Les eaux de novembre

Vous connaissez probablement cette chanson par Moustaki, c’est sa version de Aguas de Março chantée Pauline Croze, pas mal, non?… Une de mes chansons préférées tant en français qu’en portugais du Brésil… La douceur des années 70, quand on croyait encore en un monde de paix et d’amour.

Aujourd’hui c’est novembre et demain je retourne à la formation. Étonnement cela ne me semble pas si pénible, j’y retourne même presque avec plaisir. Le deuxième jour a été plus sympa que le premier…

Aujourd’hui j’ai envoyé ma candidature à une annonce de Pôle et fait une candidature spontanée, pour des centres d’appels.

La semaine dernière El Marido a avancé les peintures de l’appart. J’ai eu ma seconde piqure dans les genoux. Avons diner chez un pote. El Hijito a reçu son meilleur copain béarnais. J’ai été chez le coiffeur, aller chez le coiffeur parfois c’est vital . Les feuilles des arbres du parc rougissent.

Jeudi soir une dame a été retrouvé morte dans son appartement, elle était morte depuis 3 semaines. Elle avait une quarantaine d’années. Probablement une overdose. Notre nouveau gardien en était tout retourné lui qui croyait arriver dans une résidence « tranquille ».

La version originale : classieuse! Splendide!

J’espère que cette musique vous inspirera de beaux rêves!

Bisous et prenez bien soin de vous.

C’est pas ça qui va m’arrêter!

tenor

J’ai montré mes IRMs à Dr Hypster. 35 ans, pas drôle, pas spécialement causant, mais bon… Oui je sais tu vas me dire : c’est un toubib, pas un clown Mahie! Ouais je sais… Mais bon c’est déjà pas follement folichon cette clinique, gris, sombre, pas bien éclairée… Alors si le toubib avait un mot encouragent, le cil qui frise, une bonne claque sur les fesses et un pétard sur l’oreille, ça mettrai un peu d’ambiance. Enfin je dis ça je dis rien. Dans le genoux gauche il va me planter de piqures jeudi prochain. Il ne pouvait pas porté l’estocade dès aujourd’hui, car je dois acheter les seringues avant qu’il ne procède à son petit rituel. 😦 cette semaine, puis la semaine d’après et puis encore la semaine suivant. Ensuite on attend 6 semaines et je devrais ressentir du mieux! Youpi! (Je me demande pourquoi il en stocke pas dans son cabinet?)

Pour le genoux droit : alléluia! Il me fait faire une scanner en plus…..ZZZZzzzzzz…. Grr… Ce genoux aura donc eu droit à : la radio, l’IRM et le scanner! What’s next?  Ah oui après je reprendrai le kiné que j’ai arrêté depuis 8 jours.

Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhh!

Heureusement il y a… Le soleil!

Bonne soirée à tous et bisous bordelais

PS : regardez le gif avec la musique. Ca le fait, non? 😉 Zoubis!

 

 

 

 

Du moins bon et du meilleur

Le moins bon : Dans la famille des éclopés accueillons Titi! Depuis quelques jours : Grosseur au genou et chaleur sur la « boule », nous ne nous en sommes aperçu qu’hier véritablement…

Il se plaignait depuis quelques jours 😦 Avait mal en montant les escaliers :’-(…

Je l’emmène chez le toubib cet aprèm et lui fait rater la gym au collège of course…

Vendredi c’était sa première session au club d’aïkido et il m’a confié hier soir qu’avec son genoux qui lui faisait mal il avait pas vraiment kiffé la position assise 😦

thi-aikido

Lui aussi il va devoir se mettre une poche de petit pois sur le genoux? Grr…

Actualisation : En faisant le point avec lui : il apparait qu’il a mal depuis mardi dernier et qu’il s’est probablement fait quelque chose au « hand » lundi dernier, car il a senti que son genoux faisait un peu « crouc », mais il n’avait pas eu mal sur le moment…

Le meilleur : Hier nous avons eu une si belle journée : levés tôt pour être aux Capucins à 9h15, avant que la foule ne débarque! J’avais comme plan que nous prenions un café pèpère Chez Momo et Titi un thé à la menthe avant d’acheter tomates et autres bouquet de menthe, melon jaune… A cette heure là Momo  découpe les légumes pour le couscous et j’aimerais qu’on en mange la semaine prochaine de ce couscous! (A voir!). Et puis ensuite aller faire un tour place St-Mich pour le « Grand Déballage » de brocanteurs que j’ai attendu tout l’été avec impatience! El Marido et le Titito sont parti se mettre à l’ombre pour boire un autre thé à la menthe et moi : j’étais au paradis! La brocante c’est vraiment le paradis sur terre! Ca avait beau cogner fort et j’avais beau sentir les coups de soleil dans mon cou, j’étais aux anges! J’ai trouvé un vieux téléphone de 1984 pour 10€! Wao! Et des petits boucles d’oreilles en tourmaline assorties à la bague de ma mère que je porte tous les jours.

Après il était presque midi : on s’est arrêté à la boulangerie algérienne où j’ai acheté des trucs à réchauffer, très bon qu’on a manger avec une grosse salade de tomates en rentrant…

C’est mon idée du dimanche matin idéal 🙂

L’après midi j’ai regardé (seule, mais pourquoi??) le dernier épisode de la première saison de Gran Hotel… Je trouve que c’est de plus en plus granguignolesque mais je peux pas m’en décoller pour l’instant! J’ai déjà pris la deuxième saison à l’Instituto Cervantes. Excellent pour entretenir mon niveau d’espagnol 😉

Vous connaissez ?

Allez, là-dessus je vous souhaite une bonne semaine et prenez soin de vous!

Tintine

TintineTintine, jeune femme aventurière qui peut marcher des kilomètres… Pas comme Tintine Mahie qui a mal dès la première marche des deux étages à monter… 😦 Ça craint… Ça craint… Ça craint…

Bisous et prenez soin de vous!

Dans le chaos de la ♪ménopause♫!

Au milieu de la béatitude permanente qu’est ma vie depuis que je sillonne les artères bordelaises du Nord au Sud et d’Est en Ouest… Au milieu de cette béatitude se glisse parfois un sentiment étrange… Le sentiment d’être un peu nase, un peu crevée, un peu à côté de la plaque. Une chose est sûre : j’ai jamais froid. Toujours chaud. Ce qui n’est pas « forcément » un signe de ménopause, puisque mon père avait lui-même toujours chaud.

hum.gif

Euh, c’est à quel sujet?

Un sentiment, donc, d’être toujours complètement à la masse. Et je m’étonne que les divers toubibs que j’ai vus ces dernières années (dont ma gynéco) ne m’ait pas expliqué que la ménopause c’était pas seulement des bouffées de chaleur. M’enfin!

La seule chose qu’ils te disent grosso-modo c’est « Attention à la prise de poids! Faites du sport! ». Faut avouer que mon généraliste, le Dr Roucoulette, ne s’est pas penché du tout sur le sujet : un sujet pour la gynéco! Pourtant je m’aperçois maintenant que la pluspart des maux que je lui exposais était en fait dus à la ménopause! Idem pour la dermato : aucune question sur mon âge ou mes règles… Alors qu’en lisant toutes les infos que je trouve dans ce groupe ou sur les sites américains je découvre que se gratter sauvagement le cou et le décolleté est précisément un symptôme du début… de la fin! Nan, je rigole, faites pas cette tête!

C’est parce que l’autre jour j’ai joint un groupe FB (anglophone) où des femmes de tous horizons partagent leur expérience de la ménopause.

Cette « étape » de la vie, à la base pour moi, c’était juste une bénédiction : fini les règles douloureuses qui me mettaient KO une semaine avant et une semaine pendant : soit la moitié du mois, soit la moitié de ma vie! Donc j’étais très heureuse à l’idée que tout ce cirque s’arrête. D’autant que ma grand-mère chérie (la bordelaise) m’avait dit qu’elle l’avait vécu comme une libération. Parce qu’elle, en plus, elle vomissait à chaque fois… Ah le plaisir de la féminité! Enfin bref. J’avais pas tout compris. On m’avait pas tout expliqué… Pourquoi on m’avait pas tout expliqué? Parce que la ménopause c’est méchamment tabou lalala. Une femme ménopausée c’est pas un sujet de film rigolo, de roman à l’eau de rose ou de sketchs hilarants… C’est Tâbou! Oh lala!

Et pourtant si j’avais été consciente du fait que pas mal de choses qui chamboulaient ma vie depuis 4 ans étaient en fait du à la pré-ménopause, puis à la ménopause depuis 1 an et 7 mois… Si j’avais su, j’aurais probablement su mieux me dépatouiller de ce marasme. Et par exemple je n’aurais pas été voir ce connard de toubib spécialisé dans les troubles du sommeil…  (Qui ne m’a jamais demandé où j’en étais par rapport à la ménopause).

La connaissance, la compréhension de ce qui nous arrive, ne rend-elle pas plus facile la recherche de la bonne solution? Et aussi l’acceptation :

« Non, je ne suis pas folle, c’est normal, tout le monde passe par là »

Au lieu de : « Mais non de dieu, qu’est-ce qui m’arrive,  je suis en train de complètement perdre la boule! Je suis une limace ambulante! ».

menopause.jpg

« Qui gratte », « De sale humeur », « Qui transpire », « Ballonné », « Qui oubli tout » et « Psychopathe » !

La liste de nos ennuis en 8 points :

  1. La ménopause c’est pas seulement « les vapeurs » ou autres « bouffées de chaleur » dont la plus part des gens non-concernés se moquent allègrement (je leur souhaite à tous de passer par là!) parce que se trouver soudain ruisselante de sueur pendant un entretien avec pôle ou un repas entre copines, c’est pas franchement croquignolet… Malheureusement la ménopause c’est pas que ça, c’est aussi…
  2. Des maux têtes terribles, des migraines affreuses, comme je n’en avais jamais eu de toutes ma vie! Welcome dans la cour les grandes!
  3. L’impression (nan, c’est pas une « impression ») d’avoir le cerveau complètement embrumé, des problèmes de mémoire et de concentration… L’horrible sentiment de perdre en vivacité d’esprit, en rapidité! L’impression d’être à côté de la plaque.
  4. Fatigue, émotivité, sautes d’humeur… NOR-MAL! C’est pas moi, c’est pas toi, c’est toutes les femmes! Pas la peine de s’autoflageller : on est pas une pauvre nase, on a juste les hormones en plein chaos et c’est pas facile à gérer. On s’énerve tout le temps pour tout. On est carrément pas toujours aussi zen qu’on voudrait…
  5. Problèmes gynécologiques en tous genre, dont je vous ferai l’économie, même si ça me démange de passer par dessus le TABOU que ça représente encore pour certains qui s’écriraient : « De grâce! Epargne-nous les détails! » Bref, c’est pas Byzance et c’est NORMAL. En en plus, tu sais quoi?  Tu le sais si tu es dans la même situation que moi : toutes les pharmacies de Bx sont en rupture de toutes les marques de « produits magiques » qui peuvent nous aider! « Faut attendre! »
  6. Je ne ferai pas de dessin non plus donc, sur le mauvais virage que ta vie sexuelle peut/va prendre (oui je parle à toi, la fille de 47 ou 48 ans qui lis ses lignes sans rien comprendre.) Heureusement avec un peu de créativité, tout va mieux, parait-il. Faut prendre des bains chaud, avec des bougies autour et de la musique planante, si t’as le temps… Si t’as pas le temps, ben… Regarde des films comiques : ça détend! Rah….
  7. Point n° 7 : Là je chante l’hymne européen car, grâce à Dieu probablement, je ne suis pas concerné par le point n°7! Ouf! Heureusement que je passe à travers un truc de ce foutu cauchemar! Les femmes qui se retiennent de rire franchement comprendront de quoi je parle. (Tabou, tabou, tabou! Je ne fais pas pipi dans ma culotte! Oh la vilaine, elle a parlé du tabou!) En même temps comme je suis superstitieuse, j’ai peur que le seul fait d’évoquer ce problème me le fasse découvrir dès demain! Croisons les doigts!
  8. La ménopause te flanque un coup de vieux du jour au lendemain quand tu t’aperçois que ta peau est différente, toute bizarre et ta pilosité idem! misère! Bonjour la mine de papier mâché, les rides et les poils au menton! 😦

Heureusement dans mon malheur, je suis d’une beauté époustouflante et rayonnante qui aveugle de sa lueur argenté (comme les fils d’argent de ma chevelure de fée) tous ceux qui m’approchent. Oups sorry je crois que j’ai trop bu! Pourtant le thé à la menthe d’habitude ça ne me fait pas cette effet! encore un effet indésiré de la ménopause! Rah!!!!)

marilyn.jpg

Voilà une histoire bien intéressante, n’est-il pas? Je regrette de vous avoir spoilé un peu la soirée vous les filles qui n’êtes pas encore rentré dans la cour des grandes 😉 Mais je crois que c’est quand même bien mieux de savoir à quoi s’attendre afin de pouvoir mieux combattre la BÊTE !

Si vous êtes concernée ou le serez bientôt, n’hésitez surtout pas à commenter et à partager ici votre expérience. Ça me fera plaisir et ça fait vraiment beaucoup de bien de ne pas se sentir toute seule face à ce tsunami, alors : partageons! Le tabou, on se le met là où je pense!

Je vous fais des bisous avec des paillètes d’or et vous souhaite une belle journée!

Qu’est-ce qui se passe par chez moi?

En ce moment notre électricien est en train de jour de la perceuse : il rénove tout le système électrique de l’appart, et cela ne se fait pas en un jour. Ça va lentement, mais sûrement. Le budget était prévu avec la vente de la maison.  El Marido a commencé à poser le sol vinyle imitation planché en commençant par la salle de bain, ça fait du bien de voir les vieilles dalles Gerflor disparaitrent!

bordeaux.jpgPhoto ©Archives Salinier Quentin (Bordeaux le Grand Théâtre)

Ce week-end c’était la fête dans le parc de ma commune (qui n’est pas exactement Bx :-p ) et il y a eu un énorme orage samedi soir qui a empêché le feu d’artifice, ils l’ont fait hier soir : il ne devait pas y avoir grand monde et ça s’est terminé sous une pluie battante. On l’a vu en partie par la fenêtre de la cuisine au loin. C’est un énorme coup de tonnerre qui a clôturé  le bouquet final. Ce matin pluie battante de nouveau. Ça me fait bien plaisir car l’herbe du parc était toute sèche.

le-quartier-saint-michelLe Quartier Saint-Michel rénové, sous l’oeil du drone. © Capture Bordeaux Tourisme

Au rayon des bonnes nouvelles ! Mes genoux vont toujours de mieux en mieux, je trotte de nouveau comme une dingo. Au rayon des mauvaises : j’ai le nerf d’Arnold qui me torture depuis l’expérience « je suis une télé-gestionnaire dans les assurances ». Donc après avoir soigné mes genoux mon kiné me triture les cervicales! Quelle joie! J’aimerais autant qu’on me dévisse la tête une bonne fois tellement j’ai le cou bloqué et douloureux!

osteopathie-nevralgie-darnold

On me demande des nouvelles de Youyou : il va très bien, il miaule toujours beaucoup (c’est son caractère) mais depuis un mois il passe la nuit enfermé dans le salon avec le balcon ouvert où il a sa litière, ses croquettes et son eau, il fait ce qu’il veut dans les salon et on dort BEAUCOUP mieux! Vendredi j’ai été avec El Hijito le promener dans le parc (sous bois) et en une seconde j’ai eu au moins 20 piqures des moustique sur les jambes! Peut-être beaucoup plus! On est rentré fissa, et heureusement j’ai un gel apaisant contre les piqures d’insecte : ça boursoufflait et brulait tellement que j’en aurais pleuré! Titi avait un jean, il n’a pas été attaqué. Le chat quand à lui refuse de sortir et une fois dehors, refuse de rentrer. C’est un chat. Après l’expérience « le sous bois » est infesté de moustiques, je ne suis pas sûr de le ressortir très souvent. De toutes façons c’est une gros lard paresseux qui ne fait que dormir et il est très heureux dans l’appart tant qu’on joue avec lui avec un laser ou un chouchou au bout d’un ruban… Pour ceux qui ne connaissent pas : c’est ça.

Une des trucs qui me fait franchement sourire comme une béate, c’est de prendre ma voiture (oui je sais je suis censée prendre le tram ou le bus ou le vélo) et d’aller tout droit me garer dans le parking de St Christoly (17 minutes top chrono). D’un : de constater que même un vendredi après midi ça roule soupère bien cours de la Somme. De deux : Je roule the fingers in the nose dans la capitale. De trois : prochain « challenge » faire un créneau cours Pasteur pour me sentir complètement béate.

Christoly

Autrement je te raconte même pas comment j’étais heureuse l’autre jour de conduire cours de l’Yser pour aller aux Capu (cins)* et comme ça roule comme un dimanche même le jeudi. Voilà. La seule chose que j’espère c’est de ne jamais rentrer en collision avec un tram 😦 Parce que ça c’est un peu flippant parfois quand même. Enfin je crois que le système des feux est assez clair, en tous cas pour les locaux, dont je fais partie.

l-accident-a-ete-spectaculaire-entre-le-tramway-et-le-poids

« Toujours sur place, le chauffeur du camion, un Portugais originaire de Porto âgé de 50 ans explique les circonstances qui l’ont conduit aux portes du campus universitaire de Pessac (métropole bordelaise). « Je redescendais de la Belgique, sur la rocade, on a été dévié, j’ai suivi les instructions de mon GPS, je me suis retrouvé là, j’ai bien vu le feu rouge mais il était intermittent »… Sauf qu’à cet instant-là une rame qui venait de Bordeaux en direction de Pessac Alouette a surgi : la collision s’est produite à quelques dizaines de mètres de l’arrêt Doyen Brus. »Sud-Ouest.

A malheureux! Sauf que si le feu est intermittent : tu t’arrêtes !!!

201305031983-full

  • Je note que je dois faire un billet sur les Capu.

Allez, je vous fais des bisous frais de pluie et de vent, avec plein de soleil aquitain! A plousse!