Un dimanche de canicule

Ce matin il a vraiment fallu que je me fasse vi-o-lence pour sortit du lit à 8h… Le but : se promener à la fraiche avec les hommes et revenir se calfeutrer à la maison avant midi pour ne pas attraper un coup de chaud.

Garé rue des Augustins : Ouf, le dimanche c’est gratuit! Balade à l’ombre dans un Bordeaux presque désert (quand même une élégante touriste qui fait des photos), on sort des sous au LCL (des sous pas « gratuits » comme le pensait El Joven quand il était tout petit) et puis, à l’ombre des tilleuls-platanes du cours Victor Hugo on marche jusqu’à Saint-Mich. Toujours à l’ombre des arbres et des parasols, à la terrasse de mon troquet préférés (du quartier), on prend café allongé pour moi et El Marido un double, thé à la menthe pour El Joven. C’est comme des vacances…

Aux Capus on achète tomates de saisons, bien charnues et pas jolies, melon, framboises,  chorizos chez Don Quichotte, et on se reprend un café Ô Lève tôt (Ça ouvre effectivement vers 4h30 ou 5h  selon les jours nous apprend la patronne qui se trouve habiter non loin de chez nous. Ce bar où les patates sont pelées devant vous avant de finir en frites dans les assiettes est connu des noctambules : on y mange traditionnellement une entrecôte/échalotes confites/frites en sortant de boite. Je n’ai jamais essayé. On peut aussi y manger plus tard. Mais pas trop tard.

Pour nous c’est pas trop la période frites et fourneaux, ça serait plutôt la période salade tomates/ haricots verts (en boîte), tartine de sardines à la tomate, etc. Le thermomètre affiche 37° dehors. Je n’arrive pas à me faire une raison : je culpabilise de ne pas me remettre aux bouquins de documentation, à la peinture de l’arrière cuisine, à mes bracelets tissés en perle ou à  la préparation d’un peu probable vide-grenier. Je voudrais aussi dessiner mais mes petits yeux clignotent… Manque de sommeil.

Une douche fraiche. Je ne vois plus que ça…

Le mot de la fin : à la place de la douche je nous suis fait un mojito sans alcool à ma façon, un pur délice. Demain je recommence et je vous mets une photo.

Recette : La limonade : dans une bouteille qui ferme verser un  jus de citron vert, un jus de citron jaune, de l’eau pour 3 grands verres, du sucre selon votre gout. Secouer bien la bouteille pour que le sucre « fonde ». Mettre 4 glaçons dans chaque verre, ajouter un centimètre de crème de cassis, puis faire couler le limonade doucement dessus pour qu’elle ne se ménage pas avec la crème de cassis et ajouter plein de feuilles de menthe que vous garder dans votre congélo pour les urgences de ce type 😉 Et voilà!

Bonne fin de dimanche !

 

Etat d’esprit du vendredi

Photo : tarte aux nectarines 🙂

Une pâte toute faite, 6 nectarines, de la poudre d’amande dessous et dessus, du sucre. Au four à 200°, le temps que ça prenne un belle aspect 😉

IMG_20180802_152432

Fatigue : je dors assise. J’éteins la lumière beaucoup trop tard. 1h ce matin… J’attends « la fraiche » mais cette nuit elle n’est pas arrivée!

Humeur : excellente.

Peau :  est entrain de perdre ses couleurs rochelaises. 😦 Ici je sors moins, pour cause de grosse chaleur et de manque d’air 😦

420x340_6159

Cheveux : j’ai enfin acheté mon premier shampoing solide. Utilisé ce matin : ça sent  bon, ça mousse bien. C’est pas donné (8€) alors j’espère qu’effectivement ça dure plus longtemps qu’une bouteille de shampoo. Ce qui est certain c’est que ça fait moins de plastique dans ma poubelle 🙂

Ma conversation surréaliste de la semaine : Une copine m’a parlé de ma mère comme si elle était vivante. J’ai pas compris, j’ai pas relevé.

IMG_20180802_153525

Esprit : ravi. Mon esprit est ravi de constater que ce que nous prenions depuis des années pour un banal bonsaï (que je chouchoute autant que ma propre peau), va faire… DES FLEURS!!!!!!

Cerveau : Toujours victime de l’éducation nationale : j’ai encore rêvé que je revanis en terminale et que je réalisais que j’avais déjà mon bac. Ezst-ce que je vais faire ce rêve TOUS les jours?

Culture : le vide interstellaire. J’ai des bouquins à lire, mais je joue à des jeux débiles sur mon smartphone… Shame.

Pôle Emploi : officiellement sans emploi depuis le 30 juin puisque les contractuelles sont en CDD. Je me déclare sur Pôle, fais une demande d’alloc, etc… Et puis on me dit que je n’aurais rien avant début août, au mieux… Et le 25 je reçois 925€ sur mon compte de « ex » employeur (éduc nat). Je n’y comprends strictement rien. Heureusement j’ai rdv lundi avec ma nouvelle Paulette( conseillère Pôle).

Musique : https://www.youtube.com/watch?v=mo6gaTsRwYY

IMG_20180802_160857

Regret : Ne pas m’être levée ce matin à 7 heures comme prévu pour faire un tour en ville.

Penser à : écrire ce bouquin qui dort en moi.

Avis perso : plus ça va et je déteste les coupeurs d’arbres!

Message perso : fais gaffe toi, heureux crétin, qui sévit dans les parcs et les jardins!

Amitiés : ex-meilleure collègue et toujours bonne copine déménage dans le coin 🙂

Envie : d’être une grosse bourgeoise qui aurait quelqu’un pour faire les courses, me ménage et les repas… Et une autre personne pour nettoyer la piscine et faire le potager. Car oui j’aurais aussi une piscine (naturelle, une sorte de source ou de rivière) et un potager (bio).

Bonne journée à toutes et tous et bon weekend!
Sur une idée Zenopia et Postman en suivant l’exemple de Roseleen.

Prends les flammes et la chaleur de mon cœur

J’avais écris un autre post. Je l’ai effacé.

Après avoir publier ce post (celui que j’ai effacé), je me suis aperçu que le titre était très ambiguë, et, pouvait être interprété de diverses façons, ce qui m’a fait réfléchir sur le sens du verbe « prendre ».  Prendre pour soi? Prendre dans le sens de retirer?

Prends sous entendu : « et garde » = prends le livre qui se trouve sur la table

Prends = enlève « take it away from me ».  Prendre quelque chose des mains de quelqu’un = to take something off somebody

Ou « prendre » comme le feu prend dans la garrigue ?

La chatte prend ses chatons par la peau du cou = The cat picks up her kittens by the scruff of the neck…

Prendre le train. Le voyage prend 2 heures. J’ai pris un sandwich. J’ai pris mon temps. J’ai pris une photo. La photo que j’ai prise.  J’ai pris un verre et je l’ai laissé tomber par terre. J’ai pris un verre avec une amie. J’ai pris mon colis à la poste, cela ne m’a pas pris longtemps, après j’ai pris le tram pour rentrer.  On croirait presque le verbe schtroumpfer ! Qu’est-ce qui m’a pris? Prise de remords, je me suis pris la tête entre les mains. Plus tard je suis passer prendre une amie pour aller chez le coiffeur, « il ne prend pas cher », lui ai-je précisé. Comme tous les coiffeurs il nous a demandé si nous prendrions un café… En rentrant l’appartement avait été visité : ils avaient tout pris, il ne restait rien ! Alors j’ai pris un hôtel. Le lendemain la police a pris mes cambrioleur la main dans le sac dans un autre appartement. Je ne sais pas ce qui m’a pris : j’ai embrassé le policier! « Oh oui, prends-moi, là , tout de suite! » Et hier pas de vaine, mon psy n’a pas pu me prendre, lui. Ne me dites pas de conneries du genre… mais oui, vous savez très bien! Ça ne prend pas avec moi!!! De toutes façon je ne sais pas comment je dois prendre tous ces petits sous entendus… La dernière qui m’a énervée, je vous préviens : elle a pris cher! Bien mal lui en avait pris! Non mais! Faut pas me prendre pour un jambon.  Mais je prends sur moi là, je prends sur moi. Je ne vais pas m’en prendre à vous.  Tiens, ma soeur a pris un  amant, elle l’a rencontré alors que son sac s’était pris dans la porte du tram. Je le croise dans la rue, je le prends pour  Macron. ouf, y’avait eu méprise, c’était pas lui.  Quoi qu’il en soi je l’ai pris en affection. Paf, le téléphone sonne : c’est lui! Je dis à ma sœur « Tu le prends? »… Il lui dit qu’il a pris un chat, si elle est contente? Bah oui, elle le prend bien. Pendant ce temps je sors mon gâteau du four, il a pas bien pris, il est tout raté. Mais je m’égare. Reprenons! où en étais-je? Pour aller au Capu, je prends par Nasouty ou pas?  Je me suis prise à rêver… Je me prenais pour une reine… Je m’y prends un peu tard. Je me suis trop pris les pieds dans le tapis… Un type m’a prise pour une autre, je vous le raconterai, demain.

N’oubliez pas de prendre vos pilules divers et variées avant de dormir.

 

 

 

 

 

Juillet déjà fini

Comment vous dire, en ce moment je suis complètement nase. La chaleur et moi ça fait deux. Le sommeil et moi ça fait deux. alors y’a des jours comme ça où je dors debout.

Nous sommes revenus de LR dimanche. malgré le manque de sommeil, après 15 jour là-bas je me sentais plus zen qu’à l’arrivée. Pas moins fatiguée, mais plus zen, avec le visage et le décolleté et les épaules bronzés (toutes proportions gardées bien entendu). Les jmétéo.pngambes sont toujours entre le blanc et le bleu et je ne parle pas du reste.

Je n’avais pas très envie de quitter la Charente-maritime est ses températures fraiches, mais si j’ai entendu plus d’un rochelais se plaindre de la chaleur 😀 (Ils sont rigolos mais ils ne le savent pas ;-). Je serais bien restée là-bas pour profiter de l’air marin et des courses matinales au marché centrale, oui mais voilà ça va bien un moment de ne pas dormir dans son lit et de ne pas pas voir son chat allors j’avais quand même envie de rentrer d’autant plus que mon frangin n’avait pas décidé de me me céder purement et simplement son home sweet home.IMG_20180801_191351

Après ma journée chiante avec El Joven (l’ado), nous avons passé une bonne soirée et ça va mieux entre nous. Il faut dire qu’il est adorable, ce dont personne ne doute, forcément. Aujourd’hui il a même accepté avec le sourire de  finaliser ma coupe de cheveux… Coupe particulièrement facile : je coupe 10 cm tout droit et voilà la coupe « petit page » rafraichie (I’m happy).  Seul impératif qu’ils soient encore assez long pour faire une petit queue de cheval car je déteste avoir les cheveux dans le cou, particulièrement en été.

Hier nous avons craqué et après un voyage non fructueux de ma part chez Dôrty, El Marido est revenu de La Reine Merline avec  une clim! Puis qu’il va faire des températures qui vont m’empêcher de me promener le nez au vent autant que mon cerveau soit opérationnel à la maison. Ce qui ne serait pas le cas si la température et l’humidité dépassait les bornes des limites, tu m’as bien comprises Maurice, tu m’as bien comprises. Bref.

Have a nice evening tout le monde!

Une balade en mer

Promenade entre le vieux et le « nouveau » port des Minimes. Journée voilée… Légèrement frisquette entre deux nuages.GetFileAttachment-13

j’ai forcé la main à mon ado pour le sortir aujourd’hui.

GetFileAttachment-17

15 jours à LR, dont une semaine seule avec sa mère, c’est trop pour lui. Son chat lui manque (à moi aussi), son ordi lui manque (Non il ne peut pas comme moi utiliser le Mac del Hermano N°2

GetFileAttachment-22

Il ne veut pas se baigner à la plage.

GetFileAttachment-20

les magasins le gave. Mes propositions « d’activités » lui font lever les yeux au ciel.

GetFileAttachment-16

Pas de ciné non plus, il a oublié ses lunettes à l’appart.

GetFileAttachment-14

Il reste encore un mois de vacances!! est-ce qu’il va attraper des escarres? Impossible de le faire lever avant midi… Donc le matin je pars me promener en ville seule et rapporte de quoi déjeuner du marché.

GetFileAttachment-13

Vous savez que j’aime mon fils comme… Comme… Autant que j’aime mon chat (c’est peu dire) (Oh ça va! Je plaisante!) mais je me demande si je vais le supporter jusqu’à la fin de l’été.

GetFileAttachment-12

En dehors de ça quand il daigne me parler il a des conversations très intéressantes. Mais globalement tout ce que je fais ou dit semble lui faire honte ou l’exaspérer 😥

GetFileAttachment-11

Oui je sais : c’est un ado. Moi aussi j’ai été ado et ça me gavait grave de visiter  Conques avec ma mère. Je sais. C’est comme ça. C’est la vie. Et elle me faisait honte et elle m’énervait. Je sais.

GetFileAttachment-10

Mais ce soir en rentrant de notre promenade sans détour par la plage, parce qu’apparemment je lui en avait déjà demandé beaucoup… Hé bien j’en avais gros sur la patate. Alors j’ai pas fait à diner. Je l’ai pas appeler pour qu’il mette la table. Finalement il est descendu et on a passé un bon moment ensemble. Faut juste… Rien lui demander.

Et vous les ados ?

Une journée chez mon frère

Quand je passe des vacances à LR comme en ce moment, je suis chez Mi Hermano El Vaquero (Autrement dit N°2). Nous profitons de sa maison, tout en arrosant son jardin et nourrissant son chat. La maison n’est pas vide pour ceux qui voudraient cambrioler et nous profitons de ma ville de naissance-collège-lycée etc…

Ici c’est plage, balades sur le port et sous les arcades (en ville quoi) et visite à Mi Hermano Mayor (N°1) dans qui vit au bled (Bah si on peut dire comme ça 😀 Hermano, non?) dans la maison familiale où était né El Padre en 26. Dans une autre « aile » de la maison il y a Indiana (N°3) qui n’est pas en vacances.

GetFileAttachment-1

En tous cas aujourd’hui c’était moules-frites chez N°3 et sa femme, sous la tonnelle couverte de kiwis, pas encore mûrs mais déjà appétissants… Tranquilles, avec le seul chien qui a plus peur de moi que moi de lui… Et le chat au yeux bleus. Et les causeries de « sobremesa » en buvant du café.

GetFileAttachment-3

Une journée chez Mi Hermano Mayor ne peut se terminer (après une promenade le long de la rivière) sans aller chiner au grenier. Ce qui est chouette, c’est qu’après des arrières grands-parents et des grands-parents qui ne jetaient rien (et un père aussi), j’ai un frangin qui ne jette rien non plus 🙂 Donc à chaque fois sous d’épaisses couches de poussières noirissimes et collantes je trouve des petits trésors…  Comme ce petit vide-poche-lapin que mes trois frangins s’accorderont à trouver hideux et que j’adore. Ou un buste superbe en terre que j’ai failli emporter (Surtout garde le moi de côté!!! Je reviens bientôt le prendre!)

GetFileAttachment-4

Le fil est moins vieux que l’interrupteur et la prise, mais je vais tout changer quand même, ne prenons pas de risques inutiles d’électrocution…

GetFileAttachment

J’ai récupéré cette chaise de la salle à manger que ma grand-mère avait eu pour son mariage (environ 1925). Elle me l’avait promise depuis au moins mes 7 ans 😀 Mais j’avoue que j’étais pas trop emballer! Il y a d’autres chaises dont le cannage est foutu 😦 En fait je cherchais la table mais on ne l’a pas trouvé (c’est grand! Très grand!) le buffet est sympa, mais je ne vois vraiment pas où le mettre… A réfléchir… Il est joli quand même… Mais pour le descendre par l’échelle de meunier ça risque d’être « rigolo ». Il est à l’étage depuis sûrement 1925!! 😀 (Ici dans le jardin de N°2)

Voilà voilà. C’est les vacances quoi.

Bisous! (et merci pour cette journée bien sympa)