui je l’espĂšre vont m’imprĂ©gner pendant la nuit et m’apporter dans la nuit par les mains de MorphĂ©e la technique qui me fait dĂ©faut, je vous laisse et vous souhaite tous le meilleur.

Portez vous bien et adishatz

La meilleure façon de peindre, c’est encore de mettre le pouce dans le trou

Suite de mon post de ce matin

Si on regarde les peintres en action, comme ici Mi Padre, on constera que depuis des siĂšcles il n’ya qu’une maniĂšre de tenir sa palette convenablement… C’est Ă  dire de maniĂšre fonc-tio-nnelle… (Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir)

Quand CĂ©zanne peint c’est pas Ă©vident…

Regardons plutĂŽt Nussbaum : la pipe comme pour mon pĂšre parait un dĂ©tail important. On tient la palette de la main gauche…

Le pouce dans le trou et la palette non pas posĂ©e sur la paume de la main comme j’aurais pu penser… Mais sur l’AVANT-BRAS!

Ce qui permet Ă  tous ces peintres de talent, ici Marie Bashkirtseff, de tenir de cette mĂȘme main gauche les autres pinceaux qu’ils utilisent… On peut donc peindre sans penser Ă  oĂč poser ses pinceaux. Et a en changer en changeant de couleur.

Notre palette, comme nous le montre Mme VigĂ©e-Lebrun est toujours organisĂ©e de la mĂȘme maniĂšre… Couleurs chaudes… Couleurs froides… On doit pouvoir se servir de sa palette quasiment sans le regarder. Quasiment…

Vous pouvez voir des palettes de peintres célÚbres en cliquant là.

Velasquez

Botero again…

Goya

On constate avec plaisir que Modigliani fait des mains horribles…


En tous cas, à Dutronc, on lui a montré comment tenir sa palette! lol

Maestro!

C’est pas parce que c’est l’Ă©tĂ© qu’il faut se laisser aller… Au mois de juillet je vais continuer Ă  peindre, non mais! Et mĂȘme Ă  progresser, enfin j’espĂšre! Comme mon club ne fonctionne que pendant la pĂ©riode scolaire je me suis inscrite Ă  un autre atelier, Ă  Pau City, avec une peintresse de talent dont j’admire beaucoup le travail.

J’y ai Ă©tĂ© hier. Bizarrement j’Ă©tais plutĂŽt stressĂ©e de changer de « mentor ». Et le changement est de taille! L’atelier d’abord… Un vraie atelier de peintre avec plein de toiles de l’artiste partout… La prof ensuite grande, brune, impressionnante et pĂ©dagogue… J’essaye de m’imbiber de tous ses conseils, de toutes ses consignes,  de toutes ces « rĂšgles de l’art »… Figurez-vous que j’ai mĂȘme appris comment tenir ma palette!!!! lol 🙂 Ca ça me fait vraiment rire!!!!! Il faut croire que j’ai jamais regardĂ© mon pĂšre peindre!!!! VoilĂ  donc pourquoi je prĂ©fĂ©rais me servir d’une soucoupe Ă  thĂ© comme palette, parce que la palette, la vraie, je savais pas le tenir dans les rĂšgles!!! Et ça, franchement ça… Nan, ça me fait pas rire, ça me fait pisser de rire! Mon pĂšre doit se retourner dans sa tombe!!!

Ni une ni deux : je cherche une photo de papa en train de peindre… Et vous serez heureux de savoir que lui, il savait la tenir sa palette!Lol. J’ai pas finir de rigoler.

Alors questions les enfants : comment un peintre doit-il tenir sa palette? Allez! Soyez pas timide!!! Donnez moi vos idĂ©es 🙂 Allez!!! Faites moi sentir moins seule! Jeff, toi tu dois savoir?

En tous cas j’ai appris ça hier et plein d’autres choses! Cette femme me plait!

La consigne de la nouvelle prof : partir obligatoirement d’une photo ou d’un modĂšle vivant… Et y aller franco avec un gros pinceau! C’est parti mon kiki : voilĂ  3 heures d’atelier. Reste encore BEAUCOUP d’heures de « travail » pour remodeler tout ça, Ă©claircir, illuminer, rosir, etc…

 

 

Sans queue ni tĂȘte

Mes amis,

L’autre jour, ou plutĂŽt l’autre nuit, je me suis prise en flagrant dĂ©lit de mensonge. Ok, pas grave, me direz-vous… Ca arrive Ă  tout le monde. Mais ce mensonge avait quelque chose de particulier : je l’ai fait en rĂȘvant. En rĂȘvant j’ai dĂ©clarĂ© Ă  une personne inconnue quelque chose. Et puis je me suis rĂ©veillĂ©e et j’ai pensĂ©e : « Mais tu lui a menti!!! » Ce n’Ă©tait pas que, dans mon rĂȘve j’avais une vie diffĂ©rente ou je ne sais quoi, non : j’avais menti, en rĂȘvant. Je trouve ça amusant.

La nuit derniĂšre j’ai rĂȘvĂ© de peinture. Je parlais Ă  quelqu’un de ce peintre d’origine  bĂ©arnaise dont je ne me rappelais plus le nom. Je disais « Il s’appelle peut-ĂȘtre Labat ou bien Laborde ou bien Lacroutz-Lestrade… » Et mon interlocuteur me disait « Tu dis que c’est un nom bĂ©arnais, il veut dire quoi ce nom? »………  « La maison » je rĂ©pondais aussitĂŽt. Je me rĂ©veillais et je disais tout haut « Lamazou »… C’est drĂŽle, c’est Ă©trange ces rĂȘves…

Allez adishatz et portez-vous bien

Titouan Lamazou. Femme rouge.

Bonjour ma cousine! Bonjour mon cousin germain!

Pourquoi Marie-ThĂ©rĂšse d’Autriche, reine de France Ă©tait-elle espagnole?

Franchement quand j’Ă©tais au lycĂ©e c’Ă©tait des trucs qui me dĂ©passaient complĂštement… Heureusement Ă  la fac tout s’est mis en place Ă  force de lectures et de « fiches »! Les fameuses fiches…Marie-ThĂ©rĂšse d’Autriche Infante d’Espagne (1638-1683), par Velasquez

Vous vous rappelez peut-ĂȘtre que c’est celle-lĂ  qui se maria avec Louis XIV Ă  Saint-jean-de-Luz? Allez, ça vous rappelle bien quelque chose? 1660 et le traitĂ© des PyrĂ©nĂ©es ça commence Ă  faire loin maintenant. Les jeunes Ă©poux Ă©taient deux fois cousins germains! Vas-y pour la consanguinitĂ©!!! La mĂšre de Marie-ThĂ©rĂšse Ă©tait la sƓur de Louis XIII, Elizabeth de France et Felipe IV d’Espagne avait pour sƓur Anne d’Autriche la mĂšre de Louis XIV. Sa tante Ă©tait donc sa belle mĂšre…  Youhou!!!

Je vous jure c’est d’un compliquĂ©! En tous cas c’est la demi-soeur ainĂ©e de la petite Marguerite-ThĂ©rĂšse des MĂ©nines… Vous me suivez?

Marie-ThérÚse quelques années plus tard, une fois reine de France, épouse de Louis XIV

Elle est morte a 45 😩 d’un abcĂšs sous le bras! MisĂšre… A 8 ans elle ‘Ă©tait la seule enfant de Felipe IV d’Espagne Ă  avoir survĂ©cu Ă  l’enfance… L’hĂ©ritiĂšre d’un empire immense.

Anecdote : c’est elle qui apporta en France la premiĂšre orange, dit-on…

Elle refusa de porter une perruque comme on faisait Ă  la cour Ă  cette Ă©poque ce qui me fait penser que c’Ă©tait une femme intelligente et qui savait tenir tĂȘte, ça ma plait. Enfin elle ne pouvait pas tellement tenir tĂȘte Ă  Louis XIV qui lui imposait ses maitresses comme dames de compagnie! C’Ă©tait plus pratique comme ça, ils pouvaient voyager tous ensemble… Le rĂȘve de beaucoup d’hommes! Et les gens ricanaient.