Bilan du dimanche soir

chanel.jpg

Lundi : j’avais rdv avec le directeur  du collĂšge/lycĂ©e en centre ville. Il Ă©tait trĂšs sympa et simple, moins « sapĂ© » que d’autres directeur d’Ă©tablissement et l’Ă©cole m’a fait bon effet. la secrĂ©taire de direction  chouette Ă©galement.

Mardi  : 8h45 je suis arrivĂ©e et aprĂšs un tour au secrĂ©tariat pour rĂ©cupĂ©rer « mes clĂ©s », j’ai ouvert le CDI. Tous les Ă©lĂšves Ă©taient super heureux de retrouver ce havre de paix, de science et surtout de PCs connectĂ©s Ă  internet.  La journĂ©e a Ă©tĂ© crevante (pas de pause pour les profs doc en dehors de 50 minutes pour dĂ©jeuner… A la diffĂ©rence des autres profs, le prof doc travaille pendant la rĂ©crĂ© et a bien du mal Ă  aller aux toilettes.

Mercredi : je ne travaille pas. Mes 30 heures sont rĂ©parties sur 4 jours. Pour le dĂ©jeuner en plus Del Joven j’avais mon neveu, Ă©tudiant ici et sa cousine ma niĂšce Ă©galement, Ă©galement Ă©tudiante ici. On a passĂ© un moment sympa.

Jeudi : la journĂ©e au CDI s’est bien passĂ©, j’ai commencĂ© Ă  me sentir chez moi. MĂȘme si il y a encore des trucs que je ne trouve pas : une commande de livre qu’il faut renvoyer au grand libraire bordelais et sur laquelle je n’arrive pas Ă  mettre la main. Pas le temps d’ouvrir la messagerie du CDI. Difficile de rattraper le retard dans le courrier, les mails, les abonnements… AprĂšs deux semaines et un jour sans prof-doc, il y a beaucoup de choses Ă  rattraper et un ou deux jours ne suffisent pas.

Vendredi matin : je bute sur un les mĂ©mo-notices, ça m’Ă©nerve. Je ne l’ai pas fait depuis l’annĂ©e derniĂšre et j’aurais besoin d’un coup de main. Le coup de main s’appelle « google » et j’y arrive pas car en mĂȘme temps je dois gĂ©rer les « zĂšbres ». Je suis contente nĂ©amoins de l’ambiance. Les Ă©lĂšves sont trĂšs sympas. MĂȘme si entre 11h30 et 12h30 il y en a deux que je commence Ă  gentiment menacer de sanctions…

 

12h30 : tout le monde sort. C’est l’heure du dĂ©fi lecture : le CDI est rĂ©servĂ© aux gros lecteurs qui s’inscrivent Ă  l’avance pour discuter  bouquins autour d’un dĂ©fi lancĂ© il y a un mois. Je ferme le CDI Ă  clĂ© pour ne pas ĂȘtre dĂ©rangĂ©es tout le temps par des « Vous ĂȘtes ouverte madame? » Les deux loupiots de tout Ă  l’heure et leurs potes, frappent sans cesse Ă  la porte et repartent en courant et en hurlant de rire. Je pense qu’ils vont se lasser avant moi, mais comme cela gĂšne vraiment je dĂ©cide de sortir pour les calmer. Je leur cri un bon coup dessus et ils disparaissent comme un volĂ©e de moineaux. Je me retourne pour retourner dans ma salle. LĂ  il y a 5 marches, lĂ  il y a moi qui me vois, horrifiĂ©e partir dans le vide et qui me rattrape comme je peux, par miracle d’un seul doigt Ă  la rampe , Ă©vite le pire et m’affale en bas.

Ici je fais « forward » autrement ça serait trop long : pas bossĂ© l’aprĂšm.  Accident du travail. Douleur. Canne. MĂ©docs et massages. Si j’avais dĂ©jĂ  signĂ© mon contrat, clairement je me mettrais en arrĂȘt maladie demain (je marche pĂ©niblement comme une tortue boiteuse) mais je n’ai pas encore signĂ© mon contrat, alors j’irai demain. Pas envie qu’on me remplace alors que ce remplacement peut durer jusqu’Ă  la fin de l’annĂ©e.

Je ne sais pas trop comment je vais tenir la journĂ©e assise/debout sans pouvoir m’allonger. On verra bien. Je me suis entrainĂ© hier Ă  marcher avec une vieille canne d’ancĂȘtre que j’ai dans mon entrĂ©e : hĂ© bien c’est trĂšs difficile de prendre le bon rythme pour marcher avec une canne!!! En plus je crois qu’il vaudrait mieux une canne moderne. Avec celle-lĂ  je serai encore capable de me recasser la figure!!!

Demain : j’espĂšre signer mon contrat. Faire ma dĂ©claration d’accident du travail avec la secrĂ©taire et tenir debout et le coup avec les Ă©lĂšves!

Besitos a tod(@)s!

ca8b0b4c1f7d38bf2fa947860f636605.jpg

Hoy es sabado

Une de mes « chansons » prĂ©fĂ©rĂ©es.

Jeudi comme prĂ©vu je suis arrivĂ©e Ă  7h50 Ă  mon « nouveau lycĂ©e » pour rencontrer le directeur. Il m’a gardĂ© jusqu’Ă  8h15 et m’a amenĂ© Ă  la salle des profs. LĂ  des profs divers et variĂ©s se sont succĂ©der pour me parler des classes que j’allais avoir, pour me faire visiter les locaux, puis la collĂšgue que je vais remplacer est arriver avec son ventre comme un ballon de basket et on a repasser toutes les classes en revue pour voir ce que j’allais faire avec eux. Donc : j’ai Ă©tĂ© trĂšs bien accueillie. Mais Ă  midi j’ai dĂ©cidĂ© de partir parce que je frĂŽlais l’overdose d’information. Je suis repartie avec 6 manuels pour les  diffĂ©rentes classes et niveaux… des cours Ă  prĂ©parer sur de vraies bases. Et puis mes comptes, messagerie, internet,  Ă©cole-direct crĂ©Ă©s… « Bienvenue dans l’Ă©quipe! » On verra pour les Ă©lĂšves mais l’Ă©quipe en tous cas est sympa et le lycĂ©e Ă  Bordeaux, vraiment pas loin.

Jeudi j’Ă©tais encore un peu dans le stress, mĂȘme si je commençais Ă  ĂȘtre un peu rassurĂ©e, je continuais Ă  avoir la trouille de ne pas ĂȘtre Ă  la hauteur.

Vendredi j’ai donc Ă©tĂ© voir ma nouvelle toubib que je n’avais jamais vu, parce que mon ancienne toubib qui venait de Lille attirĂ©e avec son mari par les « sirĂšnes du marketing jupĂ©iste » jusque dans notre bonne vieille « belle endormie » bien rĂ©veillĂ©e… A finalement trouvĂ© (comme moi) qu’on est jamais mieux que chez soi et est retournĂ©e, avec son mari Ă  Lille, pour retrouver une certaine chaleur dans les coeurs qu’on ne trouve pas ici et je la comprends. On aime ĂȘtre souvent, lĂ  oĂč on a grandit. Bref. Ma nouvelle doctoresse est gĂ©niale, vraiment super, trĂšs Ă  l’Ă©coute, trĂšs jeune (avec des piercing) et pas du tout Ă  prescrire Ă  tout va, mais vraiment dans l’Ă©coute. En sortant de chez elle j’Ă©tais requinquĂ©e, le chape de stresse s’Ă©tait envolĂ©e(quasiment). Je suis restĂ©e longtemps et on a vraiment parlĂ©, de choses qui remonte Ă  loin.

3108728162325_mauve.jpgCelui de l’annĂ©e derniĂšre

Je me suis donc dirigĂ©e guillerĂštement (vous savez aussi qu’il y a le fameux « effet BX » qui fait que dĂšs que je suis « en ville » je suis heureuse… (parce que dans ma commune limitrophe, mĂȘme si je suis « en ville », ça n’a rien de rien, Ă  voir. Bref) GuillerĂštement donc vers la FNAC (ex Nvelles Galeries) qui se trouve ĂȘtre, je crois la seule papĂšterie du centre ville 😩 Et encore on nous l’a rĂ©duite depuis que Darty s’y est fait une petite place 😩 Oui la seule je crois, car pour info : celle de la Place Pey Berlan vient d’ĂȘtre remplacĂ©e par une … banque 😩 Ça aurait pu ĂȘtre un magasin de coques de tĂ©lĂ©phones, mais non.

LĂ  j’ai trouvĂ© « mon agenda 2018, le mĂȘme que depuis plusieurs annĂ©es et que j’adore (parce que j’avais besoin de marquĂ© dĂ©jĂ  des choses par rapport Ă  l’annĂ©e scolaire. Et un beau cahier mauve pour mes cours, mes classes, les notes… Ensuite j’ai confirmĂ© Ă  Carlota que j’arrivais sur les quais pour notre dĂ©jeuner mensuel Ă  12h30. Bordeaux plus Carlota = moral qui va beaucoup mieux encore. AprĂšs j’ai fait un tour rue Sainte-Cath.Il n’y a pas beaucoup de choses meilleures pour mon moral que de faire les les magasins rue Ste-Cath (en semaine) Ă©videmment j’ai craquĂ© pour une paire de collant 50D kaki, un  rouge Ă  lĂšvres mat rouge sang coagulĂ©…  Ca fait trĂšs « prof d’espagnol et ça impressionnera les Ă©lĂšves. En tous cas moi je me sentirai plus impressionnante comme ça 😉 OlĂ©!

hmprod

… et des une paire de babies pas chĂšres du tout (30€) je dis que c’Ă©tait pas cher car j’ai bavĂ© pendant une heure devant une paire de boots Ă  180€ avec une autre cliente avec qui j’Ă©tais tellement en phase qu’on a presque fini par aller boire un  cafĂ© ensemble, mais en fait non. Et puis dans le bas de la rue St-Cath j’ai achetĂ© une robe Ă  ma taille que j’adore.

 

Bottines-179.jpg

Les bottines de rĂȘves Ă  un prix assez  đŸ˜„

hmgoepprod.jpg

Donc aprĂšs une sĂ©ance de ville, ça allait beaucoup, mais alors beaucoup mieux. AprĂšs avoir dĂ©pensĂ© des sous que je n’ai pas aussi 😩 Mais quand mĂȘme ça m’a fait du bien. En rentrant vers 15h j’ai pu travailler avec entrain sur mes cours et ça c’est cool.

Aujourd’hui nous avons refait une sortie « villesque » en famille et de nouv eau le miracle Ă  opĂ©rĂ© : je vais encore mieux aprĂšs un cafĂ© en terrasse du St-Georges, bien qu’u n peu sous la pluie… On a pu constater que le programme de cinoche pour les semaines Ă  venir est assez bon. Notre prochain film sera sĂ»rement « Marvin ».

Pour vous tenir au courant de mes lectures : Demain J’arrĂȘte de Gilles Legardinier avait bien commencĂ©, c’Ă©tait distrayant et tout, mais lĂ  au 3/4 du bouquin ça essouffle, j’ai d’abord eu envie de sauter des paragraphes, puis des pages… Je crois qu’il va retourner Ă  la bib sans que je sache le fin mot de l’histoire. Tant pis…

Bisous

La photo bonus :

bonus

El Joven en rajoute un peu avant de se raser la moustache! 😀

Mon ami le professeur Drake Ramore

 

Vendredi dernier Ă  l’aube j’ai bien commencĂ© la journĂ©e par aller au labo pour faire une prise de sang (the prise de sang de routine pour voir comment va mon sucre) et en voyant la queue qu’il y a avait, je me suis dit : « Puisque c’est comme ça, je reviendrais demain ». Ensuite j’ai eu un entretien tĂ©lĂ©phonique avec ma banque, c’est fantastique comme les banquiers… Enfin bref.

Samedi dernier Ă  l’aube j’ai bien commencĂ© ma journĂ©e par aller au labo pour faire une prise de sang (the prise de sang de routine pour voir comment va mon sucre) et en voyant la queue qu’il y a avait, je me suis dit : « Puisque c’est comme ça… » Puisque c’Ă©tait encore bien pire que la veille je suis restĂ©e. C’est le vieux bon homme qui m’a piquĂ© et j’ai rien senti. Ah si seulement on pouvait choisir qui va vous piquer! Sa collĂšgue elle me fait mal Ă  tous les coup, mais lui, c’est comme une lettre Ă  la poste : No sientes nada!

AprĂšs j’en ai profitĂ© pour ramener des croissants, c’est bien le moins qu’on puisse faire quand on se lĂšve en premier.

IMG_20170911_114610.jpg

AprĂšs j’ai annulĂ© ma prĂ©sence au vide-grenier d’Ă  cĂŽtĂ© (plein air) pour dimanche car je pensais qu’il pleuvait.

Dimanche : il a plu, beaucoup. Je ne sais pas si le vide grenier a Ă©tĂ© maintenu ou pas. Mais, en tous cas, j’Ă©tais bien contente de ne pas y ĂȘtre et de jouer Ă  puissance 4 Ă  la place.

Lundi j’ai rĂ©cupĂ©rĂ© une Ă©tudiante de 21 ans sur le le bord de ma route et nous sommes parti Ă  la campagne pour la premiĂšre journĂ©e « d’intĂ©gration » de mon « Ă©cole » (oĂč je suis Ă©tudiante, pas prof). J’Ă©tais vraiment pas super heureuse d’y assister, mais… On a insistĂ© pour que je  vienne : confĂ©rence, jeux, pique-nique, conversations philosophiques « encadrĂ©es »… Bueno, bueno, bueno… Je me serai bien passĂ© de tout ça… D’autant plus que j’avais encore pas mal de taf Ă  faire pour M MarchoucrĂšve. (Ah, je vous ai pas dit? J’ai dĂ©cidĂ© de lui changer de pseudo : dorĂ©navant ça sera le Pr Drake Ramore). Bref Ă  la premiĂšre journĂ©e on nous a fait rĂ©flĂ©chir sur plein de choses par rapport Ă  l’enseignement et fait construire par Ă©quipe des « mobiles »… Bon, bon, bon…

IMG_20170911_120519.jpg

Le trĂšs joli mobile d’une Ă©quipe concurrente.

Mardi c’Ă©tait la deuxiĂšme journĂ©e d’intĂ©gration : on a eu des confĂ©rences et une « cĂ©lĂ©bration » avec vin de messe, priĂšres, cantiques et osties. C’est dans ces situations lĂ  que je me remĂ©more que je ne suis pas baptisĂ©e et que si j’aime beaucoup plein de gens de mon Ă©cole pour les valeurs de tolĂ©rance, entraide, bienveillance qu’ils ont… Il faut bien l’avouer : je n’aime pas les messes. Je ne chante pas, je ne prie pas. Pourtant le curĂ© Ă©tait vraiment ultra sympa et donnait presque envie d’aller dans sa paroisse, nouvellement ouverte dans un nouveau quartier de Bx. Bref. L’aprĂšs midi c’Ă©tait sport…On a marchĂ© comme des juives errantes (trĂšs peu de garçons alors je leur refuse la prioritĂ© sur l’accord) et le soir je me suis endormie comme un bĂ©bĂ©. ( C’est faut mais ça sonne bien).

Mercredi matin, le roi, sa femme et le petit prince sont venus chez moi pour me serrer la pince mais comme j’avais mon premier cours avec la prof de version, j’ai pas pu les recevoir. TrĂšs chouette prof : je suis super contente.

A 14h ma banquiĂšre m’a rappelĂ©. Et puis, et puis, je sais plus trop ce que j’ai fait, mais j’ai pas assez avancĂ© mon thĂšme. A 17h on a Ă©tĂ© voir le Dr de Aragon pour les genoux Del Joven… Et aprĂšs il Ă©tait tard.

Jeudi matin : je me suis mise Ă  bosser comme un dingue pour mon cours avec Drake Ramore (j’avais aussi bossĂ© samedi et dimanche quand mĂȘme). Du coup j’Ă©tais bien au point pour le cours de l’aprĂšs-midi. On Ă©tait 4.

Ce matin j’ai Ă©tĂ© chez ma toubib pour lui montrer les radios de mon pouce qui dĂ©gonfle pas. Elle m’a donnĂ© des mĂ©docs et  veut que je mette une attelle. Elle regardĂ© mes analyses (que je n’avais pas regardĂ© depuis samedi par que j’avais pas envie de me gĂącher la semaine) et elle a dit qu’elles Ă©taient bien mes analyses. Faut dire qu’elles sont meilleures depuis que je suis Ă  Bx et meilleures qu’il y a quelques annĂ©es oĂč j’avais eu peur et depuis je mange beaucoup moins sucrĂ©. Bref.

58117_n.jpg

Ensuite j’avais rdv dans un cafĂ© emblĂ©matique de la vie Ă©tudiante avec une copine aussi vieille que moi ou presque a qui je voulais faire dĂ©couvrir les Capus et St-Mich’. Pour la petite histoire : elle Ă©tait venu l’annĂ©e derniĂšre nous voir depuis PĂŽ et c’est elle qui m’avait dit « Mais en fait tu es AMOUREUSE d’une ville, tu es amoureuse de Bx! » Et bien depuis, elle et son mari ont dĂ©mĂ©nagĂ© ici, en moins de deux! Je crois que je suis trop convaincante. Il va falloir que je me calme.

Autrement j’ai achetĂ© des loukoums, parce qu’EL Joven en avait jamais mangĂ© et que je ne trouvais pas ça bon pour son Ă©quilibre mental et physique.

Je vous embrasse.

 

 

On n’est pas lĂ  pour se faire engueuler (Mr Hyde)

26 aoĂ»t, 29 degrĂ©s dans notre salle de sĂ©jour-bureau, 33° dehors. A chaque fois que tu veux t’atteler Ă  quelque chose tu transpires Ă  grosses goutte et abandonne… Reste la TV avachie sur le canapĂ©, la moquette : avachie comme le chat, ou l’ordi…

météo.png

C’est dĂ©cidĂ© un jour on repartira plus au nord… Parce que si, comme les climatologues le disent, les Ă©tĂ©s vont durer de plus en plus longtemps et seront de plus en plus chaud, jusqu’Ă  atteindre les tempĂ©ratures du Qatar… Moi je m’expatrie plus au nord, au Danemark, ou en Bretagne, ou Ă  LR.

Cette semaine a Ă©tĂ© une vraie semaine de merde.  D’abord il a fait chaud, trĂšs chaud. Ensuite mon fils ne veut rien faire de ses journĂ©es en dehors de Mario : il dort jusqu’Ă  midi et ensuite il dĂ©colle pas beaucoup de son ordi.  Bon c’est un ado vraiment super sympa, alors j’ai pas de quoi me plaindre et j’ai rien d’autre Ă  lui proposer vu que moi j’Ă©tudie Ă  mon bureau toute la journĂ©e… Mais… Vivement la rentrĂ©e. Au moins je pourrais aller Ă©tudier en bib et sortir d’ici! (Parce que je me vois pas laisser l’ado toute la journĂ©e seul. Il serait capable de se lever Ă  17h. Bref…) Mais vivement la rentrĂ©e!!!

Puis je ne sais ce que j’ai au pouce depuis presque un moi, je ne peux plus le plier et il est rouge et enflĂ© Ă  l’articulation. Je n’ai pas le moindre souvenir de lui avoir « fait » quelque chose. Ça m’emmerde (oui : ça m’emmeeeeerde) parce qu’un pouce, mine de rien ça sert tout le temps! Un pouce ça permet de « prendre » par exemple. Ou un un pouce ça permet de jouer Ă  la Wii avec son fils pour dĂ©compresser…  A force d’attendre que ça passe et que ça ne passe pas, je n’ai toujours pas vu de toubib… A Ă©crire dans agenda « prendre rdv toubib » (voilĂ  c’est fait rdv mercredi). Ensuite on a eu un gouffre dans nos comptes. Mais aprĂšs quelques jours d’Ă©noooorme stress on a pu (par une opĂ©ration du Saint Esprit) le combler. Ensuite vendredi l’ISPE m’a dit que j’Ă©tais prise pour la prĂ©paration du CAPES et m’a annoncĂ© que l’inscription tout ça, ça ferait 1500€. Du coup j’ai abandonnĂ© l’idĂ©e de prĂ©parer le CAPES avec l’ISPE (bon je vais quand mĂȘme essayer de trouver un financement, mais faut pas non plus rĂȘver… Je verrai avec PĂŽle, et d’autres organismes cette semaine) Et puis alors que je tourne en rond avec mon fils dans l’appart entre mes cours et son Mario, j’ai pas eu d’appel pour faire un remplacement, alors que « thĂ©oriquement »,  Ă  partir de jeudi ils ont commencĂ© Ă  appeler « des gens ». En tous cas mes copines de l’acadĂ©mie de Versailles ont commencĂ© Ă  ĂȘtre appelĂ©es. Et puis je contacte un organisme qui me demande un papier que PĂŽle ne peut pas me donner, parce que leur ordi ne peut pas le sortir.

C8D.gif

Et puis je contacte une nana pour lui demander une certaine chose et puis elle ne me rĂ©pond pas, parce que je sais que ça ne l’arrange pas.  Et puis il fait chaud et on a pas un radis. Et puis la taxe fonciĂšre qu’on a pas payĂ© depuis deux ans va bien finir par tomber Ă  force qu’on leur demande tous les mois de nous dire ce qui se passe! Mais je la payerai pas leur foutue taxe : j’ai passĂ© des heures et des heures au tĂ©lĂ©phone et sur Internet Ă  vouloir que tout se passe bien au moment du dĂ©mĂ©nagement et dans les mois qui ont suivi et cette annĂ©e encore et El Marido s’est dĂ©placĂ©… Mais rien, rien, rien de rien… Ils n’ont rien voulu comprendre et n’ont fait que nous balader entre Pau, Montpellier, Bx etc , on reprend les mĂȘmes et on recommence pendant des mois!!!! Alors crotte! Merde! Une fois que je la recevrai leur taxe j’irai leur dire que non, non et non je ne veux rien entendre, Ă©couter ou comprendre : je paierai pas! Et puis une commentatrice (quasi fantĂŽme) de ce blog me demande si je n’ai pas honte de ne pas parler des attentats… Alors que quelques jours plutĂŽt alors que j’Ă©crivais sur un groupe FB fermĂ© de postulants au CAPES d’espagnol  « 1000 pensĂ©es pour les habitants de Barcelone et pour toutes les victimes et leurs familles… pour tous ceux qui Ă©taient si heureux sur les Ramblas et qui ont Ă©tĂ© touchĂ©s par la cruautĂ© et la barbarie… »Â  Une commentatrice me rĂ©pondait : « C’est complĂštement dĂ©placĂ© d’Ă©crire ça ici! » Ah… Bon… J’aurais cru qu’au contraire qu’entre hispanistes… Heureusement elle a Ă©tĂ© la seule Ă  trouver ça « dĂ©placĂ© ».

Mais enfin est-ce qu’on va me foutre un peu la paix? Est-ce qu’enfin je pourrais respirer proprement et arrĂȘter de passer la moitiĂ© de la nuit Ă©veillĂ©e et l’autre moitiĂ© Ă  cauchemarder?

Je vais prier saint Boris pour que tout s’arrange.

Je vous embrasse.

 

Les eaux de novembre

Vous connaissez probablement cette chanson par Moustaki, c’est sa version de Aguas de Março chantĂ©e Pauline Croze, pas mal, non?… Une de mes chansons prĂ©fĂ©rĂ©es tant en français qu’en portugais du BrĂ©sil… La douceur des annĂ©es 70, quand on croyait encore en un monde de paix et d’amour.

Aujourd’hui c’est novembre et demain je retourne Ă  la formation. Étonnement cela ne me semble pas si pĂ©nible, j’y retourne mĂȘme presque avec plaisir. Le deuxiĂšme jour a Ă©tĂ© plus sympa que le premier…

Aujourd’hui j’ai envoyĂ© ma candidature Ă  une annonce de PĂŽle et fait une candidature spontanĂ©e, pour des centres d’appels.

La semaine derniĂšre El Marido a avancĂ© les peintures de l’appart. J’ai eu ma seconde piqure dans les genoux. Avons diner chez un pote. El Hijito a reçu son meilleur copain bĂ©arnais. J’ai Ă©tĂ© chez le coiffeur, aller chez le coiffeur parfois c’est vital . Les feuilles des arbres du parc rougissent.

Jeudi soir une dame a Ă©tĂ© retrouvĂ© morte dans son appartement, elle Ă©tait morte depuis 3 semaines. Elle avait une quarantaine d’annĂ©es. Probablement une overdose. Notre nouveau gardien en Ă©tait tout retournĂ© lui qui croyait arriver dans une rĂ©sidence « tranquille ».

La version originale : classieuse! Splendide!

J’espĂšre que cette musique vous inspirera de beaux rĂȘves!

Bisous et prenez bien soin de vous.

C’est pas ça qui va m’arrĂȘter!

tenor

J’ai montrĂ© mes IRMs Ă  Dr Hypster. 35 ans, pas drĂŽle, pas spĂ©cialement causant, mais bon… Oui je sais tu vas me dire : c’est un toubib, pas un clown Mahie! Ouais je sais… Mais bon c’est dĂ©jĂ  pas follement folichon cette clinique, gris, sombre, pas bien Ă©clairĂ©e… Alors si le toubib avait un mot encouragent, le cil qui frise, une bonne claque sur les fesses et un pĂ©tard sur l’oreille, ça mettrai un peu d’ambiance. Enfin je dis ça je dis rien. Dans le genoux gauche il va me planter de piqures jeudi prochain. Il ne pouvait pas portĂ© l’estocade dĂšs aujourd’hui, car je dois acheter les seringues avant qu’il ne procĂšde Ă  son petit rituel. 😩 cette semaine, puis la semaine d’aprĂšs et puis encore la semaine suivant. Ensuite on attend 6 semaines et je devrais ressentir du mieux! Youpi! (Je me demande pourquoi il en stocke pas dans son cabinet?)

Pour le genoux droit : allĂ©luia! Il me fait faire une scanner en plus…..ZZZZzzzzzz…. Grr… Ce genoux aura donc eu droit Ă  : la radio, l’IRM et le scanner! What’s next?  Ah oui aprĂšs je reprendrai le kinĂ© que j’ai arrĂȘtĂ© depuis 8 jours.

Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhh!

Heureusement il y a… Le soleil!

Bonne soirée à tous et bisous bordelais

PS : regardez le gif avec la musique. Ca le fait, non? 😉 Zoubis!